7 clés pour comprendre le Québec et les Québécois - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

7 clés pour comprendre le Québec et les Québécois

La Belle Province et ses habitants sont fiers de leurs différences. Mais de quoi sont-elles faites exactement ? Les auteurs du Code Québec propose une approche originale et pleine d’enseignements de l’identité québécoise.

Pour réussir au Québec, une seule voie : s’adapter aux besoins et aux attentes des Québécois. Ce qui est vrai pour les entreprises qui cherchent à s’implanter dans la Belle Province l’est aussi pour les candidats à l’immigration, avertit Jean-Marc Léger, coauteur avec Jacques Nantes et Pierre Duhamel du Code Québec. Les sept différences qui font de nous un peuple unique au monde*. L’ouvrage propose de décrypter l’identité québécoise à partir d’une série de sondages et d’études marketing.

Il est loin d’être indifférent de savoir, par exemple, que 88 % des Québécois se disent heureux – un taux qui monte même à 90 % chez les francophones contre 77 % dans le reste du Canada – et que 80 % d’entre eux rient “beaucoup” dans une journée, qu’ils sont 73 % à penser que les décisions doivent être prises par consensus plutôt que des leaders, 73 % à s’estimer “très créatifs” et 72 % à aimer la nouveauté, que 62 % d’entre eux préfèrent disposer de plus de temps plutôt que de plus d’argent ou qu’il sont 54 % à se sentir mal à l’aise devant les signes religieux…

Une identité tissée de paradoxes

De quoi est faite la “différence québécoise” ? Par rapport aux Canadiens anglophones du reste du Canada, elle n’est pas seulement culturelle, souligne Jean-Marc Léger. “Nous vivons sur un immense territoire avec des conditions climatiques différentes, dans des villages plus petits, avec des écarts de générations plus grands, un niveau de vie inférieur, un marché moins grand, une structure commerciale plus atomisée, une population immigrante moins nombreuse, un système juridique et des lois particulières, et un environnement social et économique différent qui façonnent notre manière de vivre.”

Les Québécois apparaissent tissés de paradoxes. Ils aiment discuter à l’infini mais évitent les vrais débats, ils se disent soucieux de l’environnement mais ils polluent beaucoup, ils ont un taux de décrochage scolaire élevé alors que Montréal est la plus grande ville universitaire du pays, plus croyants que les Canadiens anglophones ils sont pourtant moins pratiquants. Comment pourrait-il en être autrement alors qu’ils sont “issus de la culture française”, qu’ils vivent “dans une société anglaise” et qu’ils ont “un mode de vie américain” ? Le Québec, expliquent les auteurs, c’est la fusion originale des trois cultures. “Chaque Québécois est à sa façon un être hybride, façonné par ces trois identités de base. Ce qui change d’une personne à l’autre, c’est la proportion de chacun des éléments.”

Concernant le rapport à la France, Jean-Marc Léger met d’emblée les points sur les i : un tiers seulement des Québécois francophones disent se sentir proches de la culture française.

Les Québécois ne sont pas des Français qui ont la singularité de vivre en Amérique du Nord, ce sont plutôt des Nord-Américains qui parlent français.”

Le “code source” de la “québécitude”

L’ouvrage met en évidence sept traits fondamentaux de l’identité québécoise, qui en constituent le “code source”, celui que chaque nouvel arrivant doit s’efforcer de “craquer“ pour se donner toutes les chances de faire son chemin au Québec :

1. Les Québécois sont des hédonistes. Ils privilégient les plaisirs de la vie, l’humour et la fête : 76 % considèrent qu’il est plus important d’“avoir du plaisir” que de “faire son devoir”“La joie de vivre est la valeur numéro un, au cœur de la différence québécoise.” D’où le succès des chanteurs et des humoristes, l’engouement pour les festivals et les grands rassemblements festifs, la popularité de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal, “véritable phénomène de société”, ou encore l’importance accordée aux plaisirs de la table.

2. Ils recherchent obstinément le consensus. “Pas de chicane dans la cabane !” On ne parle pas religion ou politique à table et on fuit les opinions tranchées. Les Québécois se montrent aussi plus ouverts, tolérants et permissifs que les autres Canadiens. Progressistes en ce qui concerne les relations hommes-femmes, les droits des homosexuels et plus enclins à l’union libre qu’au mariage, ils sont aussi adeptes de la démocratie au sein de l’entreprise : les décisions à prendre font couramment l’objet de débats entre directions et salariés.

 

https://www.courrierinternational.com/article/decryptage-7-cles-pour-comprendre-le-quebec-et-les-quebecois

 

Intéressant comme article ;)

  Le 02/03/2018 à 11:16, qwintine a dit :

 

Ça sent le livre en panne de vente ici.

 

 

Ca sent aussi la promotion normale d’un livre…

pas la peine d’y aller d’un commentaire négatif.

      Le 02/03/2018 à 13:10, gazowski a dit :

     

    Ca sent aussi la promotion normale d’un livre…

    pas la peine d’y aller d’un commentaire négatif.

     

    @gazowski depuis quand l’esprit critique est un délit?

     

    Pour information, cela va faire 1 an et demi qu’il est sorti et vendu ici.

    Il est positionné comme un essai ici.

    D’ailleurs ici il est présenté comme : « Le livre a connu un succès spectaculaire et il est encore considéré aujourd’hui comme une référence pour ceux qui veulent saisir l’âme des Québécois et comprendre leur comportement. «Nous allons essayer, écrivait-il au début de son livre, de cerner ce peuple québécois dans ses racines, là où il est fixe, immuable et tout nu, là où, après un périlleux concours de circonstances, il s’est défini lui-même et donné un type social.»
    Le génie de Jacques Bouchard a été de formuler de façon très simple et claire les caractéristiques perçues des Québécois. Si j’ai mis ces mots en italique, c’est que Jacques Bouchard a réussi à dessiner un portrait remarquable des Québécois, essentiellement à partir de ses intuitions et de sa vaste expérience. »

     

    On parle donc d’un livre, un essai Québecois pour se comprendre. Qui sommes nous! En quoi sommes nous différents.

     

    Va voir l’entrevue sur BFM : il est positionné par l’auteur principal comme plus comme un guide miracle de réussite de Fake Yaka pour réussir au Québec.

    Je cite à 1 min10 :  « Ce livre a été écrit pour permettre aux entreprises françaises de s’implanter au Québec. Pour permettre aux entrepreneurs de s’établir au Québec et de vendre d’avantage de produits. A l’immigrant ou quelqu’un qui veut visiter le Québec. Il y a dans le livre ce qu’on appelle la recette magique, comment réussir au Québec, les 7…« .

     

    Déjà là, j’ai un enjeu. Double discours …

     

    Cependant, j’ai le livre, il est intéressant.

      Le 02/03/2018 à 13:56, qwintine a dit :

     

    @gazowski depuis quand l’esprit critique est un délit?

     

    Pour information, cela va faire 1 an et demi qu’il est sorti et vendu ici.

    Il est positionné comme un essais ici.

    D’ailleurs ici il est présenté comme : « Le livre a connu un succès spectaculaire et il est encore considéré aujourd’hui comme une référence pour ceux qui veulent saisir l’âme des Québécois et comprendre leur comportement. «Nous allons essayer, écrivait-il au début de son livre, de cerner ce peuple québécois dans ses racines, là où il est fixe, immuable et tout nu, là où, après un périlleux concours de circonstances, il s’est défini lui-même et donné un type social.»
    Le génie de Jacques Bouchard a été de formuler de façon très simple et claire les caractéristiques perçues des Québécois. Si j’ai mis ces mots en italique, c’est que Jacques Bouchard a réussi à dessiner un portrait remarquable des Québécois, essentiellement à partir de ses intuitions et de sa vaste expérience. »

     

    On parle donc d’un livre, un essais Québecois pour se comprendre. Qui sommes nous! En quoi sommes nous différents.

     

    Va voir l’entrevue sur BFM : il est positionné par l’auteur principal comme plus comme un guide miracle de réussite de Fake Yaka pour réussir au Québec.

    Je cite à 1 min10 :  « Ce livre a été écrit pour permettre aux entreprises françaises de s’implanter au Québec. Pour permettre aux entrepreneurs de s’établir au Québec et de vendre d’avantage de produits. A l’immigrant ou quelqu’un qui veut visiter le Québec. Il y a dans le livre ce qu’on appelle la recette magique, comment réussir au Québec, les 7…« .

     

    Déjà là, j’ai un enjeu. Double discours …

     

    Cependant, j’ai le livre, il est intéressant.

     

    C’est quoi le rapport avec ton affirmation « un livre en panne de vente » ?

      Le 02/03/2018 à 15:25, gazowski a dit :

     

    C’est quoi le rapport avec ton affirmation « un livre en panne de vente » ?

     

    @gazowski tu as raison, j’ai réagi sur ton « pas la peine d’y aller d’un commentaire négatif« .

     

    Je pense que le livre à fait le tour de son marché ici au Québec/Canada surtout pour un livre en Français positionné comme un essai. On s’entend, s’est pas mauvais en soi!

     

    Pour le double discours marketing … j’ai donné mon point de vue.

     

    Comme je le dit, livre intéressant, à recommander et à lire! En tant qu’essai!

     

    D’ailleurs, je vais m’attaquer au livre « Les 36 cordes sensibles des Québécois d’après leurs six racines vitales. Jacques Bouchard » qui serait en quelque sorte la genèse …

    FAQ
    La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
    http://www.immigrer.com/faq/
    Haut

    Bienvenue au Canada