Qui disait que les Québécois payaient beaucoup d'impôts ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Coût de la vie > Qui disait que les Québécois payaient beaucoup d’impôts ?

Qui disait que les Québécois payaient beaucoup d’impôts ?

De futurquébecois

Les Français travaillent sept mois de l’année pour les impôts >> http://bit.ly/17F7yeb

 

Les salariés français travaillent jusqu’au 26 juillet pour financer les dépenses publiques

 

Seuls les salariés belges sont davantage taxés en Europe. Suivent ensuite l’Autriche, la Hongrie, l’Allemagne et l’Italie.

 
 

Voilà qui ne va pas améliorer la réputation fiscale de l’Hexagone et qui risque d’agacer plus d’un Français: le salarié moyen travaille jusqu’au 26 juillet pour financer les dépenses publiques. Ce «jour de libération fiscale et sociale», calculé par Ernst & Young et l’Institut économique Molinari (un think-tank libéral basé à Bruxelles), confirme à quel point la France est peu compétitive dans ce domaine

 

Comme l’an passé, les «champions de la fiscalisation» – l’étude prend en compte les charges sociales patronales, lescharges sociales salariales, l’impôt sur le revenu et la TVA, comparés dans 27 pays – sont la Belgique et la France. Les taux de prélèvements obligatoires y sont respectivement de 60,3 % et 56,6 %.

 

 

PHO0f8707aa-f47f-11e2-8583-97f10ddf409f-

 

Suivent ensuite l’Autriche, la Hongrie, l’Allemagne et l’Italie. Les taux de prélèvements obligatoires y varient entre 55,77 % et 52,12 % et les jours de libération fiscale et sociale s’y échelonnent entre les 10 et 23 juillet. «Dans ces six pays, plus de la moitié des revenus liés au travail sont prélevés au titre des impôts et taxes», souligne le document. A contrario, le pays où la taxation du salarié est la plus légère est Chypre, où l’on est «libéré» le 14 mars.

 

2014 s’annonce encore «plus austère»

 

L’étude constate que le salarié français est en théorie «un des mieux payés» (53 647 euros). Mais c’est aussi celui dont le niveau de vie est le plus pénalisé par la fiscalité. Impôts, charges et TVA s’élèvent à 30.371 euros. Et, à elles seules, les charges sociales (26.583 euros) représentent plus que le pouvoir d’achat (23.276 euros). «La France est le seul pays en Europe dans une telle situation!», souligne Nicolas Marques, chercheur à l’Institut Molinari.

 

L’importance des prélèvements obligatoires pesant sur le salarié français pourrait s’expliquer par une gestion rigoureuse des finances publiques, «permettant d’éviter des impasses budgétaires conduisant à reporter à plus tard une partie des dépenses publiques», souligne l’étude, avant de constater que «ce n’est malheureusement pas le cas». Au point d’en déduire que la France a un «profil atypique et peu enviable». Non seulement le niveau de prélèvements ne conduit pas à des comptes sociaux équilibrés. Mais l’étude souligne aussi qu’aucun autre pays ne pratiquait l’an dernier «une fiscalité plus importante et n’avait des finances publiques aussi déséquilibrées».

 

Bref, le gouvernement va devoir maintenant faire preuve de la plus grande pédagogie pour justifier que la loi de finances qu’il prépare pour 2014 comporte encore des hausses d’impôts! Et dans ce contexte – et notamment parce que la TVA doit augmenter au 1er janvier prochain -, «il est à craindre que l’édition 2014 du classement soit encore plus austère pour le salarié français», conclut l’étude.

———

De Muriel89

C’est vrai. Les français payent beaucoup d’impôts et cotisent six à sept mois pour les dépenses publiques. Mais, si l’on compare avec le Québec, puisque c’est le titre de ton sujet, il faudrait également englober le coût de la vie en général comprenant le coût de la nourriture, le coût des abonnement TV-internet-cellulaire, le coût des assurances santé-auto-habitation, le coût d’entretien ne serait-ce que des autos etc…

 

Si l’on veut faire des comparaisons entre la France et le Québec, il faut tout comparer et ne rien oublier.

———

De futurquébecois

C’est vrai. Les français payent beaucoup d’impôts et cotisent six à sept mois pour les dépenses publiques. Mais, si l’on compare avec le Québec, puisque c’est le titre de ton sujet, il faudrait également englober le coût de la vie en général comprenant le coût de la nourriture, le coût des abonnement TV-internet-cellulaire, le coût des assurances santé-auto-habitation, le coût d’entretien ne serait-ce que des autos etc…

 

Si l’on veut faire des comparaisons entre la France et le Québec, il faut tout comparer et ne rien oublier.

 

C’est déjà fait : le PIB par habitant, véritable baromètre du pouvoir d’achat, a déjà été évalué et le Canada  ( dont fait partie le Québec , il ne devrait donc pas trop s’éloigner des chiffres avancés ) se classe dans le top 10 mondial .  🙂 

———

De Muriel89

Mais alors, justement, qu’en est-il du Québec par rapport au reste du Canada ? J’ai toujours entendu dire que le Québec est la province la plus taxée et la plus pauvre du Canada. Je ne peux pas dire que je l’ai constaté car je ne connais par le ROC mais j’ai bien constaté, en revanche, que la vie était dure pour les québécois, du moins, dans la région où je résidais (région de Rimouski).

———

De futurquébecois

Les chiffres relatif au Canada incluent ceux du Québec. Il serait mathématiquement  peu probable que le Canada soit au top si l’une de ses entités était tant à la traîne que cela.

 

Cette galette ( chiffres 2012 ) montre d’ailleurs que le ratio revenu après impôts / revenu net  , pour le Québec, n’atteint pas les 

(12-7 ) / 12 =  0.416  soit environ 42 % atteints par la France ( 38 456/ 50000 = 76.9 soit environ 77 % pour le Québec) . CQFD.

 

 

Graphique de l’impôt fédéral et provincial

Québec: 50000$Impôt fédéralImpôt provincialRevenu après impôts5333621038456

 
 

 

  

———

De Le Doc

Muriel: Comme l’explique futurquebecois le calcul du PIB par hab tient compte de la parite du pouvoir d’achat. (PIB  ou GDP en anglais   PPP)

 

Concernant le Quebec c’est la province la plus taxee au Canada mais ce n’est pas la plus pauvre. Disons que le Quebec est sous la moyenne canadienne, et a mesure que l’ouest s’envole, sa position tend a se ratatiner sous la moyenne.

 

Pour comparer la fiscalite il faut prendre en compte les charges salariales, et les impots apres cotisation a un REER par exemple, puisque l’administration fiscale vous renvoie un cheque.

 

A ce jeu oui la France est un enfer fiscal.

C’est d’ailleurs pour ca qu’on est parti, non?

 

J’ai oublie la taxation des dividendes, la taxation des revenus du capital…  contreproductive en France d’ou l’effondrement du secteur productif. 

 

Et puis il y’a les taxes en tout genre, sur la bagnole, sur l’essence, racket le long des routes et autoroutes…

 

 

Et j’aime beaucoup l’institut Molinari, institut “liberal” au sens noble du terme. C’est generalement du serieux.

———

De caroline77

 

C’est vrai. Les français payent beaucoup d’impôts et cotisent six à sept mois pour les dépenses publiques. Mais, si l’on compare avec le Québec, puisque c’est le titre de ton sujet, il faudrait également englober le coût de la vie en général comprenant le coût de la nourriture, le coût des abonnement TV-internet-cellulaire, le coût des assurances santé-auto-habitation, le coût d’entretien ne serait-ce que des autos etc…

 

Si l’on veut faire des comparaisons entre la France et le Québec, il faut tout comparer et ne rien oublier.

 

C’est déjà fait : le PIB par habitant, véritable baromètre du pouvoir d’achat, a déjà été évalué et le Canada  ( dont fait partie le Québec , il ne devrait donc pas trop s’éloigner des chiffres avancés ) se classe dans le top 10 mondial .  🙂 

 

 

Le PIB n’est qu’un outil économique annonçant que le canadien moyen gagne mieux sa vie que le français moyen. Ce n’était pas le propos de Muriel qui disait que pour bien vivre au Canada, il faut aussi des revenus suffisamment conséquents. 

———

De caroline77

Cet article me parait plus qu’approximatif.

 

Voici des faits, celles de mes fiches de salaire tout juste sorties de leurs classeurs :

– mon dernier salaire en France  : 2197,48 euros brut = 1876,14 net  

– dernier salaire de mon mari : 3848,46 euros brut = 3101,70 net

(info pour les non-français : il y a ensuite environ 10 % supplémentaires de prélevés en impôts sur le revenu)

 

Conclusion : l’article reprend les taxes patronales pour calculer le taux d’imposition des salariés, ce qui est une débilité sans nom concernant un article à l’attention des français, car la lecture prête ensuite évidemment à confusion. C’est intéressant pour les employeurs ou pour connaître le coût du travail, mais pas pour les particuliers qui s’en foutent comme de l’an 40 des taxes patronales qui ne sont jamais mentionnés dans les chiffres salaire lors de l’embauche. La plupart des français ne s’y intéressent même pas.

———

De hanuman

C’est déjà fait : le PIB par habitant, véritable baromètre du pouvoir d’achat, a déjà été évalué et le Canada ( dont fait partie le Québec , il ne devrait donc pas trop s’éloigner des chiffres avancés ) se classe dans le top 10 mondial . 🙂

Ayoye … sérieusement?? VERITABLE BAROMETRE DU POUVOIR D’ACHAT??

Le Produit Interieur Brut ou Gross Domestic Product (en Anglais) est la valeur totale de toutes productions economiques comptables (et legales) a l’interieur d’un pays. Et le PIB par habitant ce n’est que le PIB divise par le nombre total des habitants du pays et rien d’autres.

 

C’est juste un indicateur economique (qui a mon avis a pris trop de place par rapport a ce qu’il devrait etre).

NB: Le travail au noir ne compte pas (c’est pour ca que le PIB de plusieurs pays africains ou asiatiques ou tout est fait au noir est sérieusement sous-estimé)!

Cela n’a RIEN a voir avec le pouvoir d’achat … Meme s’il y a une corrélation positive entre un PIB par capita qui est eleve et un pouvoir d’achat qui est élevé!

En Alaska en 1979 apres le naufrage de l’exxon-valdez, il y a eu un gros pic dans le PIB de l’Etat parce que justement ca a coute cher a nettoyer le littoral. Est-ce que tu vas me dire que le pouvoir d’achat des habitants de l’Alaska a pour autant augmenté?

 

Muriel: Comme l’explique futurquebecois le calcul du PIB par hab tient compte de la parite du pouvoir d’achat. (PIB  ou GDP en anglais   PPP)

Le Purchasing Power Parity est different du PIB par habitant. Il derive du PIB/capita mais il est calcule avec la fluctuation des taux de change et de la valeur d’un panier de biens precis (un peu comme le calcul de l’inflation). C’est pour ca que c’est galere de comparer le PPP des USA ou celui de la Chine parce que les biens de consommations ne sont pas pareils (culturellement parlant).

 

Le PPP ne fait pas unanimite parmi les economistes loin de la. Mais c’est une facon d’essayer de comparer …

 

Idéalement ce serait se dire qu’avec 100$ en poche qu’est-ce que tu pourrais t’acheter en biens de consommation dans chaque pays.

 

Je peux t’assure que 100$ dans mon pays va bien plus loin que 100$ au Canada.

 

Genre se faire couper les cheveux (1$ dans mon pays versus 30$ ici), un litre d’essence coute 1.50$ la-bas vs 1.3$ ici  etc …

 

Donc c’est vraiment la somme de toutes les depenses quotidiennes qui sont prises en compte

 

On peut meme dire qu’il devrait avoir un indice PPP pour chacun d’entre nous etant donne que nous avons tous des habitudes do consommation differentes.

 

H

———

De Le Doc

Cet article me parait plus qu’approximatif.

Conclusion : l’article reprend les taxes patronales pour calculer le taux d’imposition des salariés, ce qui est une débilité sans nom concernant un article à l’attention des français, car la lecture prête ensuite évidemment à confusion. C’est intéressant pour les employeurs ou pour connaître le coût du travail, mais pas pour les particuliers qui s’en foutent comme de l’an 40 des taxes patronales qui ne sont jamais mentionnés dans les chiffres salaire lors de l’embauche. La plupart des français ne s’y intéressent même pas.

 

 

Ah Caroline Caroline vous nous aviez habitue a mieux !!  🙂

 

 

Il est evident pour qui a eu des employes que les charges patronales sont payees par… le salarie. 

 

A la fin c’est le salaire net qui est la variable d’ajustement, et comme c’est ce que vous recevez sur votre compte en banque c’est vraiment pas de bol 🙂 

 

les charges patronales sont une fiction, et c’est pour ca que dans tout un tas de domaines, les salaires francais font pale figure par rapport a ceux de leurs voisins. 

———

De Le Doc

 

C’est déjà fait : le PIB par habitant, véritable baromètre du pouvoir d’achat, a déjà été évalué et le Canada ( dont fait partie le Québec , il ne devrait donc pas trop s’éloigner des chiffres avancés ) se classe dans le top 10 mondial . 🙂

 

Muriel: Comme l’explique futurquebecois le calcul du PIB par hab tient compte de la parite du pouvoir d’achat. (PIB  ou GDP en anglais   PPP)

Le Purchasing Power Parity est different du PIB par habitant. Il derive du PIB/capita mais il est calcule avec la fluctuation des taux de change et de la valeur d’un panier de biens precis (un peu comme le calcul de l’inflation). C’est pour ca que c’est galere de comparer le PPP des USA ou celui de la Chine parce que les biens de consommations ne sont pas pareils (culturellement parlant).

 

Le PPP ne fait pas unanimite parmi les economistes loin de la. Mais c’est une facon d’essayer de comparer …

 

H

 

 

 

Dans les comparaisons internationales voire interprovinciales, le PIB par habitant est calcule a partir du PIB PPP.

 

Je n’ai jamais dit que c’etait un indicateur parfait.

———

De Automne

Cet article me parait plus qu’approximatif.

 

Je ne comprends pas cet article, cela doit provenir d’une limitation intellectuelle qui explique pourquoi je ne suis pas journaliste au Figaro. En attendant, voici des faits, celles de mes fiches de salaire tout juste sorties de leurs classeurs :

– mon dernier salaire en France  : 2197,48 euros brut = 1876,14 net  

– dernier salaire de mon mari : 3848,46 euros brut = 3101,70 net

(info pour les non-français : il y a ensuite environ 10 % supplémentaires de prélevés en impôts sur le revenu)

 

Conclusion : l’article reprend les taxes patronales pour calculer le taux d’imposition des salariés, ce qui est une débilité sans nom concernant un article à l’attention des français, car la lecture prête ensuite évidemment à confusion. C’est intéressant pour les employeurs ou pour connaître le coût du travail, mais pas pour les particuliers qui s’en foutent comme de l’an 40 des taxes patronales qui ne sont jamais mentionnés dans les chiffres salaire lors de l’embauche. La plupart des français ne s’y intéressent même pas.

je comprend pas pourquoi comparer ton ancien salaire avec celui de ton mari actuellement. déjà, sur le 700$ qu’on lui enlève, c’est pas juste de l’impôt. pour la tranche de revenu de ton mari, il est a 20% d’impôt. le reste c’est d’autres cotisations qui n’ont rien à voir avec l’impôt.

faudrait voir l’année prochaine avec le rapport d’impôt et comparer avec celui en france

 

http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/fq/txrts-fra.html

———

De caroline77

 

les charges patronales sont une fiction, et c’est pour ca que dans tout un tas de domaines, les salaires francais font pale figure par rapport a ceux de leurs voisins. 

 

 

Mais je n’ai jamais dit que les charges patronales étaient une fiction, merci de ne pas déformer mes propos.

———

De caroline77

 

Cet article me parait plus qu’approximatif.

 

Je ne comprends pas cet article, cela doit provenir d’une limitation intellectuelle qui explique pourquoi je ne suis pas journaliste au Figaro. En attendant, voici des faits, celles de mes fiches de salaire tout juste sorties de leurs classeurs :

– mon dernier salaire en France  : 2197,48 euros brut = 1876,14 net  

– dernier salaire de mon mari : 3848,46 euros brut = 3101,70 net

(info pour les non-français : il y a ensuite environ 10 % supplémentaires de prélevés en impôts sur le revenu)

 

Conclusion : l’article reprend les taxes patronales pour calculer le taux d’imposition des salariés, ce qui est une débilité sans nom concernant un article à l’attention des français, car la lecture prête ensuite évidemment à confusion. C’est intéressant pour les employeurs ou pour connaître le coût du travail, mais pas pour les particuliers qui s’en foutent comme de l’an 40 des taxes patronales qui ne sont jamais mentionnés dans les chiffres salaire lors de l’embauche. La plupart des français ne s’y intéressent même pas.

je comprend pas pourquoi comparer ton ancien salaire avec celui de ton mari actuellement. déjà, sur le 700$ qu’on lui enlève, c’est pas juste de l’impôt. pour la tranche de revenu de ton mari, il est a 20% d’impôt. le reste c’est d’autres cotisations qui n’ont rien à voir avec l’impôt.

faudrait voir l’année prochaine avec le rapport d’impôt et comparer avec celui en france

 

http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/fq/txrts-fra.html

 

 

Non non tu as dû mal me lire : relis. Je ne parle que de la France, là.

———

De yow_lys

Je suis d’accord avec hanuman sur le PIB.
il s’agit de mesurer la valeur ajouté créée dans un pays. Pas le pouvoir d’achat des gens. Je m’explique. Si tu prends un pays avec de grosses richesses minières. Alors tu peux imaginer un gonflement du PIB….est-ce que les gens eux ont plus d’argent?!… non­. Ceci permet d’expliquer et comprendre dans les listes de PIB certaines “anomalies”

———

De Hommechic

Je suis d’accord avec hanuman sur le PIB.
il s’agit de mesurer la valeur ajouté créée dans un pays. Pas le pouvoir d’achat des gens. Je m’explique. Si tu prends un pays avec de grosses richesses minières. Alors tu peux imaginer un gonflement du PIB….est-ce que les gens eux ont plus d’argent?!… non­. Ceci permet d’expliquer et comprendre dans les listes de PIB certaines “anomalies”

 

Bonjour Yow_lys,

 

Je vous ai envoyé un message  MP.

 

Merci

———

De Le Doc

 

 

 

Mais je n’ai jamais dit que les charges patronales étaient une fiction, merci de ne pas déformer mes propos.

 

 

 

C’est moi qui vous le dis….  :flowers:   Les charges patronales sont une fiction.

 

Si je cherche un ingenieur et que j’ai un budget maximum de 100000 euros/an au dessus duquel la rentabilite de l’embauche est incertaine…. 100000 euros c’est mon cout salarial,  charge patronales, charges salariales incluses, vous comprenez que c’est le salarie qui va derouiller…. c’est donc lui qui paie les charges patronales.

———

De caroline77

Non les charges patronales sont payées par le patron (comme le reste du salaire). Il pourra ou non se payer l’employé en question, c’est un autre propos. Il délocalisera ou pas son entreprise pour pouvoir se payer de la main d’oeuvre moins chère, c’en est encore un autre.

 

L’employé, lui, reçoit un salaire brut quand il est brut, et net quand il est net, et se contrefout pas mal du reste. 

———

De Automne

 

 

Cet article me parait plus qu’approximatif.

 

Je ne comprends pas cet article, cela doit provenir d’une limitation intellectuelle qui explique pourquoi je ne suis pas journaliste au Figaro. En attendant, voici des faits, celles de mes fiches de salaire tout juste sorties de leurs classeurs :

– mon dernier salaire en France  : 2197,48 euros brut = 1876,14 net  

– dernier salaire de mon mari : 3848,46 euros brut = 3101,70 net

(info pour les non-français : il y a ensuite environ 10 % supplémentaires de prélevés en impôts sur le revenu)

 

Conclusion : l’article reprend les taxes patronales pour calculer le taux d’imposition des salariés, ce qui est une débilité sans nom concernant un article à l’attention des français, car la lecture prête ensuite évidemment à confusion. C’est intéressant pour les employeurs ou pour connaître le coût du travail, mais pas pour les particuliers qui s’en foutent comme de l’an 40 des taxes patronales qui ne sont jamais mentionnés dans les chiffres salaire lors de l’embauche. La plupart des français ne s’y intéressent même pas.

je comprend pas pourquoi comparer ton ancien salaire avec celui de ton mari actuellement. déjà, sur le 700$ qu’on lui enlève, c’est pas juste de l’impôt. pour la tranche de revenu de ton mari, il est a 20% d’impôt. le reste c’est d’autres cotisations qui n’ont rien à voir avec l’impôt.

faudrait voir l’année prochaine avec le rapport d’impôt et comparer avec celui en france

 

http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/fq/txrts-fra.html

 

 

Non non tu as dû mal me lire : relis. Je ne parle que de la France, là.

 

ah d’accord . en tout cas merci de ne pas m’avoir dit de relire avec mes doigts, ça fais plus polis. pour reprendre ton commentaire sur un autre sujet, je pense pas que c’est une question qu’on est plus coincé du cul, mais la politesse dans un monde civilisé c’est toujours mieux non? :biggrin2:

———

De caroline77

Ok.

———

De Le Doc

Non les charges patronales sont payées par le patron (comme le reste du salaire). Il pourra ou non se payer l’employé en question, c’est un autre propos. Il délocalisera ou pas son entreprise pour pouvoir se payer de la main d’oeuvre moins chère, c’en est encore un autre.

 

L’employé, lui, reçoit un salaire brut quand il est brut, et net quand il est net, et se contrefout pas mal du reste. 

 

On en reparlera un autre jour Caroline… mais reflechissez y quand meme. Souvenez vous il n’y a pas la dehors une corne d’abondance appelee “entreprise, valeur ajoutee” capable de creer des richesses infinies…. 

 

Le patron paie un salaire en echange d’un travail. Sur une base volontaire. 

 

Le salarie est force de payer les charges, qui reduisent son salaire net a la portion congrue lorqu’elles sont elevees…

 

Losrque vous aurez reflechi a cette question vous comprendrez pourquoi:

(1) le socialsime ca ne marche pas

(2) le secteur prive en France est en train de s’effondrer

(3) le chomage explose

 

Bonne journee.

 

Cordialement

Stephane

 

Je vous aime bien vous.   :flowers: 

———

De caroline77

 

Losrque vous aurez reflechi a cette question vous comprendrez pourquoi:

(1) le socialsime ca ne marche pas

(2) le secteur prive en France est en train de s’effondrer

(3) le chomage explose

 

 

 

Merci, ça confirme bien ce que je dis, tu es hors sujet (de même que l’article cite des chiffres incohérents avec le contenu de l’article) concernant le thème de l’article qui n’est pas celui du coût du travail, du chômage, du secteur privé qui s’effondre et du socialisme qui ne fonctionne pas.

 

Edit : bon je n’ai rien dit, je vois que c’est indiqué dans l’article que ça prend en compte les charges patronales. Toujours est-il que le titre est trompeur et désinforme quelqu’un qui lit l’article en diagonal comme je l’ai fait, surtout avec ce titre qui porte à confusion.

———

De Le Doc

 

 

 

Merci, ça confirme bien ce que je dis, tu es hors sujet (de même que l’article cite des chiffres incohérents avec le contenu de l’article) concernant le thème de l’article qui n’est pas celui du coût du travail, du chômage, du secteur privé qui s’effondre et du socialisme qui ne fonctionne pas.

 

 

 

ca a tout a voir… Tout est lie Caroline !!   Les prelevements, l’effondrement et le chomage. Dans une spirale infernale que je vous expliquerai un jour (je l’ai vu naitre dans les 70s)

 

Bon la j’y vais

 

Bonne journee

Stef

———

De futurquébecois

Cela n’a RIEN a voir avec le pouvoir d’achat … Meme s’il y a une corrélation positive entre un PIB par capita qui est eleve et un pouvoir d’achat qui est élevé!

 

 

Ah bon ?

 

S’il y a corrélation, ce ne pourra être que dans le sens proportionnel, et sa valeur rapportée à chaque habitant  reflète donc bien la qualité du  pouvoir d’achat de ce dernier, quelque soit le facteur de proportionnalité envisagé.

L’allure de la courbe est bien là.

———

De Muriel89

 

Les chiffres relatif au Canada incluent ceux du Québec. Il serait mathématiquement  peu probable que le Canada soit au top si l’une de ses entités était tant à la traîne que cela.

 

Cette galette ( chiffres 2012 ) montre d’ailleurs que le ratio revenu après impôts / revenu net  , pour le Québec, n’atteint pas les 

(12-7 ) / 12 =  0.416  soit environ 42 % atteints par la France ( 38 456/ 50000 = 76.9 soit environ 77 % pour le Québec) . CQFD.

 

 

Graphique de l’impôt fédéral et provincial

Québec: 50000$Impôt fédéralImpôt provincialRevenu après impôts5333621038456

 
 

 

  

t

Pardonnes-moi de ne pas comprendre, ne serait-ce que ta première affirmation, je cite :” les chiffres relatifs au Canada incluent ceux du Québec. Il serait mathématiquement peu probable que le Canada soit au top si l’une de ses entités était tant à la traîne que cela”. etc…

 

Bien vois-tu, pour mon petit cerveau de petite française, tout cela est du charabia. Je m’explique : les chiffres, les statistiques (pondus d’organismes dont l’on est en droit de douter la crédibilité…), ne sont pas le reflet du terrain.

 

Ce que je veux dire est que, j’ai vécu, au Québec, au sein d’une  “famille modeste”. Par famille modeste, j’entend famille à revenu moyen (disons, 3500 dollars par mois). Je me suis rendue compte que le coût de la vie était très cher. Les produits laitiers, notamment. Le poisson qui est inabordable, sauf pour les revenus aisés. Je me suis rendue compte qu’au Québec, le poisson, les fruits, les produits laitiers (beurre, yaourts, lait) étaient horriblement chers.

 

Comme tout le reste.

 

En France, on peut manger sainement et de manière équilibrée pour une poignée d’euro. La qualité du  lait, des légumes, des fruits, des poissons et crustacés ne sont aucunement comparable. Et que dire du poisson frais, des crevettes fraîches et pas surgelées…

 

Toi, tu parles de chiffres, de statistique  et de PIB. Moi, je parle de qualité de vie, tout simplement;

———

De caroline77

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

———

De Cherrybee

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

 

Et pourtant, ils vivent et ils mangent  🙂

———

De Muriel89

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

Le revenu d’un ménage québécois serait, en moyenne de 80 000 dollars brut. J’aimerais bien avoir la preuve de cela car, sur le terrain et dans le quotidien, ce n’est pas du tout ce que j’ai pu constaté. 80 000 dollars brut, cela fait à peu près 60 OOO dollars net/ annuel? soit 5500 dollars net/mensuel. C’est ça ?

 

Et qu’entend-t-on par 80 000 dollars brut annuel, de revenu(s) pour un ménage. Un ménage de combien de personnes ?

 

80 000 dollars brut annuel, ça veut dire combien en net ? Disons, à peu près, pour une famille de quatre personnes ? Un couple et deux enfants ?

———

De futurquébecois

 

 

Les chiffres relatif au Canada incluent ceux du Québec. Il serait mathématiquement  peu probable que le Canada soit au top si l’une de ses entités était tant à la traîne que cela.

 

Cette galette ( chiffres 2012 ) montre d’ailleurs que le ratio revenu après impôts / revenu net  , pour le Québec, n’atteint pas les 

(12-7 ) / 12 =  0.416  soit environ 42 % atteints par la France ( 38 456/ 50000 = 76.9 soit environ 77 % pour le Québec) . CQFD.

 

 

Graphique de l’impôt fédéral et provincial

Québec: 50000$Impôt fédéralImpôt provincialRevenu après impôts5333621038456

 
 

 

  

t

Pardonnes-moi de ne pas comprendre, ne serait-ce que ta première affirmation, je cite :” les chiffres relatifs au Canada incluent ceux du Québec. Il serait mathématiquement peu probable que le Canada soit au top si l’une de ses entités était tant à la traîne que cela”. etc…

 

Bien vois-tu, pour mon petit cerveau de petite française, tout cela est du charabia. Je m’explique : les chiffres, les statistiques (pondus d’organismes dont l’on est en droit de douter la crédibilité…), ne sont pas le reflet du terrain.

 

Ce que je veux dire est que, j’ai vécu, au Québec, au sein d’une  “famille modeste”. Par famille modeste, j’entend famille à revenu moyen (disons, 3500 dollars par mois). Je me suis rendue compte que le coût de la vie était très cher. Les produits laitiers, notamment. Le poisson qui est inabordable, sauf pour les revenus aisés. Je me suis rendue compte qu’au Québec, le poisson, les fruits, les produits laitiers (beurre, yaourts, lait) étaient horriblement chers.

 

Comme tout le reste.

 

En France, on peut manger sainement et de manière équilibrée pour une poignée d’euro. La qualité du  lait, des légumes, des fruits, des poissons et crustacés ne sont aucunement comparable. Et que dire du poisson frais, des crevettes fraîches et pas surgelées…

 

Toi, tu parles de chiffres, de statistique  et de PIB. Moi, je parle de qualité de vie, tout simplement;

 

 

J’en reçois des messages d’étudiants français, d’autres d’immigrants français venus avec un PVT, qui me demandent comment faire pour devenir résident permanent du Québec…

Sont-ils si dupes que cela ?

Ne savent-ils pas, autant que toi, ce que qualité de vie veut dire ???

———

De Muriel89

 

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

 

Et pourtant, ils vivent et ils mangent  🙂

 

En Ethiopie aussi, ils vivent et ils mangent…

———

De futurquébecois

 

 

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

 

Et pourtant, ils vivent et ils mangent  🙂

 

En Ethiopie aussi, ils vivent et ils mangent…

 

 

Ah, ces réflexes de maudites françaises… :tongue: 

Toute vérité n’est pas toujours bonne à dire.

———

De Automne

bon, ça recommence.. :rolleyes2:

 

la qualité du lait? vous avez vu le nombre de ferme laitière au Québec? pense pas qu’ils produisent tous de la marde..

———

De Muriel89

re- 

bon, ça recommence.. :rolleyes2:

 

la qualité du lait? vous avez vu le nombre de ferme laitière au Québec? pense pas qu’ils produisent tous de la marde..

Bin justement, j’ai pas vu beaucoup de vaches paître et brouter. En fait, je n’ai jamais vu de vaches brouter dans les prés et les champs. Mais je veux bien croire qu’elles produisent du bon lait, clôturées à l’ntérieur.

 

Mais puisqu’on parle des vaches “québécoises” et du bon lait qu’elles produisent ; il me vient une question :

 

D’où vient le lait commercialisé au Québec ? Ainsi que tous les produits laitiers (yaourts, yogourts, beurre…). Ces produits laitiers sont-ils les produits du Québec ?

———

De Cherrybee

 

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

Le revenu d’un ménage québécois serait, en moyenne de 80 000 dollars brut. J’aimerais bien avoir la preuve de cela car, sur le terrain et dans le quotidien, ce n’est pas du tout ce que j’ai pu constaté. 80 000 dollars brut, cela fait à peu près 60 OOO dollars net/ annuel? soit 5500 dollars net/mensuel. C’est ça ?

 

Et qu’entend-t-on par 80 000 dollars brut annuel, de revenu(s) pour un ménage. Un ménage de combien de personnes ?

 

80 000 dollars brut annuel, ça veut dire combien en net ? Disons, à peu près, pour une famille de quatre personnes ? Un couple et deux enfants ?

 

 

 

 

 

D’accord avec ça. Au Québec, on vit bien, mais avec beaucoup d’argent. Cela dit, j’ai lu dans le journal que le revenu moyen d’un ménage du Québec est de 80.000 dollars brut.

 

Et pourtant, ils vivent et ils mangent  🙂

 

En Ethiopie aussi, ils vivent et ils mangent…

 

 

C’est vrai que c’est trés malin comme réflexion. J’ai une collègue de travail qui est exactement dans ce cas. Elle fait 38 000 $ brut et lui 42 000 $ brut. Ils ont 1 enfant, une maison dont ils sont propriétaires, ils voyagent à chaque été, ils ont une auto…. Le Québec n’est pas un Eldorado et on peut aussi y vivre tout à fait correctement avec ce revenu.

———

De Cherrybee

 

Bin justement, j’ai pas vu beaucoup de vaches paître et brouter. En fait, je n’ai jamais vu de vaches brouter dans les prés et les champs. Mais je veux bien croire qu’elles produisent du bon lait, clôturées à l’ntérieur.

 

Avez-vous beaucoup voyagé en dehors de votre ville?

Moi non plus. Si ce n’est que j’ai l’habitude de parcourir l’Estrie en long, en large et en travers. Vous devriez venir y faire un tour. Vous seriez surprise 🙂

———

De Muriel89

 

 

Bin justement, j’ai pas vu beaucoup de vaches paître et brouter. En fait, je n’ai jamais vu de vaches brouter dans les prés et les champs. Mais je veux bien croire qu’elles produisent du bon lait, clôturées à l’ntérieur.

 

Avez-vous beaucoup voyagé en dehors de votre ville?

Moi non plus. Si ce n’est que j’ai l’habitude de parcourir l’Estrie en long, en large et en travers. Vous devriez venir y faire un tour. Vous seriez surprise 🙂

p

Je reconnais que, en dehors de Québec, la pocatière, Rivière du loup et Rimouski, je n’ai pas beaucoup voyager. Tadoussac et Chicoutimi également. Je n’ai jamais vu de vaches paître dans les prés. Je le regrette car j’adore les vaches. J’aime l’odeur des foins et l’odeur de bouses de vaches.

 

L’estrie ? Non, je ne connais mais je ne demande pas mieux…. Y’à des vaches là-bas ?

———

De hanuman

S’il y a corrélation, ce ne pourra être que dans le sens proportionnel, et sa valeur rapportée à chaque habitant reflète donc bien la qualité du pouvoir d’achat de ce dernier, quelque soit le facteur de proportionnalité envisagé.

Tu sais tres bien que corrélation ne veut pas dire linéarité ou proportionnalité.

Comme je l’ai dit il y a certe une correlation positive entre le PIB et le pouvoir d’achat mais ca ne veut pas dire que si le PIB augmente de X% cela va necessairement impliquer que le pouvoir d’achat va augmenter de Y%.

Il y’a bcp d’exemples qui indiquent que parfois quand le PIB augmente et pouvoir d’achat diminue.
 

The six-month moratorium on deep-water drilling may cut U.S. oil production by around 3% in 2011 and cost more than 3,000 jobs, according to J.P. Morgan’s energy analysts. Commercial fishing in the Gulf is also likely to suffer, but that’s only about 0.005% of U.S. GDP. The impact on tourism is the hardest to measure, although it’s fair to expect that many hotel workers who lose their jobs will find it hard to get new ones. Still, cleaning up the spill will likely be enough to slightly offset the negative impact of all this on GDP, J.P. Morgan said. The bank cites estimates of 4,000 unemployed people hired for the cleanup efforts, which some reports have said could be worth between $3 and $6 billion.

Rien contre toi futurequebecois mais ce qui m’agace au plus haut point c’est cette propension à se référer encore et tjs au PIB comme un indicateur miracle et cette obsession de faire tjs plus de croissance (la croissance c’est juste la variation positive du PIB d’une période a l’autre) au détriment du bien-etre de la majorité de la population.

Et les moutons que nous sommes qui sont les premières victimes de ce chantage belons notre approbation bercés dans l’illusion que nous sommes maitres de nos choix.

Le pire c’est qu’il y a des gens qui défendent ce système contre leurs propres intérêts jouant le jeu du fameux 1% détenant les reines du pouvoir et de l’argent.

En tt cas, c’etait mon coup de yeule de la journee …
Ca fait du bien de venter des fois! :whistlingb:

H

———

De Cherrybee

 

 

 

Bin justement, j’ai pas vu beaucoup de vaches paître et brouter. En fait, je n’ai jamais vu de vaches brouter dans les prés et les champs. Mais je veux bien croire qu’elles produisent du bon lait, clôturées à l’ntérieur.

 

Avez-vous beaucoup voyagé en dehors de votre ville?

Moi non plus. Si ce n’est que j’ai l’habitude de parcourir l’Estrie en long, en large et en travers. Vous devriez venir y faire un tour. Vous seriez surprise 🙂

p

Je reconnais que, en dehors de Québec, la pocatière, Rivière du loup et Rimouski, je n’ai pas beaucoup voyager. Tadoussac et Chicoutimi également. Je n’ai jamais vu de vaches paître dans les prés. Je le regrette car j’adore les vaches. J’aime l’odeur des foins et l’odeur de bouses de vaches.

 

L’estrie ? Non, je ne connais mais je ne demande pas mieux…. Y’à des vaches là-bas ?

 

 

Plein! 🙂 Dès que je suis chez moi, j’essaie de poster une photo

———

De Sacoflab

 

Les produits laitiers, notamment. Le poisson qui est inabordable, sauf pour les revenus aisés. Je me suis rendue compte qu’au Québec, le poisson, les fruits, les produits laitiers (beurre, yaourts, lait) étaient horriblement chers.

 

Comme tout le reste.

 

En France, on peut manger sainement et de manière équilibrée pour une poignée d’euro. La qualité du  lait, des légumes, des fruits, des poissons et crustacés ne sont aucunement comparable. Et que dire du poisson frais, des crevettes fraîches et pas surgelées…

Certes Muriel mais… en France l’agriculture est subventionnée en masse, donc le consommateur s’en sort peut être bien mais tout ça est artificiel et trompeur. J’avais donné il y a quelques temps ici un comparatif entre le prix de vente du lait d’un producteur français vs. le producteur québecois. Je n’ai plus le chiffre exact en tête mais le rapport était du simple au double ! en faveur du producteur québecois évidemment (en bonne partie en raison de la pression de la grande distribution sur les producteurs en France).

Donc les agriculteurs français vivent sous perfusion de l’Europe à travers la PAC dont la France est un des plus gros bénéficiaires. Certains agriculteurs ont la moitié de leurs revenus qui proviennent d’aides, cherchez l’erreur…

Alors quand tu arrives au supermarché ça fait mal d’acheter ici ton fromage à 6$ (vs.3€ en France) mais c’est le prix réel des choses finalement ! réfléchissons un peu, quel système est le meilleur pour les agriculteurs ? en France ils sont sans cesse à se plaindre de leur condition de vie qui se dégrade (ils vendent parfois à perte !) donc moi j’ai ma réponse. Et en tant que consommateur sincèrement je me sens plus responsable d’y mettre le prix et de ne pas financer un système (la PAC). Et c’est un amateur de fromages qui le dit ! 😉

———

De immigrer.com

Un article qui parle de l’impôt au Québec. Attention Terre-Neuve est plus taxé que le Québec donc le Québec n’est pas la province la plus taxée du Canada. Les Québécois sont libres d’impôts le 18 juin alors que les Français en juillet. :

“Publié le 11 juin 2013 à 05h00 | Mis à jour le 11 juin 2013 à 09h14
Les Québécois parmi les plus imposés et taxés au pays

Si tout se déroule comme prévu, les ménages québécois auront gagné suffisamment d’argent le 18 juin pour honorer les impôts et les taxes perçus par les différents paliers de gouvernements, soit trois jours de plus que l’an dernier.

Au pays, seuls les ménages de Terre-Neuve devront travailler plus longtemps (22 juin) pour s’affranchir de leurs impôts et de leurs taxes.

Ménage moyen

Le ménage moyen québécois gagnera cette année 84 498 $ et paiera un total de 38 671 $ en impôts et en taxes, soit 45,8 % de son revenu. La facture d’impôts totale des ménages québécois augmentera de 1340 $ en 2013, en hausse de 3,6 %.

Selon Philip Palda, senior fellow à l’Institut Fraser et professeur à l’École nationale de l’administration publique (ENAP), le Québec fait fausse route cette année par l’augmentation du taux d’imposition applicable aux contribuables gagnant plus de 100 000 $. «Ce qui nuit à la vitalité de l’économie, car cette hausse touche justement les professionnels comme les médecins, les avocats, les comptables, les ingénieurs et les cadres supérieurs que la province veut attirer et retenir», dit-il.

Un choix

L’Institut Fraser, reconnu pour ses théories économiques associées à la libre entreprise, soutient que le choix du gouvernement du Québec d’équilibrer son budget cette année plutôt que l’an prochain a ses effets avec une contribution fiscale en augmentation.

L’an dernier, les ménages québécois s’étaient affranchis de leur fardeau fiscal le 15 juin. C’est moins qu’en l’an 2000 alors que les Québécois s’étaient affranchis des impôts et des taxes avant le 3 juillet.

L’Institut Fraser cite d’ailleurs en exemple l’Ontario, dont le fardeau fiscal des ménages sera remboursé cette année le 9 juin. Or, cette journée d’affranchissement aurait été repoussée au 23 juin (soit 14 jours plus tard) si le gouvernement ontarien avait décidé de combler son déficit budgétaire de 11,7 milliards $ dès cette année.

L’Alberta au premier rang

Sans surprise, c’est en Alberta que les impôts et les taxes sont les moins élevés. Les ménages albertains se sont déjà affranchis de leurs impôts et de leurs taxes le 19 mai.

L’Institut Fraser doute par ailleurs que la journée d’affranchissement de l’impôt des Québécois arrive plus tôt au cours des prochaines années. Ne serait-ce qu’en raison du lourd déficit du gouvernement fédéral de 18,7 milliards $ qui devra tôt ou tard être comblé.

Dans ce cas précis, si Ottawa s’était attardé à payer son déficit cette année avec des hausses d’impôts et de taxes, les ménages québécois auraient atteint leur journée d’affranchissement le 21 juin.

Comment calculer

Les impôts servant au calcul de la journée d’affranchissement de l’impôt comprennent entre autres les impôts sur le revenu, les cotisations sociales (régimes de retraite, assurance-emploi et impôt santé), les impôts fonciers, les taxes de vente, les impôts sur les bénéfices, les droits de douane, les frais pour les permis, les taxes sur l’alcool et le tabac, les taxes sur l’essence, les taxes destinées aux hôpitaux et les droits d’exploitation des ressources naturelles.”

source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201306/10/01-4659840-les-quebecois-parmi-les-plus-imposes-et-taxes-au-pays.php

———

De Sacoflab

 

Rien contre toi futurequebecois mais ce qui m’agace au plus haut point c’est cette propension à se référer encore et tjs au PIB comme un indicateur miracle et cette obsession de faire tjs plus de croissance (la croissance c’est juste la variation positive du PIB d’une période a l’autre) au détriment du bien-etre de la majorité de la population.

Et les moutons que nous sommes qui sont les premières victimes de ce chantage belons notre approbation bercés dans l’illusion que nous sommes maitres de nos choix.

Le pire c’est qu’il y a des gens qui défendent ce système contre leurs propres intérêts jouant le jeu du fameux 1% détenant les reines du pouvoir et de l’argent.

En tt cas, c’etait mon coup de yeule de la journee …
Ca fait du bien de venter des fois! :whistlingb:

H

 

Le PIB est surtout un indicateur périmé pour un tas de bonnes raisons (pas de prise en compte des inégalités sociales, de l’impact sur l’environnement, du niveau d’éducation, etc.). Et comme dit plus haut, on peut avoir un PIB qui augmente mais les revenus d’une majorité qui diminuent. L’IDH tend à le remplacer mais c’est vraiment rare quand on en entend parler je trouve et c’est bien dommage.

———

De Sacoflab

 

Mais puisqu’on parle des vaches “québécoises” et du bon lait qu’elles produisent ; il me vient une question :

 

D’où vient le lait commercialisé au Québec ? Ainsi que tous les produits laitiers (yaourts, yogourts, beurre…). Ces produits laitiers sont-ils les produits du Québec ?

 

Y’en a plein !! mais tout comme toi je ne les ai pas vu souvent. Je pense qu’elles restent au chaud dans les fermes.

 

http://aqaz.ca/production-animale/production-laitiere/

 

 

Avec une valeur à la ferme de plus de 2 milliards de dollars, la production laitière au Québec représente 32 % de l’ensemble des recettes agricoles provinciale. À l’échelle canadienne, 37 % des recettes découlant de la production laitière provient du Québec, ce qui en fait la première province productrice de lait. Les 6300 fermes laitières du Québec produisent environ 3 milliards de litres annuellement. Le cheptel laitier compte 365,000 vaches. Trois entreprises multinationales transforment près de 82 % de tout le lait, soit Agropur, Saputo et Parmalat. Même si elle transforme une faible partie du volume total, le nombre de petites fromageries artisanales est en expansion et a passé de 29 à 52 entreprises de 1998 à 2010.

Également

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada