Leur arrivée au Québec se transforme en cauchemar - Immigrer.com
lundi , 20 mai 2024
Accueil FAQ Emplois temporaires Leur arrivée au Québec se transforme en cauchemar
Emplois temporaires

Leur arrivée au Québec se transforme en cauchemar

0
0
(0)

Par Laurent

Posté(e) 7 août 2017
Leur arrivée au Québec se transforme en cauchemar
Catherine Montambeault | Journal de Montréal

| Publié le 6 août 2017 à 22:05 – Mis à jour le 6 août 2017 à 22:07

Caroline Lepage | Journal de Montréal

Un père de famille français récemment arrivé au Québec n’arrive plus à payer l’épicerie pour nourrir ses quatre filles depuis que la seule entreprise pour laquelle son permis de travail l’autorisait à travailler a fait faillite.

«On est venus ici dans l’espoir d’une vie meilleure, mais maintenant, le rêve se transforme en cauchemar», raconte avec désespoir Nasser Koronfol, qui a écrit au «Journal de Montréal» pour lancer un cri du cœur.

Faillite
L’homme de 48 ans a quitté la région de Paris avec sa femme et ses enfants en mai pour s’installer à Sherbrooke, où un emploi comme boulanger artisanal l’attendait à l’épicerie fine Délices des nations.

Mais à peine un mois plus tard, l’entreprise a déclaré faillite. Comme M. Koronfol détenait un permis de travail fermé, qui ne l’autorisait à travailler que pour ce commerce, le boulanger se retrouve désormais non seulement sans emploi, mais aussi sans possibilité d’être embauché ailleurs avant plusieurs mois.

«Il faut que je refasse toutes les démarches que j’avais déjà faites pour avoir un permis de travail. […] Ça prend des mois et des mois… Mais on ne peut pas vivre tout ce temps-là sans revenus», déplore celui qui dit refuser de donner un mauvais exemple à ses enfants en baissant les bras et en retournant vivre en France.

Solidarité
Sa conjointe, Christine Archambault, possède quant à elle un permis de travail ouvert. Celui-ci ne lui permet toutefois pas d’occuper un emploi dans le domaine de la garde d’enfants, alors qu’elle est éducatrice à la petite enfance de formation.

«Elle vient de décrocher 18 heures par semaine comme vendeuse dans une boutique, indique Nasser Koronfol. Mais évidemment, c’est loin de suffire pour subvenir aux besoins de six personnes.»

Pour l’instant, les six membres de la famille vivent chez un retraité sherbrookois qui a accepté de les héberger gratuitement. Un autre bon Samaritain leur a offert des habits de neige et des fournitures scolaires pour les fillettes, qui entreront à l’école québécoise en septembre.

Comme le montant de la faillite de Délices des nations s’élève à près d’un million de dollars, M. Koronfol s’explique bien mal pourquoi les autorités canadiennes ont autorisé qu’un commerce avec de telles difficultés financières l’embauche.

Caroline Morin, consultante en immigration canadienne et directrice d’Objectif Terre, se pose la même question.

«C’est Service Canada, en collaboration avec le ministère de l’Immigration du Québec, qui doit évaluer la capacité financière de l’employeur à embaucher un travailleur étranger, dit-elle. Qu’est-ce qui s’est passé, ici ? Est-ce que les documents fournis par l’employeur étaient corrects et véridiques ?» demande-t-elle.

suite et source : http://www.tvanouvelles.ca/2017/08/06/leur-arrivee-au-quebec-se-transforme-en-cauchemar-1

kuroczyd

Posté(e) 7 août 2017
C est triste mais ça peut en effet arriver en permis temporaire : il faut vite retrouver un autre poste en refaisant les démarches ou rentrer… En permis temporaire vaut mieux avoir élaboré un plan B en espérant ne l appliquer jamais.

Jefke

Posté(e) 7 août 2017
En regardant le passif de la compagnie, on constate que la sante financiere etait excellente. Eleve modele pour immigration Canada. Peut-être trop. Les projets d’extension a Granby ont probablement aspires toute la trésorerie. Quand on accepte un PTT avec une startup ou une petite entreprise, on n’est pas a la merci de ces aleas. Malheureusement, trop excite par son immigration, qui fait ses devoirs d’investigation? Bon a savoir quand on immigre avec une famille.

Heureusement pour Nasser : la solidarite s’organise…

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1044307/une-bonne-nouvelle-pour-la-famille-du-boulanger-nasser-koronfol

Automne

Posté(e) 7 août 2017
C’est toujours un risque à prendre venir avec un PTT.. C’est déjà arrivé à des membres sur le forum. Se faire renvoyer, l’entreprise ferme etc..

Faut prévoir de mettre des sous de côté au cas où il faudrait changer d’employeur, donc prévoir quelques mois de subsistance.

Venir en PTT avec 4 enfants, c’est encore plus risqué et c’est pas la meilleure idée.

Mais dans son métier, il aura pas de problèmes pour se trouver de quoi. Au moins il a cette ‘chance’ là.

Encore un exemple aux nouvelles de gens qui ne sont pas bien préparé, informé ou qui ne pense pas que ça peut leur arriver..

jo19963

Posté(e) 7 août 2017
Moi aussi je questionne venir avec 4 enfants sur un tel permis… du moins pour les premiers mois. C’était un risque qu’ils ont pris sans voir très loin devant,…. ni avoir de plan B!

marco

Posté(e) 7 août 2017
Biensur, le père est le responsable de cette situation car son statut est fait pour un aventurier célibataire qui va tester le marché, personne d’autres n’est responsable.

Ivy Bijou

Posté(e) 7 août 2017
Le 07/08/2017 à 08:54, marco a dit :
Bien sur, le père est le responsable de cette situation car son statut est fait pour un aventurier célibataire qui va tester le marché, personne d’autres n’est responsable.

Tout à fait.

Jefke

Posté(e) 7 août 2017
Je viens de l’entendre se plaindre a la radio. Faire appel aux ministres Quebecois/Federaux pour qu’ils changent la loi, fassent exception pour lui, etc.

Automne

Posté(e) 7 août 2017
Change la loi de quoi? D’empêcher un employeur de faire faillite ou de fermer son entreprise s’il le désire?

Permettre aux PTT d’avoir des permis de travail ouvert? ça veut dire changer tout le programme parce que c’est justement fait pour que des employeurs qui ne trouvent pas d’employés de faire venir ses gens.

Faut arrêter de brailler à la TV et de subir les conséquences d’un statut précaire surtout en pleine connaissance de cause.

marco

Posté(e) 7 août 2017
C’est donc le monde à l’envers. Il veut que le Canada s’adapte à son statut de boulanger sans papier histoire de dire que lui n’est pas responsable mais la société elle est responsable donc doit payer. Ici comme pour d’autres, l’émotion est utilisée pour outrepasser ses droits.

Jefke

Posté(e) 7 août 2017
Son permis de travail reste neamnoins valable 2 ans. Il peut rester au Canada tout ce temps-la. Sa femme peut continuer de travailler. Ses enfants peuvent aller a l’ecole. Etc. S’il a quelques economies, il aurait de quoi patienter, le temps qu’un des nombreux employeurs qui se sont manifestes fasse les demarches. C’est triste mais c’est une situation beaucoup plus enviable, a mon avis, que la grande majorite des autres travailleurs temporaires dans cette situation, qui respectent les regles du jeu et pleurent leur immigration en silence, sans aucun soutien, sur la route de de l’aeroport.

Hei

Posté(e) 7 août 2017
Je ne compte plus le nombre de fois ou on a conseillé de venir avec une RP surtout avec des enfants. Le PTT étant trop risqué. Les gens sont pressés de venir et n’envisagent pas qu’il peut y avoir un “mais”.

Donc pour ceux qui viennent en PTT prévoyez une éventuelle perte d’emploi on ne sait jamais et donc un coussin financier conséquent car aucune aide de l’état pendant 18 mois pour les enfants.

marco

Posté(e) 7 août 2017
@Jefke En effet, malheureusement dans une société de media, l’émotion est reine et on peut se demander si pleurer devant les media n’est pas plus efficace que respecter la règle et se débrouiller en silence.

Kweli

Posté(e) 7 août 2017
Le 07/08/2017 à 09:18, Automne a dit :
change la loi de quoi? D’empêcher un employeur de faire faillite ou de fermer son entreprise s’il le désire?

Permettre aux PTT d’avoir des permis de travail ouvert? ça veut dire changer tout le programme parce que c’est justement fait pour que des employeurs qui ne trouvent pas d’employés de faire venir ses gens.

Faut arrêter de brailler à la TV et de subir les conséquences d’un statu précaire surtout en pleine connaissance de cause.

Et pourquoi ce serait si insensé d’améliorer les programme? Tous les programmes sont perfectibles. Il y a toujours moyen de mieux faire les choses. Par exemple, souscrire à une assurance salaire à coûts partagés, employeur et employé. Comme cela, s’il arrive un pépin, l’employé n’a pas à assumer tous les risques tout seul. Ou encore, CIC transforme le permis fermé en permis ouvert sous certaines conditions: faillite, baisse du marché (ça peut arriver et ni l’employé ni l’employeur n’est fautif), catastrophe (comme ce qui est arrivé au Lac Mégantic), des choses comme ça.

Je suis toujours étonnée du manque d’empathie sur ce forum. Depuis quand est-ce une tare de faire preuve d’humanité? Une chance que les vraies personnes ne sont pas comme nous, les personnes virtuelles. Pffttttt!

Hei

Posté(e) 7 août 2017
Ce n’est pas un manque d’empathie mais quand tu immigres tu prends un risque. Ce n’est pas une décision que l’on doit prendre à la légère surtout avec des enfants. On immigre en connaissance de cause.

Alors oui c’est malheureux ce qui leur arrive, ils ne sont pas les premiers et ne seront pas les derniers à se retrouver dans la même situation.

Devons nous modifier les lois pour autant ? Certes il faudrait peut être plus de contrôle mais je pense que l’immigration à autre chose à faire que de vérifier la situation financière de chaque employeur, tu ne peux pas non plus leur imposer une assurance salaire parce que dans ce cas là, il faudrait également le faire pour les autres etc…..

Pour ceux qui viennent de la France où le salarié est ultra protégé, ici c’est l’Amérique du Nord où l’employeur est roi. Il faut oublier tous les avantages sociaux et l’état providence.

marco

Posté(e) 7 août 2017
Le 07/08/2017 à 11:15, Kweli a dit :

Et pourquoi ce serait si insensé d’améliorer les programme? Tous les programmes sont perfectibles. Il y a toujours moyen de mieux faire les choses. Par exemple, souscrire à une assurance salaire à coûts partagés, employeur et employé. Comme cela, s’il arrive un pépin, l’employé n’a pas à assumer tous les risques tout seul. Ou encore, CIC transforme le permis fermé en permis ouvert sous certaines conditions: faillite, baisse du marché (ça peut arriver et ni l’employé ni l’employeur n’est fautif), catastrophe (comme ce qui est arrivé au Lac Mégantic), des choses comme ça.

Je suis toujours étonnée du manque d’empathie sur ce forum. Depuis quand est-ce une tare de faire preuve d’humanité? Une chance que les vraies personnes ne sont pas comme nous, les personnes virtuelles. Pffttttt!

Je pense qu’il ne s’agit pas d’un manque d’empathie car autrement on peut l’étendre à tout le monde y compris les criminels.

jeffrey01120

Posté(e) 7 août 2017
Le 07/08/2017 à 08:54, marco a dit :
Bien sur, le père est le responsable de cette situation car son statut est fait pour un aventurier célibataire qui va tester le marché, personne d’autres n’est responsable.

Un aventurier célibataire!!!! Vous croyez vraiment que c est juste ca? Vous ne croyez pas que bcp de ptt sont qualifiés dans leur pays et que le Canada en a besoin et qu ils voient dans cette démarche plus rapide la possibilité peut être d offrir une meilleure vie. Ses enfants et sa femme.

Il sectrouve que la , la malchance lui est tombé dessus.

Ne croyez vous pas que dans sa situation actuelle vous tenteriez toutes les solutions pour faire vivre votre famille. Croyez vous que tous les immigrants arrivent après avoir vendu leurs maisons et des dizaines de milliers d euros en poche???

Dans quel monde vivez vous donc???

vous jugez, accusez cet homme!!! Mais vous que feriez vous???

mornmegil

Posté(e) 7 août 2017
Ce qui arrive est bien triste pour la famille mais même pour un travail temporaire, il n’est pas sensé arriver avec un minimum d’argent pour subvenir à sa famille plusieurs mois ??

Il arrive en mai et il a déjà des problèmes d’argent ??

Que le visa fermé soit un soucis dans le cas d’une entreprise qui fait faillite est une chose qui devrait être améliorée pour les futurs demandeurs. Mais venir avec une famille complète en reposant que sur ca, c’est quand même limite comme projet réfléchit. Genre venir seul en célibataire géographique 6 mois pour préparer le terrain et voir si tout se passait bien puis faire venir la famille aurait été plus sage à mon sens.

bon courage pour s’en sortir avec l’administration surtout pour un emploi demandé (boulanger).

Kweli

Posté(e) 7 août 2017
Le 07/08/2017 à 11:42, Hei a dit :
Ce n’est pas un manque d’empathie mais quand tu immigres tu prends un risque. Ce n’est pas une décision que l’on doit prendre à la légère surtout avec des enfants. On immigre en connaissance de cause.

Alors oui c’est malheureux ce qui leur arrive, ils ne sont pas les premiers et ne seront pas les derniers à se retrouver dans la même situation.

Devons nous modifier les lois pour autant ? Certes il faudrait peut être plus de contrôle mais je pense que l’immigration à autre chose à faire que de vérifier la situation financière de chaque employeur, tu ne peux pas non plus leur imposer une assurance salaire parce que dans ce cas là, il faudrait également le faire pour les autres etc…..

Pour ceux qui viennent de la France où le salarié est ultra protégé, ici c’est l’Amérique du Nord où l’employeur est roi. Il faut oublier tous les avantages sociaux et l’état providence.

Ça ne coûterait rien à CIC de transformer le permis fermé en permis ouvert si l’employeur tombe dans l’impossibilité de garder son employé, pour des raisons graves indépendantes de sa volonté (faillite, catastrophe genre une incendie). L’employé repaye 150 $ de frais administratifs, attends quelques jours, se trouve un autre emploi et tout le monde est content.

Et dire que la personne n’a pas droit à l’empathie parce qu’elle a immigré en connaissance de cause de tous les risques, Ah bon? Ça n’existe pas, une vie sans risque. Mais la dernière fois que j’ai vu des gens déplorer qu’un malheur tombe sur la tête de quelqu’un, ça devait être en 2010 je pense.

Il me semble que sur un forum d’immigrants, ce serait plus normal de proposer des correctifs aux lacunes des programmes existants au lieu de blâmer les pauvres gens qui tombent dans les crevasses de la vie. M’enfin …

Hei

Posté(e) 7 août 2017 (modifié)
Ne déformes pas mais propos. Je suis la première à déplorer ce qui lui arrive mais ce que tu prends pour un manque d’empathie de notre part, nous nous y voyons un manque de préparation et une prise de risque énorme qui reposait sur le salaire d’une seule personne pour faire vivre 6 personnes.

Nos remarques doivent servir aux futurs immigrants qui se lanceraient dans l’aventure avec le même état d’esprit pour éviter ce genre de situation.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Le Canada s’oriente vers une réduction de ses résidents temporaires

5 (2) Le gouvernement canadien, guidé par Marc Miller, ministre de l’Immigration,...

Impact d’un licenciement sur un permis de travail fermé

0 (0) Par Timothe28 novembre 2023 dans Québec Timothe Posté(e) 28 novembre 2023   Bonjour à tous,...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com