10 ans au Québec - Bilan - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > 10 ans au Québec – Bilan

10 ans au Québec – Bilan

De Shana96

Bonjour!

Je suis nouvelle sur le site et après 10 ans passé au Québec je voulais vou s partager mon expérience.

Tout d’abord, je vous dresse le tableau de ma situation avant de partir car selon moi c’est important. Emploi-jeune (vous vous souvenez, les super contrats qui étaient payé au SMIC et avec des responsabilité de cadre dont l’objectif était d’aider les jeunes…ironie..)pendant 5 ans dans le domaine du tourisme. Pas de voiture a moi, un studio qui coute les yeux de la tête…bref, la belle vie quoi!

Depuis que j’ai 15 ans je sais que je passerais pas ma vie en FRance car je me sentais déjà en décalage avec la mentalité et j’aspirais a autre chose. Donc j’ai fait 3 voyages touristiques: un en ontario pendant 1 mois (beurk!), un autre a montréal (je me suis sentie comme a la maison) et un 3eme a Montréal encore pour prospection.
Au retour du dernier voyage, j’ai commencé mes démarches sans avoir de travail au Québec d’assurer.
J’ai débarqué en 2003 avec une valise et mon chat (toujours en vie et a mes cotés aujourd’hui!! lol)
Mes parents avaient des amis sur place et j’ai eu de la chance que lorsque je suis arrivée ils soient en vacances. Ils m’ont donc confié la garde de leur logement èa Salaberry-de-Valleyfield!!! et oui, on peut aussi arriver direct en dehors de Montréal!! hihihihi
J’ai commencé a chercher un job alimentaire dans le but de pas bouffer mes économies (la je pense que tout le monde sait de quoi je parle..). En 3 jours j’ai eu deux entrevues, une pour faire la plonge dans une maison de retraite. en sortant de la (j’avais la job) je suis allé magasiner et ai été embauché par un magasin de lingerie! (donc finalement on oublie la maison de retraite). 🙂
Ah oui, faut que je vous dise j’ai un DUT en commerce et un diplome universitaire en tourisme..
En parralèle de ma jobine , j’ai limite harcelé une agence de voyage que j’avais repéré avant mon départ de la France. Au début on m’a refoulé, finalement j,ai fini par rencontrer le patron qui n’avait pas de poste soit disant..mais il a gardé mon cv. Pis un jeudi il m’a appellé pour me dire que je commencais a travailler le lundi comme agent de réservation. Donc je commence au bas de l’échelle (en France j’étais en charge d’un service de commercialisation) mais pas grave puisque de toutes manières je n’ai jamais travaillé dans une agence de voyage et encore moins vendu de destinations caraibes!! lol
Ce travail a été ma meilleure école et je serais toujours reconnaissante a cette personne qui m’A donné ma chance. J’ai gravi les échellons dans l’entreprise très vite. En 3 ans j’étais rendu directrice de grossiste en voyage. Mais c’est certain que je me suis jamais posé la question de savoir si j’allais retrouver un statut social comme en France ou autre..j’ai juste saisi des opportunités!!
Parralèlement, j’ai rencontré le père de mon enfant (un québécois). Là aussi grosse adaptation a faire… Parce qu’ils pensent tous qu’ils parlent français et que les françcais ont a pas de mal a se faire comprendre et a comprendre les québécois…. bref, toute une belle expérience interculturelle et avec mon meilleur agent d’intégration en fait!! 😉

J’ai également travaillé à Montréal, un an. je faisais le voyagement tous les jours. J’ai aimé l’expérience car j’étais dans une entreprise multiculturelle (liban, egypte, grece, roumanie..). De suite on sent la différence car moins de difficulté a se faire conprendre. La vision aussi est pas la même. Je suis tombé enceinte cette année là. Donc fini Montréal et retour à Valleyfield..Après mon congé maternité, j’ai rappellé mon premier employeur (celui qui m’a donné ma premièere chance vous savez?) il m’a réembauché de suite (et oui, çca aussi cela se fait très bien..en autant qu’on ait quitté en bon terme biensur).

Après je me suis séparée, donc pour stabiliser ma situation il a fallu changer d’emploi car monoparentale avec un job payé a l’heure et des heures de travail de soir et fin de semaine c’est pas top. Par mon réseau, une amie m’Apprend qu’elle va quitter son poste de conseillere en emploi spécialisé pour les immigrants et que cela pourrait m’interresser… Allez hop! on envoi le CV. et Jackpot, j’ai commencé le 2 janvier 2010! Cela fait maintenant 4 ans que je suis là et je ne regrette pas mon choix. Mon patron m’a payé une formation pour me mettre dans le bain.
Alors aujourd’hui je donne au suivant et aide les nouveaux arrivants a s’établir dans ma région.

Je vois d’ici certaines personnes qui s’imaginent que ça a été facile quand on lit ce petit résumé de mes dix années, mais détrompez vous. j’ai aussi eu mes coup de cafard, le manque de ma famille , des anniversaires, des noels…. encore plus aigu apres ma séparation, quand ton noel se résume a le passer toute seule sans ton fils (parce que c pas ton tour)…
Cependant je pense que de s’accrocher et d’être patient, de s’entourer de personnes humaines et positives permet de passer au travers.

J’espère que cela aidera quelques-uns ou quelques-unes..

A bientot,

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada