Système de santé, assurances

J’ai testé pour vous les soins de santé au Québec

Écrit par JayJay

Pour en savoir plus sur le système de santé.

Ne manquez pas aussi la FAQ, Garderies, grossesse et santéainsi que la FAQ, Achat voiture, assurances.... Veuillez noter le forum dédié pour les infirmières, les pharmaciens et les médecins en partance vers le Québec.

J’ai testé pour vous les soins de santé au Québec

Ecrit par: JayJay 13-04 à 21:51

Normalement, je dois aller faire analyser mon sang tous les 2-3 mois. Ça fait un an que j’ai la flemme. Ben oui, à Paris, c’était simple, je sortais de chez moi, j’allais au labo, en 10 minutes c’était terminé. J’avais mes résultats 2 jours après, si problème j’appelais mon médecin qui en général me bookait tout de suite et s’excusant de ne pouvoir se téléporter. Bref le paradis terrestre. Ici, je n'ai pas de médecin de famille, et les prélèvements à l'hosto prennent pratiquement toute une matinée.

Alors aujourd’hui je m’y colle. J’ai pris congé. Première clinique. «Ben non t’arrives trop tard, on est complets» (surtout, ne vous formalisez pas du tutoiement par le personnel médical et paramédical, même si c’est dur. J’aime penser que ma candeur juvénile les fait me tutoyer, mais ma repousse de cheveux gris ne dupe personne). «Reviens à 11 h 15», qu’elle me dit la secrétaire. Vers 11 h 15, ce sont les «supplémentaires». On se croirait au comptoir Admission pour acheter des billets pour U2, hein, Prune ?

On se rend à une clinique où je demande candidement si je peux voir un médecin dans la journée. «Oui, oui, donne ta carte». «OK, reviens dans une heure, le médecin va te voir».

WOW. Le pied. Pas besoin d’attendre trois-quatre heures dans une salle d’attente surchauffée. Je vais donc magasiner chez Réflexion et claque 96 $ en livres (merci la carte de crédit).

Je reviens à 11 h. J’attends 10 minutes. Je vois le médecin. Elle n’est pas trop souriante mais efficace, très efficace, elle comprend vite. Elle me donne quelques tuyaux pour trouver un médecin de famille, ce qu’il faut impérativement que je fasse vu ma maladie. Ne m’envoyez pas de MP, je ne vous donnerai pas les tuyaux en question, c’est peine perdue. Pour les prélèvements, pas besoin d'aller à l'hosto attendre une demi-journée, j'ai r-v la semaine suivante (pour la modique somme de 15 $).

À 15 h, rendez-vous chez le dentiste. Accueil impeccable. Ça sent bon, ça respire la sérénité. Depuis mes accouchements, dont celui sans péri, vous ne pouvez pas savoir ce que j’apprécie le dentiste.

L’hygiéniste dentaire prend son temps, elle jase, elle est sympathique comme tout. Héhéhé, elle me parle même d’un certain reportage d’Enjeux sur ces Français pas contents du Québec. Je rectifie le tir pour tous ces Français bien contents. La dentiste passe me voir parce que j’ai un problème de bruxisme qui me donne des douleurs, use mes dents et quelque chose d’autre avec une occlusion et la ligne machin qui n’est pas alignée. Bref comme ça m’intéresse follement je ne retiens rien. Elles prennent toutes les deux le temps de discuter de la solution la plus appropriée, me conseillent vraiment une consultation en orthodontie avant de prendre ma décision (pourtant, elles auraient pu faire 500 $ facile avec moi tout de suite). Bref je sors de là comme on sort du spa.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il faut que je prenne rendez-vous chez ma coiffeuse.

------------------------------

Ecrit par: FRBELCAN 15-04 à 21:47

Et bien ça dépend des villes, des besoins etc...

Je dois voir un docteur, j'ai une otite (enfin je pense).
J'appelle le CLSC de ma ville: nous ne prenons plus de nouveaux patients désolés ! Bon ben comment on fait, il y a quand même 4 cliniques ici ? Non 3 Madame, une va fermer, les médecins partent à la retraite, les autres sont dépressifs et arrêtent... Et est-ce qu'on peut avoir un médecin de famille ? Non, il faut vous mettre sur la liste d'attente, 3 ANS !!! Mais les enfants et les femmes enceintes ont une petite priorité...
J'ai la gorge serrée...je sais je ne suis pas à l'article de la mort mais je m'imagine le pire. Le contact du CLSC me donne 12 numéros de téléphone a essayer du côté de Gatineau (20mn en voiture d'ici), j'en appelle quelques en, tombe sur des répondeurs...J'essaye une clinique locale, on sait jamais ! Et ben non, peine perdue mais la secrétaire me donne le numéro de la Régie afin que je me plaigne efficacement, en effet, elle mentionne le fait très véridique que si personne ne se plaint correctement et concrètement, ils (la Régie) n'enverront pas de médecins là où on en a besoin ! J'appelle conscencieusement le numéro, tombe sur la boîte vocale de truc muche, laisse un message, bien sûr elle ne rappellera jamais.
Alors une dernière tentative, clinique cooperative, oui je peux venir à 12h00.
Heureusement, c'est le jour de congé de mon conjoint, les enfants n'auront donc pas à subir la file...Je vais prendre 1 numéro malgré les gros panneaux qui disent trop tard, revenez demain. 1 heure après je m'inscris auprès d'une secrétaire sympathique mais épuisée. 1 heure après je vais voir le médecin, 15 mn d'examen et de discussion, je ne laisse pas échapper l'occasion bien sûr de lui demander son avis sur cette situation.
" C'est le tiers monde Madame" Vraiment, c'est triste quand même non
" oui, c'est la terrible vérité". Je lui demande comment cela se passe si l'on veut consulter un spécialiste
" et bien, mes patients que je réferre ont en moyenne 2 ans d'attente pour un examen, à moins de faire du rentre dedans, il n'y a pas assez de médecins, ça coûte trop cher au gouvernement, les médecins partent de la médecine familiale pour faire de la réference en hospitalisation"...Et pourquoi ne pas ajouter une contribution au système de santé demandais-je un peu stupidement " parce qu'il ne faut pas toucher au système universel, c'est la révolte assurée !"
Voilà, je sors avec une prescription que je paie de ma poche, j'ai pas d'assurance médicaments, pas encore.
Conclusion: je suis contente d'être en bonne santé, ainsi que mes proches...
J'ai de la peine pour les autre patients moins chanceux
J'ai aussi peur pour l'avenir, et si et si ?...
Voilà pour ma contribution..maintenant à chacun son regard n'est-ce pas ?

------------------------------

Ecrit par: tarbais 16-04 à 4:11

Ca fait vraiment très peur tout ça !
Le tiers monde... dans un pays comme le Canada

------------------------------

Ecrit par: Petitblanc 16-04 à 7:11

C'est marrant car c'est à peu de chose près ce que pensent nos médecins urgentiste en ce moment...en France !

J'ai surtout que quel que soit le pays, le système de santé personne n'est et ne sera satifait de son sort : patients et médecins inclus...

------------------------------

Ecrit par: nissart 16-04 à 7:20

Libéraliser un peu le systéme soulagerait pas mal .
Mais bon, que ne ferait on pas pour eviter une emeute hein ?

------------------------------

Ecrit par: TruDavis 16-04 à 7:35

Ca doit être assez irritant de devoir attendre ou revenir, mais cela va peut être s'arranger dans le futur en élaborant un politique de santé nouvelle qui prend mieux en compte le temps d'attente.

------------------------------

Ecrit par: FRBELCAN 16-04 à 8:49

C'est vrai que l'espoir fait vivre, je pense malheureusement que nous avons plus d'optimisme que les québécois eux-même vis à vis de leur système de santé...
Si seulement ils autorisaient plus de médecins à pratiquer..

Il est clair qu'en France ce n'est pas très rose non plus (enfin dans certaines régions) pourtant j'avais l'impression d'avoir le choix, peut-être trop de choix mais bon...

Je dois voir un(e) dermatologue ici, je vous posterai un nouveau message si j'en trouve un(e) !!

------------------------------

Ecrit par: Boudebouchon 16-04 à 10:02

Ton histoire fait vraiment peur, c'est vrai Je te souhaite bonne chance dans tes recherches de médecin

------------------------------

Ecrit par: FRBELCAN 16-04 à 10:16

Merci !

Je pense que ce n'est pas si effrayant que cela, c'est simplement désolant. Il y a toujours pire (et mieux), mais n'espérez pas trouver un médecin facilement et rapidement. N'espérez pas avoir votre dermato, votre ORL, votre rhumato, votre gastroentérologue, votre gynéco, votre ophtalmo, votre dentiste, votre psy, votre kiné, votre homéopathe et j'en PASSE..

------------------------------

Ecrit par: Betty Boop 17-04 à 21:48

Bonjour à tous,

QUOTE
C'est marrant car c'est à peu de chose près ce que pensent nos médecins urgentiste en ce moment...en France  !

Dans tous les cas Petitblanc, je t'assure que la France c'est un paradis terrestre pour les patients ! Et je ne pense pas que beaucoup de français se plaignent du système (si peut-être des 3 mois d'attentes de quelques spécialistes, mais c'est tout !)

A chaque fois que nous devons emmener les enfants chez le médecin c'est environ 4 heures entre l'entrée et la sortie du cabinet médical .
Et nous avons déjà eu des diagnostics du style : faîtes lui macher du chewing-gum, gargariser vous avec de l'eau salée... Par contre, on s'adapte... Exemple, les enfants ne sont jamais ressortis avec un médicament quand ils n'avaient pas de fièvre, bien qu'ils ne furent pas du tout en forme !
Alors pas de fièvre, pas de déplacement et gain de temps mais des pleurs à la maison...

C'est comme ça, faut le savoir, nous devons faire avec...

------------------------------

Ecrit par: Petitblanc 18-04 à 3:08

Salut Betty Boop,

je ne me plaçais pas du cotê des patients (d'après tout ce que nous pouvons lire j'ai depuis longtemps intégré le fait qu'en France c'était le Paradis!).

