I’m back, 10 ans après

Bonjour tout le monde,

10 ans… Dix longues années se sont écoulées depuis que j’ai tourné le dos au Canada, depuis la missive que j’ai envoyée via ma « Lettre ouverte au MICC » pleine de désespoir (pour ceux qui veulent le contexte complet: )


J’en ai vécues des choses depuis, entre l’arrivée de ma seconde fille, la création et le succès de mon entreprise. Nous sommes heureux aujourd’hui en France. Et pourtant… l’envie d’Amérique se fait à nouveau sentir, tant de mon côté que de celui de ma moitié d’ailleurs.

Micro flash back: il y a un peu plus de 10 ans de cela, nous prenions la décision de tenter l’aventure Canadienne, mon épouse, notre fille (âgée de tout juste un an à l’époque), via le processus de Certificat de sélection du Québec (le fameux CSQ). De nombreuses désillusions (délais incroyablement longs, règles qui changeaient en cours de route, nombreux renvois de dossier pour manque de documents qui avaient déjà été transmis, etc), et une vie que nous souhaitions faire sortir de sa parenthèse nous poussaient à abandonner ce projet, et à envisager à nouveau notre vie en France.

Et nous le fîmes avec succès. Professionnellement tout d’abord, puisque je suis toujours l’associé d’une entreprise qui se porte bien. Et (le meilleur pour la fin) d’un point de vue personnel: Chloé, notre petite dernière, arrivait au sein de notre famille en 2016, soit deux ans après avoir tourné la page québécoise.

10 belles années en somme, j’irai même jusqu’à dire que ce sont les dix plus belles années de nos vies familiales et professionnelles. 10 ans sans être sans cesse en train de me projeter sans certitudes. 10 ans sans entendre parler de CSQ, résidence permanente, entretien, visite médicale… 10 ans sans revenir sur ce forum également sur lequel j’avais rencontré des gens intéressants, des êtres humains dans la même situation que moi.

Alors pourquoi revenir vers le sujet de l’immigration, me direz vous? Pour être tout à fait sincère avec vous, chers lecteurs et forumistes, je suis, au moment même ou je rédige ces quelques lignes, en train de tenter de trouver une réponse cohérente à cette question. Et je pense, en partie tout du moins, l’avoir trouvée.

L’énorme différence entre le moi d’aujourd’hui, et celui d’il y a 10 ans, se trouve tout simplement dans ma situation. Il y a 10 ans, j’avais BESOIN de partir. Notre décision avait été prise à la suite d’une perte d’emploi, et nous ne roulions pas sur l’or, loin s’en faut. Ce projet canadien nous tenait particulièrement à coeur, nous voulions un nouveau départ, un « fresh start », suite à des déconvenues que nous avions vécues dans l’hexagone. Autant vous dire que nous n’en dormions pas la nuit, c’était devenu le sujet principal de nos discussions, et même de nos conflits…

Aujourd’hui, sans faire non plus partie du club des millionnaires français, nous vivons une situation bien plus confortable. Nous n’avons absolument pas BESOIN de partir. D’aucuns diraient même que ce serait une idée folle. Confort économique, sociale, familiale, beaucoup de choses nous sourient.

Mais je pense justement que le rapport que nous avons aujourd’hui à l’immigration est beaucoup plus sain, beaucoup plus serein. Nous ne sommes plus pressés, déjà (et dieu sait qu’il ne faut pas l’être avec eux…), et ce n’est plus un besoin, mais une ENVIE. Nous avons ENVIE d’y vivre, ENVIE d’élever nos filles là-bas, ENVIE d’y retourner (nous y avions séjourné 5 mois en 2012, et y sommes régulièrement retourné en vacances, dans ma belle famille).

