J'm'en vais définitivement...mais Dieu que c'était bon! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

J’m’en vais définitivement…mais Dieu que c’était bon!

Fallback Image

J’m’en vais définitivement…mais Dieu que c’était bon!

Ecrit par: liquid_snake 3-05 à 15:29

Oui, je reviendrais… je ne sais pas quand, dans 1 an, 5 ans, 10 ans… peu importe, j’ai le sentiment d’avoir encore tant à découvrir, comme si je n’avais croqué la pomme qu’à moitié.

8 mois que je suis au Canada, 4 au Nouveau Brunswick et 4 au Québec, 8 mois de bonheur intense, un condensé d’expériences riches, variées, intéressantes qui forment un tout qui restera inoubliable.

Je vais tout d’abord parler un peu du Canada, enfin des provinces maritimes et du Nouveau Brunswick. Je pense que le mot dépaysement résume assez fidèlement ce que j’ai ressenti pendant 4 mois. Et Dieu que c’était bon ! Se lever chaque jour en s’émerveillant devant tant de nouveautés, c’est tout bonnement génial ! La consommation XXL et l’obésité, la ‘loud attitude’ des anglophones et leur gentillesse, tout est bon à découvrir avec des yeux d’enfant. J’ai rencontré des gens extraordinaires en terme de savoir vivre et de gentillesse, de très bons amis européens également avec lesquels j’ai formé une crew d’amis inséparables. Nous nous sommes forgés ensembles des souvenirs intemporels à Halifax, Ottawa, Saint John et Montréal notamment. J’ai également eu la chance de voir l’île du Prince Edward qui est une véritable merveille, je vous le conseille chaudement, Charlottetown est une ville adorable au bord de l’eau.

Ah oui j’allais oublier que je suis également allé à New York, une ville titanesque, un ‘must see’ pour les aficionados de l’American Way of Life. Le rythme de folie de la ville comparé au calme du beau et grand Central Park restera mon souvenir le plus marquant de Big Apple.

Puis le temps de partir de Saint John arriva, juste le temps de faire ma demande de PVT à distance et de faire le tour du poteau à Saint Bernard de Lacolle, merci Immigrer.com et quelques membres en particuliers : parati, pussy08, OM53. Un grand merci sincère qui vient du cœur pour vous.
J’ai aussi pu rencontrer Laurent, Redflag et PP et ainsi perçer le mystère Immigrer.com … Sur ce plan là, mon seul regret sera de ne pas avoir rencontré Laurence

And now Ladies and Gentlemen, faisons plaisir aux séparatistes ( ) et parlons du Québec.
Le Québec, c’est l’Amérique, n’en déplaise aux MF, les québécois sont définitivement différents de nous autres européens, et j’ai adoré, votre manière de voir la vie, ce positivisme ambiant et la qualité de service et de vie, le bilinguisme, tout ou presque m’a ébloui et satisfait chez vous. L’hiver un vrai bonheur, et oui c’est l’avantage de le vivre pour la première fois, ne m’en voulez pas de dire cela amis québécois pour qui l’hiver est long et parfois tanant. La région est splendide, je n’ai vu que quelques places (Saint Sauveur, Sutton, Québec) mais tout m’a ravi : ski, cabane à sucre, ballades… que du bonheur je vous dis !
En fait, ce que j’ai beaucoup aimé, c’est Montréal et la proximité de la région et des activités hivernales. Montréal est une ville exceptionnelle, le Mont Royal un bijou. La vie nocturne y est excellente, je fais 3 places différentes par semaine depuis Janvier et je suis loin d’avoir tout vu ! Il flotte dans cette ville un parfum de bien être que je ne saurais pas expliquer en détail, feeling personnel qui me fait dire qu’on y est bien. C’est une grande ville mais elle n’est pas suffocante, pas stressante comme peut l’être Paris ou New York, le nombre de claxons que l’on entend dans les rues en est une preuve parmi tant d’autres.

Bref je me sens bien ici, je me suis bien intégré aussi, j’ai failli fondre en larmes (de bonheur) lorsque mes collègues et mes boss ont organisé une petite table ronde pour me remercier d’avoir travaillé avec eux et pour me dire que j’avais participé à améliorer l’image des Français dans leurs esprits. Jamais ce genre de remerciements sincères ne se serait produit dans une compagnie d’Assurance-Vie française.

Sur le plan professionnel, j’ai atteint mon objectif : je suis désormais bilingue, étudié en université anglophone, obtenu une expérience professionnelle à l’étranger, une ouverture d’esprit accrue aussi, bref le succès à 100%. Pas mal sur un CV à 22 ans me disent mes amis, j’en suis conscient et tellement heureux d’avoir obtenu cela icitte !

Je pars donc dans une dizaine de jours, ce sera dur de partir, je le sais, mais je me refuse à regretter quoique ce soit, conscient que je suis un privilégié, peu de gens ont l’opportunité de voir tant de merveilles et de vivre une telle expérience à 22 ans.
Que ce soit à l’Université de Saint John ou en travaillant à Montréal, j’ai vécu des moments forts, été confronté à des situations enrichissantes, parfois déconcertantes comme la fois où mon boss m’a qualifié de Maudit Français 1 semaine après non arrivée… c’était une joke je vous rassure ! Tout d’abord parce que je me sens plus européen que Français et que je pense que la jeune génération dont je fais partie a été ‘modelée’ pour être multiculturelle et capable de s’adapter, et aussi parce que je ne me reconnais pas dans la façon d’être et de se comporter de nombre de mes concitoyens, ce qui me poussera peut être à m’expatrier si le décalage est trop grand… Affaire à suivre…

Amaury
Alias HardButNotImpossible
Alias liquid_snake

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada