J'y vais ou je n'y vais pas ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > J’y vais ou je n’y vais pas ?

J’y vais ou je n’y vais pas ?

De EddyHarie

Bonjour à tous,

 

Voici quelques années que je suis abonné à la News Letter de immigrer.com et je scrute les blogs sur les expériences de ses membres.

Nous sommes une famille Belge ayant 4 enfants de 5, 8, 12 et 13 ans. Mon épouse est enseignante infirmière et moi je suis dans l’IT, plus exactement Gestionnaire de projet.

Nous avons une vie stable ici en Belgique mais cela ne correspond pas à nos rêves et encore moins à ce que nous voulons offrir à nos enfants.

Nous avons vécus comme expats en Tunisie pour une durée de 8 ans. Nous sommes revenu il y 3 ans suite aux événements de 2011 dans le pays (la révolution du jasmin).

 

Nous n’arrivons pas à nous réadapter ici, principalement au point de vue des rapports humains.

 

Nous avons passé le test de l’immigration maintes et maintes fois et à chaque fois nous sommes acceptés. 

 

Nous avons plein de projets sur Montréal (exemple notre fille de 12 ans fait de la danse classique depuis 6 ans et nous allons visiter deux écoles réputées sur Montréal début 2015).

 

Nous nous posons néanmoins beaucoup de questions et j’espère avec un petit retour de la part de ce forum déjà très riche en informations.

 

Pour mon épouse; elle voudrait, pour bien faire retrouver un emploi en tant qu’enseignante dans le domaine des soins infirmiers. Nous n’avons aucune idée des accords éventuels qu’il pourrait avoir entre nos deux pays.

 

:good: Existe-t-il des accord clairs entre nos deux pays ?

 

Elle a également un diplôme “Français” en FLE. Nous pensons que cela peut être valorisé au Québec.

:good: Est-ce qu’il y a une institution pour cela que nous pourrions joindre?

 

Pour ma part je fais de la gestion de projet métier (je travaille principalement sur des projet informatiques mais du côté métier), je n’ai pas de problème à trouver des offres d’emplois qui collent à mon CV (ou l’inverse 😉 ).

La question que je me pose : 

:good: Est-ce que le fait de trouver un employeur qui me recrute cela peut accélérer  les démarches d’immigration pour ma famille et moi ?

 

Au point de vue financier; à deux nous arrivons à vivre correctement mais sans grand tralala sur Bruxelles avec 5000€ nets soit environ 7200$ ca. 

 

:good: Est-ce que cela est un salaire possible est ce que cela est suffisant pour une famille de 6 personnes à Montréal ou à Québec?

 

:good: Dans les offres d’emplois les montants des salaires renseignés correspondent au net ou au brut.  Exemple lorsqu’un employeur parle de 100.000$ faut-il encore diviser cela par un facteur propre à la fiscalité Québécoise ?

 

 

Toute information sera la bienvenue y compris des liens sur le net. Nous avons pris la décision d’immigrer (la première étape), nous comptons nous rendre deux fois dans le courant l’année 2015 au Québec. Maintenant il nous faut les informations pour passer à l’étape suivante, la concrétisation de ce rêve.

 

Je tiens à remercier immigrer.com pour tout le travail qu’ils font ainsi que ses membres qui nous sont d’une grande aide dans les décisions de vie en rapport avec l’immigration au Québec.

 

Au plaisir de vous lire.

———
De Azarielle

 

Pour mon épouse; elle voudrait, pour bien faire retrouver un emploi en tant qu’enseignante dans le domaine des soins infirmiers. Nous n’avons aucune idée des accords éventuels qu’il pourrait avoir entre nos deux pays.

 

 

Il y a des besoins pour enseigner les soins infirmiers, cependant il vaudrait mieux d’abord chercher un emploi comme infirmière et pratiquer un peu dans les institutions québécoises avant d’appliquer sur un poste d’enseignante. Les directions d’établissements choisiront d’abord des enseignants qui connaissent la réalité de la profession au Québec.

 

Les centres de formation professionnelle recrutent pour donner des cours aux préposés aux bénéficiaires et aux infirmières auxiliaires, en plus des établissements collégiaux et universitaires.

———
De dentan

 

Bonjour à tous,

 

Voici quelques années que je suis abonné à la News Letter de immigrer.com et je scrute les blogs sur les expériences de ses membres.

Nous sommes une famille Belge ayant 4 enfants de 5, 8, 12 et 13 ans. Mon épouse est enseignante infirmière et moi je suis dans l’IT, plus exactement Gestionnaire de projet.

Nous avons une vie stable ici en Belgique mais cela ne correspond pas à nos rêves et encore moins à ce que nous voulons offrir à nos enfants.

Nous avons vécus comme expats en Tunisie pour une durée de 8 ans. Nous sommes revenu il y 3 ans suite aux événements de 2011 dans le pays (la révolution du jasmin).

 

Nous n’arrivons pas à nous réadapter ici, principalement au point de vue des rapports humains.

 

Nous avons passé le test de l’immigration maintes et maintes fois et à chaque fois nous sommes acceptés. 

 

Nous avons plein de projets sur Montréal (exemple notre fille de 12 ans fait de la danse classique depuis 6 ans et nous allons visiter deux écoles réputées sur Montréal début 2015).

 

Nous nous posons néanmoins beaucoup de questions et j’espère avec un petit retour de la part de ce forum déjà très riche en informations.

 

Pour mon épouse; elle voudrait, pour bien faire retrouver un emploi en tant qu’enseignante dans le domaine des soins infirmiers. Nous n’avons aucune idée des accords éventuels qu’il pourrait avoir entre nos deux pays.

 

:good: Existe-t-il des accord clairs entre nos deux pays ?

 

Elle a également un diplôme “Français” en FLE. Nous pensons que cela peut être valorisé au Québec.

:good: Est-ce qu’il y a une institution pour cela que nous pourrions joindre?

 

Pour ma part je fais de la gestion de projet métier (je travaille principalement sur des projet informatiques mais du côté métier), je n’ai pas de problème à trouver des offres d’emplois qui collent à mon CV (ou l’inverse 😉 ).

La question que je me pose : 

:good: Est-ce que le fait de trouver un employeur qui me recrute cela peut accélérer  les démarches d’immigration pour ma famille et moi ?

 

Au point de vue financier; à deux nous arrivons à vivre correctement mais sans grand tralala sur Bruxelles avec 5000€ nets soit environ 7200$ ca. 

 

:good: Est-ce que cela est un salaire possible est ce que cela est suffisant pour une famille de 6 personnes à Montréal ou à Québec?

 

:good: Dans les offres d’emplois les montants des salaires renseignés correspondent au net ou au brut.  Exemple lorsqu’un employeur parle de 100.000$ faut-il encore diviser cela par un facteur propre à la fiscalité Québécoise ?

 

 

Toute information sera la bienvenue y compris des liens sur le net. Nous avons pris la décision d’immigrer (la première étape), nous comptons nous rendre deux fois dans le courant l’année 2015 au Québec. Maintenant il nous faut les informations pour passer à l’étape suivante, la concrétisation de ce rêve.

 

Je tiens à remercier immigrer.com pour tout le travail qu’ils font ainsi que ses membres qui nous sont d’une grande aide dans les décisions de vie en rapport avec l’immigration au Québec.

 

Au plaisir de vous lire.

 

Salut,

 

Pour la chaleur humaine la province de Québec est réputée pour être accueillante mais il ne faut pas oublier que nous sommes en Amérique du Nord! Donc cela ne sera pas la ”chaleur” tunisienne!

 

Les salaires sont toujours affichés en brut! Pour avoir une idée du net, il faut faire l’exercice sur les sites de Revenu Canada et Revenu Québec.

———
De sandy81

Salut à vous !

 

Je pense qu’avant toutes choses, un voyage de prospection s’impose pour prendre une sage décision et savoir si le Québec pourrait être fait pour vous. Car je pense sincèrement que c’est pas parce qu’on veut immigré qu’on va réussir, certains ne sont pas fait pour ça ! Puis, Les photos/vidéos Vs la réalités sont parfois bien différent. 

 

Passer de la tunisie au Québec, vous aller avoir un choque ! ici l’hiver ça peu aller jusqu’a -40 quelques jours par années. 

 

Bonne chance

———
De EddyHarie

 

 

Pour mon épouse; elle voudrait, pour bien faire retrouver un emploi en tant qu’enseignante dans le domaine des soins infirmiers. Nous n’avons aucune idée des accords éventuels qu’il pourrait avoir entre nos deux pays.

 

 

Il y a des besoins pour enseigner les soins infirmiers, cependant il vaudrait mieux d’abord chercher un emploi comme infirmière et pratiquer un peu dans les institutions québécoises avant d’appliquer sur un poste d’enseignante. Les directions d’établissements choisiront d’abord des enseignants qui connaissent la réalité de la profession au Québec.

 

Les centres de formation professionnelle recrutent pour donner des cours aux préposés aux bénéficiaires et aux infirmières auxiliaires, en plus des établissements collégiaux et universitaires.

 

Merci beaucoup Azarielle pour ces précisions.

Mon épouse est en accord avec vos remarques. Nous allons orienter nos recherches dans ce sens là.

———
De babar350

J’ajoute et cela peut aussi rentrer en ligne de compte que le plus rapide pour venir au Québec est de passer des entretiens et d’être pris via un permis de travail fermé ( environ 6 mois du début des démarches jusqu’à l’obtention du permis de travail”

Cela a l’avantage de ne pas “perdre” de temps mais il ne faut pas non plus oublier que si le contrat de travail s’arrête, vous êtes bon pour rentrer en l’espace d’un mois en Belgique.

Sinon il y a la Residence Permanente mais ce processus mettra au moins 2 ans à se finaliser.

 

Pour le reste du Canada, le système d'”entrée express” est censé vous donner la Residense dans un temps moyen de 6 mois, mais cela ne s’applique pas au Québec.

 

Concernant les accords, il faut que tu contactes l’OIIQ pour avoir une réponse officiel.

———
De EddyHarie

 

 

Bonjour à tous,

 

Voici quelques années que je suis abonné à la News Letter de immigrer.com et je scrute les blogs sur les expériences de ses membres.

Nous sommes une famille Belge ayant 4 enfants de 5, 8, 12 et 13 ans. Mon épouse est enseignante infirmière et moi je suis dans l’IT, plus exactement Gestionnaire de projet.

Nous avons une vie stable ici en Belgique mais cela ne correspond pas à nos rêves et encore moins à ce que nous voulons offrir à nos enfants.

Nous avons vécus comme expats en Tunisie pour une durée de 8 ans. Nous sommes revenu il y 3 ans suite aux événements de 2011 dans le pays (la révolution du jasmin).

 

Nous n’arrivons pas à nous réadapter ici, principalement au point de vue des rapports humains.

 

Nous avons passé le test de l’immigration maintes et maintes fois et à chaque fois nous sommes acceptés. 

 

Nous avons plein de projets sur Montréal (exemple notre fille de 12 ans fait de la danse classique depuis 6 ans et nous allons visiter deux écoles réputées sur Montréal début 2015).

 

Nous nous posons néanmoins beaucoup de questions et j’espère avec un petit retour de la part de ce forum déjà très riche en informations.

 

Pour mon épouse; elle voudrait, pour bien faire retrouver un emploi en tant qu’enseignante dans le domaine des soins infirmiers. Nous n’avons aucune idée des accords éventuels qu’il pourrait avoir entre nos deux pays.

 

:good: Existe-t-il des accord clairs entre nos deux pays ?

 

Elle a également un diplôme “Français” en FLE. Nous pensons que cela peut être valorisé au Québec.

:good: Est-ce qu’il y a une institution pour cela que nous pourrions joindre?

 

Pour ma part je fais de la gestion de projet métier (je travaille principalement sur des projet informatiques mais du côté métier), je n’ai pas de problème à trouver des offres d’emplois qui collent à mon CV (ou l’inverse 😉 ).

La question que je me pose : 

:good: Est-ce que le fait de trouver un employeur qui me recrute cela peut accélérer  les démarches d’immigration pour ma famille et moi ?

 

Au point de vue financier; à deux nous arrivons à vivre correctement mais sans grand tralala sur Bruxelles avec 5000€ nets soit environ 7200$ ca. 

 

:good: Est-ce que cela est un salaire possible est ce que cela est suffisant pour une famille de 6 personnes à Montréal ou à Québec?

 

:good: Dans les offres d’emplois les montants des salaires renseignés correspondent au net ou au brut.  Exemple lorsqu’un employeur parle de 100.000$ faut-il encore diviser cela par un facteur propre à la fiscalité Québécoise ?

 

 

Toute information sera la bienvenue y compris des liens sur le net. Nous avons pris la décision d’immigrer (la première étape), nous comptons nous rendre deux fois dans le courant l’année 2015 au Québec. Maintenant il nous faut les informations pour passer à l’étape suivante, la concrétisation de ce rêve.

 

Je tiens à remercier immigrer.com pour tout le travail qu’ils font ainsi que ses membres qui nous sont d’une grande aide dans les décisions de vie en rapport avec l’immigration au Québec.

 

Au plaisir de vous lire.

 

Salut,

 

Pour la chaleur humaine la province de Québec est réputée pour être accueillante mais il ne faut pas oublier que nous sommes en Amérique du Nord! Donc cela ne sera pas la ”chaleur” tunisienne!

 

Les salaires sont toujours affichés en brut! Pour avoir une idée du net, il faut faire l’exercice sur les sites de Revenu Canada et Revenu Québec.

 

Salut Dentan,

merci pour ces précisions. Nous sommes bien conscient que cela sera différent de la Tunisie et nous pensons même que le choc des cultures sera même plus important. Mais comme je le disais nous avons beaucoup réfléchi et nous comptons passer à deux reprises au Québec en 2015 (une fois en hiver – février et une fois en été – juillet –> ainsi on aura une idée de l’été et de l’hivers Canadien ;-)). 

 

Merci pour les précisions salariales. je vais tester le site des revenus du Canada.

Je reviendrai avec des précisions sur ce blog dés que j’en aurai trouvé.

———
De EddyHarie

J’ajoute et cela peut aussi rentrer en ligne de compte que le plus rapide pour venir au Québec est de passer des entretiens et d’être pris via un permis de travail fermé ( environ 6 mois du début des démarches jusqu’à l’obtention du permis de travail”

Cela a l’avantage de ne pas “perdre” de temps mais il ne faut pas non plus oublier que si le contrat de travail s’arrête, vous êtes bon pour rentrer en l’espace d’un mois en Belgique.

Sinon il y a la Residence Permanente mais ce processus mettra au moins 2 ans à se finaliser.

 

Pour le reste du Canada, le système d'”entrée express” est censé vous donner la Residense dans un temps moyen de 6 mois, mais cela ne s’applique pas au Québec.

 

Concernant les accords, il faut que tu contactes l’OIIQ pour avoir une réponse officiel.

Un tout grand merci pour ces précisions. une petite question, quand tu dis que l’obtention du permis de travail fermé prend environ 6 mois, es ce que cela veux dire qu’à partir du moment où à l’issus d’une entrevue chez un employer qui se solde par un engagement je dois (ainsi que l’employeur) attendre 6 mois pour prendre en charge le poste?

———
De EddyHarie

Salut à vous !

 

Je pense qu’avant toutes choses, un voyage de prospection s’impose pour prendre une sage décision et savoir si le Québec pourrait être fait pour vous. Car je pense sincèrement que c’est pas parce qu’on veut immigré qu’on va réussir, certains ne sont pas fait pour ça ! Puis, Les photos/vidéos Vs la réalités sont parfois bien différent. 

 

Passer de la tunisie au Québec, vous aller avoir un choque ! ici l’hiver ça peu aller jusqu’a -40 quelques jours par années. 

 

Bonne chance

Bonjour Sandy81. oui je suis absolument d’accord. C’est la raison pour laquelle nous allons passer une semaine en février pour profiter de l’hivers et une semaine en juillet pour profiter de l’été 😉 en 2015.

 

merci pour vos conseils  :good:

———
De babar350

 

J’ajoute et cela peut aussi rentrer en ligne de compte que le plus rapide pour venir au Québec est de passer des entretiens et d’être pris via un permis de travail fermé ( environ 6 mois du début des démarches jusqu’à l’obtention du permis de travail”

Cela a l’avantage de ne pas “perdre” de temps mais il ne faut pas non plus oublier que si le contrat de travail s’arrête, vous êtes bon pour rentrer en l’espace d’un mois en Belgique.

Sinon il y a la Residence Permanente mais ce processus mettra au moins 2 ans à se finaliser.

 

Pour le reste du Canada, le système d'”entrée express” est censé vous donner la Residense dans un temps moyen de 6 mois, mais cela ne s’applique pas au Québec.

 

Concernant les accords, il faut que tu contactes l’OIIQ pour avoir une réponse officiel.

Un tout grand merci pour ces précisions. une petite question, quand tu dis que l’obtention du permis de travail fermé prend environ 6 mois, es ce que cela veux dire qu’à partir du moment où à l’issus d’une entrevue chez un employer qui se solde par un engagement je dois (ainsi que l’employeur) attendre 6 mois pour prendre en charge le poste?

 

 

Non, “Prendre en charge le poste” n’est pas le bon terme. Je te propose de fouiller le site immigration-quebec, du genre prendre le plan du site et cliquer sur TOUS les liens.

6 mois correspond au CAQ + EIMT + Emission permis de travail. Mais ca, la boite qui t’embauchera t’expliquera ca bien mieux que moi.

———
De beautyangel1702

Prenez bien le temps de réfléchir a votre future immigration au Canada en tout cas je vous souhaite bon courage 😉

———
De Thierrydemarseille
Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De EddyHarie

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

———
De Thierrydemarseille
Pour info il n’y a pas d’accords entre la Belgique et le Canada.
Donc vous devrez repasser votre diplôme et démarrer à zéro.
Il faut immigrer ici quand on est jeunes( moins de trente ans)
Ma femme est infirmière, 46 ans, retour case départ, horaires 16-minuit, ou nuit!
Tout marche à l’ancienneté et non pas à la compétence.

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De kuroczyd

 

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

 

Il y a quand même certains signes qui permettent d avoir des indices sur la manière d’être capable d’encaisser un aussi gros éloignement : vivez vous de manière fusionnelle avec votre famille ? vos amis ? votre environnement ? A quelle fréquence le voyez vous vos proches ? Est ce que pour les fêtes vous ne pouvez pas vous passer d’eux ? Quelle est votre capacité au changement ? Ce sont de petites questions à se poser et peuvent vous guider… 

———
De kuroczyd

Pour info il n’y a pas d’accords entre la Belgique et le Canada.
Donc vous devrez repasser votre diplôme et démarrer à zéro.
Il faut immigrer ici quand on est jeunes( moins de trente ans)
Ma femme est infirmière, 46 ans, retour case départ, horaires 16-minuit, ou nuit!
Tout marche à l’ancienneté et non pas à la compétence.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

Disons que ça dépend fortement des domaines… Pour les infirmières, c’est possible … Pour un commercial, je ne suis pas certain du tout… 

———
De EddyHarie

 

 

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

 

Il y a quand même certains signes qui permettent d avoir des indices sur la manière d’être capable d’encaisser un aussi gros éloignement : vivez vous de manière fusionnelle avec votre famille ? vos amis ? votre environnement ? A quelle fréquence le voyez vous vos proches ? Est ce que pour les fêtes vous ne pouvez pas vous passer d’eux ? Quelle est votre capacité au changement ? Ce sont de petites questions à se poser et peuvent vous guider… 

 

oui ce sont de bonnes questions. et justement ce sont ces aspects là précisément qui nous font réfléchir. 🙁

 

mais en plus de tout cela ce sont aussi les perspectives d’avenir pour nos enfants qui font qu’on s’oriente vers le canada

———
De DreamTheater

 

 

 

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

 

Il y a quand même certains signes qui permettent d avoir des indices sur la manière d’être capable d’encaisser un aussi gros éloignement : vivez vous de manière fusionnelle avec votre famille ? vos amis ? votre environnement ? A quelle fréquence le voyez vous vos proches ? Est ce que pour les fêtes vous ne pouvez pas vous passer d’eux ? Quelle est votre capacité au changement ? Ce sont de petites questions à se poser et peuvent vous guider… 

 

oui ce sont de bonnes questions. et justement ce sont ces aspects là précisément qui nous font réfléchir. 🙁

 

mais en plus de tout cela ce sont aussi les perspectives d’avenir pour nos enfants qui font qu’on s’oriente vers le canada

 

Tout à fait d’accord avec les perspectives d’avenir pour les enfants ! Ce qui, pour notre cas, pèse bien plus lourd dans la balance que le froid à endurer ou encore l’éloignement familial. On se prépare à bien s’équiper et à trouver un intérêt d’activités dans la neige et à utiliser énormément Skype ou recevoir la famille pendant les vacances par exemple ^^

———
De EddyHarie

Bonjour à tous,

 

Je veux avant tout remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de lire mon intervention et celles qui on pris le peine d’y répondre.

 

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’a toutes les personnes de bonne volonté dans le monde. Une bonne et heureuse année 2015 à tous ainsi qu’un joyeux Noël.

:santa:

———
De kuroczyd
De très bonnes fêtes a toi.
———
De dentan

Bonjour à tous,

 

Je veux avant tout remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de lire mon intervention et celles qui on pris le peine d’y répondre.

 

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’a toutes les personnes de bonne volonté dans le monde. Une bonne et heureuse année 2015 à tous ainsi qu’un joyeux Noël.

:santa:

Joyeux Noël à toi et aux tiens!

———
De piwi

 

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

 

 

Nous sommes arrivés en novembre 2009, et si on devait le refaire avec notre expérience vécue je ne  sais pas si…..Pour nous ce n’est pas l’hiver, la neige, la bouffe…..car avant d’immigrer on peu aisément savoir tout cela, mais le plus gros point noir pour nous se sont les relations avec les gens que je trouve dures, cela fait 5 ans et toujours pas de collègues ne serais ce que pour se confier un peu dans les moments difficiles , et il y en a des moments difficiles …..

La façon de penser nord américaine et européenne est vraiment bien différente, que se soit dans le travail ou les relations entre les humains…..

Le Québec a de très bons cotés pour nous mais il a aussi de mauvais cotés toujours pour nous bien sur…..

Notre départ de France repose a 80% sur l’insécurité, la violence, la délinquance, les meurtres, la violence a l’école, l’immobilier,  et bien d’autres mais on a perdu un système de santé incroyable, 5 semaines de vacances, des contrats de travail garantissant un engagement sécuritaire des 2 parties ce qui est pesant avec le temps ici, toujours pour nous …..

Nous avions de très bons revenus en France, ici la vie coute très chère  et demande de très bons revenus aussi pour pouvoir maintenir un niveau de vie qui nous semble respectable….

Enfin il faut vous poser les bonnes questions, quand a savoir pourquoi vous voulez vraiment partir, mais je le redis nous avons retrouvé une qualité de vie sécuritaire pour notre famille et c’était le principal enjeu de notre immigration…..  

 

 

———
De DreamTheater

 

 

Bon projet pour vous, mais n’hésitez pas à regarder sur les forums pourquoi les gens retournent dans leur pays d’origine.
Et quelles sont les raisons de leur départ, car tout le monde n’est pas fait pour immigrer au Québec.
De notre côté nous allons certainement rentrer après cette bonne expérience.
Mais courage pour la suite.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

bonsoir, merci Thierry. ce genre de message est important également car effectivement la vie n’est pas toujours “il est beau il est gentil”, nous sommes à la recherche des points positifs et des points négatifs pour faire un T commercial. Mais bien entendu nous avons des difficultés à lire entre les lignes. Nous sommes convaincu que le froid intense du canada est une chose  à laquelle il n’est pas facile à s’adapter. L’éloignement par rapport à la famille, recommencer sa vie etc … je pense que toutes ces choses ne sont pas vraiment mesurables qu’une fois vécues.

Je suis néanmoins d’accord avec le fait qu’il y a beaucoup de témoignages sur ce site mais jusque là je me suis concentré sur les belles histoires.

 

Merci en tout cas pour le conseil.

 

 

Nous sommes arrivés en novembre 2009, et si on devait le refaire avec notre expérience vécue je ne  sais pas si…..Pour nous ce n’est pas l’hiver, la neige, la bouffe…..car avant d’immigrer on peu aisément savoir tout cela, mais le plus gros point noir pour nous se sont les relations avec les gens que je trouve dures, cela fait 5 ans et toujours pas de collègues ne serais ce que pour se confier un peu dans les moments difficiles , et il y en a des moments difficiles …..

La façon de penser nord américaine et européenne est vraiment bien différente, que se soit dans le travail ou les relations entre les humains…..

Le Québec a de très bons cotés pour nous mais il a aussi de mauvais cotés toujours pour nous bien sur…..

Notre départ de France repose a 80% sur l’insécurité, la violence, la délinquance, les meurtres, la violence a l’école, l’immobilier,  et bien d’autres mais on a perdu un système de santé incroyable, 5 semaines de vacances, des contrats de travail garantissant un engagement sécuritaire des 2 parties ce qui est pesant avec le temps ici, toujours pour nous …..

Nous avions de très bons revenus en France, ici la vie coute très chère  et demande de très bons revenus aussi pour pouvoir maintenir un niveau de vie qui nous semble respectable….

Enfin il faut vous poser les bonnes questions, quand a savoir pourquoi vous voulez vraiment partir, mais je le redis nous avons retrouvé une qualité de vie sécuritaire pour notre famille et c’était le principal enjeu de notre immigration…..  

 

 

 

Je suis tout à fait de ton avis ! Finalement, une immigration réussie est une immigration où l’on parviens à ce qu’on espérait 🙂 Alors certes, il y a forcément de bons mais aussi de mauvais côté ! Il y aurait un pays parfait sur notre planète tout le monde s’empresserait de s’y entasser et ça se saurait lol

 

En tout cas toutes mes félicitations pour votre immigration réussie et merci pour votre ressenti qui est un avis censé et juste !

 

Bonne fêtes de fin d’années à tous (même si je suis un peu à la bourre pour Noël  :santa:  lol)

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada