Un an au Québec pour Franck et Nathalie - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Un an au Québec pour Franck et Nathalie

Un an au Québec pour Franck et Nathalie

De francknathalie05

Je me souviens,

Nous sommes arrivés le 02/08/12 à Québec pour changer de vie. Ce retour ne sera pas un bilan, car ce n’est pas l’objet et pour cause un bilan près un an serait un peu osé, mais plutôt une prise de position sur notre ressenti.

Notre remise en question professionnelle.

Nous avons trouvé un job en moins de 10 jours < nos tous premiers Cv envoyés, dans nos domaines respectifs et dans la même société. Aujourd'hui, nous y sommes encore, même si je n'y ferais pas ma vie. Les conditions de travail sont plus calmes que celles que nous connaissions en France. Nous avons pu négocier trois fois notre salaire ( fin de période d'essai, à 6 mois et là tout récemment) et avons obtenus tous deux ce que nous attentions. Ce petit bout de chemin, ne s'est pas fait tout seul, car croyez bien que lorsque l'on est en France et que l'on vous annonce qu'une remise en question sera nécessaire. Il faut la vivre pour la comprendre ! Nous sommes tous deux amenés à "travailler" notre anglais au quotidien, nous travaillons pour un groupe Américain basé au Texas. Néanmoins une chose est sure, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap que ce soit à Qc, MTL ou ailleurs, il faut en être convaincu... Mon cursus à été une reprise de cours durant 8 mois en cours du soir afin de valider des compétences acquises en France, mais pas reconnues ici. Je reprends d'ailleurs les études, là en septembre pour deux ans. A ce propos, prenez bien soin de faire évaluer vos diplômes avant d'arriver, un employeur se moque de votre BTS,DUT. Après ce cheminement, mon boss vient de me proposer la prise en charge d'une succursale Madame, après 4 mois de remise en question s'est vu proposer un poste de gestionnaire qui a été créer suite à sa décision de quitter la compagnie. Finalement, elle s'y retrouve bien. Le quotidien Après une période de flottement lors de notre épicerie et oui, en arrivant le choc est là. Le fameux phénomène de comparaison est partie prenante de tous nos achats. Bien sur, de longs moments de solitude dans les supermarchés à parfois demander aux Québécois notre chemin. Les Québécois, sont dans l'ensemble très accueillants mais ne vous fiez pas toujours à ce que l'on vous laisse entrevoir. Aujourd'hui, notre cercle d'amis est essentiellement composés de Québécois, mais pas que, (disons que nous en avons marre de parler procédure et de suivre les aventures et chialiages de ceux qui s'attendaient à trop beau, trop vite). Nous avons tout de même de fortes différences et parfois revenir vers nos racines fait du bien. En tous cas à Québec, il fait bon vivre et avons trouvé ce que nous cherchions. Nous avons après 5 mois de location acheté notre maison à Québec Ste Foy, nous voulions depuis notre voyage en 2011 y résider pour des raisons familiales. Nous n'avons eu aucun soucis de demande d'hypothèque, nous avions vendu nos biens en France. Attention au rêve québécois de la maison facilement accessible...Si vous n'avez que peu d'apport, la donne change, sachez le !! Points positifs, nous avons acheté en 5 jours et finalisé la vente en moins d'un mois devant le notaire. La scolarité de nos deux enfants se passe bien. Notre fille sera au CEGEP en soins infirmiers en septembre. A ce propos, si votre enfant ce finalise pas sa classe de 1ère, elle devra cumuler ses maths de 4 et 5 secondaire afin de valider ses crédits ainsi que ses sciences. Ca fait quand même deux cursus en une année. Notre fils, lui est en secondaire 3 et tout va bien. Notre choix sur Québec s'est finalement avéré être un choix judicieux, c'est une ville à taille humaine, facile à vive où l'on se sent en sécurité. Aujourd'hui, nous sommes au et à Québec, demain... Le système médical est vraiment spécial, il vaut mieux avoir une assurance complémentaire employeur sinon attention...Les urgences, les cliniques sont engorgées et les files d'attente sont réellement longuessssssss. C'est à vivre, pour nous ca c'est fait. Le déménagement, nous avions fait le choix d'amener nos meubles en container un 30m3. Absolument aucun regret non plus, si ce n'est de ne pas avoir amené plus grand. Si vous avez du mobilier de valeur, ici ca vous coûtera le double pour en avoir de qualité...Je ne parle pas du mobilier LEON , BRICK ou encore IKEA Le climat, c'est simple nous adorons les 4 saisons et n'avons pas subit notre 1er hiver et etions dehors toutes les fins de semaines et ce quelque soit les températures. Les forums, je dirais que la réalité de la vie n'y est pas reflétée, même si dans l'ensemble des questions sont posées, les craintes sont rarement abordées, peut être est ce dû à la vision rose d'un tel projet. Nous avons réussi notre première année, nous avons eu de la chance en même temps, nous avons assez ramé durant presque 3 ans. Mais cela ne n'enlève rien à la difficulté que représente une immigration, le soir il nous est arrivé d'avoir des doutes, des incertitudes, et ce malgré le fait que nous n'avions pas d'attente particulière et surtout pas dans le besoin financier. Nous avons quitté la France , pour vivre autrement et n'avons rien fuit... Bonne chance à vous qui êtes en procédure et si vous avez des questions n'hésitez pas.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada