Trouver un job depuis l'étranger, qui a essayé ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Chercher travail de l'étranger/visa touriste > Trouver un job depuis l’étranger, qui a essayé ?

Trouver un job depuis l’étranger, qui a essayé ?

Trouver un job depuis l’étranger, qui a essayé ?

TuT   Ecrit

Salut tlm

J’ai lu dans plusieurs messages que certains forumistes cherchaient du travail depuis la France.
En fait bien que je n’ai pas encore passé le cap pour des raisons professionnelles, je le fais aussi.
Donc, je prospecte depuis la France, trouve qq annonces, qq contacts qui pourront me servir une fois sur place.
Evidemment, beaucoup de réponses négatives, voire pas de réponses du tout (ce qui revient au même).
A coté de ca, des réponses de cabinets de recrutement qui se disent très interessé par mon profil
(sur le plan technique (compétences classiques et d’autres beaucoup moins qui peuvent plaire et faire la différence)et humain) et auraient pu essayer de me placer si j’avais été sur place, et qui en tout cas aimerait me rencontrer dès mon arrivée.
Est ce que ce genre de propos est à prendre au sérieux?
Combien d’entre vous ont fait ces démarches? (avant ou pendant leur processus d’immig)?
Combien ont réussi à partir avec un job dans les poches?
Combien ont eut de bons contacts qui leur ont permis de trouver un emploi (prospecté depuis leur pays d’origine)?
Merci de vos réponses.

————-

Redflag Ecrit

Salut,
C’est un sujet qui a plusieurs fois été abordé mais je vais te répondre quand même
Les chances de trouver une job depuis la France sont infimes. Ça arrive, mais ce sont des cas exceptionnels, dûs à une pénurie dans un domaine, à un profil particulier, bref c’est très rare.
La raison est simple : pour les gens d’ici les candidats de l’étranger sont virtuels. En tout cas c’est une bonne façon de simuler une recherche d’emploi à mon avis, un bon exercice, mais si ça ne donne rien, ne le prends pas personnel.
Les cabinets de recrutement sont toujours plus intéressés, eux qui gèrent des banques de candidats sur un plus long terme. Leur propos est à prendre au sérieux je pense.
Redflag

——————–

antoinemtl Ecrit

Pour te faire part de mon expérience, avant de venir au Québec avec ma boîte et un visa de travail temporaire j’ai essayé de trouvé du boulot dans une autre société.
Comme l’on dit mes prédécesseurs, à part prendre le poul ou des contacts tu ne peux rien faire d’autre.
En plus d’en mon cas je n’avais pas de visa ou de RP.
Mais comme atout j’avais, de part un collègue québecois, obtenu la liste des cabinets de chasseurs de tête de Montréal. J’ai contacté les plus pertinent en fonction de leur domaine de prédilection, etc …. j’ai eu de nombreux contacts et j’avais simplement planifié plein de rdv sur 3 jours pendant un séjour éclair à montréal.
Cela a tout d’abord confirmé 2 choses, sans papier pas de travail (donc mon dossier même intéressant ne peu aboutir) et le travail c’est tout de suite maintenant donc faut être sur place.
Par contre j’ai laissé ma carte, me suis fait des contacts qui aujourd’hui m’approchent sachant que ma situation est réglé ….conclusion, hormis des contacts pour le futur difficile d’aller de l’avant.

————–

hicoune Ecrit

J’ai cherché un long moment depuis la France et on se rend compte, très rapidement, de quelques petites choses fondamentales.
1. Comme en france, si ton Cv accroche, on va te demander de passer un entretien. Et là, à moins d’avoir pévu un voyage au Québec prochainement, il est dur d’expliquer que tu es encore en France et que tu ne peux pas t’y rendre tout de suite. Certains acceptreont peut être de te faire passer un mini entretien par téléphone mais c’est assez rare.
2. Il est très délicat de chercher un travail alors que l’on est encore en poste en France. En effet, dans la plupart de cas, les entreprises qui cherchent à combler des postes, cherchent à les combler à court terme. J’ai rarement vu des entreprises faire des prévisons à long terme. Donc, si tu arrives à cadrer avec un poste, on va te demander d’être disponible assez rapidement (en moyenne 15 jours qui correspondent, en général à la période de préavis au Canada). 15 jours ça fait un peut court pour poser une démission, faire son préavis français ou tout claquer sans se soucier de quitter de façon clean une boite. Mais, ça peut ne pas être bloquant pour certaines personnes …
3. Il est bon de commencer à chercher des informations sur les boites et essayer d’avoir quelques contact mais le mieux est de les utiliser une fois que tu seras sur place.
Il m’a fallu presque 6 mois pour me rendre compte que les chances de trouver un boulot depuis la France sont minimes. C’est à partir de ce moment là que j’ai décidé de poser ma démission en France, de prendre mes billets d’avion et de me dire que je mettais toutes les chances de mon côté si je fonçais dans le tas une fois sur place.
Carine qui a finalement refusé de partir à Toronto car elle aura presque les mêmes difficultés pour trouver un boulot à Montréal ((un peu moins quand même car ça reste dans le même fuseau horaire mais elle a plus envie de retrouver son chum que de retrouver du travail)

——————–

shagrine Ecrit

Moi, j’avais postulé via le net pour rigoler, parce qu’au début je songeais meme pas au québec, c’était un pari voyez le résultat maintenant, j’suis en processus d’immigration lol
Bon, soit, j’ai eu 8 réponses sur 15 emails envoyés, et sachant que j’étais en Belgique, seule une a gardé contact avec moi et m’a demandé de me rendre au plus vite en Montérégie.
Cependant, je savais tres bien que, n’ayant pas de permis de travail, je ne pourrais pas etre engagée. Je suis donc partie essentiellement pour voir comment se passait un entretien d’embauche au québec, qu’elles étaient les conditions de travail ect, et aussi pour prendre des vacances (joignons l’utile à l’agréable)…résultat, ca c’est tellement bien passé que ils m’ont dit que le jour ou je serai en ordre de papiers, je pouvais venir me presenter sans problème!! je serais tres certainement engagée…
Le pari a pris plus d’ampleur que prévu finalement, j’ai tellement accroché la bas que en revenant, je n’avais plus qu’une idée en tete, immigrer!!!
A toi de faire des voyages de reconnaissance, prendre contact avec des entreprises, les recontacter une fois de retour en Europe poru qu’ils ne t’oublient pas et les relancer avant d’arriver définitivement au Québec…
je ne sais pas ce que les autres en pensent, mais moi, je crois bien que je vais faire comme ça.
Bonne journée

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada