Métier d'éducateur spécialisé

Éducateur spécialisé

Écrit par rosie

Travail social au canada, éducateur spécialisé

Ecrit par: rosie 10-07 à 9:27

Bonjour à tous ,

je viens de m'inscrire sur ce forum , je suis éducatrice spécialisée en france et je souhaite partit travailler au canada, si certains d'entre vous pouvez me dire si à qui je dois m'adresser pour trouver du boulot dans ma branche avant de partir ou tout autres renseignements sur le sujet, je suis preneuse MERCI et à bientôt

----------------------------------

Ecrit par: PoM 10-07 à 12:05

Salut,

Trouver un travail avant de partir sera très difficile, les futurs employeurs préférant attendre que tu sois sur place. Cela reste néanmoins possible puisque je l'ai fait mais au prix d'un certain acharnement, de quelques petites magouilles et relais sur place.

Pour ce qui est des renseignements, cela va dépendre du secteur dans lequel tu veux t'orienter: enfance adulte, déficience intelectuelle, délinquance, scolaire... Par ailleurs, cela se jouera entre public et privé pour les structures. Pour le premier, il sera nécessaire d'en passer par une liste de rappel (remplacements sur appel téléphonique) et pour le second des emplois à plus long terme dans un premier temps mais moins bien payé la plupart du temps.

Bref, donne-nous un peu plus d'informations sur les orientations que tu souhaiterais et je tacherais d'apporter ma pierre aux réponses qui te seront données.

ps: Ah j'oubliais! fais évaluer ton diplôme avant de partir car cela te sera indispensable avec les organismes gouvernementaux et un plus avec les autres. Pour cela, va voir http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/f...

Voilà, quelques informations très succinctes mais bon, c'est un début

----------------------------------

Ecrit par: yams 10-07 à 16:49

je profite du post pour te poser des petites questions POM

pour ma part j'ai une expérience assez variée

travail avec des personnes handicapées mentales en foyer d'hébergement (léger à grave)
travail avec des enfants autistes
travail avec des personnes handicapées physiques (et aussi mentales parfois) surtout en chaises roulantes (donc beaucoups de nursing et de relationnel)
et actuellement travail avec des personnes adultes autistes et une enfant.

je suis en train de regarder pour faire l'équivalence de mon diplôme, je suis éducateur spécialisé (titre belge)

est ce que je vais etre dirigé vers un secteur qui correspond a mon diplôme ou est ce que je peux sonner a toute les portes?

sais tu au niveau de l'autisme si il y a quelque de spécial pour excercer dans ce domaine au québec? (spécialisation....)

----------------------------------

Ecrit par: PoM 10-07 à 18:57

Salut Yams,

Pour répondre à tes questions, je dirais que non, tu ne seras pas obligé pour autant de poursuivre dans le même secteur précis mais que comme partout ailleurs, les gens regarderont la pertinence de ton expérience professionnelle. A toi donc de faire les liens emploi visé/expérience personnelle et savoir rebondir la dessus dans les éventuels courriers ou entretiens que tu auras à faire.

Pour ce qui est de l'autisme, à ma connaissance, il n'est pas obligatoire d'avoir une quelconque spécialisation pour travailler auprès ce ce type de client mais cela reste un gros plus pour des éventuels employeurs : TEACCH. LOVASS...

Je te passe un lien à ce sujet. Vois si tu peux communiquer avec eux pour plus d'info.

http://www.autisme.qc.ca/comprendre/docVie...

Ps: un petit tour sur Emploi québec vous donnera de bonnes indications sur les profils recherchés dans certains domaines même si ne s'y trouve pas toutes les offres d'emplois. L'inscription est gratuite.

http://www.emploiquebec.net/francais/index...

----------------------------------

Ecrit par: Nicolas 10-07 à 19:19

Ma soeur a eu un deug de psycho et a ensuite fait 2 ans dans un IFTS (si je me trompe pas), elle a travaillé avec des handicapés légers. Ca veut dire que, le cas échéant, elle pourrait travailler facilement (?) au Québec, c'est pas aussi pourri que le système des ordres et bidibules pour les médecins ?

----------------------------------

Ecrit par: PoM 10-07 à 19:38

Je ne pense pas que cela lui sera plus aisé qu'en France mais il lui serait en effet possible de trouver des emplois dans ce domaine pour peu que l'employeur potentiel soit moins exigeant sur les diplômes requis pour certains de ses personnels, avec un salaire en conséquence. Je sais que j'ai vu des offres où ils réclamaient un niveau et non un titre.

Il n'y a pas d'ordre professionnel pour les éducateurs spécialisés mais il y en a un par contre pour les travailleurs sociaux ainsi que pour les psychoéducateurs. Toutefois, la reconnaissance est plus facile que pour d'autres ordres, si l'on a les diplômes requis bien sûr.

Je te renvois là encore à emploi québec pour jeter un oeil aux exigences de différents employeurs.

----------------------------------

Ecrit par: Nicolas 10-07 à 19:40

En France elle a pas de problèmes pour en trouver 9en fait le plus dur c'est qu'ils te catégorisent, si tu as eu le malheur de travailler avec des personnes âgées ils refusent ta candidature pour travailler avec des enfants, par exemple). De toute façon elle veut pas émigrer (mais bon, on sait jamais ).

----------------------------------

Ecrit par: rosie 11-07 à 9:07

Salut Pom, et merci....

mes orientations professionnelles ne sont pas fermées, c'est la richesse de ce boulot tu peux travailler avec un public différent à chaque nouveau poste, j'ai enseigné en milieu carcéral, travailler auprès d'enfants handicapés, fait des suivis ambulataoires d'adultes ayant fait un séjour en hôpital psychiatrique, puis au foyer de l'enfance avec des ados placés, et aussi en prévention auprès des familles qui éprouvaient des difficultés en mileu ouvert .....et aujourd'hui si j'avais le choix j'aimerais travailler dans le champs du handicap ou celui de l'insertion mais bon ce que je veux surtout c'est aller travailler au canada!!!!!!!!!!!!!!!!!
donc je prendrai ce que je trouverai à partir du moment ou ça reste dans ma branche; peux tu me dire combien de temps il faut pour obtenir un visa temporaire, le salaire moyen pour un éduc au canada, l'importance de l'anglais et si tu vois autre à me dire n'hésites pas!

voilà, à bientôt

oups, j'allais oublier c'est quoi exactement : éducateur spécialisé/commission scolaire ??

----------------------------------

Ecrit par: PoM 11-07 à 12:14

Salut Rosie,

Je vais commencer par la fin :

QUOTE
c'est quoi exactement : éducateur spécialisé/commission scolaire ??

Cela veut dire que je travaille pour une des commissions scolaires (l'équivalent des académies chez nous) de Montréal. Plus exactement, je bosse pour une école en particulier avec un contrat d'un an renouvelable en tant que technicien en éducation spécialisée (éduc quoi).

Ma fonction dans les grandes lignes, c'est l'accompagnement éducatif (et un peu pédagogique) d'un enfant ayant le syndrome gilles de tourette 15h par semaine. Pour le reste du temps, j'apporte un soutien à l'apprentissage de la lecture et autres pour des enfants de milieu allophone (autres langues que le français) ou pour des enfants en difficulté. Enfin, j'anime ponctuellement des ateliers sur les habilités sociales par exemple pour des petits groupes.

- Pour le visa, tu veux juste un temporaire ou un visa de résidence permanent? Le second prend environs 10 mois à obtenir, moins parfois. Pour le premier, je ne connais que le PVT (programme vacances travail) qui dure un an maximum et s'obtient très vite auprès de l'amabassade du Canada à Paris si tu réponds aux critères requis: voir FAQ de ce site.

- Le salaire est variable d'un organisme et d'un endroit à un autre car ce n'est pas régi comme chez nous par des conventions nationales (enfin provinciales si cela existait ici) comme la 51 ou la 66.

Je dirais que pour le Québec, tu peux débuter à 17$ brut de l'heure dans les structures gouvernementales ou associées et pareil ou moins dans le privé en fonction de l'expérience qui t'est reconnue.

Pour prendre mon cas personnel, mon premier boulot dans un foyer pour enfant privé me donnait 14$ brut de l'heure. Aujourd'hui, je gagne 20$ brut de l'heure pour ma première année dans cette commission car j'ai commencé à un échelon supérieur à celui de base, tenant compte de mes diverses expériences professionnelles. Le salaire maximum s'atteint plus vite qu'en France: 12 ans pour les organismes que je connais.

- L'anglais n'est pas indispensable pour travailler dans bien des cas mais cela peut arriver en effet. Je bredouille un anglais franchement moyen et cela me suffit amplement pour les quelques échanges avec des parents ne parlant pas français. Certaines structures l'exigent de part leur clientèle mais ce n'est pas l'immense majorité.

- En passant, l'approche systémique est très présente ici. Donc aspect relationnel avec la famille mis en avant +++.

----------------------------------

Ecrit par: rosie 15-07 à 10:02

à Pom
merci, ....tes réponses sont claires et détaillées , ce qui me permet de me rapprocher des réalités canadiennes , les choses paraissent moins abstraites et c'est tant mieux car tout à l'air parfois si compliqué vu d'ici !!

j'ai occupé en france un messagee qui se rapprochait de ton boulot au canada, mais auprès d'une enfant atteinte de trisomie. Tu m'as dit, l'autre jour que tu avais fait tes démarches depuis la France , peux tu me donner quelques pistes ? Voilà
j'ai encore une foule de questions à te poser mais cela attendra une dizaine de jours que je revienne sur le forum,

----------------------------------

Ecrit par: PoM 15-07 à 10:51

Ben en fait, j'avais pris contact avec deux employeurs potentiels avant d'arriver. Le premier, les centres jeunesse de Montréal, par l'intermédiaire d'un ami qui m'a permis d'entrer en contact avec une personne du recrutement. Résultat: profil intéressant mais je devrai passer un entretien approfondi à mon arrivée lors d'une campagne de recrutement qu'ils organisent régulièrement. J'arrive juste après la dernière en date donc je laisse tomber pour le moment.

Le second, je l'ai trouvé sur Emploi Québec, une semaine avant de partir en mettant adresse et téléphone de ce même ami dans mon profil pour passer la barrière du lieu de résidence. Il avait comme consigne de dire que j'étais en France actuellement mais que je revenais à telle date et qu'il pouvait me faire passer le message malgré tout. Pas super honnête mais on gagne du temps comme ça car cela les bloque moins au départ . Du coup, la personne s'est montrée intéressée et nous avons pris RDV par mail. Deux jours après mon arrivée, j'étais engagé.

6 mois plus tard, je suis revenu appliquer au centre jeunesse où j,ai obtenu une bonne cote me permettant de bosser dans toutes leurs institutions. 9 mois plus tard, je changeais à nouveau pour mon employeur actuel pour x et x raisons et espère ce coup-ci me poser à long terme. Tout ça pour te montrer que commencer "petit" n'est pas s'enfermer dans un travail et que l'on peut changer facilement, une des forces du Québec. Ainsi, on se fait son expérience québécoise qui contribue largement quand on souhaite trouver plus intéressant ensuite. Mais tout cela n'est bien sûr pas une obligation et tu peux tomber de suite sur l'emploi qui te convient totalement.

La dedans, il faut penser à adapter son cv à la sauce québécoise et y aller franchement dans la lettre de motivation sur la richesse d'une expérience autre que québécoise tout en mettant en avant ta volonté de t'intégrer à ce système. Bref se mettre à son avantage, tout en montrant que tu t'es intéressée à ce qui se fait ici et que tu adhères à cela.

Pour les autres questions, cela attendra même un peu plus parce que je pars me ballader sur la côte nord jusqu'à la fin du mois histoire de voir le bout de la route . Mais, j'y répondrai avec plaisir à mon retour.

Ps: je te passerais bien une adresse mail pour m'écrire mais les nouveaux membres ne peuvent recevoir de MP. Essaye de ton côté, peut-être que cela marchera.

----------------------------------

Ecrit par: rosie 9-08 à 8:32

salut POM,

Me voilà de retour, je viens de lire ton message, et oups une nouvelle question : avec quel visa es-tu venu la première fois au canada ? combien de temps faut-il attendre pour que le rêve devienne réalité? Que me conseilles tu entre le visa permanent et le visa temporaire, je sais que pour le premier il faut s'y prendre un an à l'avance mais je ne sais pas trop le délais exact pour le second, est-ce que ça peut aller tres vite??!

Ps : Comment sont les routes du nord?

----------------------------------

Ecrit par: PoM 9-08 à 12:44

Les routes et surtout les paysages étaient superbes. Voir le St laurent rejoindre la mer, les baleines, les landes, les îles, etc mérite le détour. Je tacherais de mettre quelques photos en ligne pour donner un aperçu.

Pour ce qui est du visa, je suis venu avec le visa classique de résident permanent qui prend environs 10 mois, parfois un peu moins. Tout dépend de ta célérité et de ta préparation pour enchaîner au plus vite les différentes étapes ainsi que de ta candidature: certains ont un profil qui accélère les choses.

L'autre solution passe par le programme PVT conditionnel aux nbs de places restantes, à certains moyens financiers et à l'âge de la personne (35 ans max si je ne m'abuse). Tu l'as très rapidement si c'est accepté et il est possible de poursuivre une procédure de résident permanent une fois sur place. Normalement, ils ne veulent pas mais c'est possible pour peu de faire les bonnes choses au bon moment. Plusieurs l'ont fait ici et n'ont pas eu de pb ensuite pour finir la demande de visa avec l'ambassade Canadienne de Paris.

Pour ton choix, et bien tout dépend de ce que tu veux faire: venir rapidement ou pas, sachant aussi que la limitation du pvt dans le temps (1 an) peut rebuter certains employeurs mais pas tous. Cela peut être une première expérience qui laisse le temps de voir si cela te plait. Regarde les deux cas et vois ce qui pourrait te convenir le mieux.

Un lien pour le pvt:http://www.dfait-maeci.gc.ca/canadaeuropa/...

L'autre visa, tu auras toutes les infos sur les sites de la délégation générale du Québec à Paris et de l'ambassade du Canada, ainsi que sur ce site bien sûr.

PoM

pas trouvé de réponse, posez votre question dans le forum de discussions

Métier d'éducateur spécialisé

éducateur spécialisé

Écrit par amandine.b

De amandine.b

Bonjour, 
Voila je suis Belge j'aimerai a la fin de mes études d'éducatrice spécialisé, partir m'installer au Quebec. Je fais des recherches sur le net pour savoir si il faut une équivalence du diplôme ? si oui quels sont les démarches ? 
Il me reste +- 1an avant de partir j'ai encore le temps de me documenter à ce sujet mais les infos sont tellement vastes et diverses que je ne sais plus trop quoi.
Si quelqu'un pouvait me renseigner. Dans quelle région recherche-t-on le plus d'éducateur aussi ? 



---------
De NCIS

Hello Amandine,

Je suis Steve, juriste et criminologue (ULB à Bruxelles) et je suis installé à Montréal.
Pour ma part, je vais être super clair : LANCE TON EQUIVALENCE DES MAINTENANT!!!!

En fait, ici, dans les centres spécialisés (notamment dans la jeunesse, ce qui va sans doute t'intéresser), il y a 2 types de centres : les centres jeunesse CONTRACTUELS (qui paient moitié moins bien, du genre 10 à 12 dollars de l'heure au début) et les centres liés au GOUVERNEMENT (qui paient beaucoup plus, de l'ordre de 17 à 24 dollars de l'heure en début de carrière, qui sont plus nombreux, et plus intéressants côté boulot.)

Les 1ers ne demandent pas, voire jamais une équivalence de diplôme. T'as une formation d'éduc, c'est ok, ils te prennent.
Les 2nds par contre sont régis par le Centre jeunesse (genre à Montréal, c'est ici que ça se passe :  http://www.centrejeunessedemontreal.qc.ca/) et ici, on demande OBLIGATOIREMENT une évaluation comparative de tes diplômes (pas tous, mais uniquement ceux qui sont utiles à ta future fonction...)
Pour info, délais actuels pour obtenir une évaluation comparative = 10 à 12 mois. Je viens de poster la mienne il y a 1 mois, directement à Montréal, et la lettre n'est même pas encore ouverte...

En gros, tu ne pourras même pas postuler si tu n'as pas cette équivalence, dans la plupart des postes... Donc je te conseille de lancer le projet dès maintenant... Ne fais pas comme moi! ;) C'est assez handicapant, car il y a vraiment bcp de postes en éduc, centres communautaires, centres sociaux en tous genres, ici (sur Montréal notamment...)

Bon courage! ++



---------
De Qsouch

Bonjour,
Je suis français et je souhaiterais faire des étude d'éducateur spécialisé au Quebec (compte tenu de leur approche du social).
Sur le net, j'ai vu un peu tout et n'importe quoi et je ne sais pas vraiment quel est l'intitulé de la formation, ni quelle sont les démarches à entre prendre ?
Quelqu'un a t-il été dans le même cas que moi est pourrait peut être me reiseigner ???
Merci
Quentin



---------
De Carole1980

l'intitulé est   technicien en éducation spécialisée.
faudrait que tu regardes,  ya aussi des postes de psychoéducateur, mais je crois que les études sont plus longues.
désolée pour ma maigre participation, je n'en sais pas plus!
bonne continuation! ;)



---------
De Carole1980

Bonjour!
Je reviens d'un an en pvt à Montréal.

Je n'avais pas réçu mon équivalence de diplome, j'ai trouvé rapidement du travail en tant qu'éducatrice de jeunes enfants en garderie et centre de la petite enfance (CPE).
Certains employeurs ne te rencontrent pas tant que tu n'as pas ton équivalence de diplome.
Sans mon équivalence, je n'aurai jamais pu travailler à la commission scolaire Marguerite Bourgeoys!

 Quand , enfin , le sésame est arrivé, j'ai eu un poste de technicienne en éducation spécialisée assez rapidement, auprès d'enfants ayant des troubles envahissant du développement intégré à l'école.

En gros, un travail d' avs avec un salaire d'éduc'! ça fait plaisir!
donc oui, fait ton équivalence de diplome!

voilà le lien:

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/education/evaluation-comparative/
pour voir un peu les annonces, jette un coup d'oeil au site internet emploiquebec.net.
tu fais une demande de RP?
bonne continuation!


---------
De amandine.b

Merci pour vos réponses !! Alors... je n'ai pas encore fini mes études je suis en 4em bac je finis cette année en juin 2014 avec TFE à présenter en novembre il me reste donc encore un peu de temps.

Sinon j'ai déjà le diplôme d'éducatrice niveau secondaire mais si je comprend bien au Quebec pour travailler comme éducateur il faut le diplôme. J'ai pu voir que pour travailler dans des centres il fallait obligatoirement le diplôme d'éduc spécialisé ? ceci dit j'ai quelques années d'expérience avec les personnes handicapées.
A la base je comptais trouver du travail et puis partir ce qui me semblait faciliter les choses.
Carole je ne sais pas ce qu'est une RP :-/
Merci pour vos réponses et vos liens :-)



---------
De evaluation_etudes

Pour travailler comme éducateur / éducatrice spécialisé(e) au Québec, la plupart des employeurs voudront savoir si vous avez un diplôme d'études collégiales (DÉC) québécois en techniques d'éducation spécialisée ou un diplôme étranger comparable.
Si vous avez un diplôme étranger, c'est le MICC, avec un document nommé Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec, qui a le mandat de déterminer si votre diplôme se compare à un DÉC en Techniques d'éducation spécialisée.
 

Pour le détenteur d'un diplôme d'éducateur spécialisé, il est également possible de poursuivre ses études au niveau universitaire, en faisant un baccalauréat en psychoéducation (3 ans d'études) puis une maîtrise en psychoéducation (1,5 an à 2 ans).
La maîtrise permet de travailler comme psychoéducateur, à condition d'être également membre de l'Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ).



---------
De NCIS

Au passage, RP veut dire "Résidence Permanente" ;)



---------
De amandine.b

Donc il faut commercer par quoi ?? l'équivalence, la carte de résidence permanente ?
Merci 



---------
De evaluation_etudes
Donc il faut commercer par quoi ?? l'équivalence, la carte de résidence permanente ?

Faire les deux requêtes parallèlement:



---------

pas trouvé de réponse, posez votre question dans le forum de discussions



Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès