Réalisation d'un rêve - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Réalisation d’un rêve

Réalisation d’un rêve

De mayoke

J’ai dû commencer à rêver du Canada vers 10 ans, en lisant Jack London, j’ai fais mon premier séjour au Québec à 21 ans et enfin à 38 ans me voici résidente permanente du Québec !!!

Ça fait environ un mois que j’ai débarqué avec ma petite famille qui comprend mon mari, nos 2 enfants de trois et demi et 9 mois et nos 4 chiens.
On arrivait pas vraiment dans les meilleurs conditions parce que sans le moindre sous en poche, nos dernières années en France ont été catastrophiques et le pécule qu’on avait mis de côté pour immigrer a totalement disparu, on a même dû emprunter de l’argent à des amis pour pouvoir payer nos billets d’avion.

Inconscients??? Non pas totalement, on savait qu’on avait un très bon couple d’amis pour nous aider dans nos débuts au Québec.

Pour l’instant le Québec correspond tout à fait à nos rêves, c’est même mieux que ce qu’on espérait. Mon mari a trouvé du travail en 15 jours, les employeurs se battaient presque pour l’avoir, après nos années de galère en France c’était inimaginable.

En France je travaillais dans le domaine canin et ça faisait presque 3 ans que j’essayer de trouver une solution pour changer de domaine et travailler avec les enfants mais impossible, je n’avais pas l’argent pour me payer une formation et pôle emploi m’a tout refusé, j’ai même été interdite de stage parce que j’avais demandé à faire un stage en crèche et que la mairie qui devait signer les papiers ne me les a donné qu’a la fin de ce stage alors qu’on doit les envoyer à pôle emploi avant de commencer.

Enfin bref, moi qui voulais essayer d’accumuler de l’expérience dans le domaine des enfants c’était raté, c’est pas 15 jours en crèche qui compte beaucoup ( ben oui, on a pas le droit de faire des stages de plus de 15 jours avec pôle emploi et comme ensuite j’ai été interdite de stage je n’ai pas pu faire celui en école maternelle). Bon désolée, je fais ma chialeuse. Tout ça pour dire qu’au Québec je me suis retrouvé aux études tellement vite que j’en reviens toujours pas! La semaine en arrivant je trouve pile poil la formation parfaite que je veux faire pour 40$ et en 5 mois en temps partiel exactement ce qui convient à mon budget et à ma vie familiale, sauf que j’ai pas le niveau requit. Et ben pas de problème je me suis retrouvée inscrite au cours pour adulte pour obtenir mon DES et l’année prochaine je pourrais faire ma formation. C’est si simple. Et les administrations c’est le bonheur, le numéro d’assurance sociale en 5mn c’est fait, pour la carte soleil le bureau était ouvert jusqu’à 20h, aucun soucis pour y aller après le travail. Le plus beau pour moi ça a été la dame de accès travail à qui je dis que je ne peux venir que les vendredi après midi et qui me réponds que normalement c’est fermé mais que c’est pas grave, elle viendra pour moi.

Dire qu’en 3 ans en France je n’ai jamais pu obtenir un rendez vous avec ma conseillère pôle emploi ! Pour ma fille j’ai pu l’inscrire dans une CPE assez rapidement et sinon j’avais trouvé vraiment pleins de garderies en milieu familial prêtent à l’accueillir mais comme on a pour l’instant de petits moyens en CPE on paye directement moins cher sans avoir à attendre les remboursements de l’état.

Ce qui m’a étonné aussi c’est qu’il y a des parcs de jeux pour les enfants partout, chaque quartier à le sien et nous qui sommes un peu en dehors du centre on est aussi à 5mn à pied d’un parc. Ce qui est bien pratique car je n’ai pas mon permis. Chose à laquelle je vais enfin remédier ici.

Pour nous le Québec a répondu totalement à nos attentes, lorsque nous avons commencé nos démarches nous vivions en Suisse et partions vivre au Québec pour sa nature magnifique et pour la mentalité nord américaine. Quand nous les avons finit nous vivions en France et on ne pensait plus qu’à juste retrouver du travail pour mon mari et pour moi avoir l’occasion de changer de domaine professionnel et bien pour l’instant c’est réussi.

Depuis qu’on est ici on vit pleins de petits bonheurs simples qui nous rendent heureux, les personnes qu’on rencontrent sont adorables et je n’ai pas trouvé que ce faire des amis était plus difficile ici qu’ailleurs, contrairement à ce que j’avais pu lire. Moi qui ai tellement déménagé au cours de ma vie, je me sens vraiment chez moi ici et quel bonheur d’entendre ma fille me dire qu’elle est heureuse ici et qu’elle aime le Québec.

Il y a tellement de choses que j’aimerais raconter sur les belles choses qu’on vit ici mais ça prendrait bien trop de temps. Juste une dernière chose, un petit conseil en fait, au Québec il n’y a pas que Montréal et la ville de Québec, nous on a fait le choix de venir vivre à Victoriaville et le fait d’être dans une petite ville on est vraiment énormément aidé dans notre intégration car il y a peu de nouveaux arrivants. Les loyers sont beaucoup beaucoup moins chers aussi et pourtant c’est une ville dynamique où l’on trouve tout ce dont on a besoin. Et bien sûr on est proche de la nature. Ce qui est sûr c’est qu’on ne regrette rien ici c’est le pays où si tu veux tu peux, il y a toujours une solution à nos problèmes et ça fait du bien de pouvoir souffler un peu après 3 ans de galère continue…

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada