Mon expérience concrète avec le système santé - Immigrer.com
mardi , 21 mai 2024
Accueil Bilans Mon expérience concrète avec le système santé
Bilans

Mon expérience concrète avec le système santé

0
0
(0)

De Wapman

Voici mon expérience vécue et concrète du système de santé Québécois, qui j’espère, vous fera comprendre pourquoi autant de français le critique et ont l’impression d’être dans un véritable mouroir du tiers-monde médical.

Urgences – première expérience
Je me suis découpé le doigt dans mon garage, en rentrant de Montréal (j’habite à Québec) : lambeau de chair, sang de partout, malaise, -20°C dehors, 18h30, pas encore mangé, le bonheur total!! Après avoir contenu l’hémorragie (ça saigne beaucoup les coupures aux doigts), je vérifie sur Internet les listes d’attentes des différents services d’urgence, puis j’appelle le service Info Santé. Comme mon cas n’est pas grave, je vais probablement passer la nuit à l’urgence (genre jusqu’à 3h du matin). Alors, je suis orienté vers l’Unité de Médecine Famililale à 5 mn à pied de chez moi. Problème : ça ferme à 19h00 et il est 18h45… alors j’appelle on me dit que ça ferme, que c’est un peu tard, mais j’insiste pour passer quand même. 18h55 : j’arrive, main en sang, une infirmière me prends immédiatemment pendant que ma conjointe fait les démarches (carte RAMQ, etc.) à l’accueil. En quelques minutes, je suis traité par une infirmière, ma plaie est parfaitement nettoyée, un médecin arrive, me recolle tout ça avec de la colle spéciale pour les sutures, j’ai un beau pansement et le droit de repasser en tout temps en cas de problème.

Bilan : du bon jugemement, 2 mn d’attente, 20 mn d’intervention et surtout 0,00 $ à payer car tout est immédiatement pris en charge par la RAMQ.

Urgences – deuxième expérience
Avant cette deuxième expérience, j’ai été témoin d’un doigt cassé (fêlé) au sport et la personne (un Montréalais de Montréal) est allé s’acheter lui-même une atèle spéciale à la pharmacie et s’est fait son propre bandage et m’a dis “Tu vas voir le médecin si c’est grave, sinon c’est du gros bon sens et un médecin de fera pas mieux que moi!”. Effectivement, c’est pragmatique… et il à raison. Depuis cet événement, j’ai passé mon diplôme de secouriste au travail avec des vrais ambulanciers et ça m’a véritablement ouvert les yeux sur le système médical Nord Américain.

Il y a quelques mois, ma femme s’est mis un bon coup de cutter dans le doigt (exacto au Québec) et elle à fait un malaise sur le carrelage de la salle de bain. Sans paniquer, je l’ai rassuré, désinfecté et je lui ai fait moi-même une “suture” avec des “strips” spéciaux que l’on avait étudié au cours de secourisme (très utile pour ceux qui bossent en forêt ou scierie). Bilan : après 1 semaine, plaie parfaite, visite chez l’infirmière qui nous dis que c’est “très beau”.

Bilan : encore une fois, gros bon sens et jugement. En France on se précipe aux urgences en hurlant pour de la “bobologie”, alors qu’ici si c’est grave tu es pris tout de suite, sinon tu passes ta nuit aux urgences. Tout simplement.

Urgences – troisième expérience

Après 3 heures a essayer de retirer un “corps étranger” de mon oeil, on se décide d’aller aux urgences de l’hôpital à 22h00. En arrivant, triage : on me fait passer immédiatement un bilan de tous les signes vitaux, même si je vais très bien et que j’ai juste l’oeil gauche rouge. Puis, classé dans les cas “non urgents”, je suis traité un peu avant 1h00 du matin et sorti vers 1h30.

Bilan : très bonne prise en charge, et finalement je m’en sort avec une crème cicatrisante et antibiotique pour les yeux, qui m’est d’ailleurs donné tout suite, sans que j’ai a passer à la pharmacie.

Prévention – dentiste

Et bien il faut magasiner, comme le font tous les Québécois! Après un premier rendez-vous ne pas hésiter à changer. De mon côté, je suis tombé bon du premier coup et j’ai reçu d’excellents soins. Sans entrer dans le détail, je peux vous dire que la prévention et les conseils sont beaucoup plus importants qu’en France. Dans le privé, c’est un peu plus cher et l’assurance me rembourse 80% (80$ sur les 100$ de consultation). Pour des soins plus importants, et bien c’est un choix budgétaire et pas très remboursé (un peu comme en France).

Bilan : excellents soins, mais ne négligez pas les assurances santé qui sont loin d’être obligatoires ici.

Prévention – alimentation / sport

Depuis qu’on est ici, on est véritablement impressionné par la logique de prévention du Québec et du fédéral (Canada). Les gens se bougent, ils font des rappels et c’est toujours marrant de voir les gens suivre à la lettre les “5 fruits et légumes + 30 mn de sport” et les voir manger leurs carrottes, brocolis et choux-fleurs crus à la pause de 10h!! Mon employeur prends en charge une partie des inscriptions aux activités physiques et ill y a beaucoup d’activités communautaires, hiver, comme été. Toutefois, si tu restes seul, renfermé devant l’ordinateur ou la TV et bien personne ira te chercher et tu verras pas ce côté entraînant de la société…

Côté alimentation, et bien c’est un choix que font tous les immigrants. Soit, on cède à la malfouffe américaine (beignes chez Tim Hortons, Burger King et descente tous les midi dans le food court du centre commercial, etc.). Soit, on s’engage dans la voie des produits frais, du bio et on fait son lunch tous les midi et surtout on bannit la poutine, smoked meat, beignes et burgers… Certains tombent dans un certain extrême du “sans gluten, sans lactose, sans viande…” et ce n’est pas mieux non plus.

Bilan : on se prends par la main, on n’hésites pas à faire monter le budget épicerie pour se payer de meilleurs produits et on prends le temps de cuisiner tout ses lunchs. De mon côté, j’ai objectivement une bien meilleure alimentation au Canada, du fait d’avoir dit non à la malbouffe, tout en limitant les charcuteries, fromages et autres mauvaises habitudes françaises. On mange moins en quantité, mais bien mieux en qualité.

Médecin de famille

Effectivement, en arrivant impossible d’en avoir un, malgrè des inscriptions sur liste d’attente un peu partout. Toutefois, cela ne va pas dire que vous n’aurez pas de médecin à voir au cas où!! Par contre, vous n’aurez pas de rendez-vous. En général, lors des visites, on se pointe, on prends nos ordinateurs et on télétravaille sans problème avec le wifi de la salle d’attente. Par contre si vous avez une grippe ou gastro et bien RESTEZ CHEZ VOUS. Le médecin, vous prescrira la même chose… sauf en France où l’on ressort systématiquement avec 5 boites de médicaments inutiles qui soulagent les symptômes, quand c’est pas un antibio qui est toujours prescrit abusivement. Donc, allez à la pharmacie, demandez conseils à vos connaissances et si cela devenait grave, le médecin s’occupera de vous, c’est sûr!

Après 2 ans et demi, on apprends (réseautage avec des collègues) qu’une Clinique viens de s’ouvrir et que des médecins se regroupent. Ni une, ni deux, on se pointe sur place (sans être malade) et on se fait assigner sur le champ un médecin de famille! 3 semaines plus tard, rendez-vous pris, bilan, ouverture de dossier. Le suivi est à la fois très pragmatique et très bon! On fait des visites régulières et plannifiées plusieurs mois à l’avance.

Bilan : on se prends par la main, on demande, on questionne et on essaie de passer des soins abusifs “à la française” à une démarche pragmatique Nord Américaine!

Psy

Aspect tabou en France et très important ici! Les gens parlent beaucoup et dévoilent plus facilement leur problèmes psychologiques divers et variés. Si vous abaissez vos barrières et vous passez au-delà, et bien vous découvrirez tout un système très structuré d’entraide communautaire, de groupes de discussion,…et de nombreuses connaissances qui vont régulièrement consulter, sans complexe comme on va chez le dentiste ou le garagiste. Ici, on se laisse pas abattre, on défini un plan d’action, on agit, on influe son comportement (thérapies comportementales basées sur l’action, plus que sur l’analyse).

Bilan : approche radicalement différente de l’Europe, qu’il faut essayer avant de sombrer dans une dépression ou vous pourrir la vie avec vos problèmes.

Spécialistes

Alors, tout le monde à son histoire du “2 ans d’attente”. Et bien c’est vrai!! Une demande de consultation chez un spécialiste va vous donner une rendez-vous dans 1 an ou 2. Par contre, si vous documentez votre cas avec votre médecin et que vous montez un dossier expliquant votre besoin cela peut tout changer! Une ami québécois a obtenu un rdv chez un spécialiste en quelques semaines en expliquant son cas par courrier (un peu comme une lettre de motivation médicale). Si votre cas médical est spécial, alors vous l’aurez rapidement votre consultation chez le spécialiste!

Bilan : demandez des conseils à tous le monde, utilisez abondamment les groupes de discussion, l’entraide communautaire, votre réseau et votre bon jugement, avant de pleurer un rendez-vous chez tous les spécialistes du coin!

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Grosse déception du Québec

4.3 (48) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

Bilan 10 mois après au Québec

4.2 (17) Il y a 10 mois, mon conjoint et moi avons...

Est-ce que je regrette d’avoir déménagé au Canada? Certainement

3.9 (56) Tout d’abord, un peu d’histoire sur moi : Je suis un...

Tour du poteau : petit retour sur mon passage à Stanstead

5 (1) Bonjour, Demande : renouvellement des deux fiches visiteurs des enfants...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com