Par contre la perception du système ne semble pas être la même du côté des médecins de notre "chère" France qui EUX se plaignent du système et ont installés un système de contestation tournante efficace puisque à chaque voyage ils obtiennent quelque chose : on commence par les généralistes pour continuer par les spécialistes et finir par les urgentistes en grêve en ce moment même (15 ième jours de grêve aujourd'hui même!)! Et ensuite on recommence la tournante au début et à chaque passage c'est le patient qui trinque...

Donc pour résumer, au Québec les soins c'est la galère pour les patients (tout à fait d'accord!), en France c'est par comparaison ENCORE le paradis!

Par contre que ce soit en France ou au Québec c'est le paradis pour les médecins puisqu'ils ont trop de travail, mais en France ils s'en plaignent....

La plupart des immigrants aimeraient pouvoir s'en plaindre aussi....d'avoir trop de boulot!

------------------------------

Ecrit par: Zogu 18-04 à 3:28

QUOTE
Exemple, les enfants ne sont jamais ressortis avec un médicament quand ils n'avaient pas de fièvre, bien qu'ils ne furent pas du tout en forme !

Faut-il absolument qu'un médecin prescrive un médicament pour que la consultation soit un succès?

Pas dans la culture canadienne. S'il n'y a pas de fièvre ou d'enflure grave (gorge ou ganglions), on prescrit du repos.

Le Canada est réputé pour être LE pays qui fait l'usage le plus modéré (et responsable) des antibiotiques. Souvent, pour des infections bénignes comme un mal de gorge, on va vous suggérer un rince-bouche médicamenteux (Chloraseptic ou un autre plus costaud), ou simplement des pastilles (Cépacol, Strepsil)... et du repos.

C'est uniquement s'il y a de la fièvre que c'est signe d'une infection plus grave; dans ce cas, il y aura prescription d'antibiotiques si la fièvre dure depuis plus de 2 jours...

Si l'on prescrit des antibiotiques trop facilement, on travaille contre la santé publique puisqu'on encourage le développement d'infections résistantes.

Quand j'étais petit et que j'avais une "maladie hivernale" (rhume, grippe ou autre), ma mère ne m'amenait à la clinique que si j'avais une fièvre persistante ou une toux sèche. La plupart des maux d'enfants guérissent par eux-mêmes, à la maison, avec du repos et des soins parentaux.

Serions-nous victimes de la "société trop pressée"?

------------------------------

Ecrit par: arslan 18-04 à 5:12

je crois qu'il ne faut jamais jamais s'auto -prescrire un médicament sans l'avis du médecin,et surtout ne jamais négliger une infection mème bénigne et qui semble apparemment ne présenter aucun danger et pourtant le diagnostic peut se révéler à l'avenir ,arfois facheux.

De mème bien sûr qu'il ne faut pas s'affoler à la moindre escarmouche ,mais qu'on le veuille ou non l'avis du médecin reste primordial.

De mème aussi que l'usage abusive d'Antibiotiques à tord et à travers peut entrainer des phénomènes de resistance de certaines bactéries à certains Antibiotiques.
Dans le cas ou on est hésitant entre le choix de l'Antibiotique à prescrire et pour l'efficacité du traitement il n'y a pas mieux que l'Antibiogramme qui nous permet de determiner l'Antibiotique le plus approprié.

On dit aussi nécessité fait loi.
Quand on est loin du médecin et quand on éprouve des difficultés à consulter,il ne faut pas evidemment rester les bras croisés et ne pas prendre les recettes d'urgence de nos grand- parents qui sont parfois miraculeuses et qui ont largement fait leurs preuves.

peu importe l'état dans lequel se trouve le malade( il peut y avoir toujours risque quelques parts) ,l'avis du médecin reste capital et c'est à lui de se prononcer sur le diagnostic et sur le choix de la thérapie et les soins à prescrire.

On dit que'' la santé n'a pas de prix'' certains disent qu'elle a un coût

Mais en matière de santé il ne faut jamais prendre à la légère le moindre petit bobo....

On dit aussi un train peut cacher un autre

Ceci aussi peut etre valable en matière de santé.

------------------------------

Ecrit par: queenie 18-04 à 6:17

Si j'ai bien compris... ON a le choix entre :

- service public, soins gratuits mais durée d'attente incroyable
- Clinique privée, pas d'attente mais il faut payer. C'est pas remboursé?

------------------------------

Ecrit par: Zogu 18-04 à 6:26

QUOTE
je crois qu'il ne faut jamais jamais s'auto -prescrire un médicament sans l'avis du médecin

Je n'ai écrit cela nulle part.

QUOTE
et surtout ne jamais négliger une infection mème bénigne et qui semble apparemment ne présenter aucun danger et pourtant le diagnostic peut se révéler à l'avenir ,arfois facheux.

Les salles d'urgence des hôpitaux sont remplies d'enfants légèrement enrhumés, qui feraient mieux de prendre du repos plutôt que d'aller attraper d'autres maladies à l'hôpital.

Je crois qu'il y a ici un choc des cultures. Dans beaucoup de familles canadiennes, on ne va pas à l'hôpital pour des petits bobos. Ça n'a pas de lien avec l'état de nos hôpitaux... simplement, je crois que nous avons une culture du soin familial.

------------------------------

Ecrit par: JayJay 18-04 à 6:49

QUOTE
- service public, soins gratuits mais durée d'attente incroyable
- Clinique privée, pas d'attente mais il faut payer. C'est pas remboursé?

Il n'y a vraiment pas beaucoup de médecins qui se sont désaffiliés de la RAMQ, Queenie. Il y en a un à Ville Mont-Royal il me semble... et un autre dans mon coin... mais pas des masses. Ils ont de véritables cliniques privées, à 200 $ la consultation, non remboursable. La plupart des examens ne peuvent pas être effectués.

Les autres cliniques ne sont pas "privées", même si elles ne sont pas en hôpital. Ce sont des cliniques qui prennent la carte-soleil.

Parce que j'aimerais souligner quelque chose : jamais vous n'aurez à avancer quelque fonds pour payer les soins au Québec. Ça, on a tendance à l'oublier.

Et... même si ça ne va pas dans le sens de la majorité, parfois, il faut arriver à prendre à la légère ses petits bobos...!!! Arriver à être stoïque quand on a le nez qui coule ou que notre môme a 39 °C de fièvre... Pas trop s'écouter... Je ne parle pas de douleurs incapacitantes, de signes d'infection, de fatigue constante et inexpliquée bien sûr...

------------------------------

Ecrit par: arslan 18-04 à 7:47

Et puis il est utile parfois d'aller consulter mème en ayant aucun bobo.

beaucoup de cancers de seins n'ont pu etre dépistés à temps.(pour ne parler que de ça)

Il vaut mieux prévenir que guérir.
par exemple pour ce qui est de la stomatologie,
généralement les patients qui souffrent de maux dentaires ne se présentent chez moi qu'au stade final c'est à dire quand la pulpe est atteinte.Et c'est parce que il y a douleur qu'ils vont chez le dentiste et quand il est trop tard.Parfois nous sommes obligés de procéder à l'extraction dentaire et souvent à l'extirpation des nerfs.

Alors qu'on aurait pu sauver la dent et la soigner avec une durée de vie illimitée,si le patient avait pris la précaution de venir au moins 2 fois par an, consulter.

------------------------------

Ecrit par: Zogu 18-04 à 8:21

Arslan, pourquoi est-ce que j'irais envahir la salle d'attente de l'hôpital si je n'ai qu'un problème de santé léger (comme un mal de gorge ou un peu de fièvre)? En faisant cela, je cause du tort aux gens qui sont réellement malades et qui doivent attendre des heures de plus pour se faire traiter. Quand on a les soins de santé universels et gratuits, on doit quand même avoir des égards pour les autres, ceux qui sont en situation d'urgence et qui sont vraiment malades.

Et si je veux un examen général de santé (examen annuel), je prends rendez-vous et je vais faire les test au CLSC ou chez mon médecin de famille. Je n'irais pas à l'urgence pour cela.

------------------------------

Ecrit par: arslan 18-04 à 8:27

Et puis beaucoup d'infections de la sphère O.R.L ,comme les angines à répétitions etc.., ou encore le rumathisme articulaire aigu etc...peuvent avoir pour origine entre autres une carrie dentaire non-soignée,surtout en milieu pédiatrique.

D'ou l'importance de la consultation.

Et si je veux un examen général de santé (examen annuel), je prends rendez-vous et je vais faire les test au CLSC ou chez mon médecin de famille. Je n'irais pas à l'urgence pour cela.

Zogu,
Je partage ton sens de la justice et ton devoir de citoyen,

Mais moi je suis entrain de mettre l'accent sur l'utilité d'une consultation mème quelque chose d'insignifiante qui à première vue peut paraître anodine peut se réveler par la suite source d'ennuis .

Je partage ton point de vue qu'à l'urgence il peut y avoir de faux malades,mais généralement quand on se présente à l'urgence,il y a vraiment urgence.

ce que je voudrai dire, c'est qu'il n'y a pas de risque zéro.
si un enfant souffre d'une angine et qu'elle est d'origine dentaire vous avez beau bourré le patient d'Antibiotique qu'il ne guérira jamais si on ne soigne pas la dent.

Et à ce moment tu as raison à 100/100 quand tu soulignais, dans ton message précedent l'inutilité des Antibiotiques et qui peuvent se retourner contre le malade et avoir l'effet inverse.Je ne peux que t'approuver.

C'est comme ce responsable de haute- sécurité qui n'a confiance en personne ,mème sa femme ,il ne lui fait pas confiance,il doit vérifier ses papiers et la fouiller, si elle veut s'introduire dans un endroit sensible

------------------------------

Ecrit par: Boudebouchon 18-04 à 8:57

Arslan, tu es médecin en Algérie, c'est bien cela ?

------------------------------

Ecrit par: arslan 18-04 à 9:07

je suis un chirurgien-dentiste

------------------------------

Ecrit par: Boudebouchon 18-04 à 9:43

OK, je comprends mieux ton point de vue. Est-ce que tu as exercé ailleurs qu'en Algérie ? Je te demande cela car je ne connais pas du tout le système de santé en Algérie (ni vraiment au Québec d'ailleurs) mais pas trop mal en France. Penses-tu qu' on peut comparer les mentalités en Algérie et en France ? En France, il faut l'avouer, on a vraiment tendance à aller chez le médecin pour n'importe quoi. Je ne suis pas sûre que ce soit le cas en Algérie.

Je comprends que tu dises qu'il ne faut rien prendre à la légère : tu as raison. Mais peut-être que tu dois souvent dire à tes patients qu'ils auraient dû venir plus tôt ? En France, ça serait plutôt l'inverse ....

Je ne sais pas, je me trompe peut-être : c'est pour ça que j'aimerais bien que tu nous éclaire un peu sur le système de santé que tu connais en Algérie, et surtout sur la mentalité des patients là-bas. Il semblerait que les patients français et québecois sont déjà bien différents, alors !

------------------------------

Ecrit par: queenie 18-04 à 12:38

Merci Jay Jay... J'avais mal compris...

Je crois aussi qu'il faut savoir se responsabiliser.... ne pas envahir betement les urgences, savoir distinguer les affections orl des affections gastriques, des trucs basiques, quoi !!!

Tout devrait alors marcher comme sur des roulettes.

Les gens devraient comprendre que c'est pas parce que c'est gratuit que c'est une bénédiction, et se souvenir que chaque traitement pris, tout en guérisant une affcetion, nuit a notre corps d'une facon ou d'une autre. Il faut donc limiter au maximum l'utilisation de médicaments et des soins qui vont avec....

Sensibiliser les enfants dès l'école à ce fait, et aussi leur apprendre a dinstinguer les différents types de maladie... pour éviter les files aux urgences, toujours... Quand je serai au quebec je ferai une lettre au minsitère de l'éducation dans ce sens...

------------------------------

Ecrit par: Betty Boop 18-04 à 13:01

Bonjour à tous,

Je suis d'accord pour dire qu'il y a une histoire de culture dans tout cela... La France est certes surmédicalisée, mais ici je trouve cela vraiment juste. J'aimerai trouver le juste milieu .

Quand je dis que l'on s'adapte, ce n'est pas de l'humour. C'est la réalité ! Pas la peine d'emmener mes 3 enfants chez le médecin (ben oui, vu leur âge, je me déplace souvent avec eux) pour que tout le monde soit malade...

En fait, Zogu dit à peu près comme les infirmières, pas de fièvre élevée pendant plus de 2 jours, alors pas besoin de consulter. Il faut le savoir, c'est tout.

En France, j'aurais fonctionné dans le style : "je me dépêche d'aller chez le médecin comme cela pas de sur-infection et nous sommes tranquilles".

P.S. Juste un petit ajout : les plages sans RDV des cliniques médicales, n'ont rien à voir avec les urgences. Ce sont des plages sans RDV, c'est tout !

------------------------------

Ecrit par: arslan 18-04 à 13:07

Que se soit en Algérie ou ailleurs ,la mentalité je pense est la mème.
Il m'est arrivé plusieurs fois de participer à des colloques qui sont organisés régulièrement par des confères issus du bassin méditerranéen ,les problèmes évoqués ci dessus; ne diffèrent pas d'un pays à l'autre ,selon les témoignages des confrères de diverses nationalités.

Tu me poses des questions concernant l'organisation du système de santé en Algérie ,je ne peux pas tout expliquer dans le forum

Grosso-modo,il y a le secteur privé et le secteur privé.
dans le secteur public,les soins sont gratuits et à la portée de tout le monde.
Il y a ce qu'on appelle les soins de proximité qui ne necessitent pas les gros moyens et qui sont assurés par les centres de santé,puis il y a ce qu'on appelle les polycliniques et comme leurs noms l'indiquent,il y a différentes spécialités et puis il y a les hopitaux qui assurent les soins courants, et ensuite les C.H.U ,(les Centres Hospitalo-Universitaires)
qui disposent d'équipement lourds,et du matériel ultra sophistiqué,dans ces CHU,on forme les futurs médecins toutes spécialités confondues, et puis le traitement des malades qui necessitent des soins appropriés et qui relèvent de la compétence des professeurs.

En toute honneteté,en matière de santé, l'Algérie a toujours oeuvré pour des soins à la portée de tous,
La formation dépasse de loin les prévisions et beaucoup de medécins chôment .

Il y a aussi le secteur privé qui commence à prendre de l'ampleur et qui n' assurent pas seulement les soins de base.

------------------------------

Ecrit par: totof06 18-04 à 13:25

Pour désengorger les urgences, il suffirait qu'il y ait plus de médecins de famille. Lorsque tu ne sais pas où aller, que personne ne veut te prendre en charge car "on ne prend plus de patients", ben tu vas aux urgences... ..."bêtement".

Et cela n'est pas prêt de s'arranger avec les départs massifs à la retraite des médecins "papy boomers".

------------------------------

Ecrit par: nissart 18-04 à 13:42

Où vont les jeunes medecins ???

------------------------------

Ecrit par: totof06 18-04 à 13:57

Il y a plusieurs problèmes :

- On ne forme pas assez de personnel de santé par rapport aux besoins. Après avoir viré par milliers des infirmières pour faire des économies, il ne faut pas s'étonner que cela prenne longtemps à en former des nouvelles,
- On traîne les pieds pour reconnaître les formations et l'expérience des médecins immigrants,
- En immigrant aux Etats, un jeune médecin Québecois est sûr de :

- gagner beaucoup plus,
- payer moins d'impôt,
- avoir une qualité de vie bien supérieure car il travaillera moins.

------------------------------

Ecrit par: Zogu 18-04 à 14:57

Betty Boop,
je suis content que tu aies l'ouverture d'esprit pour comprendre les mentalités canadiennes. Évidemment, je ne prétends pas que notre modèle est meilleur ou pire... il est simplement différent. Cela doit venir de nos traditions et de l'esprit de village qui fait partie de notre histoire collective.

Bon évidemment, il y a grave pénurie de médecins et même si l'état a fait quelques efforts récemment, nous n'en verrons les effets que dans 4 ou 5 ans pas plus tôt. Il n'en demeure pas moins que les problèmes sont répartis de manière très inégale au Québec. À Montréal (où j'ai habité pendant 9 ans), la pénurie est terrible. Et j'ai entendu dire qu'en Outaouais c'était pire. Pas de médecins de famille, en tout cas, aucun de disponible!

Par contre, sur la Rive-Nord (hôpital de Le Gardeur, probablement le meilleur au Québec), les problèmes étaient moins criants. J'ai des amis qui ont été hospitalisés à Le Gardeur et ils étaient très satisfaits des délais et des services. Même chose à Sherbrooke et à Rimouski; un service beauceau plus rapide et personnalisé, une meilleure disponibilité des médecins de famille.

J'ai une amie qui s'est foulé le pouce chez moi (près de Rimouski). Elle est allé à l'urgence de l'hôpital, elle est passé en moins d'une heure. Puis elle est passé en radiographie presque immédiatement. Et le lendemain, le docteur a appelé ici à la maison pour faire un suivi. Wow!

PS: Un des gros travers de notre système, c'est que les médecins sont payés "au nombre de consultations" Est-ce que ça leur tente de passer du temps au téléphone pour faire un suivi? Généralement, non. C'est vraiment nul comme manière de compabiliser les patients comme des tickets qui s'accumulent.

------------------------------

Ecrit par: velzia2 18-04 à 15:09

C'est marrant ce sujet de discussion. Je ne peux pas m'empêcher de penser à une pub qui passait en boucle à la télévision française à l'hiver 2003:
Dans un ascenseur, au boulot. Un homme éternue et semble très pris par un mauvais rhume. Un collègue, avec lui, lui demande:
- Tu prends quelque chose?..
L'autre, "enrhubé", lui répond:
- Bah, non...
Son collègue, intrigué:
-Alors, t'es pas malade...
Etc...
Nous, les Français, on est réputé pour être de vrais accros aux cachetons. Et ce n'est pas qu'une réputation, c'est vrai. je me souviens du regard de ma grand-mère (qu'elle repose en paix) lorsqu'elle ouvrait sa boîte de médicaments de toutes les couleurs...Ça ressemblait presque à une boîte de bonbons
Par contre, ici, au Québec, je suis impressionnée par les rayons de vitamines et de compléments alimentaires que l'on peut trouver dans les familiprix, Jean Coutu et autres para-pharmacies...mais bon je m'égare...

------------------------------

Ecrit par: Zogu 18-04 à 15:18

QUOTE
Par contre, ici, au Québec, je suis impressionnée par les rayons de vitamines et de compléments alimentaires que l'on peut trouver dans les familiprix, Jean Coutu et autres para-pharmacies...mais bon je m'égare...

Hihihi... à chaque peuple ses travers...
Je prends des comprimés d'Oméga-3 et ma femme prend de l'acide folique. Sans être des croqueurs de vitamines, nous faisons partie du peuple des vitaminés Et ce, malgré une bonne alimentation.
Mais nous avons une sainte horreur des médicaments... et surtout des produits nettoyants anti-bactériens (qui tuent 99.9% des bactéries, en laissant vivre uniquement les pires saloperies).

------------------------------

Ecrit par: velzia2 18-04 à 15:23

Ah oui, petite précision sur mon précédent message concernant la pub. Ce n'est pas très clair. En fait, le ministère de la santé avait lancé une campagne pour que les Français réduisent leur consommation d'antibiotiques. Ne voyez pas de philanthropie derrière cette campagne de pub, c'était simplement pour réduire le déficit de notre chère sécurité sociale.AH AH AH!!!

Je partage ton point de vue sur les médocs. Moins j'en prends, mieux je me porte.
Mais de toute façon,à la maison, on en a rarement besoin car on a une alimentation de végétariennes et bio le plus possible.
Bref, on tombe pratiquement jamais malade. Notre boîte à pharmacie se limite à un petit flacon d'Advil pour les maux de tête. C'est tout.

Notre remède miracle à nous, c'est le CHOCOLAT!!!!

------------------------------

Ecrit par: corsa 18-04 à 16:05

Ce système de santé est une catastrophe !!! incomparable avec la France et j ai beaucoup de mal a faire de l ouverture d esprit la dessus ! je ne suis pas socialiste, mais la santé ce n’est pas un luxe il faut arrêter les conneries, la France est un must en la matière c'est certainement le meilleur système au monde alors certes on doit lutter contre les abus, mais c'est tout, y a pas de juste milieux a avoir ?! c est quoi le juste milieux betty boop pour toi qu'on nous sucre des remboursements pour payer moins d impôt!!!! surmédicalisée, je reve!! je prefere ça a etre sousmédicalisée,

Quand je vois que mon oncle qui est gravement malade, la region lui paye une aide a domicile, ménage/repas, vas trouver ça ici ! la maison de retraite dans le meilleur des cas et sinon l hospice !

Y à beaucoup de choses qui merdent en France et qui vont bien au Canada, mais certainement pas ce domaine.

------------------------------

Ecrit par: velzia2 18-04 à 17:17

On est bien d'accord sur ce point. Moi je l'avoue, je prie pour ne pas avoir à consulter un spécialiste avant notre retour en France. Le système de santé en France est certainement un des meilleurs au monde, mais malheureusement, les derniers gouvernements(je ne rentrerai pas dans le détail car je ne veux pas faire de politique sur ce forum)n'ont contribué qu'à saccager tout ce pour quoi nos parents se sont battus ces quarante dernières années.
Lorsque je cite la pub française sur les antibiotiques, certes la pub m'a fait rire mais je trouve le sujet grave en ce qui concerne les médicaments génériques. Je suis totalement contre. Et je ne parle pas de la nouvelle mesure concernant le médecin attribué à partir de juin prochain. D'après ce que j'ai compris depuis le Québec, à partir du moment où l'on aura choisi un médecin on ne pourra pas en changer, sous prétexte qu'il ne nous satisfait pas ou qu'on le juge incompétent. Si malgré tout, on décide de changer de doc, on paiera la consultation plus chère.
Arrêtez-moi si je me trompe, mais en tout cas, si cette mesure entre en vigueur, c'est une belle c*******!!!
Et je ne parle pas de cette carteCMU spéciale RMISTES, qui ne fait que contribuer au développement d'une médecine pour les "pauvres" et d'une médecine pour les "riches"...

------------------------------

Ecrit par: corsa 18-04 à 19:51

velzia2,

Eh bien je ne suis vraiment pas d’accord avec toi sur certains points, les médicaments génériques entre autres.

tu tombes dans l autre extrême a ton tour

Il sagit pas de rien vouloir faire pour préserver la sécu non plus sinon elle disparaîtra faute de moyen et de gens qui en abusent.

------------------------------

Ecrit par: Redflag 18-04 à 20:18

Moi je crois que mon médecin agréé Transport Canada (pour les visites médicales avion) va devenir mon médecin de famille J'appelle et j'ai un rdv assez rapidement, 15 jours en gros.

Quand j'étais en France, j'étais toujours effaré par la la quantité de médocs que ma mère rapportait de la pharmacie, que ce soit pour elle ou ses enfants.

À ma première grosse angine (je suis spécialiste de ça, quoique ça commence à faire un bout que j'en ai plus, merci les écharpes....), je me suis vu prescrire des gargarismes à l'eau salée. Je dois dire que j'étais un peu déçu , habitué aux 3-4 prescriptions à la française.

L'attente avant pouvoir voir un spécialiste me rebute, et même si j'en aurais besoin pour un ou deux trucs qui me semblent clocher, je n'ai toujours pas pris rendez-vous, vu qu'il faut en plus se taper 3 heures d'attente pour aller voir un généraliste au préalable...

------------------------------

Ecrit par: FRBELCAN 18-04 à 22:09

Il y aura toujours des différences entre les systèmes de santé, les calques ça n'existe pas !
Par contre, on est tous faits de la même manière non ? Alors pourquoi ne pas avoir droit à un médecin de famille (déjà) et puis peut-être le luxe de le choisir (selon sa "légereté" à prescrire ou non, dépendamment de notre capacité d'ingérer certains médicaments)
Je ne suis pas portée médicaments non plus mais quand il en faut, il les faut et je laisse le soin (sans jeux de mots) aux professionnels de me les prescrire, on est au 21ème siècle non ? Des ventouses aussi ???
Là je commence à m'inquiéter, je cherche un kiné ou l'équivalent qui a des compétences en manoeuvre vestibulaire et c'est pas de la tarte croyez moi...j'chui pas chochotte mais j'en ai marre de me casser la gueule à cause de mes foutus vertiges...et j'ai pas envie de me bourrer de médocs
demain je vais passer quelques coups de fils, mais je crois qu'ils atteriront majoritairement du côté ontarien, tiens tiens...

ah oui pour la pte goutte d'huile: l'UQO (université du québéc en outaouais) à fermer le baccalauréat en sciences infirmières (c'est vrai après tout, on a pas besoins d'infirmières). L'UO gentiment propose d'en accueillir 50 même s'ils sont déjà plein..ok jusque là, mais les futures nouvelles infirmières ne pourront pas exercer au Québéc car pas membres du conseil des infirmières du Québéc et car pas fait de stage au Québéc..Ah ah ah.....
Pendant ce temps, à l'UQO toujours ils construisent un nouveau bâtiment pour plusieurs millions de $ pour l'études des langues ? Et le baccalauréat en bande dessinée, il est toujours ouvert ?
Réveillez vous messieurs les gouverneurs...avant que vous ne conduisiez cette province à sa perte ..si ce n'est déjà fait

------------------------------

Ecrit par: velzia2 18-04 à 22:35

QUOTE(corsa @ 18-04 à 18:51)
Eh bien je ne suis vraiment pas d’accord avec toi sur certains points, les médicaments génériques entre autres.tu tombes dans l autre extrême a ton tour. Il sagit pas de rien vouloir faire pour préserver la sécu non plus sinon elle disparaîtra faute de moyen et de gens qui en abusent.

Détrompe-toi je suis pour les réformes mais il ne faut pas non plus faire n'importe quoi sous prétexte de dire qu'on a changé les choses. Les lois et les réformes tiennent évidemment compte des réalités socio-économiques du moment. C'est évident!

------------------------------

Ecrit par: Betty Boop 18-04 à 22:42

Waouh, peut-on s'exprimer en restant correct ? C'est le côté plaisant du forum, dirais-je... La diplomatie, ça existe ?

Bon allez, j'en reste au fait :
QUOTE
c est quoi le juste milieux betty boop pour toi qu'on nous sucre des remboursements pour payer moins d impôt!!!!

Tu vois Corsa, je n'ai même pas envie de relire pour voir si je me suis mal exprimée, mais je parlais uniquement du fait qu'il te soit très facilement prescrit des antibiotiques en France, même si c'est viral (par contre, je suis convaincue que cela tend à changer). JUSTE DE CELA !

Je ne parlais donc pas de l'ensemble du système médical. Merci de ne pas tout confondre .
Que veux-tu que je te dise ou que je te répète Corsa :
- qu'au Québec, lors de ma première visite dans une clinique médicale, il a été "prescrit" à mon fils de mâcher du chewing-gum ?
- que j'attends 4 heures à chaque fois que je vais chez le médecin,
- que lors de ma visite post-accouchement, le médecin m'a dit : "désolée, nous ne nous reverrons pas car je t'ai prise du fait que tu sois enceinte, mais j'ai déjà trop de patients",
- que l'on m'ait dit de me gargariser la gorge avec de l'eau salée pour des angines,
- que nous n'avons pas de médecin de famille,
- que j'ai obtenu un RDV chez un orthopédiste pour ma fille, 6 mois après mettre faite référencée,
- que mon fils de 5 mois a eu un début de bronchite et que le seul médoc qui lui ait été prescrit fut du tylenol (paracétamol). Il avait tellement mal qu'il ne voulait plus s'alimenter, alors ils lui ont donné de l'advil...
- que je n'ai vu aucun spécialiste depuis que je suis arrivée car c'est la galère,
- que j'ai une dent qui s'est cassée mais que je n'ai pas envie de payer un max, alors pour l'instant je m'abstiens (et que cela ne m'est jamais arrivé de ne pas aller chez le dentiste en me doutant que j'avais quelque chose),
- ...
Ben oui, c'est une réalité, je suis déjà sortie des salles d'attente en me demandant comment le système en est arrivé là. Mais pour l'instant, c'est comme cela, donc comme je ne compte pas lancer une manif, je fais avec !

Ah sinon, tout de même, j'ai trouvé un pédiatre !

Sur ce, je te laisse, car ma fille ne cesse de pleurer, elle a à priori très mal aux oreilles. C'est parti d'un rhume mais cela à l'air de se transformer en otite... Et oui, peut être qu'en France, elle serait juste restée avec son rhume... En France, je serais allée chez le médecin plus tôt... mais en ce moment, je suis au Québec, alors je fais avec !

------------------------------

Ecrit par: JayJay 18-04 à 23:36

QUOTE
Pendant ce temps, à l'UQO toujours ils construisent un nouveau bâtiment pour plusieurs millions de $ pour l'études des langues ?

Ouah, râle pas, c'est là que je vais si on ne fout pas le camp à Mourial!!!

(Pour la petite histoire, j'ai préparé l'offre de service en structure pour la construction de ce bâtiment. On est arrivés 2è. Ma propo était magnifique mais les tarifs étaient trop élevés. Sniff). Il reste qu'en Outaouais, la demande pour des traducteurs *qualifiés* est très élevée.

Frbelcan, UQO ferme peut-être son département, mais le cégep offre toujours les techniques en sciences infirmières, et même en programme fast-track. Et c'est ce dont on a besoin, des infir... (texte tronqué)

pas trouvé de réponse, posez votre question dans le forum de discussions



Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès