L’ABC du travail au Québec et au Canada

Travailler au Canada, des questions encore et encore…

Salut !

Tout d’abord, il faut savoir qu’au Canada la majeure partie des employés de bureau travaillent déjà 35 heures par semaine. Ceux qui travaillent 40h sont, surtout, ce qu’on appelle les « cols bleus ».

Pour ce qui est des deux semaines de vacances annuelles, c’est tout à fait exact. Mais cela passe en général à trois semaines dès la 3e année d’ancienneté. De plus, selon le bon vouloir de ton employeur, il est toujours possible de négocier une semaine supplémentaire, à tes frais.

Autre chose. Beaucoup d’entreprises proposent des « banques de temps ». En clair, dès que tu fais des heures supp, tu les mets « en banque » et une fois que tu souhaites prendre des journées de congés, tu te « serts » dans ta banque.

Expérience de travail en France (ou ailleurs) non reconnue ? Il n’y a rien de plus faux ! Il faut faire la distinction entre « expérience étrangère » et « expérience canadienne ». Les employeurs recherchent souvent des gens qui ont l’habitude du marché du travail au Canada, qui savent comment ça fonctionne et ont souvent peur que l’immigrant reparte chez lui rapidemment. D’où l’importance de le rassurer en lui disant que tu veux rester au Canada pour une longue période… C’est important !

Par contre, ton expérience à l’étranger va l’intéresser… beaucoup plus que tes diplômes d’ailleurs. C’est là-dessus qu’il jugera si tu es la bonne personne pour la job. Attention aussi : les DRH ici n’hésitent jamais à contacter tes anciens employeurs en France. D’où l’utilité d’être parti en bons termes.

1. La première expérience canadienne se fait souvent dans un domaine qui n’est pas le tien, à un salaire qui n’est pas forcément le meilleur. Par contre, pour celui qui est rééllement actif dans ses prospections, cela ne dure pas… 6 mois, voire un an. Si tu conserves une « jobinne » plus d’un an, il faut te poser des questions. De plus, si tu es dans une grosse boîte, tu pourras facilement grimper les échellons. Il faut juste prouver ses capacités.

Pour ce qui est du secteur de l’informatique, tout est possible, mais le secteur est en crise… comme partout sur la planète. Malgré tout, on sent un frémissement et le fond du tonneau à été touché depuis un boute… donc, cela ne peut que s’améliorer.
2. Tout dépend du salaire… moi je gagne environ 16$ de l’heure, avec de gros avantages sociaux liés à une grande compagnie, mais je travaille 40h (même si je travaille dans un secteur assez administratif). Compte tenu de mon loyer très raisonnable (500$ pour un 3 1/2) et du faible coût de la vie, je m’en tire très bien. Il faut dire que j’ai débuté avec un salaire de 11$ de l’heure et cela ne posait pas de problème non plus !

Si tu as d’autres questions…

À plus !

Petit-Prince

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut