Les joies de la communication

Lavosgienne

Je ne sais pas comment faisaient nos arrière-grands-parents dans le temps !?.Et dire qu'il y avait seulement la poste comme seul moyen de communication lorsqu'ils étaient éloignés !
Cette fameuse lettre qui parfois n'arrivait pas à destination, laissant une famille dans l'espoir un jour de recevoir quelques nouvelles, brèves ou pas. Ils étaient bien patients ?
Je suis extrêmement patiente à mon poste de travail mais absolument pas avec les nouvelles technologies d'aujourd'hui?

En 7 ans de vie au Canada, j'ai pu explorer tous les moyens de communication existants pour rester en contact avec ma famille en France. Tout d'abord, il y a eu les lettres. Je téléphonais peu, car au début je n'avais pas encore fait la connaissance des cartes téléphoniques (nous explorerons ce sujet plus tard dans ma chronique).
Que de lettres, de cartes d'anniversaires, de cartes pour les fêtes ont traversé l'Atlantique !
Puis petit à petit, il y a eu moins de lettres car moins de temps pour écrire, changement répétitif d'adresse postale, 9 déménagements en 7 ans, certaines lettres ont dû se perdre dans mes anciennes boites aux lettres. Par conséquent, on est passé aux appels téléphoniques.

Aahhh, ces fameux appels téléphoniques?Au début, j'appelais depuis ma ligne directe puis un jour, j'ai reçu un appel du service téléphonique pour lequel j'étais abonnée. Ils s'étaient rendus compte que je faisais beaucoup d'appels sur l'international, alors ils m'ont proposé un nouveau plan avec des appels réduits pour l'international. J'ai bien sûr accepté, jusqu'au jour où une de mes collègues m'expliqua le système de cartes téléphoniques. N'appelant qu'une fois par semaine mes parents, je me suis vite rendue compte que je payais plus cher mes appels finalement avec ce plan.
Les cartes téléphoniques ont différents prix: 2,50$, 5$, 10$ et toutes ont des minutages différents, tout dépend du pays que l'on souhaite contacter. Certaines cartes sont meilleures pour l'Asie et moins bien pour l'Europe et inversement. Dans tous les dépanneurs sont affichées les minutes que chaque carte présente. C'est intéressant lorsque ça fonctionne?
Et il faut bien lire les petites inscriptions en bas des cartes, car parfois, on peut acheter une carte à 5$, puis avoir en plus à payer la connexion au système. Finalement, ce n'est pas vraiment la meilleure carte à acheter.
Ensuite, il y a les problèmes de connexion : ça grésille, il y a de l'écho, et même parfois il n'y a pas de tonalité, obligée de recomposer le numéro et là on s'aperçoit que d'attendre cette tonalité nous a coûté 1 ou 2$ sur notre carte, la rage !
Le coût de l'appel varie aussi selon la plage horaire. Si on appelle le soir ou la nuit depuis le Canada, c'est moins cher que d'appeler en pleine journée où les minutes défilent à toute allure. Il en va de même pour les appels sur portable et numéro de téléphones commencent par 08?Au lieu des 6000 minutes, votre carte vous annonce que vous avez 30 min. Aie, aie, aie?

Heureusement, après quelques années de dur labeur et d'économies, j'ai pu m'offrir un bel ordinateur. Les lettres étaient de retour sous forme d'emails, plus faciles, plus rapides, plus sympas puisqu'on peut envoyer des petites photos ainsi que des cartes d'anniversaires virtuelles. Bref, tout le monde aujourd'hui connaît, l'apprécie et ne peut pas s'en passer.
Ma famille étant équipée, on s'est mis à communiquer sur MSN, pratique mais pas facile quand même de suivre la conversation ou alors il faut la condenser et ça, ce n'est pas ma tasse de thé !
On a alors choisi d'acheter et tester la webcam. Ah ! Les joies de la Webcam...
Nous avons tout d'abord communiqué sur MSN, puis sur Skype.
Nous avons enfin trouvé le meilleur système pour se parler en temps et en heure et de visu, très efficace car la distance est abolie malgré le désir toujours aussi présent d'être parmi eux.
Même si parfois, il y a aussi des petits troubles de connexion, un décalage entre la voix et l'image, un maudit grésillement pénible pour les oreilles, ce mode de communication permet de montrer l'hiver canadien, filmer son appart et partager son entourage, être présente aux événements importants, plus facile à faire que par téléphone, évidemment !

Le seul problème dans ces joies de la communication, ce sont les fuseaux horaires.
Pas besoin de calculer le moment où je contacterai mes parents car étant en retraite depuis un an, il m'est facile de les joindre en semaine ou le week-end.
Par contre, pour mon petit ami et ma s?ur, il faut jongler avec les horaires, se lever tôt pour pouvoir les avoir pendant leur pause déjeuner en France, parfois c'est à eux de se coucher tard pour pouvoir me parler le soir quand je rentre du travail. Si je rentre tôt, il nous est possible de papoter, si on s'appelle en soirée, pour eux, il leur est alors difficile de lutter contre l'appel douillet de l'oreiller?

Aahh les joies de la communication?.J'admire nos arrière-grands-parents, leur patience face à l'attente d'une missive ou d'un télégramme qui tardait à arriver.
Aujourd'hui, je m'énerve au quart de tour lorsque ça grésille sur skype, lorsque ma carte de téléphone me mange mes unités sans avoir de tonalité, lorsque l'email que j'ai envoyé n'a pas été reçu. Ce sont les joies de l'informatique mais nous sommes chanceux d'avoir cette facilité de communiquer, aujourd'hui, de garder un contact plus proche avec les siens grâce à toutes ces nouvelles technologies. Alors : profitons-en !!!

Lire les commentaires

1 billet au total - 1 billet - de 1 à 1 affiché (1 page)




Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès