Recule du taux de chômage au Canada - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Recule du taux de chômage au Canada

Recule du taux de chômage au Canada

Selon une récente Enquête de Statistique Canada, il s’est créé 43 000 emplois en janvier 2010, d’un océan à l’autre du pays, dont 6200 au Québec.

Le taux de chômage a reculé d’un cran à 8,3% au Canada et de quatre dixièmes à 8,0% au Québec. Ce fort repli est attribuable au nombre de personnes à la recherche active d’un emploi qui a diminué deux fois plus que les entreprises ont embauché.

Les nouveaux emplois, pour la plupart à temps partiel, sont venus du secteur des services, des segments du commerce de gros et de détail, de l’hébergement et des services reliés à l’habitation. Ils ont profité surtout aux femmes et aux jeunes.

Le secteur des biens a éliminé quelque 23 000 emplois, concentrés dans la fabrication et l’agriculture.

Tout un contraste avec les voisins du Sud, les États-Unis, où la cohorte des chômeurs s’est encore gonflée de 20 000 personnes en janvier 2010. Le taux de chômage américain est passé de 10,0% à 9,7%.

La province du Québec s’en tire en apparence encore une fois assez bien. La moyenne des six derniers mois est de 6900 emplois de plus.

En Ontario, beaucoup plus frappé que le Québec par la récession, le taux a au contraire grimpé de deux dixièmes à 67,2%. Voilà pourquoi, malgré 30 300 nouveaux postes en janvier, le taux de chômage n’a pas bougé à 9,2%.

Voici les chiffres par province selon Statistique Canada pour le mois de février 2010, le taux du mois précédent étant entre parenthèses:

– Terre-Neuve-et-Labrador 14,9 (15,2)

– Ile-du-Prince-Edouard 9,9 (10,8)

– Nouvelle-Ecosse 9,8 (9,6)

– Nouveau-Brunswick 9,3 (8,9)

– Québec 8,0 (8,4)

– Ontario 9,2 (9,2)

– Manitoba 5,4 (5,8)

– Saskatchewan 4,7 (4,8)

– Alberta 6,6 (6,6)

– Colombie-Britannique 8,1 (8,3)

Voici les chiffres par ville. L’agence avertit toutefois que les données peuvent fluctuer de façon importante puisqu’elles sont basées sur des échantillons modestes.

-Saint-Jean, T.-N.-L. 8,6 (9,0)

-Halifax 6,5 (6,6)

-Saint-Jean, N.-B. 8,1 (6,7)

-Saguenay 8,0 (7,3)

-Québec 4,5 (4,9)

-Trois-Rivières 9,6 (9,5)

-Sherbrooke 6,1 (5,5)

-Montréal 9,1 (9,1)

-Gatineau 6,0 (5,9)

-Ottawa 6,2 (6,0)

-Kingston, Ont. 5,9 (6,0)

-Toronto 9,4 (9,4)

-Hamilton 8,9 (8,5)

-Kitchener, Ont. 9,9 (9,3)

-London, Ont. 8,7 (8,8)

-Oshawa, Ont. 10,4 (9,9)

-St. Catharines-Niagara, Ont. 11,2 (11,0)

-Sudbury, Ont. 10,4 (10,4)

-Thunder Bay, Ont. 7,6 (8,1)

-Windsor, Ont. 12,8 (12,7)

-Winnipeg 5,5 (5,6)

-Regina 4,8 (4,9)

-Saskatoon 4,8 (4,7)

-Calgary 7,2 (7,2)

-Edmonton 6,9 (7,6)

-Abbotsford, C.-B. 7,3 (7,3)

-Vancouver 7,8 (7,7)

-Victoria 7,6 (7,5)

Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d’immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d’une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l’installation, le travail et l’immigration au Québec et au Canada aux Éditions L’Express (et L’Étudiant).
Auteure de “S’installer et travailler au Québec” aux éditions L’Express.

https://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada