La Montréalaise versus la Parisienne ! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > La Montréalaise versus la Parisienne !

La Montréalaise versus la Parisienne !

De immigrer.com

LAURE JUILLIARD, BLOGUEUSE PARISIENNE PRESQUE MONTRÉALAISE
(3)Crédit: Daphné Caron

Par Judith Lussier
Après avoir passé plus de cinq ans à faire découvrir les brunchs, boutiques et autres bons plans de Montréal aux pévétistes, et même aux Montréalais, sur son blogue Une Parisienne à Montréal, elle sest forgée sa petite idée de la Montréalaise.

En quoi la Montréalaise est-elle différente de la Parisienne?
La Montréalaise est beaucoup plus décomplexée. En comparaison à la Parisienne, elle est beaucoup plus détachée du regard des autres. Ça a déteint sur moi : à Paris, je noserais jamais porter des minijupes ou des shorts. Ici, cest correct.

Ah oui, comment ça?
Me parle pas de malheurs! À Paris, si tu sors en minijupe, tu vas te faire embêter. La culture macho est très forte en France.

Capable de marcher en talons hauts sur les pavés, la Parisienne nest-elle pas plus féminine?
Leur féminité sexprime différemment. De ce que je peux voir, la Parisienne est plus naturelle, elle a un look plus artistiquement négligé, alors que la Montréalaise est plus arrangée : elle se maquille et nhésite pas à shabiller sexy. Sa notion de la féminité est plus américanisée.

Quel est le summum de la féminité, pour une Parisienne?
Cest plus une attitude générale quun accessoire. Nos plus grands modèles de féminité, Charlotte Gainsbourg ou Inès de la Fressange, par exemple, incarnent la classe, lélégance, parfois par un simple port de tête.

Quel est le plus grand préjugé envers la Parisienne?
Quelle est snob.

Cest pas vrai?
Non. Par contre, elle est hypocrite. Un jour, elle est ta meilleure amie; le lendemain, elle parle dans ton dos.

On est pareilles, les Québécoises!
Vraiment?

Oui oui! Est-il plus facile de réussir comme femme au Québec ou en France?
Tu peux très bien réussir à Paris en tant que femme, à condition davoir un comportement dhomme. À Montréal, cest plus relax, de façon générale. Tout est plus facile ici : on a un meilleur confort de vie. Moi, jai un super travail, un grand appart, je peux mettre de largent de côté. Il ny a que lhiver où je me demande ce que je fais ici.

Depuis le temps, te considères-tu Québécoise?
Montréalaise, oui, Québécoise, non. Je ne me retrouve pas dans le reste du Québec, de la même façon que je ne me retrouve pas dans le reste de la France. Je suis foncièrement urbaine. Dailleurs, Montréal est aussi un mélange de plusieurs nationalités.

Tes-tu fait plutôt des amis français ou québécois, depuis ton arrivée?
Je dois admettre que jai beaucoup damis expats. Mais en amour, cest plutôt québécois!

———

De Pat immigré dans sa tête

“Nos plus grands modèles de féminité, Charlotte Gainsbourg ou Inès de la Fressange, par exemple,…”

 

Wow là, y a du lourd….

désolé je suis français…

mais franchement je ne me retournerais sur aucune des deux……

———

De MicheldeMtl

LAURE JUILLIARD, BLOGUEUSE PARISIENNE PRESQUE MONTRÉALAISE
(3)Crédit: Daphné Caron

Par Judith Lussier
Après avoir passé plus de cinq ans à faire découvrir les brunchs, boutiques et autres bons plans de Montréal aux pévétistes, et même aux Montréalais, sur son blogue Une Parisienne à Montréal, elle sest forgée sa petite idée de la Montréalaise.

En quoi la Montréalaise est-elle différente de la Parisienne?
La Montréalaise est beaucoup plus décomplexée. En comparaison à la Parisienne, elle est beaucoup plus détachée du regard des autres. Ça a déteint sur moi : à Paris, je noserais jamais porter des minijupes ou des shorts. Ici, cest correct.

Ah oui, comment ça?
Me parle pas de malheurs! À Paris, si tu sors en minijupe, tu vas te faire embêter. La culture macho est très forte en France.

Capable de marcher en talons hauts sur les pavés, la Parisienne nest-elle pas plus féminine?
Leur féminité sexprime différemment. De ce que je peux voir, la Parisienne est plus naturelle, elle a un look plus artistiquement négligé, alors que la Montréalaise est plus arrangée : elle se maquille et nhésite pas à shabiller sexy. Sa notion de la féminité est plus américanisée.

Quel est le summum de la féminité, pour une Parisienne?
Cest plus une attitude générale quun accessoire. Nos plus grands modèles de féminité, Charlotte Gainsbourg ou Inès de la Fressange, par exemple, incarnent la classe, lélégance, parfois par un simple port de tête.

Quel est le plus grand préjugé envers la Parisienne?
Quelle est snob.

Cest pas vrai?
Non. Par contre, elle est hypocrite. Un jour, elle est ta meilleure amie; le lendemain, elle parle dans ton dos.

On est pareilles, les Québécoises!
Vraiment?

Oui oui! Est-il plus facile de réussir comme femme au Québec ou en France?
Tu peux très bien réussir à Paris en tant que femme, à condition davoir un comportement dhomme. À Montréal, cest plus relax, de façon générale. Tout est plus facile ici : on a un meilleur confort de vie. Moi, jai un super travail, un grand appart, je peux mettre de largent de côté. Il ny a que lhiver où je me demande ce que je fais ici.

Depuis le temps, te considères-tu Québécoise?
Montréalaise, oui, Québécoise, non. Je ne me retrouve pas dans le reste du Québec, de la même façon que je ne me retrouve pas dans le reste de la France. Je suis foncièrement urbaine. Dailleurs, Montréal est aussi un mélange de plusieurs nationalités.

Tes-tu fait plutôt des amis français ou québécois, depuis ton arrivée?
Je dois admettre que jai beaucoup damis expats. Mais en amour, cest plutôt québécois!

En quoi la Montréalaise est-elle différente de la Parisienne?
La Montréalaise est beaucoup plus décomplexée. En comparaison à la Parisienne, elle est beaucoup plus détachée du regard des autres. Ça a déteint sur moi : à Paris, je noserais jamais porter des minijupes ou des shorts. Ici, cest correct.

 

Pourtant il y a 20, 30 ans à Paris la mini-jupe ce n’était pas rare même au contraire, quest-ce qui à changé en région parisienne pour en arriver là ???  :sorcerer:

 

A  Bruxelles aussi d’ailleurs.

 

http://www.dailymotion.com/video/xsi69g_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles_news

 

La chroniqueuse est une bobo et nosera jamais aller au fond de de la question car cela irait à l’encontre de sa religion, le boboisme.

:flowers:

———

De Mme Tetue

 

LAURE JUILLIARD, BLOGUEUSE PARISIENNE PRESQUE MONTRÉALAISE
(3)Crédit: Daphné Caron

Par Judith Lussier
Après avoir passé plus de cinq ans à faire découvrir les brunchs, boutiques et autres bons plans de Montréal aux pévétistes, et même aux Montréalais, sur son blogue Une Parisienne à Montréal, elle sest forgée sa petite idée de la Montréalaise.

En quoi la Montréalaise est-elle différente de la Parisienne?
La Montréalaise est beaucoup plus décomplexée. En comparaison à la Parisienne, elle est beaucoup plus détachée du regard des autres. Ça a déteint sur moi : à Paris, je noserais jamais porter des minijupes ou des shorts. Ici, cest correct.

Ah oui, comment ça?
Me parle pas de malheurs! À Paris, si tu sors en minijupe, tu vas te faire embêter. La culture macho est très forte en France.

Capable de marcher en talons hauts sur les pavés, la Parisienne nest-elle pas plus féminine?
Leur féminité sexprime différemment. De ce que je peux voir, la Parisienne est plus naturelle, elle a un look plus artistiquement négligé, alors que la Montréalaise est plus arrangée : elle se maquille et nhésite pas à shabiller sexy. Sa notion de la féminité est plus américanisée.

Quel est le summum de la féminité, pour une Parisienne?
Cest plus une attitude générale quun accessoire. Nos plus grands modèles de féminité, Charlotte Gainsbourg ou Inès de la Fressange, par exemple, incarnent la classe, lélégance, parfois par un simple port de tête.

Quel est le plus grand préjugé envers la Parisienne?
Quelle est snob.

Cest pas vrai?
Non. Par contre, elle est hypocrite. Un jour, elle est ta meilleure amie; le lendemain, elle parle dans ton dos.

On est pareilles, les Québécoises!
Vraiment?

Oui oui! Est-il plus facile de réussir comme femme au Québec ou en France?
Tu peux très bien réussir à Paris en tant que femme, à condition davoir un comportement dhomme. À Montréal, cest plus relax, de façon générale. Tout est plus facile ici : on a un meilleur confort de vie. Moi, jai un super travail, un grand appart, je peux mettre de largent de côté. Il ny a que lhiver où je me demande ce que je fais ici.

Depuis le temps, te considères-tu Québécoise?
Montréalaise, oui, Québécoise, non. Je ne me retrouve pas dans le reste du Québec, de la même façon que je ne me retrouve pas dans le reste de la France. Je suis foncièrement urbaine. Dailleurs, Montréal est aussi un mélange de plusieurs nationalités.

Tes-tu fait plutôt des amis français ou québécois, depuis ton arrivée?
Je dois admettre que jai beaucoup damis expats. Mais en amour, cest plutôt québécois!

En quoi la Montréalaise est-elle différente de la Parisienne?
La Montréalaise est beaucoup plus décomplexée. En comparaison à la Parisienne, elle est beaucoup plus détachée du regard des autres. Ça a déteint sur moi : à Paris, je noserais jamais porter des minijupes ou des shorts. Ici, cest correct.

 

Pourtant il y a 20, 30 ans à Paris la mini-jupe ce n’était pas rare même au contraire, quest-ce qui à changé en région parisienne pour en arriver là ???  :sorcerer:

 

A  Bruxelles aussi d’ailleurs.

 

http://www.dailymotion.com/video/xsi69g_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles_news

 

La chroniqueuse est une bobo et nosera jamais aller au fond de de la question car cela irait à l’encontre de sa religion, le boboisme.

:flowers:

 

 

 

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-290817-connasse-et-autres-injures-les-femmes-denoncent-le-harcelement-de-rue-dans-une-video.html

 

mdr,je viens juste de remarquer votre lien qui parle de la même chose !!

 je vois pas le rapport avec le fait d’être “bobo” ?

———

De CHRISTIAN TOURAND

Je connais en effet le canada, même à 55 ans, j’ai de plus en plus envie de passer le cap mais l’idéal pour réussir c’est de connaitre des personnes sur place cela donne plus de point pour le test d’évaluation.

 

Pourtant nous avons un capital de 450.000 dollars en venant dans ce pays mais il reste des contraintes liées à mon âge.

 

On cherche en effet à avoir des relations sur place pour accéder plus facilement à ce beau pays

 

Vous avez raison, la mentalité est toute autre au Canada, je m’y suis rendu pas mal de fois en trente ans donc je connais assez bien les gens et le mode de vie qui est certes moins stressant qu’en france ou tout est en train de e casser la figure, les gens sont de plus en plus chargés et taxés à mort, on ne peut donc rien entreprendre sans se faire massacrer à coup d’impôts et de charges, principalement dédiées pour l’aide d’une immigration massive et indésirable au sens ou il n’y a plus de moyens en France

 

Restez donc au Canada !

 

Amicalement 

 

Christian

———

De wilitause

Charlotte Gainsbourg ou Inès de la Fressange

 

elle est sérieuse avec ces références??? c’est deux tromblons sans leur manquer de respect!!!

décidément les bobos ont de drôle de référence…

il faut avoir un comportement d’homme pour réussir à Paris?!!! comme dirai notre star du moment “mais allo quoi”!!!

———

De Pandore

Un article bourré de lieux communs et d’idées pré-conçues.

Pour ma part, je ne reconnais ni les parisiennes ni les montréalaises dans ce qui est écrit …

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada