À 20 ans il quitte la France pour le Québec

« En France, les entreprises font assez peu confiance aux jeunes. Ici, je suis certain de décrocher un emploi parce qu’il y a de la demande et parce qu’on a une totale confiance envers la jeunesse » Louis est étudiant en première année de techniques de maintenance d’aéronefs à l’École nationale