Après 1 an et demi - Bilan d'un étudiant français à l'UdM - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Après 1 an et demi – Bilan d’un étudiant français à l’UdM

Après 1 an et demi – Bilan d’un étudiant français à l’UdM

Bonjour à toutes et à tous,

Voilà longtemps que je ne suis pas venu sur ce forum, qui m’a bien aidé avant que je parte. Je vais aujourd’hui dresser un petit bilan, j’avais beaucoup débattu ici avant de partir pour le Québec!

Voilà maintenant 1 an et demi que je suis arrivé à Montréal, et que j’ai quitté mon pays dès mes 18 ans. Quitter à cet âge est surement la meilleure idée que j’ai eu! D’un point de vue personnel, mais aussi professionnel. Quitter mon pays à 18 ans a été une décision incroyable, et je m’en remercie tous les jours, je m’explique.

Je suis aujourd’hui en deuxième année de mon baccalauréat en Economie et Politique à l’UdeM, formation qui n’existe pas dans mon pays d’origine. Je suis très satisfait de cette formation, elle me convient parfaitement.

Je suis arrivé au Québec en Aout 2015, 18 ans, fraîchement arrivé de France, le bac en poche 3 mois plus tôt! J’ai commencé par aller aux résidences de l’université de Montréal, j’y suis resté 3 mois. Après être arrivé à Montréal, j’ai très vite cherché du travail à temps partiel. J’ai trouvé une job de dishwasher dans un bon restaurant hotel en plein centre ville. J’ai trouvé cette job en 3 jours, puis très vite au bout de 3 semaines, j’ai demandé à passer busboy, car je m’en croyais capable même sans expérience. Ma manager m’a très vite fait confiance, puis après 3 jours de formation pratique avec un collègue, je me suis retrouvé busboy en charge des roomservices de 6heures à 16heures les fds dans un hôtel 5 étoiles du downtown. Je vous avoue que ça m’a fait tout drôle, qu’on me fasse confiance aussi vite, j’était impressionné. Moi qui n’avais jamais vécu à l’étranger, et qui n’avais fait que des petits boulots chez mes grands parents (très dur de trouver du travail en France lorsqu’on à moins de 18 ans), je me suis retrouvé à parler anglais 75% du temps, avec les clients et les collègues, exactement ce que je voulais ! étudier en français, mais être baigné dans l’univers anglophone au travail !

Dès le mois d’octobre, je suis parti en roadtrip avec un ami et deux amies à travers le Québec, seulement trois jours, mais 3 jours de bonheur ! première fois tous les 4 qu’on sortait de l’île. Nous sommes allés à Québec, Charlevoix (magnifique), la Malbaie (MAGNIFIQUE), puis Tadoussac, Saguenay etc… vraiment, magnifique.

Je suis parti en colocation le 1er décembre avec un ami que j’avais justement rencontré aux résidences. Le rapport qualité prix des résidences n’est vraiment pas intéressant, sinon, la vie là bas est correct, c’est nice. J’ai donc déménagé au metro Jean Talon, très joli quartier, j’ai adoré vivre là bas! Ma première année a la fac s’est très bien passée, je me suis investi dans plusieurs mouvements étudiants dont mon association, pour rencontrer un maximum de personnes ! J’ai donc eu la chance de côtoyer beaucoup de Québécois, ce que je voulais! L’hiver 2016 s’est vraiment bien passé, bon.. oui je sais il n’était pas très dur selon certains de mes amis québécois, ça n’était même pas un hiver.. donc bon.. un peu déçu car je voulais vivre le grand nord canadien, j’en attend plus de cette année, mais pour l’instant j’avoue être déçu aussi par les températures haha, je veux du -30.

Bref, ma première année s’est terminée en Avril 2016, j’ai ensuite travaillé comme serveur dans le centre ville de Montréal, j’ai pu trouver ce travail en deux jours, je suis allé tout simplement déposé mon CV, on m’a dit reviens demain à midi, et le lendemain j’était embauché! J’ai travaillé là bas pendant 3 mois, comme serveur, les pourboires montent vite, j’ai pu m’acheter une moto qui m’a bien servi tout l’été et jusqu’à novembre. Je suis notamment allé à New York avec. Aller à NY à moto était pour moi un rêve, inimaginable un an plus tôt selon moi quand j’étais dans mes fiches de révision de bac, comme quoi, on ne sait pas ce que l’étranger nous réserve ! Je peux conduire ma moto au Québec sans repasser de permis, car mon permis moto français est valable durant toutes mes études, soit durant mes 3 ans de bacc, le bonheur !

Je suis un rentré au mois d’août en France, puis je suis revenu en septembre pour ma deuxième année ! J’ai déménagé pour cette année à Côte-des-Neiges quartier que j’aime moins que Jean-Talon, mais sympa quand même.

Ma deuxième année se passe toujours aussi bien, j’ai la grande chance en ce moment et ce, jusqu’au mois de mai, d’être en stage au bureau du député de Papineau, qui n’est autre que Justin Trudeau. J’ai encore du mal à réaliser que j’ai été pris en stage au bureau du député et PM. J’aurai eu du mal à le croire si on m’avait dit ça avant que je parte pour le Québec!

Bref, je profite de l’expérience canadienne à fond, j’ai encore du temps pour réfléchir à mon avenir, mais plus j’avance dans mes études et plus je me dis que je me verrai bien faire am vie ici, je vous avoue que pour l’instant, c’est que du bonheur!

Je pense que certaines de mes aventures n’auraient pas pu m’arriver dans mon pays d’origine, comme trouver du travail si facilement, ou encore obtenir un stage comme celui que j’ai actuellement, impossible je pense si on est pas à “Science Po Paris, l’élite”.

Néanmoins, ma vision sur la France est plus nuancée qu’à mon départ. Quand je suis parti j’étais très remonté contre le système français, et la mentalité globale. Je le suis toujours, mais ça ne me touche plus, donc je m’en fous. Il ne me reste que ma famille en France, et y reposer les pieds 2 mois par an dans ma Bretagne d’origine me fait du bien! Mais rentrer y vivre pour m’établir ou faire ma maîtrise n’est certainement pas dans mes projets ! Malgré tout, notre France a beaucoup de richesses, et ça fait plaisir de s’en rendre compte lorsqu’on la quitte !

Aujourd’hui, j’ai tellement aimé débarquer dans un nouveau pays, que je veux tous les faire ! Je serai en Argentine l’année prochaine pour un échange lors de ma troisième année, mais je pense revenir à Montréal un jour, car cette ville va vite me manquer.

Il me manque le Canada anglophone à découvrir, donc cet été, je pense partir sur Toronto pour y travailler! Je compte également troquer ma moto contre une voiture, c’est une HONDA CBR, si ça en intéresse certains !

La Colombie Britannique, ce sera pour l’été 2018, avec une traversée du Canada entre chums en voiture j’espère !

Voilà pour ce court bilan, et voilà pourquoi je disais que partir dès 18 ans était la meilleure décision de ma vie, non pas parce que je viens de France, mais bien parce que le Canada est un pays fantastique, à mon goût.

Merci de m’avoir lu.

De Augustin44

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “Après 1 an et demi – Bilan d’un étudiant français à l’UdM

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada