Travail “sous pression”, peut-on comparer ??? - Immigrer.com
jeudi , 23 mai 2024
Accueil FAQ Conditions de travail (FAQ) Travail “sous pression”, peut-on comparer ???
Conditions de travail (FAQ)FAQ

Travail “sous pression”, peut-on comparer ???

0
0
(0)

Travail “sous pression”, peut-on comparer ???

mima
Ecrit le: 24/02, 05:32

Salut à toutes et à tous !

En regardant les offres d’emploi au Québec, assez souvent on voit : “travail sous pression”.
Ceux, qui connaissent ou ont connu “la vraie pression et stresse de travail en France” et qui travaillent aujourd’hui au Québec, ils comprendront probablement ma question qui est :
Est-ce la même pression et le même stresse que vous avez connus en France ? Je réalise que la comparaison ne devrait peut-être pas avoir lieu, toutefois, cela m’intéresserais de connaître votre avis.

Merci !

——————–

ThinkBigSti
Ecrit le: 24/02, 06:02

Salut Mima

Difficile de battre le niveau de stress de certaines
entreprises informatiques françaises !
(en tout cas pour les cadres…)

———————–
dbcv34
Ecrit le: 24/02, 07:18

salut mima,

Dans les métiers de la restauration j’ai ressenti une grosse différence… non pas dans le “coup de feu” qui reste de toute façon et dans n’importe quel pays un moment actif et donc de stress…mais plus dans les relations avec les supérieurs : moins de stress, moins de barières, relations plus cool….donc oui y a moins de stress au Québec (en tout cas dans ce que j’ai vécu moi !)
Voilà

——————–

Monikebek
Ecrit le: 24/02, 07:54

Je peux te confirmer moi aussi … si tu as résisté au stress en France, tu trouveras que c’est les vacances perpétuelles ici … Bon, j’exagère un peu, mais tu sais, bien qu’ici aussi nous connaissions du stress par le volume de travail par moments (très limités dans le temps), comme le dit dbcv34, le stress relationnel est le grand absent, et je gage que c’est LUI qui nous faisait souffrir le plus.

——————–

Monikebek
Ecrit le: 24/02, 15:56

Moi, je suis dans ta branche. Alors on sait de quoi on parle toutes les deux.
J’ai travaillé dans trois compagnies ici jusque-là, et elles sont de style et de taille différents.
Dans AUCUNE je n’ai eu à souffrir de traitements ne serait-ce que de loin semblables de ce que j’ai pu vivre en France, ni du point de vue relationnel ni du point de vue d’attente de volume de travail abattu.
En France, je faisais de heures à n’en plus finir, “il” trouvait toujours le seul dossier pas à jour dans la pile, rien n’était jamais assez bon. Je parle des années 80-95.

Ici, tu as le droit de prendre le temps qu’il faut pour faire les choses mais je ne te cacherai pas qu’il ne faut pas chômer non plus. Ici, tu es un être vivant, une personne avec une vie, même une vie de famille ça se trouver. On te respecte pour la personne que tu es et on compte sur tes talents et ta motivation “to get the job done”. Un employé heureux est un bon employé.

En plus, des nanas comme toi et moi, il n’y en a pas 36 dans beaucoup de boîtes, et ils ont tout besoin de TOI pour faire ceci et faire cela, une présentation à mettre en PowerPoint, un texte à corriger, une mise en page à faire, une affiche interne à créer pour le “Club Social” (genre comité entreprise). Alors oui, il y a du boulot, parfois beaucoup et en peu de temps, mais c’est extrêmement limité dans le temps quand ça presse (encore pas vu deux fois dans le même mois, alors tu vois …). Les urgences perpétuelles, ça n’a pas l’air d’exister.

Mais j’espère que tu auras d’autres témoignages parce que ça se peut très bien que j’aie tout simplement eu beaucoup de chance pour mes 3 emplois au Québec (le dernier, je l’ai depuis 3 ans, avant c’était un mois et 6 mois).

——————–

JayJay
Ecrit le: 24/02, 21:44

QUOTE
Est-ce la même pression et le même stress que vous avez connus en France ?

C’est pire. Eh ben oui, je sais que ce n’est pas l’expérience de tous, mais pour moi, c’est pire et ça toujours été pire. La différence, c’est que les managers sont en général moins pervers et tordus, mais la pression : pire, assurément.

J’ai bossé pour une entreprise canadienne en France, et jamais jamais jamais je n’ai autant stressé. J’en étais malade. Difficile de dire si c’était à cause des Canadiens ou des Français cependant. Les Français m’en ont fait bavé au point de vue psychologique. Mais au niveau “charge de travail”, ce sont les Canadiens qui m’en ont fait le plus baver (heures supp délirantes, responsabilités hallucinantes, aucun support…). Mais comme je disais toujours à l’époque, je peux “dealer” avec une grosse charge de travail, mais j’ai plus de mal avec la torture mentale. Et la torture mentale, des Français, ça, j’ai bien connu.

Dans mon plus récent boulot en France, je ne stressais pas vraiment. Encore là, ce sont les managers qui étaient un peu délirants. Mais je ne stressais pas trop. Pendant ma grossesse, je n’ai pas fait 5 minutes d’heures supp.

Ici, depuis 2 semaines du moins, je stresse énormément. Je comprends mal mes fonctions, j’ai énormément de responsabilités (en ce moment je suis responsable d’une propale d’un million de $ et c’est ma 1è “vraie” propale), pratiquement aucune formation (au gouvernement et dans les entreprises qui font affaire avec le gouvernement, ça s’appelle “débrouille-toi tout seul”), la liste des tâches est tellement diverses que c’en est risible; j’ai du travail à demander de mes collègues (or je n’ai aucune légitimité et donc personne ne “m’obéit”). Par contre, quand j’ai vraiment un gros rush comme ces jours-ci, mes boss comprennent à peu près et ne m’en rajoutent pas une couche. Cela dit aujourd’hui mon manager m’a laissé entendre que c’était normal de ne pas prendre de pause au déjeuner (mon idée de pause est de prendre 15 minutes pour avaler un sandwich devant mon ordinateur) et que depuis le début de sa carrière, il n’a jamais eu un week-end de libre (et que donc c’est normal). Du propre aveu du CEO de la compagnie cependant, c’est un “workaholic”. Et cela dit, le CEO me dit que c’est une job dont le potentiel salarial pourrait croître de 50%. Il m’assure que c’est une job qui pourrait donner un tournant positif à ma carrière. Dois-je le croire? Il n’a pas la réputation d’être menteur, et plein de gens dans mon entourage m’assurent qu’il est sincère. On verra bien. Mais en attendant, je stresse pas mal et j’ai constamment peur de ne pas faire l’affaire…

(Pour la petite histoire, je suis une simple “Executive assistant”, avec des responsabilités, dans les faits, de manager junior).

——————–

sarmisegetuza
Ecrit le: 24/02, 22:48

SAlut tlm!

tout à fait d’accord avec JayJay!

Sachez aussi qu’au Québec les heures supplémentaires sont obligatoires si votre patron vous demande d’en faire.

Si vous refusez de le faire, vous êtes passible d’être viré pour insubordination, il a tout a fait le droit et vous, aucun droit de recours.

Les seules raisons pour lesquels vous pouvez refusez sont: obligations familiales – genre je dois aller cherchez mes enfants avant 18h! – et si le travail demandé comporte des risques évidents!

Bienvenue en Amérique!

——————–

totof06
Ecrit le: 25/02, 04:15

QUOTE

Sachez aussi qu’au Québec les heures supplémentaires sont obligatoires si votre patron vous demande d’en faire.

Heu, en France, les heures supplémentaires sont obligatoires même si votre patron ne vous demande pas d’en faire et sont GRATUITES…

Avec l’expérience, il vaut mieux etre au travail à ne rien faire (ou à faire semblant de faire), mais partir tard le soir en envoyant si possible un message vers 20h00 avec la terre entière en copie. On est plus apprecié !

Bienvenue chez les cons !!!!

Pour en revenir au débat, je pense qu’il ne faut pas confondre “stress” au travail avec “pression inutile” ou pire encore : “harcelement”. Avoir du boulot par dessus la tête peut être fatiguant, certes, mais si on est motivé (et récompensé )…

Par contre, avoir un “p’tit chef” sur le dos à longueur de journée qui fait un “trip de pouvoir” et dont le but n’est pas d’oeuvrer pour le bien de la compagnie mais pour servir ses ambitions personnelles ou simplement pour vous faire sentir que c’est “lui” le chef…

En tous les cas, l’ambiance au travail est l’une de nos principales motivation à immigrer !

Christophe.

——————–

totof06
Ecrit le: 25/02, 05:00

Mimi,

Ma copine Dju m’a signalé que j’avais loupé ce post trés interressant pendant mon absence :

forum.immigrer.com/index.php?showto…

Excusez moi donc pour mes redites…. Je partage tout a fait l’avis de Sexy Alexis… Pour moi, la cravate nuit à l’entreprise car elle empeche une bonne oxygenation du cerveau !

Christophe.

——————–

ThinkBigSti
Ecrit le: 25/02, 05:23

Bonjour

Un petit message ici juste pour dire que c’est
exactement à cause de cette mentalité detestable
que j’ai trouvé la force de lancer mon activité.

En effet, l’écoeurement est parfois le meilleur
des moteurs… On fait tout alors pour éviter
d’être confronté à nouveau à cette sensation
si désagréable d’être exploité sans jamais
recevoir le moindre remerciement.

Bon c’est pas tout rose d’être indépendant,
je ne vais pas vous dire le contraire.
Mais ce qu’on a en moins dans le salaire,
on la assurement en plus dans la qualité
de vie beaucoup moins stressante.

Et aussi (et peut être surtout! ), on a pas
à subir la frustration d’un petit chef au quotidien !

Alors oui je confirme que le stress est très
présent en France en tout cas pour les cadres
informaticiens et je suis d’accord à ce sujet
avec tous les témoignages d’Alexis et Totof
(je salue le retour de l’homme des cavernes! )

———————

dudus
Ecrit le: 25/02, 05:26

Perso je suis dans une SSII et c’est vrai qu’au niveau ambiance c pas le top.

On est vraiment considéré comme du bétail par les commerciaux qui ne voient en nous qu’un moyen d’augmenter leur prime annuelle, heureusement que des fois on bosse pour des clients sympas, ça permet d’oublier un peu qu’on est en SSII…

Vivement le Québec!

——————–

JayJay
Ecrit le: 25/02, 06:01

Je suis d’accord avec Totof. Si ça continue, on va croire qu’on s’est réciproquement embauché comme dir des relations publiques pour être d’accord tout le temps comme ça… Cela dit, j’ai été délégué du personnel en France, et sachez que les heures supplémentaires *doivent* être payées. Je le sais, elles ne le sont jamais mais le Code du travail stipule qu’elles doivent l’être. Quand je faisais des heures de fou dans ma boîte canadienne à Paris, elles étaient payées. Il y a même un mois où j’ai reçu le double de mon salaire…

sarmisegetuza, contrairement à toi, je n’ai jamais été “obligée” de faire des heures supp au Québec. Une seule fois, lorsque je travaillais pour une boîte de consultants, si, c’était pratiquement inévitable, mais on se portait volontaire (et en fait tout le monde se portait volontaire), on était soit payés, soit remboursés en jours de vacances, et ce n’était jamais une obligation (surtout pour les gens qui avaient des familles). Dans mon cas actuel, je ne suis pas “obligée” non plus, et le grand chef m’a bien dit que ça me serait remboursé en jours de vacances. Mais autrement, je n’ai jamais entendu parler qu’on pouvait être licencié pour “insubordination”. L’insubordination est un mot que j’ai plutôt entendu en France quant à moi….

Je bosse avec des informaticiens et honnêtement… je les vois aller et je trouve qu’ils ont bien moins de pression que moi… Ils prennent tjrs une heure pour luncher, ils partent toujours à l’heure… Qd on leur demande de faire des trucs, ils ne le font pas, il faut l’intervention d’un grand boss pour qu’ils daignent bouger… pfff ils sont MDR, eux.

——————–

ThinkBigSti
Ecrit le: 25/02, 06:32

Ah ben la JayJay !!

T’es bien dans la première boîte ou les informaticiens
se la coulent douce !!

Aye la gang des infos ! On va pas laisser dire ça quand
on est ultra exploités la plupart du temps

JayJay, ce que fait le voisin a toujours l’air plus facile
mais je peux te dire que c’est une façade, la majorité
des informaticiens bossent comme des fous à mon avis.

Je les laisse témoigner

————————
totof06
Ecrit le: 25/02, 07:17

Heu… Et si j’écris que je bosse comme un fou vu le temps que je passe sur le forum, je suis crédible ?

Christophe… …qui attend patiemment 20h pour envoyer son message !

——————–

JayJay
Ecrit le: 25/02, 08:09

Mes collègues consultants bossent pour le gouvernement TBS… C’est toute la différence… Eux-mêmes avouent adorer être en clientèle car on leur fout la paix…

Autrement en France, désolée, j’ai fait affaire avec 2 boîtes SSII, et pour l’une d’elle, si les tech et les ingénieurs n’avaient pas passé 3 heures par jour à discuter et draguer les employé(e)s, ils n’auraient pas pas eu à quitter la boîte à 19 heures chaque fois…

Mon beau-fils bosse pour une SSII à Paris, il est en contrat depuis 3 ans dans une mutuelle et il se la coule douce…

Je connais bien le métier, je sais que ça peut être stressant parfois, j’ai connu un ingénieur complètement livide pq le réseau de son client (moi) avait planté et tout avait disparu… et franchement je n’aurais pas voulu être à sa place, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

——————–

sarmisegetuza
Ecrit le: 25/02, 19:13

Bonjour JAyJay!

En France les heures supp ne sont pas obligatoires, dans le sens où tu peux refuser de les faire…avec les risques encourus, bien sur…

Je viens d’apprendre par le biais de mes études ici au Québec, qu’on peut pas refuser d’éffectuer les heures supp si le patron le demande, sauf pour les raisons mentionnées. En consultant le code du travail canadien et la LSST j’ai trouvé que c’est tout à fait EXACT….chose dont je n’en doutais pas car mon prof’ c’est un avocat du Bareau, spécialisé en droit du travail.

——————–

JayJay
Ecrit le: 25/02, 20:01

D’accord d’abord, mais dans les faits, les patrons, s’ils veulent garder leurs employés, utilisent rarement la coercion pour faire faire des heures supplémentaires. En général c’est fait d’un commun accord. Et j’ai toujours vu des compensations en contrepartie…

——————–

sarmisegetuza
Ecrit le: 25/02, 20:14

Ben oui, JayJay, je n’ai pas dit que TOUS les patrons vont obligatoirement appliquer la loi. J’ai juste voulu mettre en peu en évidence cet aspect de la loi, different de celui de France.

D’ailleurs, il y a beaucoup de patrons qui ne connaissent pas bien la loi, et tant mieux pour nous….

Mais, comme tu disais, ici c’est plus la charge de travail qui risque d’être plus importante par rapport à la France. En règle général, je trouve l’ambiance au travail très décontractée et bon enfant, si je puisse dire. Mais ça peut tourner au vinègre très rapidement aussi…tout est une question d’attitude….

——————–

hicoune
Ecrit le: 25/02, 20:18

Bonjour mima,

Pour reponse a ta question, je dirai qu’il n’y a pas de generalite. Tout va dependre de la boite pour laquelle tu vas travailler.

Constat: La premiere boite pour laquelle j’ai travaille au Quebec m’a oblige a faire des heures supplementaires incroyable (depart de la boite vers minuit, 1h30 du mat’ et retour a 8h30; travail le week end; interdiction d’arriver en retard 1h le matin pour aller chez le dentiste) pour rattraper le boulot d’un gars qui avait ete incapable de finir avant.
La menace: ” si vous ne finissez pas a temps, vous serez vires”
Ma recompense: le patron ne nous a pas payer nos 2 mois de calvaire et j’ai decide de quitter la boite en mettant le patron en proces.

A cote de ca, je suis rentree la semaine passee dans un grand boite qui, selon les dires de mes collegues, est d’ambiance plutot zen. Meme en coup de rush, le chef est d’humeur agreable mais demande gentillement de faire des heures supplementaires (payees). Je pourais probablement juger par moi meme ces informations dans quelques mois et je pourrais alors revenir sur le sujet.

——————–

Lizzie
Ecrit le: 26/02, 02:45

JayJay,

je ne peux pas m’empêcher de réagir non plus. Tous les informaticiens ne se la coulent pas douce. J’ai fait plusieurs boîtes (en France et en UK) et j’ai toujours bien bossé. Il y a des fois où quand tu finis un projet (je n’ai été qu’une fois en SSII), tu peux te “reposer” un peu avant d’attaquer le suivant mais c’est tout.

Dans ma 1ère job, j’ai bossé 60h par semaine et ce pendant presque 2 ans, en Angleterre, on avait droit à 20jours de congé/ an et je suis partie avec 19 jours car je ne pouvais même pas prendre de congé. J’ai bcp appris sur moi et je connais maintenant mes limites…

Si certains se la coulent douce, tant mieux mais c’est loin d’être la majorité.

Lizzie

——————–

mima
Ecrit le: 26/02, 04:08

Salut TLM !

Merci à tous pour votre intervention

Bien entendu, ceux qui souhaitent continuer…ils n’hésitent pas !

En tout cas ma réflexion est la suivante : c’est vraiment cas par cas, cela dépend de la boite, cela dépend de la personnalité de chacun, cela dépend parfois de la chance (pour ceux qui croient )

Un petit mot pour Hicoune,
C’est bouleversant ce qui tu nous as écris ! Apparemment de boites “d’exploitation” et “d’abus” existent toujours…
J’espère, que tu trouveras ton épanouissement professionnel dans ta boite actuelle !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Salaires moyens au Canada par domaine en 2024

4.4 (8) Les salaires moyens au Canada par province et par domaine...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com