Des difficultés de reconnaissance pour les infirmières et vétérinaires français au Québec - Immigrer.com
dimanche , 19 mai 2024
Accueil Actualité Des difficultés de reconnaissance pour les infirmières et vétérinaires français au Québec
Actualité

Des difficultés de reconnaissance pour les infirmières et vétérinaires français au Québec

0
0
(0)

Selon le journal québécois Rue Frontenac, beaucoup d’infirmières françaises intéressées à immigrer au Québec hésitent à venir s’installer parce que leurs compétences ne seraient pas reconnues à leur juste valeur dans la Belle province. En effet, une infirmière titulaire du diplôme d’État (IDE) en France est considérée au Québec comme titulaire d’un diplôme de Cégep (institution pré-universitaire), et ceci même si elle a suivi 1 395 heures de formation de plus qu’offre le programme québécois de niveau collégial. Selon le quotidien, en venant au Québec, l’infirmière française doit donc composer avec une baisse de salaire, moins de responsabilités et un accès difficile à des postes décisionnels.

Du côté des vétérinaires français, malgré la pénurie dans ce domaine au Québec, ces derniers se plaignent d’un blocage pour l’accès à la profession. Selon Rue Frontenac, l’État leur impose des examens qu’ils mettent jusqu’à trois ans à réussir. Selon le porte-parole de l’Assemblée des Français à l’étranger, François Lubrina, lui-même vétérinaire, “même s’ils sont en partie formés en sol québécois, ils doivent se soumettre à une série d’examens une fois leurs études terminées”. Selon lui, plusieurs jeunes Français repartent parce que le processus est trop long. 9 % des membres de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec ont été formés à l’étranger.

Le Québec et la France ont signé en 2008 une entente afin de faciliter la venue des membres des ordres professionnels de chaque côté de l’Atlantique.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Grosse déception du Québec

4.7 (12) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

« Pourquoi plus personne ne veut vivre au Canada »

4 (4) Le côté obscur du Canada ? Cette vidéo, publiée sur...

Baisse marquée des immigrants permanents au Québec en 2023

3.7 (3) En 2023, le Québec a accueilli précisément 52 808 nouveaux...

Démographie : l’impact de l’immigration dynamise la population du Québec

3 (2) Une légère baisse de l’âge moyen de la population du...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com