Le malaise français, article - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Le malaise français, article

Fallback Image

Le malaise français, un article de LA PRESSE

Laurence Ecrit

Bonjour,

Le correspondant québécois du journal montréalais LA PRESSE Louis-Bertrand Robitaille qui silonne la France depuis des années signe aujourd’hui un article intitulé : Le malaise français. Il y relate la sortie des derniers best-sellers sur la France en déclin : « La France qui tombe » de Nicolas Baverez, « À la France qui s’en va » de Jean-Marie Rouart et « Désarroi français » de Alain Duhamel.
Extrait de l’article :

[/QUOTE]En revanche, Baverez montre du doigt des problèmes structurels dont personne ne peut nier l’existence. Le premier d’entre eux, et qui touche à tous les autres, s’appelle le poids de l’État. La France réussit à se situer dans le peloton de tête des pays européens pour ce qui est des prélèvements obligatoires (près de 50% du PIB est recyclé par l’État), mais affiche aujourd’hui des déficits colossaux dans les finances publiques et celles de la sécurité sociale.
La dette publique en France représentait 23% du PIB en 1980, elle se situe aujourd’hui à 62%, et la tendance au dérapage s’est aggravée depuis 1995, puisqu’on est passé de 550 milliards d’euros en 95 à environ 1000 milliards (1,6 milliards de dollars) aujourd’hui. Les déficits de l’assurance-chômage et de la santé (gérées en dehors du budget de l’État) pourraient dépasser les 20 milliards d’euros en 2004. Et le déficit budgétaire s’en va vers les 4% du PIB pour 2003. De là à conclure que l’État et le régime de protection sociale vivent au-dessus de leurs moyens, il y a un pas que tout le monde franchit.
Le problème, c’est qu’il y a trop d’administration dans ce pays qui éprouve toujours une grande difficulté à se réformer. Lorsqu’on a logiquement créé 22 grandes régions, à la fin des années 70, on n’a pas osé supprimer les 95 départements créés par Napoléon, qui conservent leur administration. Laquelle se superpose à celle des… 36500 municipalités encore existantes. La modernisation se heurte dans tous les cas aux droits acquis et aux situations établies.
Il y a certainement trop de fonctionnaires et de salariés du secteur public – du moins dans certains secteurs. Il y a en France de gros problèmes de sécurité, mais en même temps plus de policiers par habitant que partout ailleurs en Europe. Pour collecter l’impôt sur le revenu, on compte 100000 fonctionnaires des Finances, le double de l’Allemagne. Pour l’Éducation nationale, note Baverez, le nombre de salariés a augmenté de 10% depuis 1990, alors que la population scolaire demeurait stable.
L’un des problèmes évidents de la France, c’est la résistance du corps social aux réformes. Ou plutôt des corporations les plus puissantes, qui refusent toute discussion sur les droits acquis: l’ensemble du secteur public est «sanctuarisé», selon Nicolas Baverez. Un ministre socialiste avait tenté de réformer le ministère des Finances: une grève aux impôts l’a fait revenir en arrière. La réforme du statut de la SNCF (chemins de fer) en décembre 1995 avait paralysé le pays. La velléité récente du gouvernement Raffarin de couper 30000 postes à l’Éducation (grâce aux départs en retraite) a provoqué une grève larvée de plusieurs semaines, et le projet a été retiré.
De ce côté, il y a indéniablement un problème particulier à la France. Il est vrai que, ces dernières années, l’Allemagne était elle aussi entrée en crise: montée du chômage, déficits publics et de la sécurité sociale. À cette différence près que le chancelier Schröder vient de réussir à faire accepter à ses troupes et à l’opposition un plan de redressement énergique et douloureux qui devrait rétablir les équilibres en trois ans. De son côté, le gouvernement Raffarin a réussi, au printemps dernier, l’exploit de faire passer une première réforme du régime des retraites. Mais, en réalité, il n’a fait que le tiers ou la moitié du chemin, et de gros sacrifices devraient être exigés des fonctionnaires, encore très privilégiés. Mais cette affaire des retraites a été tellement difficile qu’on voit mal le gouvernement s’attaquer dans l’immédiat aux autres problèmes: déficit de l’assurance-maladie, suppression de postes de fonctionnaires.
«Alors que d’autres pays européens -l’Espagne, la Grande-Bretagne, la Pologne- se modernisaient pour s’adapter, dit Baverez, la France de Lionel Jospin gaspillait quatre années de forte croissance sans rien changer. En juin 2002, Chirac avait cette chance unique de disposer de cinq années entières sans échéance électorale majeure. Il a choisi de ne rien faire.»
Le problème avec le déclin, c’est qu’il se constate lorsque c’est déjà trop tard.
[QUOTE]

Je ne veux pas entrer dans un débat sur ces livres mais avoir une réponse à cette question : est-ce l’une de ces raisons qui vous font immigrer ou venir au Québec ?
Laurence
Source : www.cyberpresse.ca/monde/article/1,…03,452598.shtml

——————–

Guillounette Ecrit

Oui en ce qui me concerne c’est une des raisons (parmis d’autres) qui me poussent à immigrer.
J’ai de plus en plus de mal à supporter l’immobilisme français et la défense des privilèges de certains …. qui se fait au détriment de beaucoup.
Bref je n’ai pas envie de rentrer dans ce débat … houleux … Mais quand on voit que la RATP et la SNCF a dernièrement fait une grève « préventive » lors des mouvements sociaux sur le dossier des retraites …. ça me donne des crises de rire nerveux.
Ce qui me choque … c’est que l’on peut s’en sortir mieux (ou aussi bien) en France avec les aides qu’en travaillant.
Je pense que c’est une bonne chose d’aider les gens … mais faut pas exagérer non plus … on est pas trop motivés ici !
Pour parler de mon histoire personnelle : je me suis retrouvé au chomage il y a 1an et demi. Et bien j’avoue que j’ai bien profité du système au début … avec qq remords tout de meme (je gagnais plus avec mes allocations chomage que certaines personnes qui se lèvent chaque matin et font un travail très dur) … puis j’en ai eu vite marre et j’ai voulu retrouver du travail.
Et là : l’horreur !!!!! le système français des « grandes écoles » et de l’élite m’est apparu dans toute sa « splendeur ».
« Ah non ça ne sert à rien de nous envoyer votre CV si vous n’avez pas un diplôme d’HEC ou de l’Essec  »
« Bon vous avez une bonne personnalité qui je suis sure vous permettra de vous adaptez rapidement dans ce poste … mais malheureusement vous n’avez pas de diplome dans ce domaine précis »
« ah non vous avez trop de diplomes pour ce poste » (une de mes préférée !)
« Je trouve que vous n’avez pas assez d’expérience dans le domaine » (ah 2 ans c’est pas assez ?)
Bon j’arrete là car je pourrais écrire un roman là dessus !
En fait c’est un peut tout ça qui me pousse à partir pour trouver un endroit où personne ne se laisse vivre, où l’on peut repartir de zéro, se remettre en question, changer d’orientation professionelle.
Je viens juste de rentrer du Canada. Bon malheureusement je n’y suis restée que 2 semaines … mais j’ai été fascinée par ces villes qui ne semblent de jamais dormir et etre en perpétuel mouvement (bon je ne détaille pas parce que là aussi ça pourrait etre un roman).
Bon je m’arrete là car je me dis que ça devient trop long pour que qq1 ait le courage de tout lire.
A plus
Sophie

——————–

Colonel Higgins Ecrit
Salut,
Ce que tu copies-colles là est édifiant… et ne me surprend pas le moins du monde.
Et pour répondre à ta question : oui c’est [une] de mes raisons pour immigrer au Québec… ou plutôt oui C une des raisons qui fait que l’on peut se sentir mal en France, après aller au Québec ou ailleurs c’est une autre question…
Je me retiens d’écrire ici toute la bile et le ressentiment que la majorité d’entre nous, salariés français du privé, avons à l’égard des fonctionnaires, pour qui nous ne cessons de payer le prix fort tandis qu’eux se prélassent dans leur garantie d’emploi, de salaires, et d’avantages sociaux en totale discordance avec les réalités économiques et l’esprit d’entraide sociale… dont ils se disent les ardents défenseurs !!! le monde à l’envers…
Il y a une hypocrysie sociale absolument insupportable… surtout quand on est du côté de ceux qui prennent pour les autres
Voilà, alors oui je fuis la France et pas mal de français pour ces raisons.
Il me semble que le système Nord-Américain tellement montré du doigt ici, joue un jeu infiniment plus franc (pour le coup…) et honnête : tu as ta chance si tu bosses et que tu fais ton boulot Bien. Par contre si tu te vautres dans la paresse et les acquis ben t’es mal… moi je trouve ça juste et même « moral ».
Voilà mon avis en quelques lignes
@ bientôt !!
JB

———

Sigognac Ecrit

Je suis très mal placé pour répondre, ayant déjà fait un détour par la GB et un modeste crochetto en Italie et n’ayant donc pas vraiment « vécu » en France au cours des 15 dernières années.
Ceci dit, je ne parle bien sûr qu’en mon nom, ce n’est pas un facteur. On nous rebat les oreilles avec les fonctionnaires si et les fonctionnaires ça (je ne suis pas fonctionnaire…) mais le système fonctionne toujours. Le « fonctionnaire-bashing » est politiquement correct, tout comme le thème du déclin d’ailleurs.
En fait, le « mal français » est surtout de passer en permanence de l’autoflagellation à une confiance excessive en soi. Il n’y a pas de milieu, ou si peu. D’ailleurs ça se reflète dans l’image que les « non-français » ont de nous : la lie de l’humanité ou une certaine admiration. Là aussi, pas beaucoup de milieu.
De toute manière, l’émigration-fuite me paraît dangereuse, négative.
Si j’arrive à trouver le temps et le courage de remplir le dossier d’immigration ce sera pour tenter de découvrir quelque chose de différent, connaître l’Amérique (enfin essayer tout du moins) et surtout profiter des grands espaces. D’un point de vue professionnel ça ne devrait pas changer grand chose pour moi.
Au fait, le test « Maudit-français » ne fonctionne toujours pas !
S

———

TuT Ecrit

Bonjour Laurence
très bon sujet.
Je tiens particulièrement à y répondre.
En effet, ce « malaise » est une des raisons qui me pousse à vouloir voir autre chose.
En effet, la France va mal et est pourrie en partie par ses administrations.
Je mets de coté l’enseignement, les hopitaux.
Je ne veux pas que tout soit réformé mais qu’il y ait simplement plus de logique.
La fonction publique où beaucoup de personnes n’y font rien (je ne généralise pas, il y a bocoup de fonctionnaire qui travaille mais également beaucoup qui n’y font rien(1 personne qui bosse à la DDE et 4 qui la regarde depuis le camion ce n’est pas qu’un mythe) – on voit rarement ca dans le privé, les gens assument leur responsabilité sinon ca coule).
Forcément ca en génère des dépenses.
Constat accablant: 70 % des jeunes veulent y entrer pour la sécurité de l’emploi (ou la sécurité du non emploi). C’est bien un manque d’ambition.
Sujet épineux : la privatisation des grosses sociétés francaises telle France Telecom (qui a la palme d’or pour l’endettement), SNCF (la palme des jours de grèves), EDF.
Est ce normal de tolérer ca ?
Je ne suis pas pour privatiser ces sociétés(on voit bien où ca mene: chemin de fer désatreux en GB, problème d’electricité aux USA …), mais à force de laisser trainer les choses depuis tant d’années. On ne peut plus rien y faire. Le système est pourri.
La gauche n’e rien fait pour ne pas devenir impopulaire et d’ailleurs maintenant la gauche est morte à cause de leur inefficacité.
Des réformes il y en a jamais eut (gouvernement Jospin qui s’est vanté de leur action totalement bidon tout comme l’etait Mitterand). Depuis que c’est la droite. Il y en a qui débute mais comme les Francais ne veulent rien savoir, ils gueulent pour tout.
D’ailleurs maitenant les francais gueulent car c’est la droite qui est au pouvoir, alors qu’ils auraient peut etre pas du croire en la gauche pendant tant d’années.
Bon, c’est vrai le gvt actuel s’y prend mal mais au moins il a le mérite d’essayer
de faire qqchose.
Je tiens à préciser que je ne suis pas de droite, ni de gauche mais plutot vert (dans tous les sens du terme).
Ecolo (ca peut n’etre qu’utile)mais je ne soutiens pas toutes les idées farlelues de ce mvt.
Le problème c’est la mentalité francaise? non ?
Moi en tout cas, ca commence à me gonfler.

———

Djoolaya Ecrit

Laurence,
moi qui tentais vainement de garder le moral en ce maudit lundi (1. c’est lundi désolée mais vraiment je préfère les samedis et 2. il fait vraiment trop moche à Paris aujourd’hui), là c’est mort.
Cet article a fini de me déprimer.
Bon ben je vais peut-être aller me venger sur une ou deux Danette
Ou bien aller boire un petit expresso au troquet d’à côté…
Djool.

——————–

fabelo   Ecrit

Bonjour Laurence,
Je suis, coomment dire, amusé, par ton émail…En effet, tu touches un point sensible de l’état français….Il est vraiment difficile de faire passer une réforme en france lorsque l’on touche au domaine public…
Dire, que c’est la raison de notre départ…Je ne pense pas..
Je pense qu’il s’agit d’un choix plus profond, en relation directe avec le pays qui nous accueillera..
En effet, Nous avons été frappé, en venant en vacances ici, par le calme, le civisme et la gentillesse des québecois…
je ne veux pas trop en faire mais je pense qu’en france, la vie est plus stressante, plus usante..
Chez-vous, vous avez la capacité de prendre du recul et de respirer à plein poumons…
J’arrête ma petite prose..
Je pense profondément qu’en france, nous avons un problème avec le travail (ça c’est sûr…)
Nous avons trop de fonctionnaire (peut être bien, cependant le travail semble fait)
Pour moi, le pls gros PB de la france, réside dans le fait que rien n’est fait aujourd’hui pour motiver les gens à travailler..
En effet, le smig (salaire minimum) ne semble plus suffisant pour vivre, si bien que nous avons de plus en plus de personnes qui vivote grace aux aides diverses et petit boulot non déclarés (car grace à cela il gagne plus…Eh OUI…)
Autre point, l’aide aux créations d’entreprises marchent au ralenti, si bien qu’il devient difficile pour un particulier de créer qqchose..
Et je ne vous parle pas des 35 Heures..
Pour finir, j’ai un constat, en france c’est pas forcément rose.. mais est-ce le cas au Québec ? je ne pense pas !!!
Enfin, c’est juste mon avis..
Voila, voila…
fabelo

———

letithomme   Ecrit

OUFFFFFFFFFF !!!!! je pensais etre le seul en France à penser comme ca !
Salut a toutes et a tous, salut Laurence,
Moi je vais vous conter ma triste vie….. Epoux d’une fonctionnaire
Je bosse dans le privé, y faut que je me tape des 40 voir 45 heures par semaine. Vous me direz ou est le probleme ? Ben il est là l’probleme, moi les 40 ou 45 heures je les fais pour un contrat de 35 ! (oui je suis pas le seul ds ce cas là, merci )
Alors que ma tendre épouse, elle, cette chere fonctionnaire , est en contrat de 35 heures dans un hopital (pour l’instant ca va ) payé convenablement (bien que pas assez comparativement au Quebec pour un meme poste), et qui elle, qu’elle travaille ou pas, personne ne lui demandera des comptes (heureusement elle est pas feneante comme les 75% de fonctionnaires travaillant dans cet hopital de province)
Vous allez adorer quittez pas ce petit mot !
Au cour d’une altercation avec une employée de menage dans un service de médecine, celle-ci lui retorque « toutes manieres j’suis pas là pour bosser mais pour la paye » VOILAAAAAAAAA mais oui voilààààààà ! qu’elle a raison cette chere et tendre femme ! Pourquoi travailler alors qu’on est payé pareil ?
Le systeme francais me gonfle un max, ceux du public (et tant mieux pour eux finalement) se reposent pendant que ceux du privé portent la France sur leurs epaules…. cherchons l’erreur mesdames messieurs.
Moi j’aimerais etre recompensé pour les efforts donnés ! j’pense qu’en France c’est pas comme ca que ca ce passe.
Le malaise est trop gros pour que ca se passe, la France glisse sur une pente savoneuse et n’est pas prete de relever la tete, moi mes motivations pour partir au Quebec viennent de là, je deteste la vie que j’ai ici, je vais voir ailleurs comment c’est, tous les amis que j’ai au Quebec m’attendent de pied ferme et je compte bien partir rapidement et quitter toute cette merde.
Plus t’es feneant et plus t’es heureux en France.
Ciao la gang a bientot, Nicolas.

——————–

curveball Ecrit

MDR Djool
Drol ce sujet, on reçoit les parents de Curvette, et hier on a parlé pendant 3 heures au repas du même sujet
Ca me change

——————–

olivejuju Ecrit

Alerte !!!
Détruisez ce post rapidement !!! Si des fonctionnaires venaient à le lire, ils seraient capable de nous pondre une grève

——————–

lamouledj Ecrit

Oui, mais…….
La raison qui me pousse a venir au Quebec est la montée de l’insecurité en France… et, bien sur, la gentillesse des Quebequois.
Mais qui sont donc les responsables de l’insecurité en France ?? Le debat serait long et houleux.
Il est clair que la France est a deux doigts d’une trés grosse fracture sociale, et pouquoi pas a moyen terme une faillite nationale (Argentine, dernierement).
Bon article en tous cas. Je crois que je vais aller lire ces livres expliquant le declin de notre pays.

———

hegoalde Ecrit

Bonjour les aminches !
Ah bin moi de mon côté, quand je viendrai au Québec, ça sera pour plein de raisons: ici en France, on a l’impression qu’on va se faire taper sur la tête dès qu’on sort dans la rue. En plus les Québécois, ils sont gentils comme tout, on se croirait au pays de Candy !
Et enfin, last but not least, on en arrivera bientôt à la situation ou la France sera tellement pauvre qu’on en viendra à se manger les uns les autres, comme le font déjà des gens dont le loisir principal consiste à danser le tango.
Et aussi, les fonctionnaires, tous des salauds!
Hmmm… plus sérieusement… l’économie Française est effectivement dans une situation délicate qui, je le comprends peut motiver un certain nombre de personnes ici présentes, et ceci d’autant plus que le Canada me semble faire partie des quelques pays qui offrent le plus de perspectives d’avenir (je ne parle pas spécifiquement du Québec). De nombreux points ont été abordés dans les précédents messages, je ne vais pas revenir dessus.
Dans mon cas particulier, nulle fuite en vue. J’aspire tout simplement à vivre un avenir serein dans un pays qui m’offre un plus grand espace de vie, au milieu d’une population dont le civisme me semble effectivement plus développé qu’en France.
Bon, sinon, j’ai l’impression qu’il va falloir se dépécher, parce qu’avec le scénario catastrophiste (mais ô combien amusant) de lamouledj, les Français vont bientôt avoir une réputation de voleurs de poules et ne seront plus acceptés nulle part !!
Fred

——–

Redflag Ecrit

Salut la gang,
Ah douce France… Ça va pas ben pantoute là-bas… comme d’habitude ou presque ! En fait, y’a eu quoi ? 6 ans de prospérité depuis que j’y suis né ? À peu près ça en effet, tout le reste, c’était la crise ! Faut dire aussi que, comme l’a dit un forumiste, les Français sont forts en autoflagellation. On nous apprend tellement à être parfaits dans ce pays que dès que ça déconne un peu, on se tape sur la tête (ou sur celle du voisin) pour compenser !
Eh bien moi je n’ai pas peur de le dire, j’ai FUI la France, son immobilisme, son étatisme, sa culture de la non-ambition, et surtout du cynisme !
Laurent l’a déjà dit sur ce site je crois : en France, la jeunesse est une maladie qu’il faut combattre ! Pas question de sortir des sentiers battus, les portes se fermeront de toute façon.
Pour parler de mon domaine : la France forme au bas mot 300 chercheurs en biologie par an. Son marché (si on peut parler de « marché », disons l’État dans ce cas-ci) en absorbe une cinquantaine, les autres iront faire un post-doc aux USA et beaucoup ne reviendront pas, même ceux qu’ils le veulent, car y’a pas d’ostie de job !
Faites le test : sélectionnez « industries pharma et biotechnologie » dans monster.fr, choisissez « toute la France »; il sort entre 33 offres d’emploi.
Même test sur Monster.ca : 90 offres, pour une population deux fois moindre.
Même test sur Monster.com, restreignez au seul Massachussets (Boston) : il sort 600 offres ! CQFD
Vous comprendrez que je ne pouvais pas rester sur le banc de touche, avec le chômage ou le RMI, jusqu’à ma retraite anticipée à 99% de mon salaire que je n’aurais jamais eu….
Redflag « la vie est belle au Québec »

——————–

hegoalde Ecrit

Merci à Redflag pour ce test auquel j’avoue ne jamais avoir vraiment pensé.
Hop, petite recherche sur la chaine « oracle unix »:
– monster.fr –> 55 résultats. Pas mal mais…
– monster.ca –> 67 résultats. Fichtre, ça calme déjà (la plupart du côté de Toronto)
Et…
– monster.com (US) –> 1905 !! Ventre saint gris comme dirait notre cher baron… Euh, c’est où le lien pour la loterie US ? Non bon ok
A propos, j’ai entendu parler d’un léger frémissement du côté des embauches dans les nouvelles technologies dans notre vieille Europe. En est-il de même dans le nouveau monde ?
Fred, qui sent que bon en fait Toronto, ça a l’air pas mal aussi…

—————-

Flying Antoine Ecrit

Histoire d’en rajouter une couche, les amis, je voudrais vous rapporter l’entretien téléphonique que j’ai eu avec un « Expert-Conseil en Finances Internationales » (oulàh). Je précise qu’il est français, qu’il vit au Canada depuis au moins 20 ans, et que son boulot consiste à conseiller des grands partons d’établissements financiers partout dans le monde…
Lui : Vous êtes au Québec depuis longtemps ?
Moi : Ça fait un peu plus de 2 ans maintenant
Lui : Et ça vous plaît ?
Moi : Oui, vraiment.
Lui : Et vous pensez rentrer un jour ?
Moi : C’est pas au programme ; peut-être pour la retraite…
Lui : Vous faites bien. Dire « Je vais rentrer en France », aujourd’hui, c’est comme dire « je vais rentrer au Portugal » il y a quelques années. La France, c’est le Titanic, et l’iceberg vient à peine de frapper la coque…
…Sympa, non ??? Enfin, son avis n’engage que lui…
Non, je crois qu’immigrer au Québec, ben c’est un bon placement à long terme.
A + !
Antoine

——————–

Impatience Ecrit

C’est extraordinaire, on est tous d’accord pour une fois !!
Et oui, j’ai moi aussi fuit la France pour toute ses raisons et le souvenir des grèves du printemps derniers est encore trop vif pour oublier que la France est un pays d’assistés où tout le monde prend ses « droit » pour des acquis.
Hier soir, moi aussi je parlais de tout ça avec les Bouddhettes et O’Hana. Je leur parlait du cas d’une de mes connaissances qui touchait le SMIC avec un enfant à charge. Etant dans un emplo-jeune, elle ne peut pas espérer être licenciée et ainsi touché pleins d’indemnités et avantages car elle a un enfant (vacances pour lui et je ne sais quoi d’autre), ainsi qu’un logement. Elle cherche depuis des mois à déménager et elle ne trouve rien car elle n’a pas suffisamment de revenu mais pour les HLM, elle en a de trop, donc on ne lui octroie pas !!
Bref, il vaut mieux être au chomage en France que de gagner une misère…
Beaucoup critiqueront le système capitaliste et individualiste des nord-américain mais je trouve qu’il est juste. Si on veut avoir de l’argent, eh bien on se bouge !
Impatience

——————–

O’Hana Ecrit

…. Ce à quoi j’ai répondu (toujours cette fameuse soirée entre Impatience, les Boudhettes et moi) que si à l’échelle de l’individu, le système capitaliste nord-américain m’apparaissait une excellente chose car il favorise la prise en charge, l’autonomie, etc etc à l’échelle de la société, il créait, à mon sens, une dynamique de rendement, de performance, voire une dictature du succès limite « marche ou crève »
Oui, l’image romantique du self-made-man séduit toujours et je suis le premier à reconnaître mais l’envers de la médaille amène des perversités sociales à mon sens et ce même homme peut facilement développer l’idée que « si les autres veulent bouffer, ils ont qu’à se bouger le cul comme moi je l’ai fait » ou encore des situations où il va verser de l’argent à tout va dans des organismes de charité pour se donner bonne conscience …. et par le fait même légitimer son attitude.
Mais je préfère encore une France sclérosée et qui vomit de toute part ses incohérences et lourdeurs sociales mais qui recherche toujours la démocratie, la laïcité et toujours la protection du plus faible qu’une Amérique triomphante mais qui pratique la sélection naturelle de sa société par le filtre de l’argent et du pouvoir …
Bref, tout ça pour dire que le Québec représente un beau compromis, non ?
O’Hana

——————–

jimmy Ecrit

Bien dit O’Hana. J’aimerais rajouter mon petit grain de sel a ce que tu écris.
C’est que nous sommes pas mal hypocrite et chanceux au Québec (et au Canada)
Je m’explique;
Nous profitons de la gigantesque force économique de nos voisins du sud, sans être pris avec toutre la merde qui va avec : les immenses inégalités sociales, les budgets militaires faramineux, la violence, la peur qu’un paumés te vole, t’agresse, les services de santé au service de l’argent et du profit, l’immigration illégale par des gens qui n’ont aucun métier spécifique etc, etc…
En passant vous savez la première cause de fallite personnelle au U.S.A…..l’hospitalisation ! C’est a dire des gens qui doivent vendre leur maisons, leur biens, leurs économies, jusqu’a faire faillite pour payer les frais hospitaliers.
Au Québec et au Canada nous avons un niveau de vie bien plus élevé que ce que nous produisons comme biens et services devrait nous donné. Tout ca grace a la proximité des États Unis.
Tous comme les americains, nous avons besoins de pétrole pour mettre dans nos 4 x 4 , mais ce sont les américains qui font la sale job d’envoyer leur armé envahir un pays producteur de pétrole.
Tout ca pour dire que nous sommes chanceux. Le Québec et le Canada sont a mon avis dans une position géographique et géopolitique extrêmement avantageuse.
Oui le Québec est un bon compromis.
Jimmy

———

cedaso Ecrit

Quel sujet, il y a tant à dire … fonctionnaires, fénéants, 35h, chomeurs de longues durées volontaires ….
Tout ceci est une des raisons pour nous. Nous en avons assez d’entendre dire que :  » les gens gagne de l’argent, pas parce que quelqu’un leur fait confiance et leur a offert un emploi, mais parce qu’ils sont suffisement sympa pour se lever le matin ….  »
Cette mentalité nous ne la supportons plus.
enfin, il y en a tellement à dire, je vais m’arrêter, sinon ….
ciao

——————–

angulo Ecrit l

hello,
fuire, non, sechapper d’un systeme figé, immobile, qui ne laisse aucune chance a qui que ce soit.
le liberalisme engendre aussi des défaut, mais qand on veut monter une entreprise et que les trois quart des conseillers vous disent, ben partez de france pour pouvoir y arriver, c comique.
Les fonctionnaire?? c’est une belle blague et on a deja tout dit mais pour l’anecdote, je suis aller chercher mon passeport a la mairie. J’arrive au cmptoir de l’état cvil, trois personnes derriere dont deu qui discute et une qui bosse deriere son ordi.
Je dis bonjour et la, les deux qui discute ne me reponde pas et continue a discuter et je dois attendre 5 min que celle qui travail se tourne vers moi. Les deux autres pendant ce temps la sont aller se chercher un café!!!!!!
et ils ralent au moindre changement??????????
je suis pourtant jeune mais ecoeuré par cet immobilisme!!
Et quand on parle a un fonctionnaire, il ne comprends pas…
Tk, je pars dans trois mois et en attendant je profite du chomage au moins, car si je veux bosser pendant ces trois mois, je gagnerais moins en interim avec plus de frais, c ça le systèeme franais.

——————–

Djoolaya Ecrit l

Bonjour,
Bon, déjà le 2ème jour sur le sujet et ça me déprime toujours autant…
Même si tout ce qui est dit plus haut est vrai, ne me dites pas que vous êtes tous écoeurés de la France à ce point ? Partir vivre à l’étranger n’est pas que dû au dégout qu’inspire le fonctionnement du pays d’origine quand même ?
Enfin je ne sais pas moi, mais si on est un peu à la traîne de ce côté-ci de l’Atlantique, si on ronchonne beaucoup (d’ailleurs vous le montrez sans le vouloir mais qu’est-ce qu’on ronchonne dans les réponses sur ce thème ), si on a du mal à se dépatouiller de siècles de fonctionnement à la « Française », en même temps il y a de bonnes choses chez nous non ? (Merci O’hana de ton intervention qui m’a fait bien plaisir)
Bon, je reprends ce que j’ai pu lire sur le forum : la Danette, le Chouchen, les cafés (les lieux et la boisson), etc… aller, un effort et d’autres choses vous reviendront en mémoire
Moi si j’ai envie de partir c’est pour rencontrer des gens différents, avec une culture différente, expérimenter d’autres façons de travailler, goûter de nouvelles cuisines, voir de nouveaux paysages, architectures, enfin… je ne sais pas un nouvel enrichissement personnel c’est sûr.
Djool. qui aime bien la France quand même, sauf peut-être quand il pleut et que c’est lundi (et aussi mardi)…

——————–

roxxxane Ecrit le: 7/10/2003, 09:40

Merci Laurence pour toutes ces infos à haque fois qu’un article intéressant paraît dans la presse.
Pour répondre à ta question, à savoir si j’ai immigré pour ces raisons….mmm…Non
Et je ne crois pas que les français percoivent le malaise qui les attend par rapport au déficit public et tout le reste….C’est vrai que les français s’accrochent à leurs acquis et ne veulent rien savoir du reste. Au gouvernement de se débrouiller pour trouver d’autres solutions ! Ils ne sont pas conscients des pb à venir…
Les français sont très individualistes….Et ça, c’est une des raisons pour laquelle j’ai décidé d’immigrer.
A bientôt
Roxane

———–

letithomme Ecrit le: 7/10/2003, 10:49

Roxxxane !
Comme ils disent au Quebec : « GERIBOIIIIRE » qu’est-ce que tu dis là ?
Crois-tu que les francais ne voient pas ce qui se passe ? Moi je pense que si, justement, mais tu as raison, l’immobilisme francais est réputé .
Par contre, et là je suis pas d’accord avec toi, quand tu dis que tu decides d’immigrer à cause de l’individualisme, là tu prouves que tu es individualiste, moi je le suis également et c’est une des raisons qui fait qu’on part vivre ailleur. Tu es pas d’accord ? Regarde bien:
raison n°1 : j’ai envie d’autre chose, de voire autre chose, des lieux, etc…
Là je pense à moi.
raison n°2 : J’ai envie d’avoir un métier ou quand je fais des heures supp qu’
on me les paye (même si c’est pas le cas partout au Québec).
Là aussi je pense à moi.
raison n°3 : J’en ai marre de payer pour des gens qui veulent rien foutre,
qui sont assistés grasse à moi par mes impôts.
Et là ? c’est quoi si c’est pas individualiste ?
raison n°4 : Si j’ai un boulot au Québec, que je vois autre chose etc… Et ben j’y
vais.
C’est quoi ca Roxxxane ? c’est de l’individualisme
Je pense qu’il faut dire autrement ce que tu as voulu dire Roxanne, dis plutot que tu te casses de France pour vivre mieux, avoir des rapports humains bien plus intenses, etc…. Mais surtout ne dis pas que tu n’est pas individualiste, le Québec te donnera surement une autre vie sociale, là tu deviendras la personne que tu veux être. (moi c’est ca que j’envisage pour moi)
Nicolas.

——————–

alain061167 Ecrit le: 7/10/2003, 13:08

oui
+ de beaux paysages
+ un cout de la vie moins cher
+ une autre mentalité (moins d’égoïsme)
+ un millier d’autres choses…………..

——————–

laurence Ecrit le: 7/10/2003, 14:32

Bonjour,
Merci à tous pour votre participation. Ce que vous me dites n’est pas nouveau à mes oreilles.
Enfin, j’ai bien aimé l’analyse de O’Hara sur le compromis qu’est le Québec. C’est en plein comme cela que je vois cela.
Le Québec n’est pas tout rose, vous ne trouverez pas les mêmes problèmes que la France certes, y’en aura d’autres avec aussi les problèmes d’installation au début.
Laurence

————-

oursonjoyeux Ecrit le: 7/10/2003, 15:13

en lisant tout ces posts deux trois petites choses me viennent à l’esprit:
– les gouvernements (droite ou gauche) ne sont pas seuls responsables, après tout on leur reproche de ne jamais rien faire et au final dès qu’ils touchent à un chouïa d’acquis c’est grève général!! je crois vraiment que si en france le poids de l’état est un fardeau énorme, les syndicats ne sont pas très raisonnable non plus.
– Ok pour les impots, la poste, les communes, préfectures, conseils régionnaux et autres qui font double, triple, quadruple emploi et alourdissent d’autant la facture du contribuable et le sytème, mais par pitié ne touchez pas à la médecine et à l’enseignement! enfin si, une réorganisation semble nécessaire, mais pourquoi s’en prendre aux effectifs alors que l’école est un investissement à long terme, seul garant de l’avenir de la france. Je serai plutôt pour le doublement du budget de l’éducation nationale personnellement mais bon…
– je crois qu’une bonne remise en question générale s’impose donc dans nos petits esprits de français car c’est finalement nous qui bloquons les réformes en sanctionnant ceux qui osent penser à voix haute. Et il serai temps que les français redécouvrent le sens des mots liberté égalité fraternité: de l’entraide oui, mais pas de l’assistanat, liberté d’être mais aussi d’entreprendre (il n’est pas interdit d’avoir de l’imagination comme dirait mon boss), égalité dans les faits et pas seulement sur papier (mais bon, faut pas rêver quand on est 30% à voter extrême (droite et gauche ).)
– quand je vous lis je me dit aussi que malheureusement ça n’est pas prêt de changer vu que tout les gens ouverts et pour le changement semblent vouloir partir à l’étranger
ça me donnerai presque envie de rester Oh et pis non! québec me voila!

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada