Premier contact avec Montréal, adaptation… - Immigrer.com
lundi , 27 mai 2024
Accueil Bilans Premier contact avec Montréal, adaptation…
Bilans

Premier contact avec Montréal, adaptation…

0
0
(0)

De Olyssa

Premier contact avec Montréal, adaptation psychologique

Bonjour à tous,

Je suis nouvelle sur le forum …et nouvelle aussi à Longueuil (rive sud Montréal). Originaire de Madagascar, j’ai 29 ans, un mari informaticien et une fillette de 4 ans et 9 mois. Alors, tout d’abord, un grand Merci aux fondateurs du site et à tous les participants parce que lorsque j’étais a Madagascar, le simple fait de consulter les messages et les chroniques m’ont donné du courage et l’impression d’avoir déjà un pied au Canada…je suis sûre que je ne suis pas la seule dans ce cas.

Bref, ou voulais-je en venir? Ah oui, pour résumer (je vous raconterai plus tard comment s’est passé notre processus d’immigration) j’ai déjà eu une expérience préalable du Canada de début 2002 a fin 2003, et c’était a Toronto -une ville dont je suis tombée littéralement amoureuse et ou j’ai travaillé…l’année 2004, s’est passée à Madagascar pour moi et ma fille….et ce n’est qu’a la mi-février 2005 que nous avons, à nouveau posé le pied au Canada mais cette fois en tant que résidentes permanentes. Bon, Montréal est tellement différent de Toronto qu’en arrivant, je n’ai pas eu l’impression d’être vraiment « arrivée » au Canada. Il y a longtemps, une collègue française avait eu l’air complètement dépitée en sachant que j’allais vivre au Québec….et je n’avais pas saisi, alors, la raison de sa réaction.

Et c’est à mon arrivée que je me suis trouvée complètement déstabilisée par l’aspect « déstructuré » de la ville, vous savez, un coup vous avez plein de parking, puis un immeuble au milieu de nulle part et ensuite plein de petites maisons bien alignées et brusquement deux buildings….Et puis, aussi la difficulté au départ à comprendre ce que les Québécois me disaient et, parfois, je l’avoue, une envie quasiment irrépressible de rire en entendant certains mots, certaines chansons du terroir. Toute la situation m’est apparue vraiment surréaliste parce que je ne m’étais pas imaginée l’Amérique du Nord sous cet angle, mais alors pas du tout. Attention : je ne fais ici aucun jugement de valeur, je découvre un « Canada » dont on ne m’avait jamais parlé à l’école et dont la plupart de mes compatriotes restés au pays n’ont aucune idée….

….Et puis, vous me croirez ou non, mais tout s’est mis en place un dimanche après-midi. Mon mari nous a emmenées, notre fille et moi, dans une patinoire. Pour la première fois de ma vie, j’ai mis mes pieds dans des patins à glace et me suis lancée sur la piste. Après maintes glissades, j’ai fini par m’asseoir (pour ne pas tomber plus bas)…et là, une dame, une québécoise très gentille, très compatissante quant à mes chutes répétées, a engagé la conversation….en français québécois. Ô surprise, je comprenais ce qu’elle disait . A un moment, après une longue conversation, elle m’a dit : « Je m’ demande comment not’ manière d’ parler peut ben sonner à vos oreilles, vous les immigrants qui parlez un français bien plus correc’ qu’le nôt’lâ….» Et c’est à ce moment précis que j’ai dis tout haut ce que je venais de comprendre tout bas : « Non, je ne crois pas qu’il y ait vraiment un français meilleur ou pire dans ce cas-ci. Je pense plutôt que votre langage est ce que vous êtes, c’est une grande partie de votre identité québécoise et c’est très bien comme ça, ne changez pas, surtout. » Et je venais de réaliser que tout ce qui m’avait déstabilisé à Montréal venait du fait que je m’attendais à trouver un monde similaire à Toronto ou à Paris….alors que le Québec est une entité totalement différente dont les différences avec les autres grandes villes occidentales forgent la beauté particulière et qu’il faut accepter telle quelle. Ce fut une révélation pour moi….pour d’autres se doit être une évidence mais il aura fallu cet épisode pour que, psychologiquement, je puisse commencer à m’adapter et à me sentir « arrivée ».
Après la dame m’a aidé à me relever et à glisser…tout simplement.

Merci à tous ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu’au bout mais il fallait vraiment que je partage ça avec vous tous que je lis depuis plusieurs mois… Et O’hana, merci particulièrement pour ta chronique sur la résilience.

a plus!

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Grosse déception du Québec

4.3 (58) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

Bilan 10 mois après au Québec

4.2 (17) Il y a 10 mois, mon conjoint et moi avons...

Est-ce que je regrette d’avoir déménagé au Canada? Certainement

3.9 (56) Tout d’abord, un peu d’histoire sur moi : Je suis un...

Tour du poteau : petit retour sur mon passage à Stanstead

5 (1) Bonjour, Demande : renouvellement des deux fiches visiteurs des enfants...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com