Formation professionnelle : des élèves étrangers engagés sur les bancs d'école

Les besoins du secteur manufacturier sont tellement grands que le ministère de l'immigration du Québec a conclu une entente permettant aux entreprises de recruter directement sur les bancs d'école ceux qui suivent une formation dans la Belle province.

En effet, selon le Conference Board du Canada, ce secteur doit combler 400 000 postes vacants au Québec d'ici les 15 prochaines années. Ainsi la nouvelle entente du MICC permet aux entreprises d'aller engager tout de suite des élèves étrangers afin de combler la pénurie dans de nombreux métiers de la formation professionnelle.

Jusqu'à tout récemment, les élèves étrangers devaient retourner chez eux avant de faire une demande de permis de travail à partir de l'étranger. Désormais ils sont éligibles dès leurs cours réussis, s'ils suivent une formation à temps plein, et s'ils sont titulaires d'un diplôme d'études professionnelles ou d'une attestation de spécialisation professionnelles et d'avoir fait un minimum de 900 heures d'études.

Par exemple, au Saguenay, au nord de la ville de Québec, les entreprises métallurgiques ont besoin de 184 nouveaux employés dans ce secteur mais seulement 56 élèves sont inscrits dans ce programme de formation.

Les spécialités de la plomberie et du chauffage, du soudage-montage, ainsi que les employés dans la ferblanterie et la tôlerie et de technique d'usinage sont très recherchés dans la plupart des régions du Québec. Les salaires annuels peuvent varier entre 39 000 et 47 000 $ CAN.

Source : Cyberpresse




Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès