Le Québec se penche sur les permis fermés des travailleurs temporaires - Immigrer.com
dimanche , 23 juin 2024
Accueil Actualité Le Québec se penche sur les permis fermés des travailleurs temporaires
ActualitéEmplois temporaires

Le Québec se penche sur les permis fermés des travailleurs temporaires

14
0
(0)

Le Québec qui tient depuis quelques jours des audiences à la Commission des relations avec les citoyens sur la planification de l’immigration au Québec pour la période 2024-2027, a décidé de se pencher sur le sort des travailleurs temporaires étrangers et l’épineuse question des permis “fermés”. Avec ce permis, le travailleur est lié à un employeur spécifique, ce qui signifie que le travailleur ne peut pas changer d’emploi sans un nouveau permis.

Le gouvernement québécois a chargé la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) d’évaluer l’impact du permis de travail dit « fermé » sur le marché du travail québécois et sur les travailleurs. Dans la pratique, les permis “fermés” peuvent créer un déséquilibre de pouvoir potentiellement exploitable entre l’employeur et le travailleur. De nombreux cas d’abus liés à ce système ont été récemment rapportés, suscitant l’indignation du public et mettant sous pression sur le gouvernement pour qu’il révise ces pratiques.

« Au cours des derniers mois, le permis de travail fermé délivré dans le cadre du PTET (Programme des travailleurs étrangers temporaires) a été une source de préoccupations au sein de la société civile, a déclaré Christine Fréchette, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec, car il peut entraîner des situations de vulnérabilité en cas d’abus de la part de l’employeur. Bien que des mécanismes de surveillance et d’information ont été mis en place au cours des dernières années, notamment avec la CNESST (Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail), nous voulons procéder à une analyse plus approfondie de nos moyens pour offrir plus de flexibilité aux immigrants temporaires. J’ai été très touchée par les témoignages qui m’ont été transmis au cours de la dernière année, et je comprends les défis auxquels font face ces personnes. C’est pourquoi nous croyons que la CPMT est la bonne instance pour effectuer cette analyse détaillée et trouver des opportunités d’amélioration pour leur situation. »

Depuis 2019, une exception a été mise en place par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada qui permet la délivrance d’un permis de travail ouvert pour les travailleurs considérés comme vulnérables. C’est un pas dans la bonne direction, mais le débat sur la généralisation de ces permis reste ouvert.

Ainsi Christine Fréchette, la ministre québécoise de l’Immigration, souhaite une analyse approfondie de cette question. Certains partis politiques québécois, comme Québec solidaire, plaident pour une approche plus radicale, mettant fin au système actuel des permis fermés. Mme Fréchette, entre autres, évoque des alternatives telles que des permis régionaux ou sectoriels.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

14 commentaires

  • Bonjour moi je m’appelle nang simplice omer je vie au Cameroun je fais dans le froid et climatisation j’ai 20ans et 6 expérience

  • Le permis ferme te met automatiquement en situation de vulnérabilité car on te prive d une liberté , tu te sens comme en prison , à te demander si ce qui t’arrive est normal si tu dois continuer à suporte tu n’ a aucun échappatoire nous étions un couple embaucher par le même employeur, je me suis fais humilier , rabaisser , je travaillais pour une épicerie , je n’ ai jamais été autant convoqué dans un bureau que les mois que j’ai passer dans cette entreprise , tour a tour pour me faire dire , qu on ne voulais pas que j’aille faire les courses dans les autres bannières que c était comme mordre la main de celui qui me nourrie, se faire convoquer et ce faire dire si tu démissionne tout ce que ta femme demander sera refuser ( vacance….), me faire payer des meubles que je n’avais pas choisit , ce n’ était pas une location meublé lambda un montant était rajouté a mon loyer,sans me demander veut tu les acheter, je ne peux même pas rentrer dans les détails je reste choquer de cette expérience au bout de tous ces mois j’ai repris ma liberté , mais je reste choqué de ce que j’ai vécu. Je n’ai jamais pu porter une plainte par peur, je ne suis toujours pas RP,

    A ceux qui lisent et qui sont dans une situation similaire n accepter pas l inacceptable, il y a des solutions , il y aura certe l étape difficile de dire votre employeur que vous partez mais croyez moi rien ne vaut la peine de souffrir autant.

  • Bonjour je suis ibrahima Soumaré née aux Sénégal à Dakar j’aimerais savoir comment faire les prosédure pour obtenir les papiers

  • Bonjour je rêve bien travailler au Canada en ma qualité de chauffeur pois lourd semis remorque avec plusieurs années d’expérience comment faire ?

  • Ma fille vie depuis 13 ans au Québec, À Québec même depuis 3 ans. Elle a sa résidence permanente depuis plusieurs années. Il faut renouveler maintenant tous les 5ans. Elle a fait cela il y a plus de 3 mois. Toujours pas de réponse. Elle est venue nous voir et ne peut repartir !!! Pourquoi tant de délais ? Pareil pour la citoyenneté demande faite il y a 2 ans. Elle est éducatrice de jeunes enfants un métier en manque de personnel pourtant que faire ? Merci

  • Bonjour à tous ! C’est exactement ce qu’il m’est arrivé ! Je suis venue au Québec avec un permis de travail temporaire fermé, comme adjointe admin et je me suis retrouvée exploitée par la partenaire de mon employeur, chez qui je vivais, qui n’a pas respecté notre contrat et je me suis retrouvée en situation de vulnérabilité. Pas de soirée, pas de fin de semaine, obligée de me battre pour faire quelques heures d’adjointe (le reste était à m’occuper de l’élevage de poules de sa partenaire, lui faire à manger et tenter de nettoyer sa maison). J’ai essayé de parler à mon employeur mais sa partenaire étant toujours présente, il n’a pas entendu ma détresse et s’est rangé du côté de sa partenaire! En plus, je n’avais pas reçu de salaire durant tout le temps chez eux (presque 3 mois). Ne sachant pas quoi faire pour m’en sortir, j’ai heureusement, pu expliquer ma situation à l’IRCC qui a tout de suite reconnu ma situation de vulnérabilité et après quelques semaines, j’ai obtenu mon permis de travail ouvert et trouvé un emploi loin de mon employeur abusif !
    Je continue donc avec grand enthousiasme mon expérience québécoise et j’en suis super heureuse ! 🙂

  • Bonsoir, je m’appelle Souad j’ai un diplôme cuisinière de collective. J’aimerais m’investir dans votre société avec mes compétences et mon expérience merci.

  • Bonsoir, je m’appelle Souad, j’ai un diplôme cuisinière de collective. J’aimerais m’investir dans votre société avec mes compétences et mon expérience merci.

  • Je m’appelle Alima LALLE. Je une formation en électricité et plusieurs années d’expériences. Je vous laisse ce message car je suis intéressé par l’immigration et et l’apprentissage de nouvelles cultures.
    Merci.

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Fin du « tour du poteau » pour certains temporaires

    5 (1) Le gouvernement canadien a annoncé que les ressortissants étrangers ne...

    L’acteur canadien Donald Sutherland est mort

    5 (23) L’acteur canadien Donald Sutherland, né à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est...

    Montréal : Top 10 mondial et meilleure en Amérique du Nord pour les étudiants

    0 (0) Montréal a été reconnue comme l’une des meilleures villes étudiantes...

    Plus de 597 000 immigrants temporaires au Québec

    5 (1) Le Québec connaît une augmentation notable du nombre d’immigrants temporaires,...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com