Le luxe d'un voyage... Êtes-vous déjà venu ici? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Le luxe d’un voyage… Êtes-vous déjà venu ici?

Le luxe d’un voyage… Êtes-vous déjà venu ici?

Le luxe d’un voyage… Êtes-vous déjà venu ici?

Spawn Ecrit

Salut…

Je me souviens avoir lu une chronique de Petit-Prince (salu) disant qu’il était étonné voire choqué de savoir que des gens venaient immigrer ici sans y avoir mis les pieds auparavant.
Idem pour moi ! Je veux dire que j’ai du mal à réaliser que quelqu’un laisse tout tomber, famille, boulot, etc., pour aller dans un pays qui ne connaît pas.
Pour ma part j’étais venu avec ma femme “magasiner” pour une vie au Québec.
Comparer les prix en logement, voiture, assurance, école, etc.
Il est vrai que tout le monde ne peut pas se permettre le “luxe” de voir la vitrine avant d’acheter, mais bon, c’est votre vie que vous remettez en cause ! Imaginez acheter une voiture sans l’avoir vu avant, alors votre vie!
Il est vrai qu’on peut vous faire baver d’envie en parlant de ce qui se passe ici, à travers toutes les chroniques et rubriques. On n’est pas des menteurs en disant qu’on est mieux ici qu’en France, mais bon, ça reste très subjectif comme point de vue (même s’il est partagé par tant de monde).
Alors, parmi vous futurs immigrés, combien d’entre vous on fait un voyage avant d’entamer les (longues) procédures ?

——————–

O’Hana Ecrit

J’en fais partie Spawn : deux voyages de deux semaines chacun en 97 puis en 98 (Montréal et Québec) avant de débarquer l’année d’après “pour de bon” à Sherbrooke. Je met les guillemets car je suis arrivé avec un visa de travail de quatre mois avec la ferme intention de n’y rester effectivement que jusqu’à la date de fin inscrite sur mon visa.
Ca, c’était un choix rationnel, cérébral, pris avec la tête. Après, le coeur a embarqué, spontanément, intuitivement et naturellement. Et je l’ai écouté et je suis resté. Je ne savais même pas dans quoi je m’embarquais mais j’y ai cru, on a cru en moi et surtout, j’ai cru en moi.
Comme quoi, une vie peut se jouer sur un coup de dés et heureusement d’ailleurs que cela est possible. Il faut de tout pour faire un monde et tous les “fous” sont dans la nature
O’Hana

——————–

bertrand1980 Ecrit

Bonjour à tous,
Ben moi j’ai été à Montréal en septembre “pour voir”, et je suis trop content de l’avoir fait. Je repars en Novembre “pour préparer le terrain”, et je partirai définitivement fin février.
A+
Bertrand1980
——————–

crichou Ecrit

Salut,
Moi aussi, c’est suite à de nombreux séjours touristiques que j’ai eu l’idée de vivre dans cette petite partie du globe, où la qualité de vie est plus qu’appréciable, et où les gens sont très accueillants (pour faire court).
Mais comme toi, j’ai du mal à concevoir que l’on puisse tout quitter pour un endroit inconnu. Lors de la réunion d’information à laquelle j’ai assisté, plus de la moitié des personnes présentes n’avait jamais mis les pieds au Québec, surprenant
Crichou

————-

letithomme Ecrit

salut a tous,
et bien moi je viens 15 jours a montreal en janvier avec ma femme pour me faire une petite idee de ce qui nous attendra à notre arrivée definitive.
Je suis aussi d’accord avec Petit-Prince, il faut se donner malgré tout les moyens de venir visiter le pays ou l’on desire etablir sa nouvelle vie.
Meme si les moyens parfois ne le permettent pas trop. Ma femme et moi nous sommes sacrifié un peu quelques mois afin d’avoir des billets pour Dorval.
On a un petit avantage c’est que sur place on sera hebergé par un ami rencontré sur le net, et oui, le chat a ses avantages parfois , donc, pas de frais d’hotel, on participera uniquement aux frais de nouritures etc…
O’Hana, tu viens de Caledonie ! J’ai une petite question qui paraitera peut-etre rengaine mais je n’ai pas le souvenir d’avoir lu de ta part si les differences de temperatures l’hiver ne t’ont pas un peu destabilisé à ton arrivé ?
J’ai une amie qui est a Nouméa et quand je lui ai dit que nous avions l’intention de partir vivre au Québec elle m’a traité de fou !
Enfin voilà, bonne journée a tous, à bientot, Nicolas.

——————–

shagrine Ecrit

Moi j’ai tout d’abord fait un échange postal et internet entre une classe de Mont Tremblant et ma classe l’an passé. Nous avons reçu des tas de photos, des prospectus ect…Nous avons parlé toute l’année du québec avec des ptits bouts de deux ans et demi à 6 ans. J’avais déjà très envie d’aller là bas pour visiter.
Ensuite, ben, vers le 5 septembre, on m’a proposé un job au Québec et à la mi septembre, je débarquais à Montréal…
J’y retourne une deuxième fois en décembre!
et après, j’espère définitivement!
voila

——————–

Petit-Prince Ecrit

Question très intéressante ! Ah ah ah ! … Non sérieux…
Ce que je peux juste dire c’est que les immigrants que je rencontre sont pratiquement toujours bien contents d’avoir fait un voyage touristique ici, avant de s’être installé.
Même moi qui m’étais super bien doccumenté sur le Québec. J’avais (j’ai toujours), des dizaines de livres, j’avais lu des tas de témoignages, j’avais rencontré à Paris des Québécois, j’avais discuté avec un Français qui vivait à Montréal… bref, on aurait pu croire que j’étais super préparé… BEN NON !
Lors de mon premier séjour au Québec, mes impressions furent tout de même parfois assez différentes de ce que j’avais pu m’imaginer dans ma petite tête… Surtout Montréal que je pensais détester (grosse ville polluée, trop à la mode “étatsunienne”…)… en fait pas du tout, Montréal est pas du tout polluée (pour une grande ville) et c’est un subtile mélange de ville européenne et nord-américaine. En plus de ça, elle est très étendue, les rue sont très larges… On respire ! on a de la place en masse !
Cependant, je souhaiterais apporter un bémol. Pour moi, c’est pas un “luxe” que de venir faire un repérage ici… Je dirais plutôt que c’est un “luxe” de s’installer ici à l’aventure. Je m’explique.
Quand tu as de l’argent en masse… En tout cas, que tu n’es pas pauvre, tu peux partir comme ça et t’installer dans un pays que tu connais pas. Ben oui ! Si jamais ca ne fonctionne pas, si tu te fais pas à la mentalité québécoise (qui est trèèèèèès différente de la mentalité française), si tu te fais pas à l’hiver, etc. Ben tu pourras toujours rentrer dans ton pays sans trop de tracas.
Partir à l’aventure est d’ailleurs toujours un luxe ! Ceux qui partent en expédition dans le Grand Nord, qui gravissent les monts et montagnes, qui vont dans les profondeurs des Océans… En règle générale et à de rares exceptions, ils ont les moyens de le faire !
Une famille sans beaucoup d’économie et qui s’installe dans un pays sans jamais y avoir mis les pieds, si ca se passe mal… ben ils ne pourront pas rentrer si facilement. L’aventure est donc un “luxe”.
Oui, comme je l’avais déjà dit, un voyage touristique à l’étranger est cher… Toujours trop cher, mais je pense que ça a pas mal de sens de différer un départ d’une ou deux années pour se payer un séjour, ne serait-ce que pour “voir”.
Regarde, ma mère est venue 10 jours ici… Ben grâce à ce séjour, elle sait qu’elle n’est pas faite pour le pays, chose qu’elle ne savait pas forcément avant son voyage l’an passé.
Certes, 10 ou 15 jours ou même un mois c’est jamais suffisant… mais cela permet de corriger certains préjugés et ce faire une première idée.
En tout cas… Ca aussi c’est mon avis. Mais chacun fait ce qui veut hein ?

