Bilan politique - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Bilan politique

Bilan politique

Bilan politique

Ecrit par: gyom 29-09 à 4:44

Salut à tous.

Le départ approche et j’en profite pour me renseigner autant que je peux sur le Québec, ses institutions, les démarches, l’actualité, etc …
J’écoute des radios live sur le web pour “vivre un peu sur place” en restant en France mais je dois avouer que j’ai des lacunes sur le plan politique.

Qq’un pourrait-il m’éclairer sur les principaux partis et personnages politiques ? La couleur des partis en place, etc …

—————————–

Ecrit par: JayJay 29-09 à 7:04

Vaste programme! Le temps me manque en ce moment, mais je t’orienterais vers deux sites :

celui du Parlement du Canada: www.parl.gc.ca (chef du gouvernement : Paul Martin, Parti libéral, gouvernement minoritaire; opposition divisée entre le Parti conservateur progressiste, le Bloc Québécois et le Nouveau Parti Démocratique)

et celui de l’Assemblée nationale du Québec : www.assnat.qc.ca/ (chef du gouvernement : Jean Charest, parti libéral, chef de l’opposition : Bernard Landry, Parti Québécois).

—————————–

Ecrit par: gyom 29-09 à 17:17

celui du Parlement du Canada: www.parl.gc.ca (chef du gouvernement : Paul Martin, Parti libéral, gouvernement minoritaire; opposition divisée entre le Parti conservateur progressiste, le Bloc Québécois et le Nouveau Parti Démocratique)

et celui de l’Assemblée nationale du Québec : www.assnat.qc.ca/ (chef du gouvernement : Jean Charest, parti libéral, chef de l’opposition : Bernard Landry, Parti Québécois).

—————————–

Ecrit par: Petit-Prince 29-09 à 18:37

Ah ! Un de mes sujets favoris !

Il y a donc deux niveaux de gouvernement : le niveau fédéral (Canada) et le niveau provincial (Québec).

Au niveau provincial :
PLQ (Parti Libéral du Québec) : actuellement au pouvoir, son chef, Jean Charest, est aussi le premier ministre du Québec. Élu au printemps 2003, sa popularité s’est effondré en quelques mois seulement. Le PLQ est le turbulent petit-frère du PLC (Parti Libéral du Canada). Par rapport aux “standards” politiques français, le PLQ serait au centre-droit.

PQ (Parti Québécois) : les membres du PQ sont appelés les “Péquistes”. Leur chef est aussi l’ancien premier ministre : Bernard Landry. Le PQ est un parti essentiellement souverainiste. Son objectif principal est donc de donner au Québec son indépendance. Par rapport à des “standards” français, le PQ serait plutôt au centre-gauche.

ADQ (Action Démocratique du Québec) : les membres de l’ADQ sont appelés les “Adéquistes”. Leur chef se nomme Mario Dumont, jeune loup de la politique. L’ADQ a déjà 10 ans d’existence. Certains classent l’ADQ “plutôt” à droite… moi je dirais plutôt à tous les endroits à la fois.

D’autres partis sans grande envergure et non présents au parlement de Québec :
l’UFP (Union des Forces Progressistes) : extrême-gauche. Mouvement qui a rallié l’ancien parti-communiste du Québec et divers groupuscules d’activistes. Ne dépasse pas les 3% lors des élections.
Le Bloc-Pot : parti pour la légalisation du “pot”, c’est-à-dire du cannabis. Résultats marginaux.

Au niveau fédéral :
PLC (Parti Libéral du Canada) : actuellement au pouvoir (mais minoritaire), son chef, Paul Martin, est aussi le premier ministre et a eu beaucoup de mal à succéder à Jean Chrétien.

PCC (Parti Conservateur du Canada) : appelé de plus en plus le “Nouveau Parti Conservateur” depuis la fusion du Parti Conservateur avec l’Alliance Canadienne. Son chef, Stephan Harper, n’a pas réussit à gagner les dernières élections. Mais il était parti de bien bas… Situé à droite sur l’échiquier politique canadien.

NPD (Parti Néo-Démocrate) : son chef, Jack Layton, a une bonne cote de sympathie, mais les idées très progressistes véhiculées par le NPD font assez peur à une partie de la population canadienne. Cependant, le NPD a quelques bastions et joue un rôle important dans ce parlement fédéral où aucune majorité n’a pu émerger.

Bloc Québécois : parti fédéral ne se présentant qu’au Québec. Avec son chef, Gilles Duceppe, le Bloc a obtenu un très bon résultat lors des dernières élections en emportant la majorité des sièges de la province. Le Bloc est le représentant des souverainistes au parlement d’Ottawa. Son but est de représenter les intérêts des Québécois et de promouvoir l’idée séparatiste. Ridiculisé il y a quelques années, le Bloc est devenu un parti craint et respecté même par ses plus farouches adversaires.

—————————–

Ecrit par: Zogu 30-09 à 0:45

Pour bien comprendre la politique québécoise contemporaine, je recommande lire “Le temps des girouettes”, d’André Pratte, éditions VLB (2003).

www.edvlb.com/pagecat.asp?annee=200…
www.infoculture.ca/?page=6&view=2&n…

L’auteur, qui est aussi éditorialiste dans un journal généralement pro-Libéral (La Presse), y va d’observations fines et souvent drôles sur l’électeur québécois et sur ses sautes d’humeur. On y décortique en outre l’ADQ, un parti qui a une approche totalement improvisée de la politique… un parti qui profite de tous les événements sociaux ou politiques pour changer d’orientation…
Sont-ce les partis politiques ou les électeurs qui sont les plus grandes girouettes? Au lecteur d’en décider!

—————————–

Ecrit par: gyom 30-09 à 4:40

Merci encore pour ces infos.

Pourrais tu me dire en 2 mots comment s’organisent les éléctions ? Vu de l’extérieur, on dirait un mixte entre le système britannique et US.

Une tite question encore sur les partis extremistes. Sont-ils importants au Québec, en devenir ou sur le déclin ? Je fais bien sûr référence à des partis tels que le ** de JM Le P.
Un choc comme le 21/04/02 est-il possible au Québec ? Un pays (une province en l’occurence) qui a une forte politique d’immigration entraîne obligatoirement des réactions de rejet d’une partie de la population.

Dernière chose, quelle est la couleur politique des principaux quotidiens nationaux ? Ca me permettra de rester objectif en lisant les journaux sur le net.

—————————–

Ecrit par: Petit-Prince 30-09 à 16:54

Il n’y a pas de partis extrémistes au Canada. La mentalité canadienne se base sur le consensus et donc, sur une confrontation d’un côté et de l’autre du centre plutôt que sur de véritables divergences idéologiques.

Au niveau économique, par exemple, PCC et PLC font (à peut de choses près) la même politique. Tu vas trouver quelques différences, en matière de politique sociales, de sécurité ou de défense, mais pas autant qu’entre le PS et l’UMP.

Après, on parle vraiment de groupuscules sans aucune influence sur l’opinion (ou si peu), avec des scores qui se situent entre 0 et 3% !

Comment s’organisent les élections ? Aussi bien au niveau fédéral que provincial, c’est le premier ministre qui décide de la date exacte de l’élection… ensuite, c’est une élection au suffrage universel direct à un tour.

Mais si tu veux comprendre les élections provinciales, je t’invite à lire les deux chroniques que j’avais écrites l’an passé pour expliquer leur déroulement :
www.immigrer.com/chroniques/620.htm…
www.immigrer.com/chroniques/637.htm…

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada