L'Amérique par le Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > L’Amérique par le Québec

L’Amérique par le Québec

De Marty

Le 13 Février dernier, veille de St-Valentin était une journée typiquement Canadienne: grand soleil, ciel bleu, -20C.
D’autant plus Canadienne que j’ai assisté à la cérémonie de naturalisation d’un couple d’amis.
Cette journée marquait le début de la fin d’un processus entamé il y a presque dix ans par trois frères.

Voici l’histoire:

Nés à la fin des 80’s nous fumes, enfants, spectateurs d’une Amérique triomphante qui s’exportait mieux que jamais.
Fasciné par cette image, nous nous désintéressames du vieil hexagone.
Une autre image, celle du 11 septembre 2001 marqua notre adolescence et nous fit, par réaction à l’anti-américanisme (car anti-bushisme) d’alors, persévérer davantage.
Naïvement nous tentions de concilier notre environnement Français avec ces images, en pratiquant des sports de la-bas, en apprenant la langue, l’histoire, la culture et en voyageant.
Mais, dans cette province natale meurtrie qu’est le Nord [pas-de-Calais] l’American way of Life, devenu notre norme, était perçu au mieux comme une curiosité au pire comme un péril.
Combien de Diners, de Golfs, d’équipes de Baseball, de Football à Lille, Cambrai ou St-Quentin ? Villes au carrefour de l’Europe.
Starter sur le dos, le Gym, le McDo étaient par défaut nos tristes points de repères.
C’est ainsi que, limités dans nos volontés d’américanisation par la réticence de gens qui voient avec suspicion ce qui est “amerloque” et de fait par l’inadaptation de l’environnement Nordiste, nous décidions de poursuivre notre démarche ailleurs.

Un premier séjour a New-York été 2007 fut déterminant puisqu’en plus d’aller au delà de nos attentes touristiques nous fit prendre conscience de l’accessibilité de ce Nouveau-Monde.
S’en suivirent d’autres voyages autant pédagogiques que divertissants qui avaient pour thèmes différents Teen Movies dont nous méttions à l’épreuve le réalisme.
Cette phase touristique de trois années culmina avec le grand tour, pour vivre enfin nos images d’enfance.
La découverte accomplie, les États-Unis apparaissaient comme destination migratoire évidente.
Aussi c’est par pragmatisme que, nos études achevés, nous arrivames tour a tour au Canada, bénéficiant des différents accords France/Québec.

D’abord, en éclaireurs, un couple d’infirmiers/ères fin 2010.
Recrutés directement à Paris, si tôt leurs diplômes acquis, par un hôpital Montréalais.
Devenus résidents permanents en foulant le sol Canadien ce sont eux les nouveaux citoyens.

Puis un couple fraîchement diplômés de master.
Ils effectuèrent leur stages finaux à Montréal début 2012 et y restèrent de manière permanente non sans quelques longueurs bureaucratiques grâce aux PVT et autres PEQ.

Enfin, fermant la marche, un couple d’opticiens.
Venus avec le fameux PVT 2013 et sauvés in extremis par des permis jeune-pro, ils attendent un providentiel CSQ.
Il ce sera bientôt écoulé cinq années.

Nos trois parcours illustrent la relative simplicité administrative pour des Français d’immigrer au Canada et en même temps la longueur croissante de cette démarche qui impose une certaine détermination.

Détermination qui ce sera appuyé le long du chemin sur de multiples considérations (politiques, économiques…) pour justifier notre choix migratoire.
Pourtant ne persiste après l’érosion du temps que ce désir originel de vivre notre idée de l’Amérique.
Ou mieux qu’en Amérique pour le satisfaire ?
Troquant par la même cette distanciation de pro-américains en France qui faisait notre charisme, pour celle d’immigrés Français… au Canada.

Pour avoir eu la chance de voyager et même de vivre quelque temps aux États-Unis, il est certain que le Canada ne possède pas la même puissance d’attraction et de motivation que son voisin en dépit de leurs proximité évidente.

Ironiquement il existe en plus au Québec, ou en bonnes grenouilles nous avons élu domicile, une certaine méfiance vis à vis du monde Anglo.
Pourtant nul besoin ici “d’américaniser” un décor qui se confond avec celui des États-Unis.
C’est d’abord cela, je crois, que nous recherchions.
Mais, une fois encore dans un environnement nordique sujet aux compromis, l’avenir nous fera peut être de nouveau partir pour poursuivre notre démarche.
Comme citoyens Canadiens cette fois.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada