Comment rater son entrevue : Le guide parfait? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Comment rater son entrevue : Le guide parfait?

Comment rater son entrevue : Le guide parfait?

Savoir comment rater son entrevue, c’est  quelque part découvrir comment la réussir…

L’entrevue de sélection est la dernière étape avant recrutement.

Si vous en êtes arrivé à ce stade, c’est que votre CV a dégagé assez de points positifs pour que l’employeur veuille vous rencontrer.
Ces points positifs concernent vos compétences, vos aptitudes, votre formation et votre parcours professionnel.

Le CV doit être adapté à l’entreprise : une similitude est d’ailleurs souvent faite avec le pêcheur sur sa barque : il adapte son leurre en fonction de l’espèce de poisson présente.

Vous êtes en mode chasse…

Le CV doit donc être modulable, les blocs déplaçables en fonction des compétences recherchées par l’entreprise ciblée.

L’employeur doit y trouver ce qu’il cherche, et cela doit en général ressortir dès la première page ( un CV  bien fait ne doit comporter, en général, pas plus de deux pages ).

Il faut savoir que dans de grosses entreprises, pouvant recevoir  jusqu’à un millier de CV(s) par jour, le vôtre risque de ne pas se retrouver sur le bureau de la secrétaire RH s’il n’accroche pas.

Il pourrait ainsi être éliminé bien antérieurement dans le processus de présélection, pour la simple et bonne raison qu’une présélection automatisée a lieu…

En effet, à ce niveau de traitement, un logiciel de reconnaissance de caractères scanne les CV(s), fait une recherche par mots clés, et si les mots relatifs aux compétences recherchées sont présents, le CV suivra son cours.

A défaut de ces mots accrocheurs, il ira à la déchiqueteuse, sans jamais même atterrir sur le bureau de la secrétaire !

Personne n’en aura vent (…)

Un employeur nous racontait d’ailleurs une anectode…

Une grosse firme d’ingénierie recherchait un technicien dont l’une des compétences devait être la maîtrise du logiciel de dessin Autocad.

Un fin postulant, ne possédant pas les connaissances de ce logiciel, a mentionné dans ses champs de compétences ( donc en première page, bien en vue ) :  ‘’ Ne connais pas Autocad ‘’

Ceci a eu pour effet que son CV a passé le premier écueil ( sélection automatisée ) car le logiciel de reconnaissance de caractères a détecté le mot ‘’ Autocad ‘’

Le CV s’est donc retrouvé sur la table de la secrétaire RH.

Après une première analyse, consultation et par la suite présentation à l’ employeur, il a été décidé de rencontrer cette personne.
Elle a finalement bénéficié d’un emploi dans l’entreprise, mais dans un domaine connexe, le secteur des ventes.
En effet, la subtilité ayant permis à ce postulant de s’infiltrer , dénotant un aspect de débrouillardise de cette personne, a été appréciée et jugée utile pour ce secteur précis…

Je referme donc le volet concernant les CV(s).

Le thème est vaste et un billet pourrait au besoin y être ultérieurement consacré, si les échos sont positifs.

Le CV  ( à la sauce québécoise ) étant maintenant ‘’ parfaitement ficelé ‘’ , vous êtes enfin convoqué en entrevue.

Bien évidemment, n’y arrivez pas en retard !

La ponctualité est appréciée.

Vous devez être sur les lieux environ 10 minutes avant l’entrevue.
Pour ce, vous devez avoir préalablement repéré l’endroit où elle se tiendra, fait un plan et estimé les délais pour vous y rendre, et de préférence avoir fait au moins une fois le déplacement.

Sur place, vous signalez alors à la secrétaire votre présence et vous bénéficiez alors de quelques minutes pour vous relaxer .

Comment rater son entrevue  /  Quelques réponses à ne pas donner.

Séance de questions/ réponses

Voici quelques-unes des questions redondantes, dont certaines comportant des pièges :

1/ Que connaissez vous de notre entreprise ?

Erreur : réponse brève du genre : c’est une grosse entreprise , très convoitée de part sa réputation.

Vous démontrez alors votre manque de documentation.

Réponse : Parlez brièvement de l’historique ( date de création, éventuellement date de fusion avec une autre firme, nombre d’employés, succursales, citer une ou deux réalisations,… )

2/ Quelles sont vos qualités ?

Erreur : parler de soi, sans faire le lien avec l’emploi pour lequel vous postulez .

Vous en avez assez dit sur vous et vos capacités intrinsèques dans la rubrique aptitudes de votre CV  ( genre sens de l’analyse, efficacité, soucis du détail, autonomie… )

Réponse : Enumérer des qualités orientées vers la fonction que vous devrez exercer.

R/  J’ai de très bonnes capacités rédactionnelles ( au cas où vous devriez être amené à rédiger des rapports ) , un penchant pour les chiffres ( cas de calculs de devis , d’estimations,… )

3/ Quels sont vos points faibles ?

Erreur : de nouveau se concentrer uniquement sur sa petite personne.
Ne dites surtout pas que vous avez une faiblesse pour le chocolat…  🙂

Réponse : Un exemple serait, pour le cas du Québec :

Etant depuis peu de temps au Québec, je ne maîtrise pas tout à fait les différentes normes et codes, mais je m’atèle, à travers une pratique quasi-quotidienne, à en avoir une connaissance approfondie.
Cela pourrait aussi être un aspect linguistique : je ne maîtrise pas l’anglais de façon parfaite, mais ai programmé de suivre des cours du soir qui devraient débuter dans quelques temps à tel endroit…

Important : ne jamais citer un point faible sans parler par la suite d’éventuelles mesures que vous pourriez mettre en œuvre pour les contrecarrer.
En somme, il doit toujours y avoir un  MAIS  qui suit la description de la faille !

4/ Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

Question à double tranchant…

Une réponse du type :  ‘’ je préfère travailler seul ‘’ pourrait dénoter d’un possible problème de travail d’équipe, de sociabilité.
Une réponse du type : ‘’ Je préfère travailler en équipe ‘’ pourrait quant à elle être révélatrice d’un manque d’autonomie.

Que répondre ???

Réponse idéale :  «  Je ne monte pas en opposition l’autonomie et le travail en équipe. Je suis à l’aise avec les deux. Je considère que chacun y va de sa singularité et que le travail d’équipe ne peut être qu’ enrichissant .
Cependant, si j’estime qu’ un travail peut être mené à bien par une seule personne, je choisirais, par soucis de rentabilité, de le réaliser seul ! »

Bingo, d’une pierre deux coup, vous avez montré par la même occasion votre soucis pour la  rentabilité de l’entreprise !

5/ En voyant votre CV, je crois que j’aurais un autre poste pour vous, mais pas dans le domaine précis. Ceci vous intéresse t-il ?

Ici aussi, question à double tranchant !

Si vous acceptez, vous démontrez votre intérêt pour l’entreprise, mais pas pour le poste.
L’employeur veut peut-être aussi tester votre motivation le poste pour lequel vous postulez présentement…

Si vous refusez, vous démontrez votre intérêt pour le poste, mais pas pour l’entreprise.
Mais est ce facile de refuser une offre de l’employeur pour continuer immédiatement à le solliciter pour qu’il vous recrute ? Vous pourriez le frustrer…

Que répondre ??

Une des réponses possibles :  « J’ai développé des compétences dans le domaine précis pour lequel je postule aujourd’hui . Je crois qu’il serait dans l’intérêt des deux parties, pour un soucis d’efficacité au travail et donc de rendement, que nous nous en tenions au présent poste.»

Vous aurez ainsi à la fois montré votre attachement au poste et aux intérêts de l’entreprise .

6/ Pourquoi devrais-je vous prendre vous et pas un autre ?

Erreur : ne pas se faire trop d’éloge, du genre ; je suis le meilleur dans le domaine, je suis très fort en ceci et cela,…

Réponse : Je suis conscient que plusieurs personnes postuleront.
Je crois avoir développé assez de compétences pour répondre aux attentes de ce poste.
Ma singularité viendra peut-être d’ un cursus exemplaire et de bonnes références que je pourrais éventuellement vous fournir ultérieurement, au besoin.
Il est aussi clair que vous pourrez  juger de mon efficacité au travail après une période d’essai, si vous décidez de me recruter.

7/ Où vous voyez vous dans 5 ans ?

Un des soucis des responsables RH est, entre autres,  de recruter des gens qui, une fois l’expérience acquise, resteront dans l’entreprise.

De ceci découle :

Erreur :  Des réponses du genre de celles-ci vous court-circuitent :

« Je compte travailler quelques années et puis je crois que je vais m’installer à mon propre compte » ou «  je compte aller m’installer aux Etats- unis dans quelques années »

Ne pas trop en dire n’est pas mentir…

Réponse idéale : « Si vous me recrutez, je me vois évoluer dans votre entreprise mais il est certain que cela sera en lien avec les perspectives d’évolution se présentant au sein de votre entreprise »

Voici quelques-unes des questions pièges. Il y en a certainement d’autres ( le fil est ouvert, elles seront les bienvenues… )

Ne pas oublier aussi que durant l’entrevue, le candidat se doit de poser des questions à l’employeur concernant le poste et l’entreprise ( démontrant ainsi son intéressement ) ( exemple : quelles sont les attentes du poste par rapport à l’usage de la langue anglaise, quelle est la version de tel logiciel que vous utilisez au sein de l’entreprise, quelle est la hiérarchie de l’entreprise, existe-t-il des possibilités d’évolution et quels sont vos critères d’évaluation de performance,… )

Des questions relatives aux salaires pourraient être posées ( mais uniquement en fin d’entrevue ) d’une manière souple ( en donnant un salaire moyen fonction des salaires pratiqués au Québec . Consulter pour ceci le site IMT ( Informations sur le marché du Travail au Québec :

http://imt.emploiquebec.net/mtg/inter/noncache/contenu/asp/mtg941_accueil_fran_01.asp  )

Bonne chance…

Sommaire du blog :  http://www.forum.immigrer.com/blog/2/entry-54-sommaire/

____________________________________________________________________________

Annexe :

Les 6 étapes de base de l’entrevue :

1/ La préparation
2/ Arrivée sur les lieux
3/ La présentation
4/ Le déroulement
5/ Fin de l’entrevue
6/ Après l’entrevue

1/ La préparation:

#  Renseignez vous sur l’entreprise.
#  Assurez vous de bien connaître votre CV.
#  Ayez une tenue vestimentaire appropriée ( ton clair, un cran au dessus du poste convoité, pas trop de maquillage et
parfum, pas de bijoux,… )

2/ Arrivée sur les lieux :

#  Soyez ponctuel.
#  Avisez la réception de votre arrivée.
#  Ne mâchez pas de gomme et ne fumez surtout pas, même si on vous le propose.

3/ La présentation :

# Ecoutez votre interlocuteur attentivement
# Soyez vous même et souriez.
# Tenez vous le dos droit, sans être tendu et évitez de gesticuler.
# Faites sentir que le poste vous intéresse.
# Parlez clairement, fort et avec enthousiasme pour être bien entendu.
# Soulevez légèrement la main si vous avez une question.

4/ Le déroulement :

#  Demandez des explications si des choses ne sont pas claires.
#  Prenez le temps de réfléchir avant de répondre.
#  Répondez aux questions sans trop vous étendre.
#  Mentionnez que vous êtes intéressé même par un emploi à temps partiel.
#  Demandez de quand et de quelle façon vous aurez des nouvelles.

5/ Fin de l’entrevue :

#  Serrez la main de l’employeur et remerciez le.
#  Souriez-lui avant de le quitter.
#  Laissez lui une copie de votre CV si nécessaire.
#  Remerciez la personne au secrétariat en sortant.

6/ Après l’entrevue :

Faites votre autocritique ( d’autres entrevues pourraient suivre… )

# Inscrivez ce qui a été bien et ce qui a été moins bien.

Posez-vous pour cela certaines questions:

– Comment l’entrevue s’est-elle déroulée?
– Quels sont les points positifs de l’entrevue?
– Ai-je oublié de dire quelque chose durant l’entrevue?
– Est-ce que j’ai eu de la difficulté à répondre à certaines questions ?
– Quelles réponses pourraient amener l’employeur à ne pas me choisir ?
– Ai-je trop ou pas assez parlé ?
– Mes qualifications ont-elles été présentées de façon claire et systématique ?
– Quels points faibles devrais-je améliorer pour la prochaine rencontre ?

Et aussi, après l’entrevue :

#  Ecrivez et envoyer une lettre de remerciements.
#  Se fixer un rappel ( après une semaine ).

FuturQuébécois
Né il y a une quarantaine d’années à Charleroi, en Belgique, FuturQuébécois provient d’une famille d’immigrants Algériens d'Europe. Docteur ès sciences appliquées en Belgique et a posé ses valises au Québec avec sa petite famille en 2011.
http://www.forum.immigrer.com/profile/108763-futurqu%C3%A9becois/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada