Enseigner au Canada pendant les vacances. - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Enseigner au Canada pendant les vacances.

Fallback Image

De h3omore

Bonjour à tous. Je suis nouvelle sur le forum, et j’ai plein de questions !

Je vais déjà commencer par ce qu’il y a dans le titre.

 

Je suis enseignante de Mathématiques depuis 7 ans. J’ai un projet d’expatriation vers l’Amérique du Nord, que ce soit USA ou Canada, plutôt le New-Brunswick ou l’Alberta, mais pourquoi pas ailleurs !! Mon niveau d’anglais est plutôt moyen, le New-Brunswick et son bilinguisme sont donc attirants dans un premier temps … Pour beaucoup de raisons pratiques, je ne peux pas faire le grand pas radicalement.

Ne trouvant pas de réponse sur internet ou sur le moteur de recherche du forum, je lance ce sujet :

Les écoles francophones canadiennes proposent-elles des cours de rattrapage ou de soutien (en particulier en mathématiques) pendant les vacances d’été ? Je sais que cela se fait en Suisse, alors pourquoi pas ailleurs … Si de tels cours sont proposés, je n’ose imaginer la paperasserie à faire pour la reconnaissance de diplômes et le permis d’enseigner, même pour un court laps de temps …

Comme malgré tout, je doute que les écoles proposent ce genre de cours d’été, existerait-il des organismes proposant ce genre d’enseignement en français dans le Canada anglophone ? Bien sûr, je n’écarte pas le Québec, mais je souhaite vraiment progresser en anglais.

 

Je peux sembler bien difficile pour un travail d’été, je sais bien qu’on ne trouve pas tout de suite un job en rapport avec son métier d’origine quelque soit le pays où l’on va. Je n’exclus pas de tenter autre chose, mais il faut bien avouer que cela aurait un intérêt certain pour mon expérience de découvrir une autre pédagogie, que je me décide ou non à m’expatrier.

 

Cela fait un moment que je consulte le forum pour diverses questions, j’espère aussi ne pas avoir de doublons dans les sujets.

 

Bonne soirée ou après-midi.

———
De Puda

Pas possible pour toi de te faire transférer dans un lycée français ? Il y a un programme de l’éducation nationale qui permet ça. Je te conseille de regarder les lycées francais d’amérique du nord dès maintenant 🙂 Il y en a un à Calgary. (Lycée Pasteur)

 

Sinon il te faudra un visa dans tous les cas donc te faire sponsoriser.

———
De h3omore

Merci pour ta réponse !

Les places en lycée français en Amérique du Nord sont très convoitées, et du coup, même le côté décourageant de la paperasse sans être sûre d’avoir un emploi derrière me semblait plus abordable, c’est dire ! Le lycée français de Calgary est un doux rêve auquel j’ai renoncé.

Enseigner au Québec semble être très difficile, j’espérais que les démarches seraient moins ardues dans le Canada anglophone.

———
De TheMan

Je suis enseignante de Mathématiques depuis 7 ans. J’ai un projet d’expatriation vers l’Amérique du Nord, que ce soit USA ou Canada, plutôt le New-Brunswick ou l’Alberta, mais pourquoi pas ailleurs !! Mon niveau d’anglais est plutôt moyen, le New-Brunswick et son bilinguisme sont donc attirants dans un premier temps

Tu sais bilingue ça ne veux pas dire 1.5 langues mais bien 2 😉

Ton niveau d’anglais il ressemble à quoi ? Tu a des certifications ?

Pour beaucoup de raisons pratiques, je ne peux pas faire le grand pas radicalement.

Que veux-tu dire ?

Ne trouvant pas de réponse sur internet ou sur le moteur de recherche du forum, je lance ce sujet :
Les écoles francophones canadiennes proposent-elles des cours de rattrapage ou de soutien (en particulier en mathématiques) pendant les vacances d’été ? Je sais que cela se fait en Suisse, alors pourquoi pas ailleurs … Si de tels cours sont proposés, je n’ose imaginer la paperasserie à faire pour la reconnaissance de diplômes et le permis d’enseigner, même pour un court laps de temps …

L’éducation c’est une prérogative provinciales. Il n’y a donc pas d’écoles canadiennes, mais bien des écoles administrées par les provinces. Il y a des francophones partout au Canada, en nombre variables, et donc il s’y donne de l’enseignement en Français. Il existe aussi des lycés internationaux et français.

Je sais que plusieurs offrent des cours d’étés effectivement.

La question par contre est pourquoi au lieux de faire donner le cour par un de leurs enseignant, ils confieraient la tâche à une française dont le diplôme n’est peut-être même pas reconnu et surtout qui n’a aucune ancienneté…

Dans tout les cas, ils te faut un visa. Personnellement, je regarderais du côté d’un permis de travail temporaire sponsorisé par ton (futur) employeur canadien. Bonne chance pour aller le chercher par contre (l’employeur devra démontrer qu’il n’a pas été en mesure de recruter un canadien pour le poste)
———
De dentan

En plu il faudra que tu décides si tu veux immigrer :

 

– Quel pays? É-U ou Canda

 

Si c’est le Canada, quelle province car la procédure pour immigrer est différente d’une province à l’autre!

———
De h3omore

 

Je suis enseignante de Mathématiques depuis 7 ans. J’ai un projet d’expatriation vers l’Amérique du Nord, que ce soit USA ou Canada, plutôt le New-Brunswick ou l’Alberta, mais pourquoi pas ailleurs !! Mon niveau d’anglais est plutôt moyen, le New-Brunswick et son bilinguisme sont donc attirants dans un premier temps

Tu sais bilingue ça ne veux pas dire 1.5 langues mais bien 2 😉

Ton niveau d’anglais il ressemble à quoi ? Tu a des certifications ?

Pour beaucoup de raisons pratiques, je ne peux pas faire le grand pas radicalement.

Que veux-tu dire ?

Ne trouvant pas de réponse sur internet ou sur le moteur de recherche du forum, je lance ce sujet :
Les écoles francophones canadiennes proposent-elles des cours de rattrapage ou de soutien (en particulier en mathématiques) pendant les vacances d’été ? Je sais que cela se fait en Suisse, alors pourquoi pas ailleurs … Si de tels cours sont proposés, je n’ose imaginer la paperasserie à faire pour la reconnaissance de diplômes et le permis d’enseigner, même pour un court laps de temps …

L’éducation c’est une prérogative provinciales. Il n’y a donc pas d’écoles canadiennes, mais bien des écoles administrées par les provinces. Il y a des francophones partout au Canada, en nombre variables, et donc il s’y donne de l’enseignement en Français. Il existe aussi des lycés internationaux et français.

Je sais que plusieurs offrent des cours d’étés effectivement.

La question par contre est pourquoi au lieux de faire donner le cour par un de leurs enseignant, ils confieraient la tâche à une française dont le diplôme n’est peut-être même pas reconnu et surtout qui n’a aucune ancienneté…

Dans tout les cas, ils te faut un visa. Personnellement, je regarderais du côté d’un permis de travail temporaire sponsorisé par ton (futur) employeur canadien. Bonne chance pour aller le chercher par contre (l’employeur devra démontrer qu’il n’a pas été en mesure de recruter un canadien pour le poste)

 

Comme je ne sais pas encore gérer les citations, je vais reprendre les points dans l’ordre :

– Mon anglais : je comprends ce que je lis, un anglophone comprend ce que j’écris ; mais une langue, ça se parle : je peux comprendre des conversations selon l’accent, ou pas du tout, et mon accent est atroce. Je n’ai bien sûr aucune certification en anglais …

– Il ne me serait pas aisé financièrement de me lancer au Canada ; il faut quand même pouvoir se payer le billet de retour si cela se passe mal 😉

– pourquoi on me confierait la tâche à  moi ? Il n’y a en effet aucune raison de le faire … et vu la galère que semble être le métier d’enseignant au Canada, je ne pense pas qu’il y ait de places vacantes pour les cours d’été. Je pensais contacter directement les écoles francophones, mais ça me semble culotté.

 

Il me semblait moins difficile de se trouver un « job d’été » au Canada (plutôt New-Brunswick et Alberta) qu’aux USA, mais je n’ai pas évalué que cela ne concernait pas forcément l’enseignement.

C’est pas gagné mon projet !!

Merci à vous deux.

———
De Penetang

@h3omore

 

Bonsoir,

 

La première étape est d’obtenir un permis de travail délivré par les autorités de la province canadienne en question ou bien avoir obtenu le statut de résident permanent.

Le deuxieme étape (en ce qui concerne la province de l’Ontario) consiste à devenir membre de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario. L’Ordre évalue les qualifications et délivre une carte de compétence.
Ensuite il faut s’adresser au Conseil Ontarien d’Évaluation des Qualifications (QECO/COEQ). Cet organisme établit une attestation d’évaluation aux enseignants et leur attribue une catégorie salariale. 

 

En ce qui concerne les cours d’été en Ontario dans les écoles de langue française, ils se déroulent au mois de juillet uniquement et ce sont des enseignants qui sont déjà des enseignants qualifiés permanents qui sont choisis pour délivrer ces cours.

Les écoles de langue française sont administrées par des Conseils scolaires, il y a douze Conseils scolaires de langue française en Ontario.

Deux exemples de Conseils scolaires à Toronto :

 

– le Conseil scolaire Viamonde (écoles publiques)

http://csviamonde.ca/Pages/default.aspx

 

– le Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud (écoles catholiques financées par les fonds publics)

http://www.csdccs.edu.on.ca/

———
De Azarielle

La question par contre est pourquoi au lieux de faire donner le cour par un de leurs enseignant, ils confieraient la tâche à une française dont le diplôme n’est peut-être même pas reconnu et surtout qui n’a aucune ancienneté…

 

 

D’autant plus qu’au terme des cours d’été, il y a des évaluations sur le programme de l’année. Les cours d’été se donnent en condensé, mais ils doivent préparer les élèves à une évaluation finale. Il faut déjà maîtriser les programmes. C’est pourquoi les enseignants qui donnent ces cours sont la plupart du temps des enseignants qui sont en poste dans l’année.

———
De h3omore

 

La question par contre est pourquoi au lieux de faire donner le cour par un de leurs enseignant, ils confieraient la tâche à une française dont le diplôme n’est peut-être même pas reconnu et surtout qui n’a aucune ancienneté…

 

 

D’autant plus qu’au terme des cours d’été, il y a des évaluations sur le programme de l’année. Les cours d’été se donnent en condensé, mais ils doivent préparer les élèves à une évaluation finale. Il faut déjà maîtriser les programmes. C’est pourquoi les enseignants qui donnent ces cours sont la plupart du temps des enseignants qui sont en poste dans l’année.

 

Merci pour cette réponse qui a le mérite d’etre claire ! Vu comme sont conçus ces cours, cela semble logique. Je posais la question des cours d’été car j’avais eu l’occasion, étudiante et diplome en poche, d’assurer des tutorats en fac, qui n’étaient pas réservés aux profs, mais cela ne se fait pas au Canada. En tout cas merci à tous, je vais voguer sur des discussions sur les postes à l’année.

———
De TheMan

Comme je ne sais pas encore gérer les citations, je vais reprendre les points dans l’ordre :
– Mon anglais : je comprends ce que je lis, un anglophone comprend ce que j’écris ; mais une langue, ça se parle : je peux comprendre des conversations selon l’accent, ou pas du tout, et mon accent est atroce. Je n’ai bien sûr aucune certification en anglais …

Ça ce n’est pas bilingue. Et si tu veux être sélectionnée par une province anglophone, il va te falloir des certifications.

Souvent, ce qu’un français appel « bilingue » ici c’est intermédiaire maximum.

– Il ne me serait pas aisé financièrement de me lancer au Canada ; il faut quand même pouvoir se payer le billet de retour si cela se passe mal 😉

C’est juste 800 $ … Tu en aura besoin de bien plus pour t’installer !

Peut-être, justement, tu n’est pas non-plus assez financièrement stable pour cette aventure ?

– pourquoi on me confierait la tâche à  moi ? Il n’y a en effet aucune raison de le faire … et vu la galère que semble être le métier d’enseignant au Canada, je ne pense pas qu’il y ait de places vacantes pour les cours d’été. Je pensais contacter directement les écoles francophones, mais ça me semble culotté.

Non, moi je ne pense pas.

Mais sinon, pourquoi ne pas te faire transférer dans un lycée français en Amérique du Nord ?
———
De h3omore

 

Comme je ne sais pas encore gérer les citations, je vais reprendre les points dans l’ordre :
– Mon anglais : je comprends ce que je lis, un anglophone comprend ce que j’écris ; mais une langue, ça se parle : je peux comprendre des conversations selon l’accent, ou pas du tout, et mon accent est atroce. Je n’ai bien sûr aucune certification en anglais …

Ça ce n’est pas bilingue. Et si tu veux être sélectionnée par une province anglophone, il va te falloir des certifications.

Souvent, ce qu’un français appel « bilingue » ici c’est intermédiaire maximum.

– Il ne me serait pas aisé financièrement de me lancer au Canada ; il faut quand même pouvoir se payer le billet de retour si cela se passe mal 😉

C’est juste 800 $ … Tu en aura besoin de bien plus pour t’installer !

Peut-être, justement, tu n’est pas non-plus assez financièrement stable pour cette aventure ?

– pourquoi on me confierait la tâche à  moi ? Il n’y a en effet aucune raison de le faire … et vu la galère que semble être le métier d’enseignant au Canada, je ne pense pas qu’il y ait de places vacantes pour les cours d’été. Je pensais contacter directement les écoles francophones, mais ça me semble culotté.

Non, moi je ne pense pas.

Mais sinon, pourquoi ne pas te faire transférer dans un lycée français en Amérique du Nord ?

 

Houla, je ne me suis jamais pensée bilingue, j’ai à peine un niveau de lycéen français à l’écrit et l’oral est pire ! Je suis bien loin du niveau intermédiaire ! J’espérais juste qu’une province bilingue me permettrait de progresser dans mon anglais courant, et travailler en français ; mais ça, c’est très certainement utopiste.

 

Financièrement, c’est inimaginable de me lancer dans les 2-3 ans à venir, je le sais, d’où cette idée de travailler l’été pour me faire une expérience dans le pays, peut-etre un début de réseau. Voilà pourquoi j’ai lancé ce sujet. Je me doutais bien que ce serait trop beau si c’était possible, et j’apprécie vraiment que tous ceux qui m’ont répondu ne m’aient laissé aucune illusion, ça me permet de ne pas perdre de temps dans ce projet et du coup de réfléchir à autre chose sur du plus long terme.

Et ce plus long terme a peu de chance d’etre un lycée français en Amérique du Nord, que ce soit Canada ou USA, vu comme ce genre d’établissements est pris d’assaut ; de plus, il me semble qu’il y a davantage d’opportunités pour les enseignants du primaire que ceux du secondaire en lycée français. Du coup, je n’ose meme pas tenter, meme mon idée de travailler l’été me semblait plus abordable, c’est dire !

 

Je regarde du coup ce qui se passe pour les provinces anglophones au niveau des écoles francophones, tout en sachant que je n’échapperai à aucune paperasse. J’espère juste qu’à me laisser le temps, je ne vais rater l’opportunité d’un Canada qui actuellement a des emplois à proposer.

———
De Puda

C’est fou, à chaque fois que je visite les sites des lycées français il y a des postes d’enseignants à pourvoir pourtant :/ J’ai aussi entendu dire que le lycée de Calgary galère vraiment à recruter. (Et effectivement, j’ai vu les mêmes offres affichées pendant des mois !!!)

———
De Maoria

Dans les lycées français la priorité est donnée au personnel sur place (remplaçants notamment) mais la convention collective oblige la direction à afficher les postes et à laisser postuler toute personne intéressée …

Mais j’ai malgré cru entendre que les enseignants du 2aire étaient plus difficiles à trouver, donc si tu ne postules pas tu ne risques pas d’avoir un poste (mais mieux vaut viser un contrat local car résident c’est très dur à obtenir et l’AEFE tu peux oublier …)

———
De h3omore

C’est fou, à chaque fois que je visite les sites des lycées français il y a des postes d’enseignants à pourvoir pourtant :/ J’ai aussi entendu dire que le lycée de Calgary galère vraiment à recruter. (Et effectivement, j’ai vu les mêmes offres affichées pendant des mois !!!)

Non ?! Sur le site de l’AEFE, je n’ai pas vu, et rien sur le Facebook d’enseigner à l’étranger qui le laisse penser ! Ou alors cela concerne les professeurs de écoles. Tu me donnes envie de contacter Calgary au culot là !

Ou alors c’est une histoire de visa qu’ils ne veulent pas prendre en charge. Via l’AEFE, on a moins à faire niveau administratif et le visa serait remboursé.

———
De h3omore

Dans les lycées français la priorité est donnée au personnel sur place (remplaçants notamment) mais la convention collective oblige la direction à afficher les postes et à laisser postuler toute personne intéressée …

Mais j’ai malgré cru entendre que les enseignants du 2aire étaient plus difficiles à trouver, donc si tu ne postules pas tu ne risques pas d’avoir un poste (mais mieux vaut viser un contrat local car résident c’est très dur à obtenir et l’AEFE tu peux oublier …)

Sans passer par l’AEFE, on contacte directement le lycée je suppose ? Oui, l’AEFE, après une année à chercher et à glaner des renseignements ici et là, je commence à oublier.

Bon, ceci dit, ça n’enlève rien au fait qu’il serait inconscient de partir avec peu d’économie.

Calgary manque-t-il suffisamment de monde pour recruter au dernier moment dans l’année ? Genre en mai-juin ? Voir plus tard, mais une demande de dispo, ça sera trop juste …

———
De Puda

 

C’est fou, à chaque fois que je visite les sites des lycées français il y a des postes d’enseignants à pourvoir pourtant :/ J’ai aussi entendu dire que le lycée de Calgary galère vraiment à recruter. (Et effectivement, j’ai vu les mêmes offres affichées pendant des mois !!!)

Non ?! Sur le site de l’AEFE, je n’ai pas vu, et rien sur le Facebook d’enseigner à l’étranger qui le laisse penser ! Ou alors cela concerne les professeurs de écoles. Tu me donnes envie de contacter Calgary au culot là !

Ou alors c’est une histoire de visa qu’ils ne veulent pas prendre en charge. Via l’AEFE, on a moins à faire niveau administratif et le visa serait remboursé.

 

Ben écoute en tout cas la plupart des postes sont encore là 😉

 

http://www.lycee.ca/contact/employment/index.aspx

Et beaucoup de postes affichés avaient des dates limites pour postuler à mi juin ! Par curiosité, je viens de leur envoyer un message sur leur page Facebook. (Je sais qu’ils répondent) En demandant s’ils avaient recruté ou s’ils n’ont toujours pas trouvé…

En tout cas c’est une copine qui a bossé chez eux quasi un an qui m’a dit qu’ils galéraient vraiment à recruter. Bon c’est sur qu’hormis les expats de Lafarge et Total, généralement les Français veulent pas trop aller à Calgary hein 😉 Le consulat a même fermé l’an dernier c’est dire ! (Il faut aller à Vancouver maintenant)

Concernant les visas c’est difficile à dire. Je me rappelle avoir postulé pour le lycée de NYC il y a quelques années. (Poste en digital) Et ils ne sponsorisaient pas car le quota était dépassé donc il fallait déjà avoir un visa. (Bon courage !) Cela dit ils m’ont répondu tout de suite donc ça vaut le coup de demander.

J’ai l’adresse email de la personne en charge des recrutements si ça t’intéresse. (MP) Au lycée Pasteur. (Calgary)

———
De TheMan

Concernant les visas c’est difficile à dire. Je me rappelle avoir postulé pour le lycée de NYC il y a quelques années. (Poste en digital) Et ils ne sponsorisaient pas car le quota était dépassé donc il fallait déjà avoir un visa. (Bon courage !) Cela dit ils m’ont répondu tout de suite donc ça vaut le coup de demander.

Attend, c’est pas sérieux ça…
———
De h3omore

 

 

C’est fou, à chaque fois que je visite les sites des lycées français il y a des postes d’enseignants à pourvoir pourtant :/ J’ai aussi entendu dire que le lycée de Calgary galère vraiment à recruter. (Et effectivement, j’ai vu les mêmes offres affichées pendant des mois !!!)

Non ?! Sur le site de l’AEFE, je n’ai pas vu, et rien sur le Facebook d’enseigner à l’étranger qui le laisse penser ! Ou alors cela concerne les professeurs de écoles. Tu me donnes envie de contacter Calgary au culot là !

Ou alors c’est une histoire de visa qu’ils ne veulent pas prendre en charge. Via l’AEFE, on a moins à faire niveau administratif et le visa serait remboursé.

 

Ben écoute en tout cas la plupart des postes sont encore là 😉

 

http://www.lycee.ca/contact/employment/index.aspx

Et beaucoup de postes affichés avaient des dates limites pour postuler à mi juin ! Par curiosité, je viens de leur envoyer un message sur leur page Facebook. (Je sais qu’ils répondent) En demandant s’ils avaient recruté ou s’ils n’ont toujours pas trouvé…

En tout cas c’est une copine qui a bossé chez eux quasi un an qui m’a dit qu’ils galéraient vraiment à recruter. Bon c’est sur qu’hormis les expats de Lafarge et Total, généralement les Français veulent pas trop aller à Calgary hein 😉 Le consulat a même fermé l’an dernier c’est dire ! (Il faut aller à Vancouver maintenant)

Concernant les visas c’est difficile à dire. Je me rappelle avoir postulé pour le lycée de NYC il y a quelques années. (Poste en digital) Et ils ne sponsorisaient pas car le quota était dépassé donc il fallait déjà avoir un visa. (Bon courage !) Cela dit ils m’ont répondu tout de suite donc ça vaut le coup de demander.

J’ai l’adresse email de la personne en charge des recrutements si ça t’intéresse. (MP) Au lycée Pasteur. (Calgary)

 

Mouais, mais il faut quand même une maîtrise de l’anglais que je n’ai pas d’après l’annonce … Ça ne dit pas si le visa est pris en charge non plus. Mais c’est déjà bien plus ouvert que je ne le pensais, ça me redonne de l’optimisme ! Je veux bien l’adresse en MP, par contre je ne sais pas si j’ai posté assez de messages pour en avoir une. Je ne sais pas quand j’utiliserai cette adresse, je pense qu’être un minimum bankable est un pré-requis indispensable, mais je te remercie ; Calgary avec l’AEFE, c’était utopiste, mais en contrat local, ça semble plus accessible qu’un doux rêve. Reste à voir pour les mises en dispo au dernier moment, les rectorats n’aiment pas trop :innocent:

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada