Bilan des 6 mois..., Et quelques jours... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Bilan des 6 mois…, Et quelques jours…

Bilan des 6 mois…, Et quelques jours…

De Lachtite

Voilà, je m’y mets, je vais l’écrire ce bilan…. ça fait plusieurs jours que je traîne des pieds (euh…. Et des casseroles???) mais par respect pour tous ceux qui ne sont pas encore arrivés de ce côté-ci de la plaque….Euh de la flaque…. Je me dois en tant que néo-immigrante de vous faire part des mes impressions; de ma nouvelle vie… Comme je dis souvent (sur ce coup, je l’ai peut-être volée à quelqu’un d’autre celle-là…) “on ne change pas de vie, on la continue juste….” C’est juste et 6 mois (et quelques jours ) après l’arrivée à l’aéroport Trudeau….. Je le pense de plus en plus…. Je crois que c’est la Grand-mère de Petiboudange qui disait “Partout où on va, on emmène son ombre avec soi…” C’est VRAI….. Archi-vrai….

Bon commençons par le commencement…. Comme dirait Laurence “le travail est la pierre angulaire de l’immigration….” alors le travail…. Certains se rappellent peut-être que j’étais entrée comme recruteuse 2 mois pile-poil après avoir posé le pied sur le sol québecois dans LA plus grosse boite informatique du Québec (désolée pour ceux qui bossent chez la concurrence…. Ils se reconnaitront… ) bref…. et bien 4 mois et quelques jours plus tard…. J’y suis encore… On m’a acceptée moi, mon accent, mes tics, mes tocs et mes particularités linguistiques et sémantiques…. Je fais régulièrement rire la galerie avec mes découvertes… Et dès que quelqu’un utilise une expression typiquement québecoise, il vient me voir pour me demander si je la connais (tu sais ce que c’est “avoir de la broue dans le toupette…??” Ou “aller au petit coin” ?? (euh ça oui, je sais ) Mais bizarrement on vient me voir de moins en moins!!) Bref je fais partie de l’équipe, au même titre que x ou y…. Tout simplement…. Mon chum quant à lui a une période où il ne faisait que trouver du boulot, il a comme ça vécu plusieurs aventures assez risibles… Mais ça y est, il travaille tout en continuant sa formation en anglais… Moi aussi d’ailleurs je prend des cours d’anglais; je suis obligée pour mon travail, mais ça ne me deplait pas du tout….

Après les micros-chocs culturels du début, place aux grands aux vrais chocs culturels…. Les micros-chocs kesako ?? Ce sont des petites choses qui vont vous surprendre, vous étonner, vous faire sourire ou au contraire vous irriter…. Depuis le tu interrogatif jusqu’aux raisins sans pépins, en passant par la taille de tout qui est plus grand (même le cinéma); le bonjour quand tu raccroches, les gens à qui tu ne dis pas bonjour dans l’ascenseur, le dépanneur qui te demande comment tu vas ou le dynamisme du marché du travail…. ça c’est rien j’ai envie de dire…. Il faut environ 2 à 3 mois pour se faire à l’accent et au vocabulaire québecois, pour recommencer à communiquer véritablement… Mais l’accent n’est pas la seule différence entre les français et les québecois…. Le choc culturel je pense que c’est un truc bien plus profond, enfin un cossin bien moins superficiel que ces micro-chocs… C’est quelquechose qui vient chercher notre identité propre… Qui vient nous titiller quelquepart vers les tripes…. C’est quelque chose qui va ébranler notre identité propre… En nous en faisant prendre conscience…. Mais ça je pense que c’est encore bien trop tôt pour vous en parler; je suis encore dans cette phase de découverte, je suis dans une espece de phase d’acceptation du fait que je ne suis plus en France (Vous allez me dire qu’il m’en a fallu du temps… ) Mais je pense qu’on doit tous à un moment passer par cette étape, je ne suis plus en France, je suis au Québec, mais je n’y suis pas en vacances, j’y vis…. C’est tout un chemin à parcourir, un chemin personnel et individuel, même au sein du même couple ou de la même famille on peut être à des phases différentes…. Et puis je pense que l’immigration c’est comme une histoire d’amour, il y a des phases, des étapes, certains sont des adeptes du coup de foudre et/ou d’une relation passionnelle alors que d’autres auront peur de se bruler les ailes et seront plus précautionneux, plus prudents… Il y a des hauts et des bas… Chacun avancera à son rythme et trouvera (ou pas) ce qu’il cherche… L’important à mes yeux c’est d’avancer…

Voilà petit à petit ça m’amène à ce constat, je vous disais qu’on emmène toujours son ombre avec soi; je crois que dans l’immigration, il y a un deuil à faire, un deuil de notre vie d’avant…. (Comme dans une histoire d’amour encore… ça fait ben du sens ce que j’écris… ) Ici ce n’est plus la France, c’est le Québec.. Certes les modes de vie sont similaires.. Mais ils sont carréments différents, on est en Amérique du Nord pour le pire et pour le meilleur….

Alors le deuil en ce qui me concerne, c’est surtout au niveau affectif…. J’avais lu une fois que la première cause de retour des immigrants c’est la famille; et une autre fois, j’ai lu que c’était le travail, mais une autre fois j’ai lu que c’était le climat…. Bref, le travail ça va, j’ai même des projets et des rêves; le climat, je m’y fais sans soucis…. Et la famille et les amis… L’éloignement des proches… Dans mon cas, c’est là où le bât blesse…. J’ai gagné une meilleure qualité de vie; mais qu’est-ce que je suis loin de mes proches…. Alors certes, certaines personnes ont oublié mon adresse courriel en 6 mois… Mais c’est une minorité et ce n’est pas sur eux que je me concentre…. L’immigration a cela de beau que ça rapproche des gens que vous aimez, même si paradoxalement vous êtes loin…. Donc sur le sujet je suis un peu mi-figue mi -raisin, plus le temps passe, et moins mes proches me manquent (insensible, moi ?? je ne crois pas) mais peut-etre que l’esprit fait la selection de lui-même et refuse de se poser la question… Alors mes amis commencent à organiser leurs voyages au Québec; moi j’organise mes vacances en fonction de certains d’entre eux…. Je commence à rencontrer ici des gens que j’ai envie de voir rester dans ma vie… Bref la vie reprend ses droits…. Et puis certains s’en rappellent peut-être, il y a quelques mois j’avais parlé de mon filleul sur le forum, mon filleul qui me battait froid car il me reprochait d’être partie, et de ne pas avoir été là pour son anniversaire…. Et ce même petit garçon a recommencé petit à petit à me parler, il recommence à me raconter sa vie, et ne me demande plus pourquoi je suis partie.. Bref, ce petit garçon m’a raconté l’autre jour qu’il jouait à un jeu sur sa console.. Un jeu où il prenait toujours l’équipe du Canada…. (D’habitude c’est un adepte de soccer et il joue toujours avec l’Angleterre … je le sais car j’étais obligée de choisir la France face à lui…. ) Bref, je lui pose quelques questions car il voulait me faire deviner et… Oui il joue au Hockey-sur-glace…. C’est pas grand-chose mais ça m’a fait chaud au coeur… C’est un petit rien mais de ces petits riens qui vous mettent du baume au coeur, oui je suis loin des gens que j’aime, mais…. Et c’est dans ce mais-là que je peux et veux mettre une infinité de possibilités….

Ce mais-là c’est ma vie au Québec : des belles découvertes, des belles rencontres, des beaux espoirs…. et aussi un peu de mélancolie….

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada