La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire

Poème: *KAMA / La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire

(En hommage à la femme Noire, Février, Mois de l’Histoire des Noirs, Ce poème se veut une prise de conscience active, constructive et instructive. AUCUNE intention de victimisation ou de manifestions contre- racisme. Prendre conscience de qui on est, est un grand pas vers une identité plus ouverte, et une intégration épanouie et réussie.)

La fois où je me suis aimée pour vrai,
J’ai compris que j’étais une femme, une femme Noire, Une femme de la terre KAMA, la terre du Soleil, l’Afrique.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
Un homme m’a dit: ‘’J’adore les femmes Noires’’ Il aime ma couleur(…) me suis-je demandée.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
Une homme en colère m’a dit:’’ Câline de Négresse, tâche noire…’’ Il déteste ma couleur(…) me suis-je murmurée.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
Mon fils m’a demandé:’’ Maman suis-je Blanc comme papa ou Noir comme toi’’ Il s’interroge sur ma couleur qui est aussi sienne à moitié (…), lui ai-je expliqué.

La fois où j’ai su que j’étais une Femme Noire,
Je me suis retrouvée minoritaire parmi mes collègues mères à un atelier en allaitement. Une femme m’a demandé: ‘’Comment c’est chez toi l’allaitement?’’
Elle est curieuse de la couleur de mes seins et de mon lait, pensais-je en souriant.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
Je me suis retrouvée devant la justice
Elle m’a demandé si je parlais la même langue qu’elle
C’est quoi la langue que reflette ma couleur me suis-je interrogée.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
La personne qui devait me défendre croyait le plaignant
Je n’avais me sembla t-il pas la couleur de l’innocence, me suis-je questionnée.

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
L’agent de développement économique m’a demandé si mon projet était inclusif
Me semble que dans la description écrite en Français, je parle de gens d’ici et de partout, me dis-je.
Avais-je la couleur du bon profil entrepreneurial d’un tel projet un peu trop ambitieux?

La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire,
J’ai compris que j’étais différente et visiblement différente.
Et que j’allais m’aimer parce que j’avais le privilège d’avoir ma couleur.
Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
J’ai compris que c’est avec ma différence que je serai une amie, une collègue, une maman, une compagne…une femme tout simplement.

Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
J’ai compris que tout être humain avait le droit de se questionner face à la différence. Ce jour-là je me suis aimée pour vrai.
Je n’allais être la victime de personne, mais la lampe dont il a besoin pour éclairer son ignorance.

Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
J’ai compris que je n’allais ni être un fantasme de l’exotisme rendu plaisir charnel ni un trophée de victoire de l’assoiffé de pouvoir du fort sur le faible.

Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
j’ai compris que je serai une partie de cette belle mosaïque culturelle empreinte de valeurs et d’histoire en chacun de mes enfants.

Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
J’ai compris que j’étais une Amazone; j’allais franchir et traverser la ligne, aller dans la masse de citoyens du Monde et offrir l’empreinte de ma couleur avec amour. J’allais aller chez l’autre d’ici ou d’ailleurs et lui partager QUI je suis, un être humain tout simplement.

Ce jour-là je me suis aimée pour vrai
J’ai compris que j’avais une mission; Faire de cette femme Noire une meilleure version d’elle- même dans chaque sphère de sa vie. Cette vie que le valeureux Maître de l’histoire a daigné m’offrir, j’allais lui en rendre grâce et en faire une oeuvre d’art. Comme l’argile dans les mains du potier me laisser pétrir, recréer, réinventer… Je suis la potière, je choisi la forme…et je l’aime MA COULEUR…Elle est Amour.

Je suis une femme Noire! Je suis une femme Noire! Je suis une femme Noire.

Elvire B. Toffa

Vos recherches:

  • la famme noir cro cu
Elvire
Originaire d'Abidjan en Côte d'Ivoire, Elvire a débarqué au Québec il y a 10 ans par les voies de l'amour et du parrainage (regroupement familial). Cette immigrante d'Afrique de l'ouest s'est mariée à un Québécois de souche et habite maintenant avec lui et leurs enfants dans la ville de Trois-Rivières. Femme d'action, elle nous parle de parrainage, de l'Afrique au Québec et aussi d'entreprenariat.
http://www.immigrer.com

Commentaires sur “La fois où j’ai su que j’étais une femme Noire

  1. Tu es une source d’inspiration pour moi.
    Immigrante noire aussi, je partage les mêmes points de vue que toi dans ce poème.
    Comme on le dit en bon québéquois ; » Lâche pas la patate » :).

Les commentaires sont fermés.

Haut

Bienvenue au Canada