Du Québec au Yukon entre rêve et réalité - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Du Québec au Yukon entre rêve et réalité

Je viens vers vous pour une demande d’information, de sentiments, de ressenti.

Je vous plante la situation :
Nous sommes un couple solide (bientôt 17 ans d’amouûur), très soudé et présent l’un pour l’autre (limite le couple chiant un peu quétaine :-p )  avec un enfant de tout juste 7 ans. Nous avons toujours aimé les projets, qui nous motivent, nous donnent du peps et nous évitent la routine. Tout ceci nous a conduit au Québec il y a 2 ans et demi. Madame a trouvé dans sa branche immédiatement, moi j’ai repris mes études et je suis devenu infirmier auxiliaire (avec les honneurs, médaille du mérite de l’ordre etc). Notre fils s’est bien intégré, il noue facilement des relations, et sait se défendre si besoin.
Nous sommes issu de familles pauvres en France et nous avons toujours galéré financièrement (pas mal moins depuis que nous sommes au Québec !)  et vécu dans des conditions spartiates. Je le précise car je pense que c’est important.
On a pas peur de redémarrer de zéro (enfin, ma femme un peu cette fois, elle nous trouve trop vieux… Moi 38, elle 41 -ma cougar- Moi je trouve que nous n’avons jamais été aussi armé pour affronter un tel changement).

On peut trouver les points pour :
– On a qu’une vie, et en plus ça passe vite
– Les grand espaces nous attirent, et nous avons été déçu par ça au Québec, nous vivons entouré de forêts mais elles sont inaccessibles (privés, base militaire, parcs…) Finalement aucune grande forêt publique, gratuite, en libre accès hors des chemins pour, par exemple, cueillir des champignons. (on visait le Saguenay, le nord Mauricie, l’Abitibi mais pour assurer l’emploi nous nous sommes installés vers Québec)
– On est capable de s’adapter à toute sorte d’environnement
– On a pas besoin de beaucoup pour vivre heureux
– On cherche la simplicité et le contact avec la nature (par exemple j’ai déjà fait mon bois de chauffage, vécu isolé sans voisin)
– Notre fils deviendrait bilingue, ce qui, en plus de vivre une expérience au Yukon, lui ouvrirait bien des portes pour son avenir.
– Il existe une commission scolaire francophone au Yukon ! L’Association Franco-Yukonaise AFY (que nous avons rencontré ce week-end à Québec) et le français est présent (13% de francophone, c’est mieux que partout au Canada sauf Québec et nouveau Brunswick bien sur) dont 5% le parlent à la maison.

Les points contre :
– Il est énorme : nous sommes des billes en anglais, mais du genre vraiment bibille.
– Maintenant il y a notre fils, 7 ans, on lui a parlé du projet… Il est emballé parce qu’il y a des mines d’or au Yukon lol… Mais on sait qu’il y aura des angoisses à gérer probablement. Mais bon, on est là…
– Il faudra recommencer de 0, et sans maîtriser la langue, à nous les jobbines pendant un petit bout… En sommes nous capable une fois encore ?

Voilà, le projet n’en est qu’au stade de la réflexion, mais ce forum m’avait tellement aidé au moment d’immigrer au Québec… Je sais que ce sera encore le cas cette fois.

Merci ! ❤️

 

D’après le récit original de Maraudeur posté sur le forum de discussions

Vos recherches:

  • marco de espejos creativos
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut

Bienvenue au Canada