Récit d'entrevue en Inde à... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Récit d’entrevue en Inde à…

Fallback Image

De raoulgaillard

Récit d’entrevue en Inde à New Delhi, CSQ Obtenu!

Mon récit d’entrevue ne serait peut-être peu utiles aux confrères de ce site étant donne que je viens d’Inde. Mais bon, je ne dois pas hésiter ‘ d’autant plus que mon récit sera le premier par un indien (je ne trouve aucun autre indien sur ce site).

Un peu d’historique : J’avais envoyé ma DPI (la demande préliminaire n’existe plus depuis janvier 2004; cela se fait en ligne au site d’immigration Québec, gratuitement) au mois de mai en 2003 et là commence mon aventure! J’avais envoyé ma DPI et ne m’attendais même pas à une réponse. J’étais sur New Delhi à ce moment-là. J’ai changé de travail (et donc de ville) et suis arrivé sur Pune, tout près de Mumbai (où habitent mes parents; heureusement j’avais donné l’adresse de mes parents à Pune lorsque j’avais fait ma DPI). Un jour quand je ne l’attendais point, est arrivée une enveloppe ‘ ma DCS (demande de certificat de sélection). Je l’ai envoyée en février 2004 au Bureau d’Immigration du Québec à Damas en Syrie et ai reçu l’accusé de réception de ma DCS en mars 2004. En octobre 2004 j’ai reçu une lettre m’informant que j’étais sur une liste d’attente pour une entrevue de sélection et aussi que je devais leur envoyer l’attestation de tous mes employeurs car les contrats ne suffisaient pas. J’ai tout envoyé et là commence une attente encore plus longue et pénible ‘ j’ai dû attendre juillet 2006 et un jour ai reçu ma convocation pour l’entrevue en octobre 2006.

Je comprenais que je devais commencer à préparer mon entrevue mais ne l’ai commencé qu’une semaine avant l’entrevue ‘ comment convaincre le panel de ma motivation, objectif d’immigration, la géographie, l’histoire, l’économie, la politique du Canada et celles du Québec etc. etc. etc. Oh! Quelle préparation!!! J’ai pris un congé d’une semaine. Les billet d’avions était déjà prêt un mois en avance. Je suis arrivé à New Delhi (1500 Km de Pune, la ville que j’habite) un jour avant l’entrevue. Je connais New Delhi un peu comme c’est là que je suis allé à l’université 2 ans. Comme mon père était déjà à New Delhi pour ses affaires, nous nous sommes rencontrés et sommes allés voir le Haut Commissariat du Canada la veille dans le but de me familiariser avec l’endroit et la procédure, à travers des questions que je pourrais poser aux candidats sortants. Mais, lorsqu’on y est arrivé la veille mon père était convaincu que ce n’a pas été une bonne idée d’aller voir le Haut Commissariat la veille parce que ‘ oui, vous avez bien deviné ‘ l’ambiance était très décourageante : plein de monde et plein de monde qui sortait d’apparence déçue et d’expressions décourageantes. Je me suis demandé ce que ce serait à l’intérieur si la grille de sécurité même était si gris. Nous sommes tout de suite rentrés à l’hôtel et avons dîné. J’ai regardé la télévision un tout petit peu et me suis endormi. Le lendemain, le jour J, je me suis levé à 7 heures pour l’entrevue de 11 heures. Mon père m’a téléphoné et je suis descendu au restaurant pour le petit-déjeuner, tout avec mon ordinateur portable pour perfectionner mon entrevue (vous vous moquez de moi!). Comme mon père avait fini son travail, il m’a offert d’accompagner au Haut Commissariat. Nous avons quitté l’hôtel à 9h30 et sommes arrivés au Haut Commissariat à 9h50. La veille le gardien nous avait demandé de présenter la convocation au moins 30 minutes avant l’entrevue, soit à 10h30. L’attente de 40 minutes (entre 9h50 et 10h30) était encore plus pénible. J’ai tendu ma convocation au gardien à 10h25 et un préposé m’a demandé de passer par la sécurité. Après 5 longues minutes de contrôle le gardien m’a demandé d’aller m’assoire dans le lobby. J’y suis entré ‘ ambiance pesante, tas de chaises comme à l’aéroport, 16 petits cabinets au tour. Je suis allé me peigner les cheveux comme il n’était que 10h40. Je sors des toilettes et ne m’assois à peine que j’entends l’annonce à 10h45 qui me demande de me présenter au cabinet numéro 6. J’y entre, le cabinet se divise en deux parties à l’aide d’une vitre pare-balles. Une dame me sourit, m’accueille de l’autre côté de la vitre et me demande de m’asseoir.

Conseillère : Je m’appelle XYZ. C’est moi qui vais vous faire passer l’entrevue. L’entrevue se divisera en 4 partie ‘ je vais d’abord voir votre passeport, ensuite je vais contrôler vos documents à partir des originaux et en attestant les photocopies que vous nous aviez envoyées au moment de soumettre votre DCS, ensuite je vais évaluer votre capacité financière et finalement nous allons parler de votre projet, vos motivation et votre préparation. Ça vous convient?

[J’étais soulagé que la question « motivation » (que j’avais tellement « bien » préparée) aille se poser vers la fin.]

Moi : Oui! C’est bien.

Conseillère : Votre passeport, s’il vous plait!

[Je lui tends mon passeport.]

Conseillère : Pendant que je contrôle votre passeport et pendant que j’ouvre votre dossier sur mon ordinateur, parlez moi de votre projet ‘ pourquoi voulez-vous quitter votre pays, pourquoi avez-vous choisi le Québec et quelles sont vos motivations?

[Là je me mets à transpirer! Les 5 premières secondes je ne me rappelle rien de ce que j’avais préparé, par c’ur. Et je commence en souriant.]

Moi : En une seule phrase ‘ je cherche à immigrer pour un meilleur avenir. Pour une réponse détaillée : je ne quitte pas mon pays parce que je le déteste mais pour acquérir de l’expérience de travail à l’occident. Je me trouve en face d’au moins 30 ans productifs et je souhaite en faire le plus possible. Enfin, je souhaite m’installer là où la criminalité est parmi la plus basse, là où les femmes ont les mêmes opportunités que les hommes et là où mes enfants seront mieux soignés.

Conseillère : Bien! C’est déjà une bonne motivation. Nous allons maintenant passer au contrôle de vos documents. Montrez-moi votre diplôme le plus récent. [Je le lui tends.] Votre diplôme en sciences [Je le lui tends.] Vos notes du secondaire [Je le lui tends.] L’attestation de tous vos employeurs [Je le lui tends.] Preuves de vos actifs financiers [Je le lui tends.] Bon, remettez tous vos documents pendant que je calcule les points ‘ mais vois que vous avez assez de points.

Là je vois un rayon de soleil et me mets à ramasser mes affaires.

Une longue minute passe et la conseillère m’annonce en sortant ses lunettes’

Conseillère : Vous avez un dossier complet, vous avez la somme d’argent nécessaire pour l’établissement, vous avez assez de motivation pour vous intégrer au Québec. Donc vous avez assez de point à réussir ‘ je vous annonce accepté.

Je répète le mot « accepté » pour le confirmer et relâche un grand soufflé d’air. La conseillère me délivre le CSQ et me félicite. Au moment que je sortais de la porte elle m’a demandé la question qu’elle avait oubliée ‘ « Oh! But do you speak English? » Je lui en ai assuré et est sorti tout heureux pour me rejoindre à mon père qui m’attendait en dehors du Haut Commissariat.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut

Bienvenue au Canada