——————–

liberty Ecrit

Bonjour tout le monde,
ben pour une fois je ne suis pas trop d’accord
En effet nous allons faire le grand saut avec ma famille mais je suis la seule à avoir mis les pieds au Quebec.
C’ était il y a presque 10 ans et j’en garde un fabuleux souvenir. Un voyage touristique comme il s’en fait des milliers par an: le bord du St Laurent, des chutes à Quebec…
Pourtant depuis toute petite ce pays m’attire et par ce “petit” voyage unique, ma décision a été vite prise. Pour mon mari c’est encore différent: il n’y a jamais mis les pieds mais il me fait parfaitement confiance, il est prêt à tout lâcher ici pour commencer une nouvelle vie là-bas.
De toute façon c’est pour nous vital de partir, pour nos enfants pour notre avenir que nous n’arrivons pas à imaginer en France. Nous sommes vraiment trop “dégoutés” de la vie ici. Toute envie de travailler est sanctionnée par des taxes hallucinantes qui ne font que nous pousser vers le bas, la France est un pays d’assistés qui ne motive en rien le travailleur, le climat froid (et je parle ici des relations entre les gens!! car même en hiver là-bas il fait sûrement plus chaud qu’ici!!) et l’insécurité (ou plutôt le “climat d’insécurité”véhiculé en France!!! sinon je vais en faire hurler de nouveau certains d’entre vous!!). Ma mère est institutrice et elle me raconte chaque jour des trucs hallucinants qui se passent à son école et croyez moi je ne veux absolument pas que mes gamins le vivent ici.
Et c’est donc pour toutes ces raisons que nous avons décidé de partir et sans regrets vers cette destination qui m’a toujours attirée. La famille a compris (plus ou moins avec le sourire) notre décision et la respecte. Nous essayerons de revenir en France les voir 2 ou 3 fois dans l’année et nous les acceuillerons très volontier chez NOUS là-bas loin là-bas dans la belle Province.
Voilà, j’espère ne pas avoir choqué.
LIBERTY et sa famille.

—————

Brigitte Ecrit

Allo
Ben moi, je suis venu passer 3 semaines en février/mars et il faisait – 43 °…faisait frette hein ??? hihihi, mais pas de trouble avec ça.
Je suis revenu cet été et j’y suis restée 3 mois, yessss! c’est encore mieux 3 mois ! Pis là, je vais revenir pour décembre et je compte y rester tout le temps de la procédure, (parrainage)
Je me plait énormément dans ce pays, j’y suis bien, même très bien
Amitiés

——————–

hicoune Ecrit

Pour ma part,
Je suis venue au Québec pour finir mes études. J’étais censée rester 3 mois (le temps de mon stage de fin d’étude) et au final, je suis restée 1 an et demi. Je me suis vraiment sentie bien au qotidien et j’ai décidé de commencer mes démarches pour le RP.
Entre temps, j’ai du rentrer en France car j’ai perdu mon emploi et que je ne trouvais pas de visa temporaire en attendant mon Visa RP.
Un coup de foudre avec la vie qu Québec en somme …
Hicoune

——————–

oursonjoyeux Ecrit

Pour répondre puisque je me sens visé…
Comme tu dis Petit-Prince! c’est un luxe que je m’offre de partir “à l’aventure” même si je n’aime pas cette définition qui ne me convient pas.
Parce que si je fais parti de ceux qui ont pas mal d’argent de coté et qui partent sans avoir fait de voyage de prospection, je ne pars pas non plus totalement dans l’inconnu.
1/ je me suis énormément documenté même si ça ne remplace pas la confrontation direct
2/ j’en ai beaucoup parlé avec une amie française installée au québec depuis 5 ans, son chum québécois avec qui j’ai habité 6 mois en france et deux amis qui y ont fait leurs études
3/ je pars essentiellement pour découvrir autre chose et vivre une “aventure humaine”: et soyons honnète pour me découvrir un peu plus moi même
4/ je pars pour découvrir ce pays, ses gens, son “way of life” et je ne crois pas qu’une semaine, deux semaines, ou 3 mois de voyage prospectif y changeront quelque chose puisque de toute façon le but est d’y rester assez longtemps pour me faire une vrai opinion… ce qui ne se fait pas en moins de quelques années…
Mais surtout je crois que j’ai ce luxe inouie d’être presque totalement libre: peu de famille, pas de femme dans ma vie, pas d’enfants (enfin je ne crois pas), un boulot qui ne m’emballe pas, une société qui ne me retient pas, un compte en banque qui me permet une petite folie. Et je peux donc m’offrir le luxe matériel et moral de “tout plaquer” pour partir vers un pays que je ne connais pas.
Et pis c’est une raison à deux balles cinquantes et faites en ce que vous voulez, mais je viens d’une famille déchirée et névrotique où le principale trait de caractère des 5 dernières générations est d’être parfaitement frustrés-malheureux de ne pas avoir vécu ses rêves et de reporter ses frustrations sur les autres.
Si j’ai un jour une femme que je puisse aimer réellement et avoir des enfants avec elle, je souhaite lui apporter autre chose que mes frustrations.

——————–

champou   Ecrit

Depuis 9 ans, je rêve de venir m’installer au Quebec, ce fut un coup de foudre
J’ai profité de tout ce temps pour finir mes études, et acquérir de l’expérience professionnelle.
Je suis venu une semaine fin janvier cette année à Montreal, et là ça m’a conforté dans mon envie de venir m’intaller au Quebec
Je ne sais pas si venir avant est indispensable mais en tout cas ça apporte un plus non négligeable.

——————–

kathy et cie Ecrit

Je ne sais pas moi non plus si c’est indispensable pour tout le monde de faire un voyage de reconnaissance avant le grand saut. Pour notre part, ayant 4 enfants (loin de moi l’idée de juger quelqu’un !), nous voulions être sûr à 100% que nous ne nous trompions pas dans nos objectifs. Nous sommes donc allés au Québec 15 jours au printemps dernier. Nous avons beaucoup magasiné, pour comparer les prix, l’immobilier, les sorties, les jobs, ………… Bref nous avons profité de notre séjour pour visiter le Québec bien sûr, mais sans oublier nos objectifs ! Ce qui nous a permis d’être totalement rassurer et de rentrer avec des tas d’infos. Tout cela juste avant d’envoyer la DCS (histoire de ne pas faire des frais pour rien en cas de désillusion !).
Kathy

——————–

lilybauer Ecrit le: 29/10/2003, 07:45

En ce qui me concerne, j’ai d’abord passé 15 jours de vacances à Montréal et dans les Laurentides, juste pour des vacances… Mais dès le 10è jour, l’idée d’immigrer s’est installé dans ma tête.
Je suis repartie 8 mois plus tard avec mon ami cette fois, pour visiter Québec et la région, plus quelques jours à Montréal.
Il ne lui a fallu que 5 jours pour se décider… Dès notre retour nous avons entamé les démarches.
Par contre, nous n’avons rien cherché à comparer, ni les prix, ni l’état de l’emploi… Nous avons eu un coup de coeur qui ne s’explique pas mais qui nous suffit pour traverser l’Atlantique.
Pour finir, je voudrais dire qu’à mon avis, qu’il y ait voyage de reconnaissance ou non, préparatifs appuyés ou non, l’immigration reste une aventure, réussie ou non, et c’est sans doute cet esprit de découverte qui réunit tous les gens actuellement en cours de procédure ou qui sont déjà sur place.
Lily

——————

Cassos Ecrit le: 29/10/2003, 09:10

Exact, pour nous aussi l’immigration c’est une aventure.
J’ai fait un voyage touristique au Quebec (Montreal, quebec, Tadoussac puis Gaspesie) de 2 semaines. Ca m’a vraiment plu mais je ne sais pas si 2 semaines suffisent a donner une impression fidele du pays. Entre vacances et installation, y’a une grosse différence ! On vit pas de la meme maniere…
Ma compagne, elle, n’a jamais visité le Quebec et c’est pourtant elle qui est a l’initiative de notre immigration. On s’est un peu documenté, on a parlé avec mon frere et un pote qui ont passé un an a Mc Gill et puis on s’est dit que ca avait l’air pas mal alors on immigre. DOnc en gros, on decouvrira tout ca sur place. L’aventure quoi !!
Et puis si on s’est planté, si c’est pas ce que l’on cherchait, on ira ailleurs, forts de cette nouvelle experience…

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada