Départ en 2009... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Départ en 2009…

Départ en 2009…

De Aureola

Bon je commence…
je ne suis jamais allée au Canada. J’envisage un voyage d’exploration d’ici cet été. Ce sera une grande aventure pour moi, mais pas vraiment un gros coup au coeur quoi. Là je suis à l’attente de l’AR (avis de réception) du fédéral qui doit arriver d’un moment à l’autre. Je prévois de partir en mars 2009…

En effet, ce ne sera pas ma première fois de faire un voyage vers l’inconnu. Déjà en arrivant en France pour mes études, c’était l’inconnu pour moi. Je ne connaissais personne en arrivant, je ne connaissais pas grand chose sur le quotidien du pays, à part ce que j’avais vu à la télé au Cameroun, ce que j’avais lu ds divers bouquins ou journaux ou ce qu’on m’avait raconté. Mais sur ce plan de l’inconnu, je pense qu’il y aura une nette différence d’adaptation et d’intégration au Canada, parce qu’en arrivant en France, personne ne m’avait parlé du fait que ma couleur de peau ou mon nom ou mes origines pouvait créer un pb, donc ça été un choc qui a freiné grandement mon intégration. Mais bon, le but de ce post n’est pas de créer de polémique. Donc je pense qu’arriver au Québec en me disant déjà qu’il est possible que je vive certaines choses, c’est déjà ça.

Ensuite, ma crainte se trouve au niveau du boulot. Actuellement j’ai un très bon boulot, bien payé, ce qui fait que j’ai assez peur de devoir repasser par la case galère que j’ai déjà connu quoi. Trouver un stage, rêver de décrocher juste un entretien…tout ça, j’ai vécu, je sais à quel point c’est déprimant, et c’est un point que je redoute énormément. J’envisage de faire un MBA un jour au canada, mais en attendant, va falloir qd même trouver un boulot ds mon domaine, la finance, et sans diplôme canadien ou xp canadienne, je sais pas trop…Mais en même temps, je sais très bien que je veux partir d’ici, donc c’est un risque je suis prête à prendre, j’ai peur certes, mais on verra bien. C’est d’ailleurs pour cela que j’y vais en 2009, pour me laisser le temps d’avoir une bonne expérience. Et puis j’ai la chance de bosser en ce moment ds une multi nationale, donc j’espère que ça pourra jouer en ma faveur.

Concernant le logement, de ce que j’ai lu et entendu des expériences des uns et des autres ainsi que des réunions d’informations du BIQ, je pense pouvoir trouver un bon logement. Là en ce moment, sur Paris, je viens de passer 8 mois sans succès à me chercher un logement, heureusement que je suis tombée finalement sur un piston de la chance. Alors je pense que ça peut pas être pire. Je croise les doigts et m’inquiète pas trop sur ce sujet. Ma seule appréhension est au niveau du quartier à choisir. Toutes les personnes que je connais ne vivent pas vraiment à Montreal, donc ne savent pas trop comment me conseiller sur ce point. Donc je pense que je prendrai d’abord un truc comme ça, puis je ferai moi même un bon choix plus tard. Mais une fois de plus, ce premier truc, le chercher à distance ou passer par des amis?

L’adaptation à une nouvelle culture? ça me fait pas peur. Comme je l’ai dit plus haut, je l’ai déjà fait une fois, donc je pense être tout à fait en mesure de recommencer. Si aujourd’hui je n’arrive pas à me sentir impliquée dans la vie française, je ne ressens aucun attachement à ce pays, je pense que c’est essentiellement lié à mes débuts qui ont été catastrophiques pour la jeune fille que j’étais et qui se retrouvait subitement confrontée à sa différence. Je pense que maintenant que je sais que les choses sont ainsi, je pourrai mieux m’approprier la culture québécoise, le sentiment d’appartenance à la société québécoise, je pourrai mieux m’impliquer dans la vie du Québec…et finalement du Canada.

J’envisage de m’installer dans un premier temps à Montréal (comme la majorité des immigrants). Ensuite je verrai, en fonction des opportunités professionnelles qui se présenteront dans mon domaine. Concernant l’équivalence des diplômes, je ne sais pas encore par quel bout effectuer la procédure. J’ai cru comprendre qu’il valait mieux le fair eune fois sur place, ça prendrait 15 jours je crois. Vu que je compte arriver au plus tard le 15 mars 2009 et profiter du reste de ce mois de mars 2009 pour m’installer, je pense que c’est jouable.

Qu’est ce que j’attends du Québec? Je suis tout simplement à la recherche d’un environnement où je pourrai vivre pleinement en tant que personne, intégrée ds une culture, une société, remplir des obligations et des devoirs tout en ayant des droits que je pourrai aussi exercer, tout en pouvant continuer à être ce que je suis, MOI. Pour moi le Québec jusqu’à présent représente la société ds laquelle j’ai envie d’avoir mes futurs enfants, les voir y grandir, pouvoir inviter mes parents chez moi de temps en temps. Pour moi le Québec représente cette société où je pourrai me projeter dans une vie collective, avoir mon mot à dire sur la gestion ou le fonctionnement de certaines collectivités sans avoir l’impression de m’immiscer ds les affaires des “autres” ou sans qu’on ne me fasse comprendre qe je devrais déjà m’estimer heureuse d’être là. Pour moi le Québec c’est une société qui pourra bien devenir ma société, mon pays.
Après je sais que la désillusion existe, j’essaie de ne pas trop en attendre, de façon à être agréablement surprise, ou alors à ne pas mal vivre la désillusion. Mais je sais que mon souci aujourd’hui est de prendre vraiment tout mon temps pour bien préparer ce grand départ.

Voilà pour ma contribution…j’espère avoir d’autres sons de cloches. Et surtout j’espère qu’on pourra partager pas mal de nos questionnements et informations afin de préparer a mieux nos départs en 2009.
biz

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut

Bienvenue au Canada