Les Québécois très forts en maths. Classement PISA - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Écoles primaires et secondaires > Les Québécois très forts en maths. Classement PISA

Les Québécois très forts en maths. Classement PISA

De immigrer.com

DÉCEPTION POUR LE CANADA, PETIT VELOURS POUR LE QUÉBEC
Si le Québec peut se targuer davoir des élèves particulièrement forts en mathématiques, le Canada, dans son ensemble, a réussi un peu moins bien dans ce domaine, ainsi quen sciences, lors de récentes épreuves internationales. Voici quelques conclusions à tirer du plus récent PISA* (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), mené dans 65 pays.

LOUISE LEDUC LA PRESSE

Les Québécois très forts en maths

Comme le souligne Andrew Parkin, directeur général du Conseil des ministres de lÉducation (du Canada), les Canadiens se classent encore très bien en mathématiques par rapport aux autres pays étudiés. Cependant, le recul constant des élèves canadiens dans ce domaine est source de préoccupation, admet-il sans détour.

« En même temps, ce nest pas une surprise. Les ministres de lÉducation au pays sont au courant de cet état de fait et ont dailleurs mené une réflexion à ce sujet lorsquils se sont rencontrés, il y a quelques mois. »

Lexception à la règle, cest le Québec. Les élèves dici se sont particulièrement illustrés : ils arrivent tout juste en dessous délèves de pays asiatiques (les grands champions dans toutes les catégories).

En mathématiques, les filles ont obtenu des résultats inférieurs à ceux des garçons dans tous les pays, sauf dans une poignée dentre eux (la Jordanie, le Qatar, la Thaïlande, la Malaisie et lIslande).

Palmarès en mathématiques :

1-Shanghai (Chine)

2-Singapour

3-Hong Kong (Chine)

4-Taipei chinois

5-Corée

6-Macao (Chine)

7-Japon

8-Québec

9-Liechtenstein

10-Suisse

15-Canada

En lecture, cest bien, mais

Le rendement des élèves canadiens en lecture est resté stable entre 2000 et 2012.

Dans ce domaine, les nouvelles sont un peu moins bonnes pour les Québécois. Entre 2000 et 2012, les notes des élèves dici ont sensiblement baissé, pour se retrouver légèrement sous la moyenne canadienne. À linverse, en Colombie-Britannique, on a de quoi se réjouir : aussi bien en lecture quen sciences, ce sont les élèves de cette province qui ont le mieux réussi aux examens du PISA.

Par ailleurs, dans tous les pays et dans toutes les provinces, les filles ont dépassé les garçons en lecture. Au Canada, cet écart a été très important, trois fois plus grand, en fait, que lécart en faveur des garçons en mathématiques.

Encore une fois, les élèves asiatiques ceux de Shanghai, de Hong Kong, de Singapour, du Japon et de la Corée arrivent en tête de liste.

Palmarès en lecture

1-Shanghai (Chine)

2-Hong Kong (Chine)

3-Singapour

4-Japon

5-Corée

6-Colombie-Britannique

7-Ontario

8-Alberta

9-Finlande

10-Irlande

12-Canada

13-Québec

En sciences, le Canada perd un peu de plumes

En sciences, en 2006, seuls deux pays avaient dépassé le Canada. En 2012, ce nombre est passé à sept. La Finlande et Hong Kong (Chine) surpassent toujours le Canada, mais ils ont été rejoints par lEstonie, la Corée, le Japon, Shanghai (Chine) et Singapour. En sciences aussi, le Québec arrive un peu en dessous de la moyenne canadienne. Au Canada, il ny a pas décart significatif entre les garçons et les filles.

Palmarès en sciences

1-Shanghai (Chine)

2-Hong Kong (Chine)

3-Singapour

4-Japon

5-Finlande

6-Colombie-Britannique

7-Estonie

8-Alberta

9-Corée

10-Vietnam

13-Canada

24-Québec

Suite et source : http://plus.lapresse.ca/screens/4069-4504-529cbb8a-a713-1c05ac1c606a%7CZQbdQrxYiPlP.html

Considérations méthodologiques

Le PISA a été mené entre avril et mai 2012 dans les écoles de 65 pays, dont les 34 pays membres de lOCDE. De manière générale, entre 5000 et 10 000 élèves de 15 ans, dans 150 écoles différentes, ont été évalués dans chaque pays. Au Canada, quelque 21 000 élèves provenant de 900 écoles des 10 provinces ont participé aux tests.

Fait à noter, seules les 10 provinces canadiennes ont été évaluées. Aussi, seules certaines régions de la Chine les plus densément peuplées se sont soumises aux tests.

Selon Andrey Parkin, directeur général du Conseil des ministres de lÉducation (du Canada), cela ne change pas grand-chose à la donne.

Dune part, dit-il, les 10 provinces canadiennes regroupent limmense majorité de la population. Dautre part, en ce qui concerne la Chine, « nos jeunes, au final, doivent essentiellement compétitionner avec les élèves des grandes villes de Chine, pas avec la Chine au complet ».

*Il faut distinguer le test PISA du PEICA, dont les résultats ont été transmis cet automne et qui évalue les compétences des gens de 16 à 65 ans.

———

De immigrer.com

Aussi ce lien : http://journalmetro.com/actualites/national/412552/rendement-eleve-des-eleves-du-canada/

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada