Culture en Outaouais, partie 2

Après avoir vu une bonne partie des évènements en plein-air, nous allons découvrir les salles de spectacle de la région. Une des plus connues est sans conteste la Salle Odyssée de la maison de la culture de Gatineau. Elle a remporté les prix de salle de spectacle de 2004, 2006

Outaouais Culture partie 1

Comme promis lors de ma dernière chronique, aujourd’hui nous allons parler culture. J’ai choisi ce thème, car je pense que c’est un des grands avantages de l’Outaouais et ma mission c’est de vous présenter ce coin de pays. Il y en a bien d’autres, nous les verrons plus tard. Comme partout

Priorité : emploi !

Priorité : emploi !!! Aujourd’hui, je souhaite vous parler emploi. Parce qu’après-tout, on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche et il faut bien payer ses factures. Comme vous le savez certainement, la région de la Capitale Nationale, traduisez Ottawa-Gatineau, est une région de fonctionnaires. En tant qu’immigrant, n’imaginez pas obtenir

Atteindre le sommet

Aujourd’hui, dans le cadre de mon travail, j’ai assisté à une conférence intitulée « Atteindre le sommet », conférence donnée par maxime Jean, alpiniste québécois. Très bonne conférence au passage : si vous avez la chance de le rencontrer, ne vous privez pas. Revenons donc à notre alpiniste. Maxime Jean

3Tinamours

Alors âgée de 30 ans, cette parisienne a immigré à Gatineau au Québec avec mari et enfants en 2004. Sophie est travailleuse sociale de formation, mais lors de ses premières années au Québec, elle travaille dans le domaine des langues secondes dans la région d’Ottawa en Ontario (de l’autre côté

Mon bilan : ma fin d’immigration s’est écrite hier.

Bonjour à tous, Vous ne me connaissez sans doute pas, car cela fait un bon moment que je ne viens presque plus sur le forum. Mais avant de le quitter définitivement et de tourner la dernière page de mon immigration, je souhaitais partager avec vous un bilan. En espérant que

Retour après 3 ans…et concept de l’ « entre deux »

Ben voilà, ça y est, après 3 ans passés au Québec, je suis retournée pour la première fois en France. Tout à commencé par un chum, puis un bébé et là, petit à petit, j'ai fini par éprouver le besoin de retraverser la grande bleue et de revoir ma famille pour