Petit bilan: famille et vie d’Omnipraticien après 2 ans

Bonjour à tous,

Je viens partager mon expérience comme ceux, qui avant moi ont partagé sur ce site et qui m’ont beaucoup aidé.

Aujourd’hui je me dis que je peux donner à mon tour mon avis, mon point de vue sur la vie de famille, de médecin au Quebec.

Les démarches ont commencé en 2015 après la thèse en France.  Nous avons envoyé les premiers documents de demande de parrainage en Juillet 2016 (oui il faut attendre de recevoir le diplôme officiel et c’est très long), il a obtenu un stage d’équivalence en juin 2017, le stage a commencé en Octobre 2017 jusqu’en janvier 2018. RSQ (Recrutement Santé Quebec) avait propose un poste en Abitibi qui semblait convenir même si c’est un région très éloignée. Nous avons donc décidé a la fin du stage d’aller passer une semaine la bas et de rencontrer l’équipe du CLSC ou il devait aller.

NOUS AVONS BIEN FAIT. Et je conseille a tout le monde de faire de même. Aller voir avant. C’est primordial. Et le personnel sur place vous dira la vérité sur ce qu’il va se passer, le mode de vie, la pratique, l’intensité, le personnel…

En fait RSQ et les recruteurs vous embellissent la chose pour que vous acceptiez de partir loin et vous donnent des chiffres de salaire (400 000 $ avant impôt)  pour vous appâter.

Sur place vous découvrez que vous devez être en fait un urgentiste/ urgentologue et avoir un DU de médecine de brousse et non pas un omnipraticien qui fait des consultations comme en cabinet en France.

Alors : urgentiste car les personnes arrivent parfois avec des traumas, des hypothermies( tombent dans le lac gelés) accouchement autochtones sans suivi, etc etc, vous avez même pas un bistouri électrique pour cautériser,  pas d’ambulance certaine, première ville a 45 min, et médecine de brousse parce que tu fais avec ce que tu as la plupart du temps.

L’espérance de vie est nettement diminué là-bas, c’est certain. Mais la population le sait, ils chouchoutent leur docteur et ne ne plaignent JAMAIS … normal.

Ensuite vous apprenez que si vous arrivez dans cette équipe, 2 médecins partiront à la retraite. Donc au lieu de 6 Dr ça fait 4. Donc diviser les gardes de chaque jour par 4, donc une garde tous les 4 jours.

Je passe d’autres détails mais l’essentiel est là.

De retour mon mari a décidé de refuser le poste en Abitibi et d’abandonner le projet de venir au Canada, mais en 1 semaine RSQ a envoyé 5 propositions : 3 à Montreal dans le centre  et 2 en Montérégie.

Nous sommes alors en Montérégie depuis 2 ans, c’est une très belle région. Nous avons eu la chance de trouver une belle maison au bord du Saint Laurent et je dois avouer que la vue est sublime.

Cote travail, Ce permis restrictif est de 3 ans. Nous avons un Visa de Travail temporaire, ouvert pour moi et restreint pour lui car il ne peut travailler qu’a cet endroit pour le moment. A la fin des 3 ans il pourra aller où il veut.

Dans la pratique c’est beaucoup plus calme qu’en cabinet libéral en France, mais alors la paperasse s’entasse. C’est rébarbatif. Des papiers a foison, il faut tout noter. Y’a des jours ou j’ai écrit tellement de détails dans mon compte rendu que c’en est ridicule.

Pour avoir un bistouri qui fonctionne il a fallu attendre 14 mois !!!  Qui parle de la lenteur administrative française, n’a pas connu la lenteur québécoise !!! tout prend des plombes.

Aussi ne comptez pas trop sur les spécialistes pour vous donner un coup de main dans le suivi des vos patients, ils s’en calice comme on dit ici. Pour faire une radio c’est 4 mois d’attente, pour la cardio 6 mois et après on apprend qu’ils ne voient que 5 patients par jour. Bref la moitié ne travaille pas énormément. Et l’autre moitié se prend pour un prix Nobel de médecine : Ils sont les plus forts, les plus dynamiques et ce sont le Leaders en médecine . Ha Ha Ha Ha je rêve.

Cependant les collègues sont tous très sympas, certains sont devenus des amis et, je pense, des amis pour toujours. C’est ce qui me donne un peu de baume au coeur et c’est grâce à eux que mon mari est toujours au Quebec. ils sont un  soutien moral très important.

Concernant les consultations, il prends son temps, il peux faire un vrai suivi de  patients,  payé à l’heure et il peut vraiment connaitre chaque patient, lui proposer le meilleur soin. Bref il regarde plus sa montre aux 20 min. Ça c’est top. Les gens sont respectueux, il ne viennent pas exiger un renouvellement d’ordonnance gratuit sans consul ici. Les filtres sont très nombreux avant de voir un médecin ici. C’est parfait pour lui mais il y tellement de québécois qui n’ont pas vu un docteur depuis plus de 10 ans.

La population n’est pas bien prise en charge . Il y a un travail colossal a faire et surtout beaucoup de prévention a mettre en place. Mais la c’est le système de santé lui même qu’il faut améliorer.

Côté Assurance, pour avoir une garantie invalidité qui prend  verse un revenu en cas de problème de plus de 3 mois, c’est la galère car on a pas fait de démarches de résidence permanente. il a  toujours son assurance en France mais il aimerait  en trouver une ici qui soit de qualité. Malgré beaucoup de recherche je n’ai pas trouvé une assurance qui ‘na pas besoin de la RP pour être souscrite. Si vous avez des infos à ce sujet : je prends !!!!

Voila, nous hésitons encore à rester. La famille nous manque plus que nous n’aurions jamais pu l’imaginer et les enfants parlent presque toutes les semaines de la France, de papi et mamie, des amis et des voisins,  de notre maison au village, de l’école et nous aussi, le déracinement pèse sur le moral.

Nous ne sommes plus ensemble pour les anniversaires, Noel, les fête de fins d’année scolaire, les dimanche au BBQ etc etc. C’est difficile de prendre la meilleure décision.

En écrivant cela, il me semble que la décision est prise de rentrer mais la qualité de vie ici est tellement belle, puis le travail que cela a demandé pour en arriver là et au final tout laisser et retourner à la case départ. J’ai l’impression de vivre la chanson de Cabrel  » les murs de poussières « . C’est devenu notre hymne à la maison.

Je pourrais développer encore longtemps mais le devoir m’appelle.

A bientôt

Bilan de Doctissimo sur le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “Petit bilan: famille et vie d’Omnipraticien après 2 ans

  1. je suis médecin en outaouais depuis 5 ans

    le permis restrictif c’est 5 ans et non 3, c’est peut être ton engagement avec ton employeur en montérigie qui est de 3 ans
    fais des démarches de résidence permanente, si tu pense rester car c’est long

  2. Bonjour Cher Confrère,
    Bien qu’ayant mes deux enfants au Canada, dont l’un est professeur à l’université du Québec, je n’ai pas choisi d’exercer la médecine au Québec. J’ai tout de suite repéré les failles du système de santé Canadien, excellent dans beaucoup de domaines, mais d’une culture du profit complètement différente de notre « éthique » française.
    Cela ne m’empêche pas de passer un mois au Québec chaque année où j’ai beaucoup d’amis, avec un immense plaisir.
    Si votre intention est de rentrer en France,et si vous n’avez pas de point de chute ,il y a de la place et du travail immédiat dans mon groupe médical, dans le sud de la France, à quelques kilomètres de la belle ville d’Albi.
    A tout hasard voici mon mail si l’envie du bon cassoulet de la région vous manque😁.
    Ne prenez pas votre décision à la légère,la clientèle française est très exigeante et beaucoup moins respectueuse que le québécois.
    Bien cordialement.
    Dr Victor Abboud.

  3. Bonjour, je travaille au Guichet d’accès pour un MdF alors votre message me parle tellement. Je ne sais pas où vous êtes en Montérégie, moi je suis a St Hyacinthe et je travaille à l’hôpital. Tenez bon, la vie est bien ici même si oui tout ce qui vous manque me manque aussi.

    1. Salut ! Moi je suis infirmiere clinicienne en GMF… Parcours hospitalier et soutien au domicile… J’en ai vu des belles et des moins belles…Et malgré la distance, nous avons l’impression d’offrir une belle qualité de vie à nos enfants et à nous même… On se crée et on s’adapte à notre chemin de vie… Bon courage à vous !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut