Créer son entreprise

Comment ouvrir un commerce au Québec ?

Écrit par CESAR34

Comment ouvrir un commerce au Québec ?

CESAR34
13-01-2008 à 6:50
Bonjour
je veux vivre au Québec, actuellement j'habite en France, je regarde un peu partout sur les forums les possibilités de venir au Canada.
J'ai l'impression qu'y aller en tant que travailleur (commercial, vendeur) c'est pratiquement impossible vu mon niveau scolaire (seconde). J'ai donc pensé que ouvrir un commerce (reprise d'un hôtel, d'un resto, ou ouverture de franchise) serait plus facile.
Alors, s'il vous plait si qq peut me dire si c'est plus facile (j'ai un budget minimal de 300 000 euros) ce serait vraiment chouette
Salutation a tous

pninon
13-01-2008 à 9:34
Bonjour,
L'ouverture d'un commerce au Québec reste simple du point de vue administratif. Voici les démarches que nous avons effectuées :
Nous avons passé un contrat avec les étudiants en marketing de l'Université Laval afin d'établir une étude de marché qui s'est révélée plutôt positive.
Nous avons fait appel à un avocat et à un comptable sur place à Québec. Le montage juridique est très simple pour une compagnie (équivalent d'une société ici). Il y a deux feuillets à remplir et les délais sont de 10 jours. Le coût est modique.
Nous sommes également en recherche d'un local à louer. Là c'est plus complexe. Il faut vraiment être sur place (nous avons déjà fait 3 voyages) pour trouver l'emplacement. Les prix des loyers sont variables; très chers en centre commercial et plus abordables dans les artères secondaires.
En faisant appel à un agent immobilier spécialisé dans les locaux commerciaux on peut cibler plus facilement.
Nous nous sommes inscrits en tant qu'indépendants à la Chambre de Commerce Française de Québec (le siège se trouve à Montréal) afin de pouvoir développer un réseau.
Nous avons été très bien accueilli au Centre de Développement Economique de la ville de Québec lors de notre dernier voyage en octobre. Ils disposent d'une mine de renseignements très utiles.
Au niveau de la banque, nous avons ouvert un compte personnel à la Caisse Desjardins et nous avons été orienté vers un centre dédié aux entreprises.
Par contre, en cas d'emprunt, il est impératif de produire un solide plan d'affaires et un apport personnel.
Mais avant d'en arriver là il faut passer par la procédure d'immigration (CSQ + visa résident permanent).
Bon courage pour la suite.
Pierre.

CESAR34
14-01-2008 à 7:33
merci pierre
dois faire tout ca en meme temps que la procedure d immigration ou etre sur place est preferable
encore merci pour ton aide

_Romain_
14-01-2008 à 7:37
Il a déja répondu

CITATION(pninon @ 13-01-2008 à 8:34)
Mais avant d'en arriver là il faut passer par la procédure d'immigration (CSQ + visa résident permanent).

sylvain bris
14-01-2008 à 9:46
Je souhaiterais avoir des précisions sur cette catégorie;
en effet, il est précisé pour les travailleurs autonome ou pour les entrepreneur que pour demander un visa dans cette categorie il faut justifer d 'une epxeprience dans cete activité en france.
Si on veut se lancer dans le tourisme en achetant un b&b et que l'on a pas exercer cette activite en France, peux on faire la demande de visa entrepreneur quand meme ou n'a t-on aucune chance qu'elle soit acceptée?
merci pour vos éclairages

diadems
14-01-2008 à 10:25
Si vous lisez bien les caracteristiques des categories "travailleurs autonomes" ou "entrepreneurs" il vous faut avoir un minimum exercé l'activité choisie à votre compte pendant 2 ou 3 ans.

sylvain bris
14-01-2008 à 10:31
Ok donc il est préferable de choisir la voix classique en argumentant qu'il y a un projet commercial derriere les chances sont alors peux etre plus grandes en elaborant un dossier complet sur le projet en cours; Le handicap pour demander le visa des gnes d 'affaires devient peut etre un atout dans le visa de travailleur qualifié qu en pensez-vous?
Qu'ne pensez vous?

pninon
14-01-2008 à 11:13
Bonjour,
Concernant notre projet (magasin de meubles), nous avons postulé en qualité de travailleur qualifié. Nous avons été reçu en entrevue à la Délégation Générale du Québec à Paris où nous avons exposé les détails du dossier. Nous avions déjà pris des contacts au Québec par mail et téléphone pour l'étude de marché, l'avocat, le comptable, ce qui a, je pense favorablement influé dans la décision de l'agent chargé de notre demande.
Bonne chance pour la suite.
Pierre.

sylvain bris
14-01-2008 à 11:41
Mais aviez vous deja une experience commerciale en France ou etait une toute nouvelle acrivite cela m interesse pour la suite nous avons de quoi monter un dossier solide car l affaire visée est florissante ?

pninon
14-01-2008 à 11:51
J'ai opéré pendant 12 ans au sein d'un géant de la grande distribution (l'enseigne où l'on positive...).
Par contre je n'ai pas d'expérience terrain dans la partie meubles. Nous nous positionnons sur un créneau différent des enseignes présentes à Québec (Léon, Tanguay, etc...). Après plusieurs voyages de prospection et une étude de marché probante, nous avons décidé de nous lancer.
Nous sommes très confiants pour la suite.

pas trouvé de réponse, posez votre question dans le forum de discussions



Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès