Savoir faire versus savoir être

Savoir faire versus savoir être

Les immigrants sont attendus en grand nombre au Québec et au Canada afin de répondre à la pénurie de personnel et au départ massif à la retraite des Baby boomers. Les immigrants sont désirés pour leur savoir faire mais après l’installation et la quête du travail, certains négligent une donnée bien réelle : l’adaptation sociale et culturelle. Vous trouvez un travail et vous vous faites de nouveaux collègues, mais en plus de votre savoir faire, est-ce que ces co-équipiers apprécient vos interventions et votre savoir être ?

Le savoir faire ou les compétences de la personne sont primordiales mais encore faut-il que cette dernière sache travailler adéquatement dans sa nouvelle culture du travail. Lorsqu’on arrive d’un autre continent, le choc culturel est souvent bien présent dans la façon de travailler en équipe au Québec. L’attitude que vous avez au travail peut être déterminante pour votre avancement, vos opportunités et aussi l’appréciation générale de votre personne au sein d’une équipe.

Sachez qu’en Amérique du Nord, le savoir être est essentiel à sa réelle appréciation et intégration dans un milieu de travail. Certains iront même jusqu'à affirmer que le savoir être est aussi important que le savoir faire. Afin de saisir toute la situation, quelques question s’imposent : Est-ce que vos collègues de travail apprécient vos interventions, la façon dont vous amenez vos constatations ou vos interrogations, etc. Est-ce que vous confronté les autres pour faire passer vos idées ? Est-ce que vous prenez les grands moyens de diplomatie pour bien vous insérer dans votre nouveau milieu de vie ? Y allez-vous avec du tact ? Est-ce que vos collègues comprennent rapidement vos références ? Etes-vous en décalage avec votre environnement ?

Si vous êtes un patron ou en charge d’une équipe, est-ce que vous êtes apprécié des autres collègues ? Avez-vous du leadership ? Est-ce que les gens adhèrent à vos idées ou est-ce que vous devez les imposer ? Est-ce que l’autorité fait partie de votre mode de gestion ? Est-ce que vos employés et collègues sont heureux dans votre entreprise ? Est-ce qu’ils vous craignent ?

Le marché du travail québécois est souvent basé sur le consensus, la bonne ambiance de travail et les relations constructives et harmonieuses d’une équipe. Le grand travail de l’immigrant est de trouver le juste milieu entre sa vie d'antan et ces nouvelles données afin de s’adapter à sa terre d'adoption. Cela débutera par une importante phase d’observation afin de comprendre les us et coutumes et ainsi adapter son savoir être à son nouvel environnement. Entre se taire et en marcher sur des oeufs et imposer ses visions, il y a tout un monde. Le savoir être peut s'apprendre autant que le savoir faire.

Bonne découverte !




Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès