Immigrer, pas bon pour la santé - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Immigrer, pas bon pour la santé

Immigrer, pas bon pour la santé

Selon une récente étude de l’Université de Montréal, l’état de santé des immigrants se dégradent au fil de leur installation au Canada.

Maria Victoria Zunzunegui, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal, a étudié les liens entre pauvreté et santé des immigrants afin de comprendre la détérioration de la santé des nouveaux arrivants après leur arrivée au pays.

En collaboration avec des chercheuses du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et de l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal, elle s’est intéressée aux enfants nés au Québec de familles immigrantes. L’analyse des données montre un lien significatif entre l’insuffisance des revenus et l’état de santé des enfants immigrés de deuxième génération. Les enfants issus de familles immigrantes sont en meilleure santé que ceux des familles québécoises lorsque les conditions sont favorables.

Selon la professeure «les emplois précaires, le chômage, l’insuffisance des revenus ainsi que le manque de soutien social et la discrimination ont des conséquences néfastes sur la santé mentale et physique des immigrants de même que sur celle de leurs enfants», résume cette dernière d’origine espagnole qui a immigré au Québec en 1999, à l’âge de 48 ans.

Toujours selon elle, la difficulté pour les immigrants de faire reconnaître leurs diplômes, entre autres pour ce qui est des professions régies par des ordres professionnels, n’est pas étrangère à la détérioration de leur santé.

Source: Le Devoir

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Immigrer, pas bon pour la santé

  1. Bonjour,

    Le Canada est un pays pourri. Cela se fait savoir dans de nombreux pays: Sénégal, Inde, Pakistan……
    Le système de santé est médiocre. Les immigrants ne sont accueillis que pour leur vider les poches. On leur fait miroiter monts et merveilles, ou l’art du miroir aux alouettes.
    Il faut passer son chemin car on y perd en tout : moral, finances, compétences

  2. oui exact selon cette etude , je vous donne un exemple reelle , au quebec
    les citoyens pauvres recoit 640 doakkars par moi , dite svp est ce que dans le monde entier le canada est un pays
    riche et a toutes les ressources pourquoi l aveuglette
    est ce que apres vous on peut vivre au canada avec 640 dollars
    – le loyer coute cher
    – le nouriture
    – l’habillement
    – carte metro
    – hydoquebec
    – le telephone
    – l’internet
    pourquoi on fait immigrer les gens des autres pays pour le faire se suicider progresseviement
    combien touches les ministres plus les avantages sociaux est ce que ces derniers sont des etres humains
    et les autres sont des chiens sans valeur
    le plsu grand probleme du canada
    c est pourquoi les gens commencent a detester de venir au canada en camparaison
    avec les pays sandinaves et certains pays europens

  3. Bien dit.

    En plus que le système de santé est malade ici. Il faut demander 4 ou 5 permissions afin de pouvoir suivre un premier traitement, exemple, attendre au delà de 5 heures pour voir le généraliste pour moins de 5 minutes, il vous demande de faire des tests, il faut aller le voir pour les résultats, il vous réfère de nouveau chez un spécialiste. Le temps d’avoir un rendez-vous avec un spécialiste, attendre sa référence pour d’autres tests, ainsi de suite……
    Les permissions au travail, le temps d’attente entre autres, qui rendent plus malades.

    Les services de santé sont très déplorables au Québec.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada