Prendre avec soi une plante au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Amener son vin, sa voiture > Prendre avec soi une plante au Québec

Prendre avec soi une plante au Québec

De lartiste7

Bonjour,

 

Je sais pas si certains d’entre vous l’ont déjà fait, mais est-ce qu’il est possible d’importer une plante d’intérieur au Québec.

Y’a t’il des autorisations spéciales à demander ?

 

Quel mode d’envoie privilégier ? Avec soi dans l’avion où autrement … ?

merci !

 


De bencoudonc

Il y a 4 heures, lartiste7 a dit :

Bonjour,

 

Je sais pas si certains d’entre vous l’ont déjà fait, mais est-ce qu’il est possible d’importer une plante d’intérieur au Québec.

Y’a t’il des autorisations spéciales à demander ?

 

Quel mode d’envoie privilégier ? Avec soi dans l’avion où autrement … ?

merci !

 

Ce serait super compliqué et je crois même qu’il vous faudrait un permis spécial, à cause de la lutte contre les phytoravageurs…

http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/protection-des-vegetaux/importations/fra/1324569244509/1324569331710


De lartiste7

Merci !

 

Mais personne n’a jamais fait l’expérience ?

Personne n’a déménagé avec une de ses plantes ???


De kuroczyd

il y a 2 minutes, lartiste7 a dit :

Merci !

 

Mais personne n’a jamais fait l’expérience ?

Personne n’a déménagé avec une de ses plantes ???

Je crois bien qu’il est prohibé de ramener de la terre … donc hors de question.

Deja quand tu apportes ton velo, on te demande s’il y a pas de traces de terre sur les pneus…


De Cherrybee

il y a 11 minutes, lartiste7 a dit :

Merci !

 

Mais personne n’a jamais fait l’expérience ?

Personne n’a déménagé avec une de ses plantes ???

 

Non parce que c’est absolument interdit. Déjà que le dédouanement est compliqué, vous voulez en rajouter?
Si vous voulez la ramener dans vos valises en cachette, c’est 800 $ d’amende si on vous intercepte. Vous voulez vraiment jouer?


De Puda

Non et je suis quasi sûre que c’est interdit à cause justement de ce dont parlait les membres précédents (C’est absolument interdit aux USA pour le coup même si ça vient du Canada ;) ). Et pour être honnête, j’ai bien peur que ta plante crève durant le voyage.. Que ce soit par avion (bon déjà je vois pas trop où tu la mettrais dans ta valise) ou par transporteur. J’avais beaucoup de plantes et j’ai du les laisser… Ma mère en prend soin pour moi. Quand je suis rentrée en France j’ai du les laisser aussi à des amis au Canada.

 

La version officielle est ici : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/importations/fra/1299168480001/1299168593866

 

Ca risque d’être très couteux et avec beaucoup de paperasse pour une simple plante. Sans compter qu’il va surement te falloir un transporteur spécial pour le faire. (Je te raconte pas le coût d’envoi !)


De lartiste7

Merci pour ta réponse puda !

 


De lartiste7

il y a 50 minutes, Cherrybee a dit :

 

Non parce que c’est absolument interdit. Déjà que le dédouanement est compliqué, vous voulez en rajouter?
Si vous voulez la ramener dans vos valises en cachette, c’est 800 $ d’amende si on vous intercepte. Vous voulez vraiment jouer?

 

Qui a dit que je voulais jouer ou tenter de filouter en ramenant qqch illégalement ?!

Si je pose la question c’est pour avoir un retour sur les démarches OFFICIELLES.

 

Merci pour ta réponse non constructive.


De kuroczyd

à l?instant, lartiste7 a dit :

 

Qui a dit que je voulais jouer ou tenter de filouter en ramenant qqch illégalement ?!

 

Parce que souvent quand une personne voit la difficulté pour ramener un produit dont l’importation est soit soumise à des dispositions spéciales ou simplement interdite, il essaye de ne pas le déclarer et le ramener quand même. Malheureusement beaucoup de cas de ce type et certains se font attraper et le payent.


De UnitedCanada_2015

Et certains musées et expositions de plantes exotiques, comment ils font pour importer ces plantes au Canada ?


De Cherrybee

Il y a 2 heures, lartiste7 a dit :

 

Qui a dit que je voulais jouer ou tenter de filouter en ramenant qqch illégalement ?!

Si je pose la question c’est pour avoir un retour sur les démarches OFFICIELLES.

 

Merci pour ta réponse non constructive.

 

Tout simplement parce que lorsqu’on vous dit que ce n’est pas possible, vous insistez lourdement en demandant si quelqu’un l’a fait. 

Donc, comme vous n’êtes pas capable de chercher vous-même les réponses sur les démarches OFFICIELLES, je l’ai fait pour vous. Les voici:

 

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) est l’organisation nationale de la protection des végétaux du Canada. Elle exerce cette responsabilité dans le cadre de son mandat général, qui consiste à protéger les ressources alimentaires, végétales et animales.

Qu’il s’agisse d’insectes, d’autres végétaux ou de micro-organismes, les phytoravageurs peuvent causer des dommages dévastateurs et coûteux pour le Canada.

Le moyen le plus efficace de lutter contre les phytoravageurs est de prévenir leur entrée au Canada, ce qui nécessite une collaboration entre l’ACIA, les importateurs canadiens, les exportateurs étrangers et nos partenaires internationaux. Cependant, une fois qu’un ravageur est présent au Canada, l’ACIA a pour objectif d’en atténuer les répercussions.

L’ACIA réglemente l’importation des végétaux et des produits végétaux aux termes de plusieurs lois différentes, notamment la Loi sur la protection des végétaux et des règlements connexes, ainsi que des dispositions pertinentes de la Loi sur les semences et desrèglements connexes….

 

Si un produit ne répond pas aux exigences en matière d’importation qui s’appliquent, il est considéré comme étant « non conforme ». En tant qu’importateur, vous devez tenir compte de ce qui suit :

Le produit importé est-il accompagné de la documentation requise? Celle-ci peut comprendre :

un certificat phytosanitaire délivré par l’organisation nationale de la protection des végétaux du pays exportateur indiquant que les végétaux ou les produits végétaux respectent les exigences phytosanitaires du Canada en matière d’importation;

un permis d’importation délivré par l’ACIA autorisant l’importateur à importer un produit selon des conditions particulières visant l’entrée et l’utilisation;

un certificat d’analyse des semences attestant que les semences importées sont exemptes de graines de mauvaises herbes nuisibles interdites;

un certificat d’origine attestant que les matériaux ne peuvent provenir que de sources préalablement approuvées.

Le produit est-il soumis à des exigences particulières en matière d’importation? (Par exemple : L’envoi a-t-il fait l’objet d’un traitement antiparasitaire particulier, comme un traitement thermique ou une fumigation au point d’origine avant son entrée au Canada? L’envoi est-il entré au Canada par l’entremise d’une installation ou d’un endroit approuvé, le cas échéant?)

Le produit est-il un phytoravageur réglementé ou est-il contaminé par un phytoravageur justiciable de quarantaine ou une autre substance interdite (p. ex. terre ou graines de mauvaises herbes nuisibles interdites)?

Les résultats d’analyse du produit révèlent-ils la présence de ravageurs justiciables de quarantaine à l’arrivée au Canada malgré la certification fournie par le pays exportateur?

Comment l’ACIA réagit-elle aux problèmes de non-conformité?

Les pouvoirs permettant à l’ACIA d’agir en cas de non-conformité lui sont conférés en vertu de la Loi sur la protection des végétauxet des règlements connexes, et de la Loi sur les semences et des règlements connexes en ce qui a trait à la protection des végétaux.

L’ACIA peut prendre les mesures qui suivent pour atténuer le risque d’un envoi non conforme :

ordonner la destruction de l’envoi;

ordonner le retour de l’envoi à son point d’origine ou son renvoi du Canada;

ordonner le traitement au Canada de l’envoi non conforme;

imposer une amende en plus des autres mesures susmentionnées.

Lorsqu’un envoi est inspecté et jugé non conforme malgré la certification fournie par l’organisation nationale de la protection des végétaux du pays exportateur, l’ACIA envoie un avis de non-conformité à l’organisation en question afin que cette dernière puisse prendre les mesures correctives qui s’imposent à l’égard de la certification des envois ultérieurs. Cette étape s’ajoute aux mesures d’atténuation des risques susmentionnées.

En tant qu’importateur, vous devez acquitter tous les frais associés aux mesures prises pour rendre un envoi conforme. Si votre envoi n’est pas conforme, il pourrait être saisi par le gouvernement du Canada et être éliminé.

 

http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/phytoravageurs-especes-envahissantes/importations/guide-d-introduction/fra/1324568450671/1324569734910


De Jefke

 

Il y a 5 heures, lartiste7 a dit :

Merci !

 

Mais personne n’a jamais fait l’expérience ?

Personne n’a déménagé avec une de ses plantes ???

 

Sans vouloir trop m’avancer, il me semble que cela devrait etre relativement plus accessible d’obtenir des autorisations  pour des graines.

 

Cela dit, pourquoi ne pas prendre contact avec des horticulteurs canadiens? Ils pourront certainement te proposer une plante similaire, ou prendre la responsabilite d’importer ce que tu recherches.

Et te donner des conseils de professionnels. ;)


Vos recherches:

  • vin voiture
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l’ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d’éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada