Pénurie de cuisiniers - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Pénurie de cuisiniers

Pénurie de cuisiniers

De apache

Mardi, 18 août 2015 23:59 MISE à JOUR
Mercredi, 19 août 2015 00:08

Les restaurants du Québec vivent une pénurie de cuisiniers pire que jamais. Au point où plusieurs en sont rendus à réduire leurs heures d?ouverture, refuser des clients ou les faire poireauter longtemps avant de pouvoir les servir.

«La situation est catastrophique. On a un gros problème depuis 10 ans, et ça empire d?année en année», dit Jérôme Ferrer.

Le proprio du Europea n?est même pas capable de trouver les 40 cuisiniers dont il a besoin pour faire rouler son mythique établissement de 85 places de la rue de la Montagne, à Montréal. Il compose donc avec les 32 cuisiniers qu?il a.

Souvent, le client n?y voit souvent que du feu. Dans la salle à manger, l?ambiance est feutrée et le service courtois. Mais dans la cuisine, c?est de plus en plus souvent le bordel, avec des cuisiniers qui courent comme des queues de veau parce qu?ils ne sont pas assez nombreux.
Importer le personnel
Actuellement, James Monti est à ce point désespéré qu?il recrute comme il peut en Europe.

«C?est mon dernier choix, parce que c?est bien plus compliqué, mais je suis souvent rendu là».

Souvent compliqué, et parfois impossible. L?an dernier, un de ses prospects français a dû retourner à Paris quelques heures seulement après son arrivée ici, faute de permis de travail.

Il faut dire que le moratoire sur les travailleurs étrangers, imposé en avril 2014 par Ottawa, fait mal à plusieurs restaurateurs québécois. À cette époque, des restaurants de l?ouest du pays étaient suspectés de remplacer des employés canadiens par du personnel étranger moins bien payé. Le gouvernement a serré la vis pour tous, ce que dénoncent les restaurateurs d?ici.

Jérôme Ferrer, lui, paie même un mois ou deux de logement pour les cuisiniers et stagiaire qu?il va chercher ailleurs au Québec, le temps qu?ils se retournent de bord.
«On fait notre part, mais là le gouvernement doit aussi nous aider un peu plus», dit-il…

http://www.journaldemontreal.com/2015/08/18/penurie-de-cuisiniers


De bencoudonc
Ils devraient peut-être commencer par offrir de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail…

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/2014/07/30/003-cusiniers-metier-conditions-travail.shtml


De Cherrybee

Ils devraient peut-être commencer par offrir de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail…

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/2014/07/30/003-cusiniers-metier-conditions-travail.shtml

Et, bien sûr, dans ce cas, il n’y aurait pas de pénurie :)


De Jusqu_ici_tout_va_bien
Un métier payé au salaire minimum, qui n’est pas en A,B,0 donc l’étranger immigre sans son(sa) conjoint(e), et n’a aucune possibilité d’immigrer ensuite définitivement avec un tel emploi, heureusement les PVT sont maintenant 2 fois plus long, et toujours autant de Français à HEC Montréal…


De kuroczyd

Un métier payé au salaire minimum, qui n’est pas en A,B,0 donc l’étranger immigre sans son(sa) conjoint(e), et n’a aucune possibilité d’immigrer ensuite définitivement avec un tel emploi, heureusement les PVT sont maintenant 2 fois plus long, et toujours autant de Français à HEC Montréal…

Les BAC à 3 fois le prix des sessions précédentes, ça ne commence qu en septembre…


Vos recherches:

  • cuisinier francais immigrer
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada