Bilan : 5 ans au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Bilan : 5 ans au Québec

Bilan : 5 ans au Québec

De Hawaiienne 54

5 ans.

Le 29 juillet 2008, il y a 5 ans
nous avons débarqué tous les 5, avec nos 5 valises, nos 5 sac à dos, une grosse
cage et le chien dedans, nous avons débarqué avec tout à reconstruire. Nous n’avions
pas de peur, pas de rêves fous, juste une grande liste de choses à faire, que
nous avions minutieusement préparée pendant des mois.

Que de chemin fait en 5 années.

En lisant les annonces j’ai vu une job de préposée aux bénéficiaires, j’ai envoyé mon CV, le lendemain je rencontrais le gérant, le jour d’après je travaillais à « la maison
dauphinelle », à 10 minutes à pieds de la maison, au salaire minimum, dans
l’unité secteur protégé, démences séniles et maladies d’Alzheimer. Après
presque 8 ans de maman au foyer, retrouver un travail fut tellement motivant et
gratifiant, que malgré les conditions difficiles, je suis restée 9 mois,
distribuant de l’amour et de la bonne humeur, découvrant les mots, les
expressions. Je m’imprégnais de ce Quebec tant rêvé !

Pendant ce temps Bruno faisait sa conversion de Licenses de pilote d’avion sur des CESSNA à Saint Hubert, chez « Cargair ».
Il était donc étudiant. Les enfants ont pris le chemin de l’école, Guillaume
lui a passé les deux premières années en CPE à Saint Hubert.

L’appel d’un salaire plus clémentet de conditions de travail meilleures m’a fait postuler dans le public, toujours comme Préposée aux bénéficiaires, puisque mon diplôme d’infirmière n’était
pas reconnu. Parallèlement j’ai fait une demande de reconnaissance de diplôme à
L’ordre des infirmières auxiliaires du Quebec puisque l’immigration m’avait dit
que j’avais cette équivalence là. J’ai été embauchée au CSSS Pierre Boucher
dans un centre d’hébergement à Longueuil, j’y ai travaillé 4 mois, j’ai adoré
travailler là, encore plein de découvertes, de défi, de personnes que j’ai
croisé et qui ont fait que je suis devenue celle que je suis!

Dans les 6 premiers mois au Québec je suis également devenue « marraine d’allaitement », afin de
poursuivre mon chemin d’accompagnement à l’allaitement et relever d’autres
défis. Nous avons décidé aussi d’être « parents secours »

Suite à sa formation de pilote, Bruno a enchainé sur une formation d’instructeur dans l’école d’aviation « air
Richelieu » à Saint Hubert. En juin 2009 il a commencé à travailler comme
instructeur pilote. Une passion, mais qui ne permettait pas de faire vivre la
famille financièrement.

En septembre 2009, j’ai décidé de quitter le CSSS Pierre Boucher pour aller chercher un diplôme Québécois d’infirmière auxiliaire, et j’ai intégré l’école des faubourgs de Montréal à temps plein pour 8 mois de formation. 8 moisd’école, de stage, sans salaire, nous avons commencé à connaitre…la précarité.
Les réserves d’argent diminuaient dangereusement, le stress lui montait…Pourtant
nous nous sommes accrochés. Bruno a multiplié les envois de CV, sans
succès. Ma formation fut passionnante, J’ai rencontré des gens formidables. Retourner à l’école à 32 ans et avec 3 enfants,ce n’était pas simple, mais les Bilous nous sommes une équipe, et ensemble nous
avons réussi. Bruno gérait le quotidien, et les enfants continuaient leur
bonhomme de chemin, heureux et épanouis.

Après cette formation j’ai été engagéepar le CSSS Richelieu Yamaska, à l’hôpital Honoré Mercier de Sainte Hyacinthe en cardiologie (mai 2010). Les défis et la passion que j’ai mis dans ce
travail, c’était une des périodes les plus belles et les plus entrainantes de
ma vie. Bruno de son côté ramait pour trouver des élèves, ou une autre job de
pilote. Il a travaillé au « canadian tire » pendant 3 semaines, juste
avant que j’intègre l’hôpital car l’argent commençait à manquer…Il continuait
ses cours d’instructeur en parallèle. Cette période fut plus difficile pour
lui, le travail manquait mais il refusait de lâcher son rêve de pilote…Il
faudrait bientôt prendre une décision…Mais on s’accrochait…encore et toujours…

Le CSSS a commencé à l’automne à couper mes heures, j’ai donc accepté de travailler en centre d’hébergement à Saint-Bruno (en plus de l’hôpital). J’ai bataillé et fini par obtenir un poste de
jour!!!!!! Un poste de jours dans un CSSS public! Le rêve!

Nous avons déménagé en Aout en achetant une maison un peu plus loin dans la rue, une belle maison, plus grande, mieux équipée, à nous, grâce à un ami agent immobilier qui nous a fait
passer au crédit, puisque les banques refusaient de nous suivre…

Comme l’argent manquait J’ai décidé de devenir travailleur autonome en plus de mon travail pour le CSSS, je faisais les bilans de santé pour les assurances, au domicile des gens, je me
promenais avec mon auto sur les routes du Quebec pour faire des prises de sang
et autres soins.

Je travaillais donc 3 à 4 jours
semaines pour le CSSS et le soir pour les Bilans de santé. Je me suis retrouvée
à travailler 7 jours sur 7, jours et soirs. Nous n’avions plus le choix.

Bruno continuait de postuler, il
a passé une entrevue pour une compagnie,
il a même fait une formation, et juste avant Noel 2010 la nouvelle a
effacé nos espoirs, pas de job pour Bilou. Il nous fallait nous rendre à l’évidence
que le rêve d’aviation n’était plus possible, l’argent manquait vraiment…Nous
avons passé un Noel triste, je travaillais le jour de Noel, nous n’étions pas à
la fête…Bruno a décidé de prendre une job : il a été engagé pour
travailler de nuit au Tim Horton les fins de semaines. Le moral était bas, mais
jeunes et en santé…Nous avons décidé de ne pas lâcher. Ce qui nous plaisait c’est
d’élever nos enfants ici, alors nous étions heureux.

Puis…

Il parait que la roue tourne
toujours.

Le 11 Janvier 2011…Bruno a reçu l’appel
de Skyservice. L’appel qui a changé nos vies! Pilote d’ambulances aériennes sur
un Learjet! Le travail de ses rêves!!!!!!!Ce travail nécessitait une
disponibilité 24h sur 24h, 7 jours sur 7…J’ai donc abandonné le CSSS pour que
Bruno vive ce rêve ! À ce moment là, quand j’ai arrêté de courir, je me suis
rendue compte de ma fatigue, j’étais épuisée. J’ai enfin pris le temps de
passer du temps avec mes enfants, de travailler comme travailleur autonome, de
faire du sport, de savourer. Quel grand soulagement!

À partir de ce moment là, nous
avons savouré chaque journée en nous sachant heureux.

Les enfants ‘épanouissent dans ce
pays, leur pays, notre pays, celui que nous avons choisi.

Pour essayer d’avoir un peu plus
d’argent car les finances étaient encore difficiles, j’ai travaillé aussi comme
promeneuse de chiens! Si on m’avait dit ca un jour! Entre les clients humains,
les clients chiens, les enfants, la maison, nos deux chiens (nous avons adopté
un beagle Québécois en été 2011), je m’éclate! Vraiment!

Bruno lui parcours le monde et adore son travail, il ne se lasse pas, en
février 2012 il est passé commandant de bord! Quelle fierté et quelle joie!

En automne 2012, j’ai décidé de
reprendre une formation (parce que la routine c’est pas truc!) pour devenir Instructeur
en premiers soins et réanimation. Petit à petit j’ai commencé à donner des
cours de réanimation et début 2013 j’ai arrêté les Bilans de santé pour les
assurances, j’ai cessé aussi les promenades de chiens et je me suis consacrée à
travailler mon examen pour devenir formateur CSST. J’ai dû suivre une formation
de « premier répondant » en janvier. Au printemps 2013 j’ai réussi
cet examen et je suis maintenant formateur de secouristes en milieu de travail,
instructeur en premiers réanimation et anaphylaxie pour la fondation des
maladies du cœur du Quebec! Je suis aussi instructeur croix rouge canadienne de
Gardiens avertis! Et J’adore enseigner! Il a fallu investir dans du matériel et
je me lance avec passion dans cette nouvelle aventure, pendant que mon mari
parcours le monde et s’épanoui dans son travail lui aussi!

Voici où nous en sommes rendus
après 5 ans…puis croyez le ou non, nous avons d’autres projets!

5 années parfaites, 5 années de
rencontres incroyables, d’amitiés, nous avons découvert ici des amis précieux,
nous nous sentons chez nous et nous sommes à la veille d’obtenir la citoyenneté
canadienne puisque nous avons passé l’examen de citoyenneté en mai 2013.

Ce n’est pas toujours facile,
vivre loin de nos familles est parfois très difficile, surtout ces derniers temps
avec la maladie qui frappe de l’autre côté de l’océan. Nous avons la chance d’avoir
ici de précieux amis, sur qui nous poser, nous reposer.

5 ans. Et oui 5 ans. 3 enfants
qui nous épatent! L’année passée ne fut pas facile avec le décès de leur amie
Marie-Thaïs…Mais ils ont su trouver force et courage et avancer…

Mathilde intègre en septembre l’école
secondaire d’éducation internationale, une école publique, sur concours. Un
avenir passionnant s’ouvre à elle. Elle est aussi Gardienne avertis et garde
des enfants! Oui à 12 ans elle travaille déjà un peu! Elle est ceinture bleu de
karaté et veut continuer!

Lilian entre en 5ème
année, il est scout (Louveteau) et c’est une véritable passion. Lui aussi est
ceinture bleu de karaté, il a un réseau social développé et est super
débrouillard!

Guillaume entre en 3ème année, il est futé et plein d’énergie, il essaie plein de sport : karaté, trampoline,soccer, il ne tient pas en place, est plein d’énergie et apprend la confiance
en lui!

Les enfants sont de précieuxassistants dans le quotidien…Ils aiment eux aussi ce pays! Ils ne veulent plus changer de place!

Nous remercions tous ceux qui ont cru en nous, qui nous ont soutenu et nous soutiennent encore, toutes les merveilleuses personnes que la musique, le travail, la rue ont mis sur notre
chemin! Merci de nous suivre et de faire partie de notre vie!

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut

Bienvenue au Canada