Et puis nous n’avons qu’une vie sur cette terre. Une seule. Lorsque ce sera fini, pas de bouton « rejouer ». J’ai 39 ans aujourd’hui, nous sommes encore jeunes, et sommes toujours à même de relever des défis. Car il s’agit de cela également: relever un défi, se mettre à l’épreuve d’une nouvelle culture, d’un nouveau pays, d’un nouveau projet de vie. J’en frissonne d’avance, c’est dans mes tripes.

Alors voilà, je suis de retour. J’espère que pour certains d’entre ceux avec qui j’avais eu le plaisir d’échanger à l’époque sont encore de la partie, même si de l’eau a couler sous les ponts depuis. Je reviens avec l’envie de partager, mais également d’apprendre, car beaucoup de choses ont changé.

Pour information, je me suis inscrit la semaine dernière sur le portail ARRIMA (nouveauté pour moi), et nous ai déjà inscrits, mon épouse et moi-même, à l’épreuve du TEFAQ. Je ne connais pas les délais de réponse, je redémarre complétement le processus, et serai surement amené à humblement vous solliciter lorsque mes questions ne trouveront pas de réponses. 

Tiens d’ailleurs, une question me vient à l’esprit, comme ça: avez vous une idée du délai de traitement sur ARRIMA La demande a une durée de vie d’un an, mais pour ceux qui ont eu un retour, ça a pris combien de temps? Merci!

Amicalement votre

Message de Cèdre dans le forum de discussions

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Très bonne réflexion 10 ans après. Comme quoi le bonheur ne se trouve pas forcément très loin. Les délais et les démarches ne se sont pas améliorés.

    Faites la liste des pour et des contres de rester la ou vous êtes et même chose pour la ou vous voulez aller.
    Mon fils m’a dit il n’y a pas longtemps (suite à un énième déneigement) que le climat serait plus agréable en France. J’ai réfléchi et je ne ressens pas l’envie de retourner en France malgré le froid, la quantité de neige à pelleter, les différentes galères de l’hiver Québécois (18 hivers plus tard).

    Venez ici par amour pour ce beau pays et non pas pour fuir une réalité.

  • nous cherchons a quitter la Belgique mon mari nos 3 enfants et moi-même, j’avoue que de lire tout je suis perdue , permis de travail ou entrée express? Quebec ou Ontario??
    Si vous avez des explications , je suis preneuse

  • Bonjour, chouette histoire et surement une bonne décision. Le climat économique est ce qu’il est en Europe. Pour ma part, un peu plus de 10 ans que nous sommes arrivés ici, à 4, un petit gars de 2 ans et une petite fille de 3 mois, au Québec, avec un permis de travail fermé. Nous sommes devenus citoyen en septembre 2020, 8 ans et demi plus tard, et proche de 8k$ de moins dans les poches pour 2 adultes/2 enfants. Nous sommes maintenant 5, propriétaires depuis bientot 7ans, la carrière de ma femme a littéralement explosée, et moi je travaille pour le fédéral en IT.
    Comme j’ai pu le voir dans de précédents commentaire, si tu fais des démarches « régulières », passe par une autre province. Ça vous évitera des surcharges, et des Tefaq… On a beau pas être fauché, quelques centaines d’euros, c’Est toujurs mieux dans nos poches que dans une autre.
    Si tu as un permis de travail, après 3 ans, le programme expérience Québec, pernet d’Avoir son CSQ en un mois et avec quasi rien comme paperasse (en fait vraiment rien comparé à la version « régulière »).
    L’immobilier a aussi grimpé pas mal ici et les taux d’intérêts on bien suivi cette hausse, mais ça reste plus avantageux qu’en Europe ( en comparant France, Belgique, Luxembourg).
    Bonne démarche à vous!

  • Ceux qui désire venir vivre ici au Canada. Ne demander pas le Québec comme lieu de résidence. Choisissez une autre province ( ex: le nouveau Brunswick) .
    Mais après votre arrivée ( ci vous avez un visa ouvert et aucune obligation envers un employeur). Rien ne vous empêche d’aller où vous le désirez au pays, vous serez totalement libre d’aller vivre dans la province du Québec ci vous le désirez.

    **Le Quebec est une province autonome et distinct au Canada et sélection ses propres immigrants sans outre-passer les règles du gouvernement canadien. Ce qui fait que ceux qui disent vouloir venir au Québec AVANT d’être sélectionné et approuvé, doivent ce taper une double procédure d’immigration.

    Mais je répète, vous avez le droit de choisir Toronto et rendu à l’aéroport changer d’idée et vous installer à Montréal.

  • Nous sommes venus 1 an à 2 en 2002. Nous sommes retournés 15 ans en Belgique mais l’idée de revenir à MTL était plus fort même si nous avons dû recommencer toutes les démarches de RP (obtenue à l’époque mais expirée). Cela va bientôt faire 4 ans que nous sommes revenus à MTL à 4 et aucun de nous ne souhaite repartir.

  • En 2011, j’ai eu envie de partir au Québec et cela a duré deux ans de procédure ; CSQ puis le fédéral. En juillet 2013 on a immigré à Montréal et pas un jour en 10 ans je n’ ai regretté cette immigration familiale. En tout temps, je me dis que j’ ai eu raison de suivre mon envie. Je m’ estime encore en lune de miel. cette année ma fille aura passer autant de sa vie en France qu’ à Montréal et elle n’ aurait pas eu la même vie du tout et moi non plus. Le marché du travail vous attend.

  • A tenter absolument l’expérience en dehors du QC surtout en Ontario où la société est complètement différente et où en tant que francophones, vous pourriez vous valoriser. De plus, la résidence permanente est gérée de manière bcp plus efficace d’ici. On pourrait l’avoir pour bien moins de temps qu’au QC.
    à toute fin utile

  • Bonjour! quelle belle histoire. Moi, je suis hollandaise, j’ai vecu au British Columbia, Canada pendant 7 ans, j’habite en France maintenant depuis 10 ans. Le Canada me manque touts les jours…malheureusement je ne peut plus y retourner…je suis trop vieille…J »ai pris la decision de retourner en France et je le regrette.
    Si je pouvais j’y retournerais demain au Canada…
    Ingrid van der Sluis-Motshagen

  • Arrima : jamais eu aucun retour !! Nous sommes finalement passés par le PVT et galérons a présent avec IRCC pour la résidence permanente et les permis de travail transitoires… depuis plus de 3 ans !
    Bon courage !

  • Sans pouvoir acheter le logement (une nouvelle loi).La location pour les 5 prochaines années? La crise en enseignement? Avant de partir, je vous conseille de lire Le journal de Montréal tous les matins pendant un mois.

  • Cher toi ,
    Arrima , c est bien … mais en vrai , je t invite à te pencher sur les sites de recrutement en direct :
    Talent Montréal
    Objectif Quebec

    Mon arrima a expiré il y a peu , pourtant je suis personnel de santé qualifiée …
    Ce n est pas par arrima que mon projet a pris forme… loin s en faut !
    Il te faut trouver le moteur de recrutement qui correspond à ta qualification…
    Bonne fin de journée !
    J.

  • Bonsoir
    Nous nous avons vécu 15 ans au Québec en 2018 nous sommes revenus en France nous voulons repartira au Québec car nous ne nous habituons pas a la France et nos 3 filles sont la bas et nos petit enfant aussi
    Mais étant residants permanent ils ne veulent pas nous renouveler celle ci car nous n avons pas passé 730 jours su Québec dans lesc5 dernières années je leur ai écrit pour specifier qu une pandemie nous a empecher de voyager durent 2 ans mais ils n entendent rien nous envusageons de refaire un dossier complet
    Si vous avez une meilleur suggestion je suis preneuse merci

    • Leçon à retenir pour les gens qui liront ça justement…passer 15 ans sans avoir demandé la citoyenneté= beau gâchis . J’essaye de faire comprendre ça à mon ex .18 ans ici toujours RP…

  • Haut
    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2023 immigrer.com